VOUS AVEZ AIME HOLLANDE ? VOUS ALLEZ ADORER MACRON !

François Hollande n’est pas candidat à sa réélection… du moins officiellement. Car si Emmanuel Macron l’a trahi à titre personnel, il entend bien poursuivre son œuvre politique

Recyclant sous le masque trompeur du « ni de droite, ni de gauche » les amis, les équipes et les idées de FH, EM s’inscrit dans la continuité de la désastreuse politique menée depuis cinq ans : l’immobilisme sur les questions économiques, le laxisme sur les questions régaliennes .

I/ L’homme de Hollande, les équipes de Hollande, les soutiens de Hollande !

Macron, collaborateur puis ministre de Hollande

• EM a été l’inspirateur du programme économique de FH, son principal conseiller économique à l’Elysée durant deux ans (et le maître d’œuvre du matraquage fiscal du début du quinquennat : +30Mds € d’impôts !), puis son ministre de l’économie pendant encore deux ans. Il est coresponsable de son désastreux bilan économique (croissance en berne malgré un contexte international très favorable, explosion du chômage avec un million de chômeurs en plus).

L’équipe de Macron : un pot-pourri des cabinets ministériels de Hollande (1)

• L’équipe qui entoure EM est quasi-exclusivement issue des cabinets de Hollande1, et est dirigée par Jean Pisany-Ferry, nommé à la tête de France Stratégie par le même Hollande. Comment les technocrates qui ont mis en œuvre le programme de FH pendant cinq ans pourraient-ils concevoir un projet alternatif ?

Les soutiens de Macron : on dirait le Bureau national du PS de Hollande

• L’équipe de direction d’En Marche est composée aux deux tiers de responsables politiques socialistes(2) à commencer par son secrétaire général, Richard Ferrand.

• 39 des 44 parlementaires qui ont parrainé EM sont de gauche(3) tout comme les grands élus (Gérard Collomb, Jean-Paul Huchon, François Patriat). Plusieurs ministres de Hollande (Jean-Marie Le Guen, Ségolène Royal, Jean-Marc Ayrault, Jean-Yves Le Drian et même Manuel Valls) envisagent ouvertement de le rejoindre, de même que Claude Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale.

• Et que dire du soutien de Jacques Attali, Bernard Kouchner, Pierre Bergé, Bertrand Delanoë ou Daniel Cohn-Bendit ? EM va même jusqu’à rassembler des communistes (Robert Hue, Patrick Braouzec)

• Jean-Pierre Mignard, ami intime de FH aujourd’hui rallié à EM a osé vendre la mèche : « Dans la future majorité autour de Macron, Hollande jouera évidemment un rôle important »(4).

• Quant à son récent allié centriste François Bayrou, il est l’un des principaux responsables de l’élection de Hollande en 2012 ! Pour maintenir l’illusion, EM met en avant une poignée de ralliements venus de la droite, mais il ne s’agit que d’inconnus du grand public.

II/ Le programme de Macron, c’est la poursuite de la politique de Hollande !

Un projet qui reprend à 40% le programme de Hollande en 2012 (5)

• Près de 40 % de ses propositions sont des copier-coller ou des prolongements des promesses de campagne formulées par FH en 2012. On y retrouve aussi bien des engagements brisés (sanctuarisation du budget de la culture, rénovation thermique, réduction des délais sur les procédures d’asile, emplois francs dans les quartiers difficile, budget de la zone Euro), que des chantiers lancés pendant le quinquennat (généralisation du très haut débit, formation des chômeurs, transition énergétique avec la baisse irréaliste du nucléaire, triplement de la taxe carbone, mariage pour tous qu’il compte prolonger en ouvrant la PMA aux couples de femmes).

• La proximité entre les programmes Macron 2017 et Hollande 2012 n’est pas étonnante quand on se rappelle que M. Macron avait fait partie du premier cercle hollandais, chargé de construire le projet du candidat « normal ». Elle est peut-être plus difficile à assumer pour un candidat « hors parti » qui assure avoir construit son programme « avec plus de 30 000 Françaises et Français de tous milieux sociaux, de tous âges, dans tous les territoires de France, au cours de 3 000 ateliers ».

Hollande et Macron, c’est la même politique économique inefficace

• Le cadrage budgétaire proposé par EM ne fonctionne pas : il ne propose que 60 milliards d’économies (douteuses), mais annonce 50 milliards d’investissements et 20 milliards de réduction des prélèvements obligatoires. Autant dire qu’il continuera le laxisme budgétaire de FH, alors que la dette devient insoutenable et que les taux d’intérêt remontent.

• Comme FH, EM est incapable de proposer une réduction des dépenses publiques : o Après les 60 000 enseignants recrutés par FH, EM propose d’en recruter 4000 à 5000 de plus, comme si les embauches du précédent quinquennat avaient amélioré la situation de l’Education nationale

o EM annonce vouloir limiter la progression des dépenses d’assurance-maladie à 2,3% par an : c’est pire que FH (2% en 2016), et on voit mal comment cela permettra d’arriver aux 15 milliards d’économies sur la santé qu’il annonce.

o EM dit vouloir réduire de 120 000 le nombre d’emplois publics : c’est nsuffisant, puisque cela représente à peine 2% du nombre de fonctionnaires. Ce qu’il ne dit pas, c’est que, comme FH, il sera forcé de geler les salaires des agents publics.

• Comme FH, EM ne propose aucune réforme structurelle :

o Il a annoncé qu’il ne toucherait pas aux dépenses des retraites, alors qu’elles représentent 25% de la dépense publique et que l’espérance de vie des Français s’accroît chaque année. Il se contentera d’une réforme visant à faire varier la pension en fonction de l’espérance de vie, une véritable usine à gaz qui s’inscrit dans la droite ligne du compte pénibilité de FH !

o L’assurance-chômage non plus ne serait pas plus réformée sous EM que sous FH : EM annonce 10 milliards d’économies, mais sans toucher à la durée ni au montant de l’indemnisation.

o EM se plaisait, quand il était ministre, à attaquer les tabous de la gauche comme les 35 heures, l’ISF ou le statut de la fonction publique : désormais, comme FH, il annonce qu’il n’y touchera pas !

Le programme régalien de Macron, c’est la poursuite du laxisme de Hollande

• FH a laissé Taubira mettre en place sa politique pénale laxiste : résultat, l’insécurité a explosé sous son quinquennat. EM a annoncé sa volonté de poursuivre cette politique : « La réponse politique classique est de se prévaloir d’une intransigeance permanente et générale. C’est évidemment une illusion .

• Obsédés par le phénomène marginal des « violences policières », FH et EM ne comprennent pas que si la police fait l’objet d’un violent rejet dans certains quartiers, c’est tout simplement qu’elle y dérange les trafics et ceux qui en vivent.

• A cet égard, le retour de la police de proximité, défendu par EM, va plus loin que FH et renoue avec la folie des années Jospin : réorienter les policiers de l’arrestation des délinquants vers l’organisation de tournois de foot ne mettra pas fin aux zones de non-droit et accroîtra l’insécurité dans des proportions considérables.

• EM est aveugle à la dimension religieuse du communautarisme et du terrorisme, et refuse d’admettre que nous avons un problème spécifique avec l’islam « Il n’y a, en France, aucune religion qui soit un problème . », RTL, 5/10/16) et dénonce une « vision revancharde de la laïcité qui construit d u communautarisme », qui « pose des interdits, qui se manifestent surtout à l’encontre d’une religion en particulier » (Challenges, 16/10/16). Il s’inscrit dans la droite ligne de FH, pour qui « la femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain » ! ( Un président ne devrait pas dire ça ).

III/ Pour Macron, comme pour Hollande : « quand c’est flou c’est qu’il y a un loup » !

• Après avoir assumé avoir été socialiste quand il était Ministre, EM renie cet engagement en tant que candidat. Comme FH, il est avant tout un opportuniste, sans colonne vertébrale.

• FH et EM, c’est la politique de la salsa : un pas à gauche, un pas à droite, un pas en avant, un pas en arrière. FH avait commencé par matraquer fiscalement les entreprises, avant de mettre en place le CICE. EM, lui aussi s’avère incapable de choisir entre soutien à la demande et politique de l’offre, entre réduction des déficits et nouvelles dépenses publiques.

• EM, comme FH, est un disciple du président Queuille (« il n’est de problème qu’une absence de solutions ne vienne résoudre ») : pour eux, il est « urgent de ne rien faire ». D’ailleurs, EM explique qu’il ne prendra aucune mesure (« ni cadeau, ni rigueur supplémentaire ») à l’été 2017 !

• Après que Hollande a laissé prospérer le feuilleton de Notre-Dame-des-Landes, Macron, qui s’était dit favorable au projet, propose désormais de prolonger ce feuilleton par la nomination d’un médiateur, alors que la population s’est prononcée par référendum

• EM méprise notre histoire : EM considère, un jour, en Algérie que la colonisation est un « crime contre l’humanité » et que la France « devait des excuses » à l’Algérie mais le lendemain, devant des harkis, il présente des excuses

1)On peut citer le secrétaire général adjoint d’En Marche, Julien Denormandie (ancien du cabinet Moscovici), le conseiller stratégie, Ismaël Emelien (ancien membre de l’équipe Strauss-Kahn), la plume, Quentin Lafay (ancien du cabinet de Marisol Touraine), le conseiller diplomatique, Aurélien Lechevallier (ancien conseiller d’Anne Hidalgo), le conseiller politique, Jean-Marie Girier, ancien chef de cabinet de Gérard Collomb, la conseillère communication, Sibeth Ndiaye (ancienne du service de presse de Claude Bartolone).

2)Son porte-parole, Benjamin Griveaux, a été vice-président PS de Saône-et-Loire ; son trésorier, Cédric O, est l’ancien assistant de Pierre Moscovici ; ses délégués nationaux Bariza Khiari, Stéphane Travert et Catherine Barbaroux sont respectivement sénatrice PS, député PS et ancien bras droit de Jean-Paul Huchon à la région Ile-de-France.

3)https://blogs.mediapart.fr/frederic-sawicki/blog/100317/qui-sont-les-parrains-d-emmanuel-macron

4)http://www.lopinion.fr/edition/politique/jean-pierre-mignard-dans-future-majorite-autour-macron-hollande-jouera-122012

5)http://www.lemonde.fr/les decodeurs/article/2017/03/07/macron-un-programme-tres-proche-de-hollande-en-2012_5090685_4355770.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *