VALERIE PECRESSE A CARCASSONNE LE 17 AVRIL: MON INTERVENTION

A partir de 18h30 ce Mardi 17 avril, Valérie Pecresse, porte parole de l’UMP, député des Yvelines, sera en meeting à CARCASSONNE dans le cadre de la Campagne des présidentielles, mais également pour soutenir ma candidature pour les élections législatives des 10 et 17 juin Prochains.

Militants ,sympathisants, nous vous attendons nombreux, pour une belle soirée de politique.

Le planning sera le suivant.

Madame Valérie PECRESSE viendra de Perpignan, ou elle aura participé à un diner Républicain avec Arlette FRANCO, député des Pyrénées Orientales.

Elle sera reçue à ma permanence 23 rue Albert Tomey ou elle donera une conférence de presse ,avant de se rendre aux alentours de 18h30 salle joe Bousquet à L’ancienne Mairie pour participer au meeting organisé par mon équipe de Campagne. Vous trouverez dès mercredi matin sur mon site l’intégralité de mon intervention.

VALERIE PECRESSE Salle Joe Bousquet Le 17 Avril 2007

Mesdames, Messieurs, chers amis,

C’est avec une joie pleine et entière que nous nous retrouvons ce soir, nombreux et enthousiaste pour ce meeting de campagne et surtout pour accueillir et écouter Valérie PECRESSE, membre éminent de l’équipe de Campagne de Nicolas SARKOZY, accompagnée de notre voisin et ami de Midi Pyrénées, Emeri de MONTESQUIOU. sénateur du Gers, ancien député européen.

Votre présence à tous, me touche une nouvelle fois.

C’est un encouragement, une preuve d’amitié qui me crée un devoir d’action et de fidélité.

Dans cette Campagne longue et difficile c’est un stimulant nécessaire qui aide à aller au-delà de ses limites.

Un très grand merci à Toi Valérie, d’avoir choisi Carcassonne pour marquer cette étape de la campagne présidentielle de Nicolas SARKOZY.

Carcassonne, Ville mondialement connue pour sa Cité Médiévale, Ville d’Art et d’Histoire, Ville doublement inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, mais aussi et surtout Ville à l’avenir prometteur dans l’Europe du sud ,et ,dans tous les cas, Ville chère à mon cœur.

Valérie PECRESSE, chers amis, est députée des Yvelines, ancienne conseillère de Jacques Chirac à l’Elysée, spécialiste des droits des femmes, de la famille et des droits de l’enfant, porte-parole de l’U.M.P., mais également mère de trois enfants.

Tu es Valérie, comme moi une élue de terrain, une femme qui a su s’engager et convaincre.

Tu as su forcer les portes du monde très masculin de la politique. Et je sais, aussi, par expérience, combien c’est compliqué et difficile.

Le livre, que tu as écrit et que tu dédicaceras tout à l’heure est le témoin de cette vie politique agitée mais accomplie.


Ta venue et ton soutien ce soir nous sont précieux, pour nous tous militants et sympathisants, mais aussi pour Jean SALVIGNOL Michel PY et moi-même, candidats aux Législatives.

Précieux car dans notre département, on ne parle trop souvent que le langage d’un conseil général aux mains des socialistes depuis plus de 60 ans, et qui a banni de son vocabulaire les mots dynamisme, développement, expansion, qui les a remplacés par clientélisme, conservatisme, immobilisme et sectarisme.

Ainsi l’Aude est classée 91 ème département sur 95 en terme de ratios financiers, et 4% de la population totale, 10% de la population active, soit plus de 12000 personnes touchent le RMI.

Par chance au niveau régional, nous avons échappé à la Septimanie que voulait nous imposer Georges FRÊCHE. Ce fantasme nous a coûté quelques millions d’euros, mais nous sommes restés fort heureusement en Languedoc Roussillon.

Nous nous sommes illustrés tout de même en battant le record National de hausse fiscale avec plus de 80% d’augmentation sur les impôts fonciers et la taxe professionnelle.

En dépit de la chape de plomb qui étouffe notre département (29 conseillers généraux socialistes sur 35), et de la dictature du parti, et de la pensée unique qui en découle, je suis bien décidée à me battre pour faire triompher nos idées, car nos adversaires aujourd’hui sont disqualifiés.

Parlons Viticulture, atout de notre circonscription, identité de nos terroirs.

Elle traverse une crise sérieuse.

Avec les professionnels de la filière, j’ai travaillé et élaboré un projet apte à redonner espoir à nos vignerons et à dynamiser l’économie locale.

Madame ROYAL est venue à CAVANAC, elle a promis les « assises de la viticulture » et la sanctuarisation de la loi EVIN qui interdit toute communication sur le vin.

Voilà les viticulteurs informés que les socialistes ne règleront pas la question viticole. Il est vrai que leur fond de commerce sont le mécontentement et les manifestations. Je m’engage à agir, et à être efficace car nos viticulteurs le méritent bien.

Parlons Intercommunalité, c’est à dire regroupement intelligent et pertinent des communes, outil d’aménagement et de développement économique de nos territoires.

Je défends les communautés de communes qui réalisent des projets économiques sociaux et culturels et qui répondent aux besoins des populations.

Je dénonce l’intercommunalité à la sauce socialiste, politicienne et ruineuse pour les contribuables. Prenons pour exemple la communauté du haut-cabardés, Celle-ci présidée par le Conseiller Général socialiste, a consacré 80% de son budget, soit un million d’Euros à construire la maison de la communauté, pour en faire quoi? Toujours plus de dépenses de fonctionnement.

De cette intercommunalité là, je n’en veux pas !

Parlons du projet de Centre d’enfouissement technique de Lassac à proximité de SALSIGNE. Où sont la concertation, le dialogue, la transparence, le débat participatif chère à Madame ROYAL? Associations de défense, viticulteurs, professionnels du tourisme, ne veulent pas du projet et dénoncent un dossier mal ficelé.

Savez vous que le syndicat aux mains des socialistes a acheté 55 hectares de terre sans avoir aucune certitude de réalisation

Et quelle est la position de Monsieur PEREZ sur le sujet ? On ne le sait pas très bien, coincé qu’il est entre l’appareil du Parti et les électeurs du Secteur.

Je viens de Parler de Monsieur Perez, mais vous connaît-on Monsieur PEREZ ?

Vous êtes le président du Pays Carcassonnais, ce machin qui ne sert à rien

vous êtes député depuis 10 ans,

vous êtes un pur produit du socialisme audois classé élève médiocre à l’Assemblée Nationale (14 petites interventions en trois ans),


vous êtes un tout jeune « royaliste » converti de dernière minute, mais sans conviction, puisque vous aviez misé sur (votre camarade) FABIUS.

De plus vous êtes en roue libre depuis 10 ans et c’est trop.

Alors, CARTON ROUGE pour vous, Jean Claude PEREZ le 17 juin.

Parlons de la parité et du cumul des mandats,

Nous avons trois députés sortants hommes, ils sont tous trois candidats à leur succession.

Nous avons deux sénateurs hommes, ils seront aussi candidats à leur succession en 2008

Et nous avons encore et toujours Monsieur PEREZ qui rêve de cumul puisqu’il est candidat à toutes les élections, Municipales, régionales, Législatives….

Des leçons des socialistes, nous n’avons pas à en recevoir.

Chers amis, ce soir il nous faut penser intensément au 22 avril prochain.

Nous avons une obligation de résultat.

Ce sera la première étape de notre parcours, celle qui doit permettre de donner à notre pays, la France , un homme, un président qui incarne nos valeurs de droite.

Valérie nous parlera avec talent du programme de Nicolas SARKOZY qui nous mobilise tous et toutes. Elle nous parlera de l’homme de son courage de sa ténacité de sa sincérité.


Mais les choses doivent être simples et claires. je vous demande de rejeter avec vigueur le rêve d’une réconciliation Droite Gauche qui ne signifie rien. Il s’agit d’affirmer nos valeurs, nos idées, notre programme. Il faut un affrontement projet contre projet.

Dès le 22 avril, pas une voix ne devra manquer à Nicolas SARKOZY, pour s’imposer dès le premier tour et pour gagner le 6 mai.


Et après, notre travail ne sera pas terminé.

La démocratie c’est la loi du nombre, il faut convaincre, convaincre encore et toujours, Car nous devons donner au Président de la République une majorité politique à l’Assemblée Nationale pour lui permettre d’engager son programme de réforme. La circonscription de Carcassonne ne peut se permettre d’être absente de ce grand chantier.

C’est la raison pour laquelle avec mon suppléant Gilles MOREAU que je remercie encore une fois d’être à mes cotés, nous sillonnons et nous allons continuer à sillonner le terrain pour porter notre message.

Nous avons l’exigence du travail bien fait, du respect des personnes, de la parole donnée et nous revendiquons l’efficacité.

La tâche qui nous attend est formidable, à la mesure de la passion qui nous anime. Et chacun d’entre vous a sa place, son importance, son utilité. Chacun apporte sa pierre à la construction commune de notre victoire.

Des profondeurs de notre peuple, je sens monter un grand souffle d’espoir. C’est ce souffle qui renverse les montagnes et qu’il nous appartient de transmettre.

Chacun peut compter sur moi pour prendre toute ma part dans ce combat décisif.

Les 10 et 17 juin est-il besoin de vous dire qu’en retour, c’est moi, c’est nous, qui aurons besoin de VOUS.