Archives pour l'étiquette Roux

PRÉSENTATION DES LISTES « BIEN VIVRE DANS L’AUDE »

Vendredi soir, alors que la Planète PS – se réunissait au « château » pour la traditionnelle présentation des vœux, les candidats du rassemblement des droites républicaines se sont réunis d’abord pour une conférence de presse, à 17 heures puis, pour réunion publique de présentation des listes dans la salle Joe Bousquet en présence de 200 sympathisants.

2015-01-16 presentation et conf de P 017

C’est à Isabelle CHESA qui s’est chargée des présentations

« Mesdames et Messieurs , chers amis ,

Je vous demande d’accueillir comme il se doit, les candidats pour les futures élections départementales;

J’appelle mes collègues qui auront à ferrailler sur le canton Carcassonne 2
2015-01-16 presentation et conf de P 014

Jeannette DRISS, Jean Luc ROUX et leurs remplaçants respectifs, Anne-Marie MARTIN et Jean OCANA,

J ‘appelle maintenant les candidats du Canton Carcassonne 3
2015-01-16 presentation et conf de P 006

Magalie BARDOU et David BUSTOS et leurs suppléants Nathalie FLAMMAND et Jean Pierre LECINA

Enfin je demande à Arnaud ALBAREL qui fera équipe avec moi sur le canton Carcassonne 1 et à nos remplaçants, Guylaine GIANESINI et Florian TRALLERO, de bien vouloir me rejoindre.
2015-01-16 presentation et conf de P 010

Merci de nous avoir rejoins ce soir aussi nombreux dans cette salle Joe Bousquet qui nous est familière;

je souhaite, en préambule vous rappeler brièvement que la réforme qui fait des anciennes élections cantonales une élection départementale a entraîné quelques changements.

L’Aude comptait 35 cantons. Elle n’en compte plus que 19, contenants entre 12 000 et 25 000 habitants chacun.

Le conseil général comptait 35 conseillers généraux, (1 par canton) le nouveau conseil départemental comptera 38 conseillers départementaux (2 par canton) avec leurs remplaçants ou suppléants ce qui fait que vous aurez 4 noms sur les bulletins de vote au lieu de 2.

Mesdames et messieurs Chers amis, mes chers collègues,

Nous nous retrouvons dans cette salle que nous connaissons bien pour lancer véritablement la campagne des futures élections départementales:
La commune de Carcassonne est divisée intra muros en trois cantons;
Un seul recouvre uniquement la zone urbaine c’est le canton centre et une partie de l’ancien canton Nord dit canton 1. Les cantons 2 et 3 correspondants à l’est et au Sud regroupent quelques communes de la périphérie de Carcassonne;
Nous nous présenterons les 22 et 29 mars prochain sous la bannière « Bien vivre dans l’Aude majorité Municipale »
Ce Choix est le choix de l’intelligence, de la raison et du réalisme.
Si nous sommes sortis vainqueurs du scrutin des municipales c’est parce que nous avons su faire preuve de bon sens et nous mettre ensemble pour offrir à nos électeurs un front uni, attendu et souhaité, afin de battre nos adversaires qui n’avaient pas un seul instant cru en ce rassemblement;

2015-01-16 presentation et conf de P 033

Le résultat à été la victoire. Quand il s’est agi de réfléchir à ce que devait être notre stratégie pour aborder ce scrutin départemental, nous n’avons pas eu Gérard Larrat et Moi-même à réfléchir bien longtemps.
L’évidence a prévalu et ce d’autan que notre expérience de gouvernance de la ville depuis maintenant 10 mois se fait en parfaite harmonie dans l’efficacité et ce dans l’intérêt de nos compatriotes.
Il ne s’agit plus aujourd’hui de compter ses voix et ses partisans ; il faut être efficace et pragmatique pour répondre aux attentes de nos concitoyens.
Cette démarche de rassemblement a été renforcée.
Nous partons aujourd’hui au combat fort du soutien des partis politiques que sont l’UMP, L’UDI et le RPF et notre satisfaction est amplifié par le fait que D’AUTRES LISTES DE LA DROITE REPUBLICAINE DANS D’AUTRES CANTONS partiront sous cette bannière « bien vivre dans l’Aude » avec cet esprit de rassemblement, et avec le soutien de ces mêmes partis politiques.
QUEL COMBAT ALLONS NOUS LIVRER?
Il nous faut d’abord livrer le combat contre l’abstention.

Les élections cantonales étaient à l’époque couplées soit avec des municipales (2008), soit avec des européennes;
Cette fois-ci l’élection départementale sera livrée à elle même et risque d’être victime de l’ignorance des électeurs ou de leur ras le bol qui se caractérisera par une forte abstention.
C’est un risque réel et inquiétant, l’abstention n’a jamais favorisé la Droite Républicaine.
Pourtant, c’est pour chaque citoyen une élection fondamentale compte tenu des compétences du conseil départemental (social, personnes âgées, routes, collèges etc.) qui pèsent pour près de 45% sur nos feuilles d’impôts locaux..
Il nous faut livrer le combat face aux grognards du parti socialiste
De Georges GUILLE en 1945 à André VIOLA en 2015 c’est 70 ans de règne ininterrompu du PS sur le département de l’Aude.
Ces décennies de « gouvernance » socialiste ont gravement appauvri notre département car les arrangements politiciens ont été préférés aux compétences et à la valeur du Travail.
La « gestion » catastrophique qui en découle est à l’origine d’une fracture sociale sans précédent et de gaspillages financiers indécents.
On est le deuxième département le plus pauvre de France cela dure depuis des années, et l’on n’en voit pas le bout.
54% des foyers fiscaux sont non imposables, on enregistre 18% de taux de chômage, nos jeunes manquent de qualification (20% sont sans diplôme, et 41% n’ont pas le niveau du bac)
La fiscalité locale est a la limite du tolérable
On n’exerce aucun contrôle sur le bien fondé des aides sociales octroyées. Non seulement cela coute très cher , mais cela à l’effet d’attirer sur nos territoires des populations en recherche de l’aide facile dont l’afflux contribue à accentuer la paupérisation de notre département.

En 2008 déjà, le rapport Ernst et Young dénonçait cette situation. Rien n’a changé depuis, et le dernier rapport de la cours régionale des comptes est venu enfoncer le clou.
Je terminerai mon propos sur deux exemples qui illustrent bien que l’on a toujours tort d’avoir raison trot tôt.

* Parlons du feuilleton pathétique qu’a été le centre d’enfouissement technique de Lassac, C’est le résultat de la fâcheuse pratique d’un pouvoir devenu absolu et l’ illustration d’une féodalité installée.
Des millions d’euros jetés pour ne rien obtenir, et l’obligation de lancer un nouveau plan d’élimination des déchets. Après Linairole et Lassac ce sera le troisième projet.
Durant la campagne des législatives, j’ai déjà dénoncé cet état de fait, c’était en 2006

*     Et que dire de cette gestion socialiste concernant la médiathèque, sujet sur lequel je me suis largement exprimée pendant la campagne des municipales,
Il faut dire que ce projet, était le caprice de la baronnie socialiste locale parmi laquelle nous retrouvons les candidats aux prochaines élections cantonales de Carcassonne (Rivel, Cazanave, Molhérat, LLoze et consorts);
600 000 € pour l’achat d’un terrain estimé par les domaines à 355 000 €, 240 000 € de concours d’architecte, 120 000 euros d’étude , vous avez bien compté, cela fait un total de 960 000 €

Dans d’autres circonstances, nous aurions pu en rire mais l’Aude est dans une situation économique si difficile que nous avons plutôt envie d’en pleurer.
Vous trouvez ça normal dans un département qui se meurt? vous trouvez çà logique dans ces périodes de crises?,

D’autant que ce sont ces bien pensants qui ont voté ces budgets, qui vont aller devant les électeurs, la tête et le verbe hauts, en donneurs de leçon…

Ça suffit! il faut arrêter ça et la chance que l’on a pour le faire ce sera les 22 et 29 mars prochain!
Il faut mettre fin a la saga des baronnies socialistes dispendieuses et arrogantes.

pour rien!

Et ce ne sont pas que des mots en l’air puisque les verts, fronts de gauche, et communistes quittent le navire. C’est quand même un signe…peut être même un signe du destin!

Mes chers amis,

IL NOUS FAUT DONC livrer le combat de la transparence contre l’opacité, le combat de la rigueur et du respect des électeurs contre la gabegie et le gaspillage, et le combat pour une solidarité juste et partagée.

Ce combat ensemble nous allons le gagner.

J’invite maintenant mes collègues du canton sud et leurs remplaçants à se rapprocher du micro;
A la fin de l’intervention d’Isabelle, tour à tour, les candidats titulaires et remplaçants se sont exprimés sur leur motivations.

2015-01-16 presentation et conf de P 071

2015-01-16 presentation et conf de P 084

2015-01-16 presentation et conf de P 091

2015-01-16 presentation et conf de P 101

Isabelle de conclure :

 » Si nous avons réussi en mars à reprendre notre ville c’est parce que nous aimons Carcassonne,
Si nous avons décidé de partir sur ces élections des 22 et 29 mars prochains,
Et si nous sommes tous réunis ici ce soir c’est aussi parce que nous aimons tous LA FRANCE.
Je vous propose donc de nous unir pour chanter la MARSEILLAISE.

2015-01-16 presentation et conf de P 104

Cette manifestation s’est conclue autour du verre de l’Amitié.