REFORME DES INSTITUTIONS: UN RENDEZ VOUS HISTORIQUE MANQUE PAR LES PARLEMENTAIRES AUDOIS

Réforme des institutions : un rendez-vous historique Rendez-vous manqué Par les parlementaires AUDOIS

L’UMP se félicite que certains élus indécis aient finalement eu le courage d’arbitrer en faveur de la Réforme dans son ensemble en laissant de côté les réserves que tout compromis génère nécessairement.

Jack LANG mais également les radicaux de gauche qui, depuis 25 ans, mènent le combat pour moderniser la Vaine République, ont eu le courage de privilégier le progrès en choisissant le Congrès de Versailles plutôt que le Congrès de Reims.

A l’occasion de ce rendez-vous historique pour notre pays, c’est la seule attitude responsable que peuvent comprendre les Français très majoritairement favorables aux grands principes de cette Réforme.

François HOLLANDE et Jean-Marc AYRAULT ont utilisé les méthodes du passé qui ne sont plus utilisées dans aucun pays d’Europe. Le vote intervenu au Congrès est pour eux un échec.

Que dire et que penser de nos parlementaires locaux sénateurs Marcel RAYNAUD et Roland COURTEAU et députés Jean Claude PEREZ, Jean Claude DUPRE et Pierre BASCOU qui comme un seul homme ont votés contre cette réforme.


Seul l’étroitesse d’esprit et un sectarisme exacerbé ont guidé leur choix.


On, ne peut hélas en être étonné quand on constate leur façon de faire dans le département.

Et pourtant toujours près à donner une leçon de démocratie, un cours de morale et n’hésitant pas, même obséquieusement à se préoccuper du sort de leur adversaire politique.

Ils ont réussi à utiliser leur intelligence à leur dépend ce qui n’est pas une mince performance : en effet en refusant cette réforme des institutions ils ont refusé les possibilités nouvelles données au parlement pour exercer son droit de contrôle sur l’exécutif, entre autre au risque de se priver aussi des nouvelles possibilités données à l’opposition dans l’exercice de ses droits…

Les voilà donc encore avec leur Parti Socialiste, empêtré dans les guerres de succession, livré à leurs jeux favoris : chasse aux sorcières, roulette Russe ou terrorisme intellectuel, avec comme constante : La MAUVAISE FOI