"QUAND NICOLAS ECOUTE ISABELLE !!"

Je vous concède que le titre de mon billet est un brin provocateur. Mais il reflète toute la satisfaction que j’ai pu ressentir ces derniers jours, à l’écoute de notre candidat, Nicolas Sarkozy.

En effet, le 16 février, dans mon dernier billet politique intitulé : « Nicolas renverse la table, vite! », je vous faisais part de mes idées pour que le langage de vérité prôné par Sarkozy devienne une réalité et une référence dans la campagne qu’il va mener.

Je souhaitais entre autre choses, qu’il abaisse le nombre pléthorique de parlementaires. Cette annonce fût faite dès son premier grand meeting à Marseille.

Je proposais à la réflexion de mes lecteurs, dans ce même billet, de taxer lourdement les hauts revenus, les stocks-options, les parachutes dorés.

Je voulais également que l’on mette fin à un assistanat insupportable accordé à ceux qui ne cherchent pas à sortir du chômage, ceux qui gagnent plus en ne faisant rien, au mépris de ceux qui se lèvent tôt pour aller au boulot.

Hier soir, sur le plateau de France 2, Nicolas a proposé la suppression des parachutes dorés et des retraites chapeaux. Il a également souhaité que les très hauts revenus soient définis non plus par les conseils d’administration, mais par l’assemblée générale des actionnaires, avec ,au sein des conseils d’administration, un représentant des salariés. Tout cela va dans le bon sens,tout cela correspond au travail de réflexion que je mène modestement à mon niveau.

Enfin, avec la proposition de refonte globale du RSA, consistant à demander à ceux qui n’ont aucun travail et qui ne bénéficient d’aucune formation, de faire 7 heures de travail d’intérêt général, ( payées au SMIC), c’est un premier coup de boutoir contre assistanat qui crève ce pays ! La suppression des charges sociales, (part salariale) avec la reforme de la PPE(prime pour l’emploi), sera un important coup de booster pour les salaires et le pouvoir d’achat de 7 millions de Français ( environ 1000 euros par an de plus pour les gens concernés !)


Je me trouve donc confortée avec l’annonce de ces mesures, en attendant d’autres qui ne sauraient tarder. J’ai toujours pensé que le bon militantisme, le militantisme actif, est celui de la proposition, jamais celui de l’extase devant la parole des élites qui tentent de nous gouverner. Et cela ,quitte à passer pour un vilain petit canard…….mais le suivisme n’a jamais été ma ligne de conduite.


Par ailleurs, j’ai été choquée par les questions posées par David PUJADAS au président-candidat : alors que cette interwieuv devait permettre la clarification du débat de campagne, ce journaliste qui cache de moins en moins son appartenance à la gauche -caviar, n’a cessé de rabaisser la discussion au niveau le plus bas, le plus inutile, le plus mesquin, avec la sempiternelle rengaine du Fouquet’s et du président des riches. LAMENTABLE !!

Quant aux réactions politiques, rien de bien nouveau: toute la gauche, Bayrou et Villepin, n’ont su faire que ce en quoi ils excellent, la critique, toujours la critique.

Cela bien sur permet de masquer le vide sidéral de leurs propositions, toutes plus démagogiques les unes que les autres, quand propositions il y a !! Si notre candidat proposait 3000 euros par mois à tous les salariés, assortis de 10 semaines de congés payés, Hollande trouverait à redire, et Bayrou sur-enchérirait !!


Je n’ai pas pu assister au meeting de Nadine Morano à Maquens, et je le regrette.

Cependant, j’en ai eu des échos, très favorables.

Cette battante, fidèle à notre Président, a défendu le bilan du quinquennat, arguments à l’appui. Elle a souligné toutes les contradictions de la gauche, tout le mal que les Aubry, Ségolène, Lang et consorts pensent de F.Hollande, qui le jugent tous incapable de gouverner notre pays. Quand c’est nous qui le disons, c’est de la violence, quand c’est eux, ils s’activent pour faire oublier ces propos aujourd’hui très gênants pour eux.

Quant à la relation faite par l’Indépendant de ce jour, « ce meeting se résume à un show ». Nul doute que lorsque Aubry, Hollande ou Delanoë viendront à Carcassonne, ces venues seront relatées avec moult détails, grande bienveillance, admiration idolâtre, et quantité de miel !

(Monique BOONEN candidate sur la premiere circo durant son intervention)

5 réponses sur “"QUAND NICOLAS ECOUTE ISABELLE !!"”

  1. HOLLANDE LE CACHOTIER…

    Le « LAURENT », c’est autre chose que le FOUQUET’S à tous points de vue … Qualité et surtout….. prix ! En bref Restaurant de haute gastronomie

    « François Hollande et Bernard Henri-Lévy se sont retrouvés cette semaine pour un déjeuner en tête à tête au très bling-bling Restaurant Laurent.

    Selon Le Parisien, c’est Pierre Bergé qui aurait réuni les deux hommes afin de « réchauffer » leur relation.

    On se souvient que le philosophe était proche de Ségolène Royal lors de la dernière élection présidentielle.

    L’occasion sans doute d’évoquer ce brave « peuple de gauche » à l’une des tables les plus chères de Paris, et qui sait peut-être « ré-enchanter le rêve français » autour de la célèbre entrée « Truffes noires et salade de mâche, toasts « melba » » du chef… pour la modique somme de 140 euros l’entrée.

    François Hollande l’assure : il « n’aime pas les riches ».

    Pas de quoi l’empêcher d’organiser ses mondanités dans l’un des restaurants les plus chics… et les plus chers de la capitale.

    Si la rencontre devait permettre au candidat socialiste de reconquérir le cœur d’un BHL emballé par la fougue guerrière de Nicolas Sarkozy, elle aura surtout mis en évidence un certain éloignement de François Hollande avec le quotidien des Français.

    Car quelle cohérence peut-on trouver à un politicien qui prononce le dimanche un discours enflammé contre « l’empire de la finance » et une société pervertie par l’argent-roi… et qui déjeune le mardi dans un quatre étoiles parisien (aux prix ridiculement élevés)

    Mais que peut bien penser le peuple de gauche à la lecture du menu du restaurant Laurent ?

    Les « Truffes noires et salade de mâche, toasts « melba » » à 140 euros ne constituent en effet qu’une entrée.

    François Hollande et BHL ont ensuite pu déguster un petit carré d’agneau pour 92 euros avant de terminer sur une note sucrée avec un ananas rôti pour la bagatelle de 30 euros.

    On n’ose imaginer les prix figurant sur la carte des vins…

    Si vous êtes surpris du silence des médias sur ce déjeuner de riches, si vous avez l’impression que les journalistes tolèrent très bien les débauches d’argent quand elles sont à gauche, et si vous êtes offusqué de la façon dont le repas au Fouquet’s de Nicolas Sarkozy a été monté en mayonnaise, mais celui de François Hollande occulté, vous n’avez encore rien vu.

  2. Si la fonction première d’une serpillière est de nettoyer, elle présente néanmoins un défaut : celui d’éparpiller la m….. dans tous les sens et de bien étaler.

    C’est à cet ustensile ménager que j’ai pensé en entendant Pujadas questionner Sarkozy.

    Dans sa réponse sur le Fouquet’s, le Président a dit qu’il aurait l’occasion de revenir sur ce point, face aux Français; je suppose donc qu’il prépare une réponse appropriée qu’il délivrera au cours d’un prochain meeting.

    Je lui suggère ( ah! s’il pouvait m’entendre!) de préparer une petit vidéo à diffuser sur grand écran, faisant la somme de toutes les déclarations des « amis  » de Fraise des Bois, lors des primaires, avant celles ci aussi, et de toutes les petites phrases assassines qui le décrivent mieux que ce que la droite peut faire, puisque venant de ses proches et de son ex femme!.

    Ces bons mots circulent sur Internet, ils sont faciles à reprendre, et pour en terminer avec le Fouquet’s, je porterais à la connaissance des Français la carte complète du Laurent , disponible aussi sur Internet.

    Puisque le pingouin socialiste se voit déjà avec le cordon de grand dignitaire de la Légion d’Honneur autour du cou, qu’il achète aussi un bavoir, au cas où, ivre de gloire, il vomisse sa salade de mâche aux truffes noires. Croyez moi, les amis, avec cette clique au pouvoir, les années Mitterrand nous sembleront bien pâles et bien insignifiantes…………

  3. Mon cher Cassandre, si vous souhaitez prendre connaissance des petites phrases prononcées par les amis de Flamby, je vous conseille mon billet « Le meeting du Bourget , pas de quoi faire un fromage », paru le 21 janvier 2012

  4. J’ai aussi aprecié NIcolas SARKOZY sur antenne 2. Par contre je pense que PUJADAS peut se faire du soucis pour sa carriere……….
    Quand au meeting de NAdine MORANO ,il m’a été rapporté que BRESSON etait absent……

    MAIS OU EST DONC PASSE LE PRESIDENT DEPARTEMENTAL???????

  5. Moi aussi, comme tant d’autres personnes, j’ai été choquée qu’en cette période cruciale pour l’avenir du Pays, où les Français sont pour beaucoup angoissés par leur fin de mois, on ressorte cette dérisoire soirée du Fouquet’s.

    Ce qui me scandalise le plus , c’est qu’un" prétendu" Journaliste soit payé avec nos deniers, pour poser des questions aussi "stupides". Mais je sais qu’ils sont malins ces médias et que de telles questions "accrochent" les Français, alors moi je les traite d’hypocrites.

    Notre Président a tort de se justifier pour cela, car je n’y ai jamais rien vu de répréhensible, d’autant plus qu’à l’époque, Il n’avait pas encore pris ses fonctions…Quand vous voyez que, dans un département pauvre, où le chômage est au plus haut sommet, on fait des repas aux truffes , pas pour 140€ mais pour la moitié, et il y avait paraît-il 300personnes. Alors où sont les riches ?

Les commentaires sont fermés.