Décret antitabac : oui, chasse aux fumeurs : non

Nul ne l’ignore, fumer est maintenant interdit… presque partout.

La loi est entrée en application. Et la Loi c’est la Loi. Il n’en reste pas moins que bien des militants m’interrogent à l’UMP sur ce sujet. Quant aux fumeurs que je rencontre (dans la rue), la majorité d’entre eux se sent victime d’une forme d’intégrisme anti-tabac. Et la crainte d’une « chasse aux sorcières », à travers une stricte application de la loi, inquiète. Ne parlons pas des cafés et restaurants qui craignent la désaffection de leur clientèle dès que la loi entrera en vigueur pour leurs établissements. Depuis quelques jours j’ai pu constater que bon nombre de fumeurs quittaient leur lieu de travail pour une pause cigarette … dans un café ! Et je sens que les problèmes vont bientôt surgir dans les entreprises et les administrations du fait de ces « pauses fumée ». Sans compter le motif facile de licenciement pour certains employeurs peu scrupuleux (et non fumeurs bien sur). Personnellement je ne fume pas. Mais je mesure cependant très nettement le désarroi, voire la souffrance de celles et ceux qui fument. Il me semble qu’il y a eu trop de rigueur dans une loi au demeurant nécessaire. Nicolas Sarkozy, lors de sa prestation télévisée du lundi 5 Février a d’ailleurs admis qu’il faudrait peut-être quelques assouplissements. Par exemple en ce qui concerne les cafés situés dans les petites communes. Pour ma part, je pense qu’il est bon que les lieux accueillant du public (en particulier administrations, établissements scolaires, restaurants,…) ne soient plus enfumés. Par contre il me semble exagéré que l’on interdise aux fumeurs l’accès aux « Lieux non clos » (traduisez cours et parkings) de ces mêmes établissements. D’autre part, ceux qui fument doivent être respectés et non pointés du doigt. Accordons leur le droit d’avoir des lieux de convivialité et des espaces où ils puissent fumer. Qu’il s’agisse de salles fumeurs correctement ventilées dans les cafés ou restaurants ou même des établissements « fumeurs ». C’est une question de Liberté et d’équité. Alors, si je suis élue je me battrai pour l’obtenir et pour faire amender la loi en ce sens. En toute chose il faut savoir raison garder dit la sagesse populaire. De grâce écoutons-là.