LES VOEUX DE LA PRESIDENTE ET DU SECRETAIRE DEPARTEMENTAL

Fédération de l’Aude

Isabelle Chésa, Présidente départementale et Michel Py, Secrétaire Départemental, communiquent :

En ce début d’année, permettez-nous de vous adresser, à vous, ainsi qu’à vos familles, nos meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité. En 2007, la fédération de l’Aude s’est mobilisée pour la victoire de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle et a obtenu dans l’Aude des scores historiques pour notre famille politique, dans des terres pourtant traditionnellement de gauche.

Le monde change, le département de l’Aude n’y échappera pas. La fédération s’est également mobilisée au sein de chacune des trois circonscriptions pour mettre en place un dispositif de soutien pour nos futurs candidats aux élections cantonales de mars 2008. Concernant les élections municipales, la commission nationale d’investiture compétente pour les villes de plus de 30 000 habitants a investi Gérard Larrat pour Carcassonne et donné son soutien à Michel Moynier pour Narbonne.

Nous adressons à tous ceux qui représenteront les valeurs de l’UMP dans les scrutins du printemps 2008 nos vœux de victoire.

Ces élections locales sont importantes à double titre : tout d’abord elles concernent les mandats électifs les plus proches des préoccupations de nos concitoyens. Ensuite, elles sont pour notre mouvement, l’occasion de démontrer notre force et notre soutien à l’action du Président de la République, Nicolas Sarkozy et au gouvernement de François Fillon.

En effet, en moins de sept mois à la tête de l’Etat, ils ont obtenu des résultats significatifs respectant les engagements de la campagne électorale comme le bouclier fiscal, la défiscalisation des heures supplémentaires, l’autonomie des universités, l’immigration choisie, le traité européen simplifié, la suppression partielle des droits de succession et la mise en place dès le 1er janvier 2008 du service minimum garanti en cas de grèves.

L’action du Chef de l’Etat et du gouvernement rappelle celle du Général de Gaulle, qui inlassablement répétait :  » Elle n’est pas de gauche la France, elle n’est pas de droite ! La France elle doit se rassembler pour faire l’Histoire et non pas la subir ! « 

Et c’est ce que nous faisons aujourd’hui. Dans l’Aude, nous lançons la mobilisation de toutes celles et de tous ceux qui ont envie que les choses bougent. Et qu’ils sachent qu’il existe une formation politique dans laquelle ils auront toute leur place : c’est l’UMP 11.

Pour 2008, nous n’aurons qu’un seul mot d’ordre, qu’un seul but, qu’une seule exigence et même consigne : gagner !!!