LES PINGOUINS, LES PIGEONS, ET LE BONI….MENTEUR !

   

Dans un billet récent, je soulignais à quel point les français sont considérés comme des pingouins par le gouvernement actuel.

Matraquage fiscal jamais connu sous la cinquième République, déformation systématique de la vérité ( par exemple que 9 Français sur 10 ne seraient pas touchés par la hausse des impôts) et report siné dié des mesures qu’il faudrait prendre pour affronter la crise

Or voici qu’un collectif de créateurs d’entreprises monte au créneau de façon assez spectaculaire, pour dénoncer toutes les ponctions et brimades dont ils seront les victimes : augmentations insupportables des impôts, taxation accrue des plus values des cessions d’entreprises à hauteur de 60%, et l’impression très affirmée que la gouvernance socialiste cherche à se venger des personnes courageuses qui créent des emplois, afin de protéger une France Mollassonne qui dort, qui vote à gauche, et qui se complaît dans l’assistanat

Ils laissent éclater leur colère sur Facebook et se sont auto-désignés comme  » Les Pigeons »

Devant ce vent de fronde, Moscovici fait aussitôt du rétropédalage, convenant que certaines mesures envisagées sont  » mal calibrées »

Un exemple ? Un chef d’entreprise ayant vendu son affaire en mars 2012 devrait payer 32.5% de taxe sur la cession; ce serait maintenant 62%, une paille !!

Mais le plus déconcertant réside dans un projet d’une baisse des charges patronales de 30 à 50 milliards qui serait financée par un transfert de 5 points des cotisations familiales sur la CSG, la TVA, ou / et une taxe verte ( un bidule dont on ne connaît rien….)

C’est à s’y méprendre le dispositif de la TVA sociale que Sarkozy avait fait voter au printemps, et que les socialistes ont abrogé début juillet !!

Devant tant d’incompétence, d’hésitations, de reculades quotidiennes, on comprend mieux pourquoi, selon les derniers sondages, HOLLANDE et son acolyte le beau gosse de Nantes, chutent dans les sondages et ont atteint le seuil de l’impopularité en 4 mois, là encore du jamais vu depuis 1958 !!

Aussi, dans ce contexte si malsain pour le Chef, le gouvernement, et les godillots socialistes de l’Assemblée Nationale, on cherche à rassurer ( si peu ! ) et à paraître comme crédible

C’est ce qui pousse sans doute J.C.Perez à sortir de sa sieste léthargique qui dure depuis qu’il est député, pour se fendre d’un communiqué sur le Crédit Immobilier de France

Il assure le bon peuple que le gouvernement apporte toute son aide aux salariés de cette banque en difficulté ( tiens, les banques ne sont plus des voyous?)

Si cette aide est du même type que celle apportée à Arcelor, PSA Aulnay, ou Pilpa Carcassonne, les pauvres salariés du CIF ne sont pas sortis de l’auberge !!

Bien entendu, si la situation est critique dans ces entreprises, si elle est préoccupante pour le CIF, Perez ne manque pas l’occasion d’en faire porter la responsabilité à la majorité sortante et à Sarkozy

Au vu de ce qu’il a fait à l’Assemblée, à part cirer les bancs, c’est sur que ce n’est pas de sa faute! C’est ce qu’on peut qualifier comme l’art de se défausser, de faire du vent, et de se faire mousser à peu de frais……

Pingouins et pigeons, il ne vous reste plus qu’à avaler les graines socialistes pour penser que tout va bien………….;

2 réponses sur “LES PINGOUINS, LES PIGEONS, ET LE BONI….MENTEUR !”

  1. étant très concerné et impliqué dans le phénomène #Geonpi, j’espère vivement que cela ne fera pas l’objet d’une quelconque récupération politique de tout bord :

    Souvenons-nous bien que les chefs d’entreprise de Start-up fuyait déjà la France sous l’ère Sarkozy comme en témoigne le départ du plus éminent représentant de cette caste; le bien-nommé Loïc Le Meur ..

    Rappelons que notre ami Loïc Le Meur, fidèle pilier du numérique de Nicolas Sarkozy lors de la campagne de 2007, avait lui même quitté la France pour la silicon valley !!!

    Passé de 30% où l’on voyait déjà mal la perspective de revente à 60% serait une abérration lorsque l’on sait que le numérique pèse 3,7 % du PIB et qu’il est un des seuls secteurs (un peu) moins impacté par la crise et continue de recruter.
    frenchweb.fr/crise-commen…

    Plus localement dans l’Aude, il y avait déjà très peu de Start-up (une dizaine tout au plus) pas mal délaissé par le pouvoir en place, il y a donc très peu de chance que cela s’améliore :

  2. nous sommes ceux de la classe moyenne qui paient des impots ,Tous les pigeons des socialos communistes!! la révolte doit se faire entendre!

Les commentaires sont fermés.