LE MEETING DU BOURGET : PAS DE QUOI EN FAIRE UN FROMAGE !

Pour lire l’article , cliquez sur « lire la suite »

Tiens hollande parlons en ; après son intervention et son premier meeting de campagne tout le monde se pâme sur sa prestation dite « Mitterrandienne »

Pour moi il n’y a vraiment pas de raison d’en faire un fromage, tant la teneur de ses propos était vide de toute spontanéité, du moindre accent de sincérité, et de la moindre trace d’humanisme.

Quand à sa déclaration d’amour à l’espèce humaine « j’aime les gens », je n’en crois pas un mot. Si c’était le cas ça se saurait depuis longtemps ;

Je crois qu’en bon énarque* qu’il est, il est à mille lieux des préoccupations quotidiennes du français moyen, Comme beaucoup de leaders socialistes il est à l’abri du besoin, et sa situation personnelle sur le plan financier ne connaitra pas la crise ;

Vous n’en avez pas assez de ses faux culs qui sous prétexte de la fibre sociale que prétend véhiculer le PS, se fendent de discours pleurnichards sur le sort des masses laborieuses, vous n’en avez pas assez de ses envolées qui n’ont de lyriques que les faux accents de mauvais acteurs soumis à la dictature des spécialistes et conseillers en communication grassement rémunérés par des comptes de campagnes pléthoriques, et qui ne pensent que ce qu’ils déclament qu’au moment ou il le disent, vous n’en avez pas marre de cette presse conquise et dévouée à la gauche bourgeoise et nantie, qui fabrique nos idoles, nous impose leur médiocrités, et brule notre passé ;

Rassurez-vous contestataires de tout poils, syndicalistes et démagogues,rassurez-vous enseignants malmenés et incompris d’une jeunesse ingouvernable, salariés et cadres d’entreprises exploités, patrons asphixiés par les charges, fonctionnaires surbookés,en fait nous tous qui avons soufferts depuis cinq ans de la « passivité » de Fillon , de « l’incompétence de ses gouvernements » et des « carences » du Président…… Rassurez-vous, rasssurons nous, dis-ai-je, le pourfendeur de la finance internationale, l’intransigeant ennemi d’une mondialisation sauvage, l’homme providentiel que la communauté européenne espère, adepte des solutions douces, « spiderhollande »arrive . Il va régler tous nos problèmes, et nous rendre meilleur.

« Demain on rasera gratis »

•Enarque : « Haut fonctionnaire ou homme politique multi compétent, super intelligent, irresponsable de formation, a qui on a donné le Sahara et qui trois ans après a été obligé d’acheter du sable ailleurs »

Mais comme il ne faut pas avoir la mémoire courte, Souvenons nous tout de même qu’au moment ou ils étaient en période électorale pour le scrutin interne au Parti Socialiste, ce que disaient les Amis de François Hollande tous rassemblés autour de lui au meeting du BOURGET

Martine AUBRY

: « Il n’a aucune épine dorsale , il manque de caractère » (le 30 juin 2011 au Nouvel Obs)

: « Il n’est pas fiable »( le 26 juin 2011 au Nouvel Obs)

: « Arrêtez de dire qu’il travaille, François n’a jamais travaillé, il ne fout rien. » (au JDD le 30 Avril 2011)

Ségolène ROYAL

: « Celui qui ne fait rien est souvent le plus populaire » (Libération le 14/06/2011)

: « Le point faible de François c’est l’inaction, es ce que les Français peuvent citer une seule chose qu’il aurait réalisé en 30 ns de vie publique » (le Figaro 8 septembre 2011)

Manuel VALLS

: « Quelqu’un qui me dit qu’il est normal, je commence à me méfier ». (le Figaro Magazine le 11 juin 2011)

Laurent FABIUS

: « Une fraise des bois peut-elle cacher un éléphant » (Le Nouvel Obs le 30 juin 2011)

: « Franchement, vous imaginez François HOLAANDE Président de la République ? On rêve !!! » (Sud Ouest le 18 avril 2011)

Arnaud MONTEBOURG

: « HOLLANDE C’est le principal défaut du Parti Socialiste » (Canal+ le 8 juin 2011)

3 réponses sur “LE MEETING DU BOURGET : PAS DE QUOI EN FAIRE UN FROMAGE !”

  1. Janvier 2013 :

    François Hollande, Président de la République, s’adresse ce soir au Français.

    Elu avec 56% en Mai 2012, l’état de grâce a duré 4 mois mais il est rattrapé par la dure réalité de l’économie et des finances du pays. L’Assemblée Nationale, forte de 520 députés de gauche, méprise la faible opposition de droite, encore sous le choc de l’implosion de la feue UMP. <>Il faut dire qu’avec les 20% obtenue par Marine Le Pen à la Présidentielle, les électeurs du FN ont continué à soutenir les candidats Frontistes aux législatives, avec comme résultat 105 triangulaires qui ont fait perdre 92 sièges à la majorité sortante.

    Sarkozy est entré dans plusieurs conseils d’administration de société du CAC 40. Il s’est retiré définitivement de la politique, ce qui n’empêche pas les paparazzi de le suivre aux Maldives, à Méribel, ou en Toscane, nous offrant de belles photos de Carla et de la petite dernière.

    Donc, disais-je, François nous parle à 20 h . Il ne reviendra pas sur la dégradation de la France à BBB- avec perspective négative, ( il s’en est expliqué dès octobre 2012), mais devrait nous expliquer comment va se dérouler la mise sous tutelle de la France par le FMI

    Ne pouvant plus emprunter sur les marchés financiers aux taux de 9% que ceux ci exigent, le pays est en cessation de paiement : les salaires des fonctionnaires ne seront plus payés à compter de mars 2013, les retraites, après avoir été rognées de 25%, ne seront versées qu’ au 18 du mois, si le FMI ne se substitue pas aux marchés financiers.

    Après avoir fait un point de la situation, ( 6 millions de chômeurs, inflation à 8%, récession à – 3%, grèves à répétition, manifestations monstres dans toutes les grandes villes, blocages des lycées et facultés qui durent depuis deux mois) il devrait, selon la presse, appeler les Français à l’union nationale, qui a peu de chance d’être entendue.

    D’ailleurs, à quoi servirait-elle, depuis que toutes les grandes entreprises françaises et étrangères ont déserté le sol national dès le lendemain de l’élection du Président?

    Comment ne pas redouter un communautarisme exacerbé dans nos villes depuis que les étrangers ont obtenu le droit de vote?

    Comment ne pas craindre de violentes révoltes de ceux auxquels l’Etat devra sucrer toutes les aides ( sociales et familiales) jusqu’ici généreusement distribuées au nom de la solidarité, ( assistanat unilatéral serait plus juste comme définition) ?

    L’heure de l’addition a sonné. Nous étions prévenus; certains avaient crié au loup, d’autres au flou, mais rien n’y fît. Ce peuple de France est désespérant . Il est désormais désespéré !

    25 Janvier 2012 : Ecoutez bien Hollande, à l’aulne de ce cauchemar que je vous décris, sans trop me tromper.

  2. Vous ne changerez jamais mon cher Cassandre; c’est un véritable cauchemar que vous nous décrivez, bien que, après la prestation de ce soir, les 20 millards d’euro de dépenses annuelles supplémentaires pour la durée du mandat, les 500000 créations d’emploi sous forme de « contrat de génération » et le retour à l’équilibre en 2017, c’est a dire à la fin de son quinquenat, la « mise au pas « de l’Europe et de l’allemagne en ne respectant pas les traités signés, il y a effectivement fort à parier que le FMI aura pris les choses en main depuis longtemps

    Et comme un bon socialiste, la façon tres imbue et arrogante d’expliquer que sa vérité est la VERITE, cela me rappelle la façon dont Martine de LILLE a vendu les 35 heures et a mis toute l’économie Française en péril. Prestation insoutenable d’irréalisme et d’irresponsabilité, heureusement qu’ Alain JUPPE a souvent remis les pendules à l’heure… Pauvre France!!!

  3. p<> C’est vrai, très chère Isabelle, je ne changerai jamais, contrairement au slogan du prétendant Tulliste.

    Je n’aime pas la classe dirigeante socialiste. Je ne l’aime pas parce qu’il y a parmi cette caste ,des hommes et des femmes intelligents, compétents, qui connaissent parfaitement la situation du pays, qui savent que le projet hollandais est une foutaise, et qui, malgré cela, continuent à mentir avec un aplomb sidérant.

    Je n’aime pas ces gens là ,parce qu’ils tiennent le discours le plus odieux qui soit, celui du double langage.

    Je ne les aime pas pour leurs postures feintes de gens ayant la main sur le coeur, soucieux de leurs prochains, alors qu’ils n’ont jamais su ce que sont, ou connu ,la précarité, le chômage, les difficultés quotidiennes des plus faibles.

    Je ne les aime pas parce ce qu’au nom de la solidarité, ils distribuent ce qu’ils n’ont pas, en pillant toujours les mêmes, ceux qui travaillent dur pour s’en sortir.

    Je ne les aime pas parce ce qu’ils prônent le partage, en se gardant bien de donner l’exemple.

    Quand des Hollande, Royal, Fabius, Ayrault, Aubry, tous largement et très largement à l’abri du besoin, qui ont vécu et se sont enrichis grâce à des carrières politiques quarantenaires, faites de promesses, de reniements, de renoncements, se présentent en redresseurs de tort et donneurs de leçons, ils me donnent envie de gerber !!

    Je peux ainsi continuer à écrire des lignes et des lignes, tellement ils me révulsent. Mais à quoi bon?

    Hollande a le vent en poupe, Sarkozy le vent contraire. Ce sera dur pour Nicolas.

    Il semble qu’une majorité de Français veuille tourner une page, hypnotisée par de beaux discours , enchantée par le rêve . Qu’elle relise la fable du renard et du corbeau………

Les commentaires sont fermés.