LE CONTRE EXEMPLE DES ELUS….

Le jeudi 9 octobre 2008, la communauté de communes du limouxin et saint-hilairois a décidé de nommer quatre nouveaux vice-présidents qui percevront chacun environ 400 euros mensuels…comme les onze autre vice-présidents !

Nos concitoyens apprécieront que les élus gèrent prioritairement leurs problèmes de pouvoir d’achat grâce aux prélèvements effectués sur les contribuables…

Dorénavant, comment les élus de la communauté de communes pourront-ils justifier le coût exorbitant de la taxe sur les ordures ménagères?

Comment les élus de la communauté de communes pourront-ils continuer à se plaindre des économies imposées par l’état, sachant qu’il est visiblement possible de dégager des fonds… pour rémunérer hautement les nouveaux vice-présidents ?

Mais quelle impérative nécessité légitime la création de ces quatre postes de vice-présidents ?

Les 11 vice-présidents déjà en place, ne suffisaient-ils pas ? Est-il vrai qu’il y a plus de vice-présidents que de commissions ?

Ne pouvait-on pas répartir les crédits existants parmi les quinze vice-présidents plutôt que d’augmenter la ligne budgétaire ?

Cela s’appelle le partage et non le profit…La population appréciera les privilèges que s’octroient les élus socialistes…soucieux d’une politique électoraliste à défaut d’être sociale