LASSAC : LA MEMOIRE SELECTIVE DU CONSEIL GENERAL

Il est un devoir pour des élus de dire la vérité.

Pour ce qui concerne le Plan Départemental d’Elimination des Déchets Ménagers, le conseil général a vilipendé par voie de presse, en des termes grotesques, la position de l’UMP Audoise qui se félicitait du rejet, par le tribunal administratif de Montpellier, du PDEDMA.

La majorité départementale, responsable de ce fiasco administratif, technique et financier, allant même faire croire qu’a l’époque, les élus de l’opposition dont Raymond CHESA était le chef de file, avaient donné leur accord sur ce projet….

Je me souviens d’une réunion au sein du bureau de la comunauté d’Agglomération ou je déclarais que le département avait perdu 10 ans avec le projet de Lignairolles et qu’il allait perdre 10 ans de plus avec LASSAC: Je ne me suis pas trompé sur le sujet; Et pour parfaire mon argumentation, vous trouverez ci-dessous deux courriers que Raymond a adressé, l’un à Louis FRAYSSE président de « Terre d’Orbiel » et l’autre à Marcel RAYNAUD en personne.

Ces courriers datés de Juillet et d’Octobre 2004, soit quatre mois avant le décés de Raymond, marquent le découragement de ce dernier, face à un problème qui ne trouvait aucune solution. Affaibli par sa maladie, il lui était difficile de trouver les forces pour lutter; mais il ne fait aucun doute qu’il n’aurait jamais capitulé en d’autres circonstances.

Une façon de rendre à César…