JEAN PAUL DUPRE N’AIME PAS LA CONTRADICTION

Vous trouverez en cliquant sur « lire la suite » l’article concernant l’école qui a mis JP DUPRE en colère qui a valu une réponse sur le journal d’aujourd’hui et la réponse immédiate apportée par l’UMP par la plume de son chargé de mission.

A mon avis Monsieur DUPRE ce n’est qu’un début…

LA RENTREE DES CLASSES PRIMAIRES A LIMOUX : LA VERITE

Moins 32 élèves par rapport à la rentrée 2007 en primaire ! Tel est le véritable bilan statistique. Nous sommes loin des « 116 élèves en plus » pourtant annoncés dans l’article du 6 septembre paru dans l’Indépendant. Curieux calcul de la municipalité que celui qui consiste à ne considérer que les élèves entrants (nouvellement inscrits) et à oublier les élèves sortants (CM2 rentrants en 6ème, déménagements…)…

Que dire de l’interprétation du député maire sur « l’évolution positive » ? Propagande, intérêts politiques…pour le projet très contesté de nouvelle école à Flandry. L’école ne mérite pas cela.

Nous plaçons le débat sur l’école à un autre niveau : celui de l’enfant futur citoyen responsable. Le mensonge, la dissimulation de l’information ne sont ni les valeurs de l’école, ni celles de la République…

La première exigence de la République consiste à donner à chaque enfant les clés du savoir afin qu’il puisse grandir et s’épanouir dans une société aux multiples repères. L’ambition de l’école consiste à répondre à cette exigence grâce aux enseignants.

Oui l’U.M.P. reconnait et soutient le travail parfois ingrat des enseignants qui chaque jour œuvrent afin de développer le goût de l’effort, la volonté et l’envie d’apprendre des élèves. Ne laisser personne au bord du chemin éducatif, tel est le cœur de l’enseignement car chaque professeur sait que tous les enfants ne bénéficient pas d’un environnement familial et social idéal.

Ainsi, mettre en place en primaire des heures de soutien individualisé, proposer des stages de remise à niveau durant les vacances, organiser l’accompagnement des élèves qui souffrent d’un handicap, insérer les élèves récemment arrivés en France sont des priorités pour lesquels des moyens ont été dégagés. C’est une première dans l’histoire de l’école primaire. Le système peut et doit encore être amélioré mais quel enseignant, quel parent peut refuser que l’école aide les enfants ?

L’aide apportée est gratuite, assurée par des professionnels de l’Education et permet aux enfants des familles modestes (qui n’ont pas les moyens de financer des cours privés) de bénéficier d’un soutien. Point de clientélisme, point de choix obscurs…mais un service, un véritable service public !

U.M.P. Limoux

« DES BROUILLARDS D’ARZENS A LA PUREE DE POIS DE LIMOUX»

Monsieur le Député Maire,

Afin que « les brouillards matinaux d’Arzens » ne perturbent pas ma vision de la réalité, concernant votre gestion de la cité Blanquetière, je prends beaucoup de plaisir à venir très souvent, comme vous en êtes sans doute informé, à Limoux. Je m’installe à la terrasse d’un café, j’écoute et j’observe, j’y reçois mes amis, (vos opposants de plus en plus nombreux) et je viens vous porter la contradiction.

Très respectueux de la démocratie, je n’ai jamais contesté votre élection, surtout pas la dernière où vous n’aviez personne en face de vous ; dans ces conditions rien d’étonnant à ce qu’elle fût comme vous le dites, « massive ».A vaincre sans péril…………

Dans cette région, ce département, cette ville de Limoux et tant d’autres, le PS règne en maître absolu. Faute d’avoir un programme, voire des idées, il ne reste à votre parti que la possibilité de critiquer tout ce que fait le Gouvernement, et vous lui emboîtez le pas, ou de soutenir l’assistanat organisé tous azimuts. C’est de bonne guerre. C’est la méthode du système socialiste, mis en place depuis des décennies, contre lequel je me bats avec conviction, détermination et persévérance.

Il va vous falloir, Monsieur le Député Maire, dans « votre » ville, vous habituer à une opposition tenace .Elle ne sera pas confinée, pour vous faire plaisir, dans le brouillard, ni dans la purée de pois des méandres politiques.

Elle vous affrontera en pleine lumière, en ma personne (ou d’autres qui prendront la relève bientôt) et pourquoi pas dès le 24 septembre, lors de votre venue à Arzens, « charmante commune où je réside », et ou j’irai à votre rencontre, dans le respect des traditions républicaines.

Jean DESCARPENTERIES Chargé de mission UMP

Une réponse sur “JEAN PAUL DUPRE N’AIME PAS LA CONTRADICTION”

  1. Comment faire pour que les articles paraissent? En effet, sur Limoux beaucoup attendaient cette réponse qu’ils n’ont donc pu lire. Il est vrai que Mr Dupré commence à ne pas apprécier du tout la contestation: voir l’attaque "infondée" sur la place de la République contre le patron du "Commerce"!!!

Les commentaires sont fermés.