JEAN-LUC BOUSSEYROUX : LA RUPTURE ENTRE LES ARTISTES ET LE PS

La rupture entre le PS et les artistes

« En vous opposant, à l’occasion de la loi « Création et Internet », à ce que des règles s’imposent aux opérateurs télécommunications (comme vous les aviez imposées naguère aux opérateurs de télévision et de radio) pour qu’ils cessent de piller la création, vous venez de tourner le dos de manière fracassante à notre histoire commune. »

C’est par ces propos, extraits d’une lettre adressée à Martine Aubry, que de nombreux artistes ont dénoncé l’attitude du parti socialiste qui s’oppose une nouvelle fois à une loi utile et nécessaire.

Les députés socialistes aveuglés par leur idéologie et le vide (que proposent-ils ?) préfèrent choisir la voix de la dérèglementation numérique et sacrifier la diversité culturelle de notre pays !

Cette attitude de refus est à relier localement : comment les élus socialistes peuvent-ils justifier l’immense retard au niveau des infrastructures numériques Internet dont souffre l’Aude alors que d’autres départements ruraux ont depuis longtemps engagé des travaux porteurs d’avenir ? Une seule réponse : le désintérêt témoin d’un manque de volonté.

Les nombreux acteurs, tels les écoliers, les jeunes, les entreprises, les exploitations viticoles, les particuliers… pénalisés par l’inaction des collectivités sont de plus en plus nombreux.