ISABELLE CHESA ECRIT A CHRISTIAN JEANJEAN

Carcassonne le 4 Mars 2009


Cher Christian

Je suis avec la plus grande attention le déroulement de la campagne interne pour l’élection de la tête de liste en vue des élections régionales.

Dans ce cadre j’ai participé à la réunion organisée à Paris le 17 février dernier, réunion qui a fixé les règles du jeu de cette campagne interne particulièrement agitée dans notre région.

Compte tenu de ces éléments je me dois de te livrer mon sentiment et ce d’autan que non seulement tu me sollicites régulièrement sur mon portable, mais qu’encore tu me fais parler sur un certain nombre de document qui est distribué dans les boites à lettres ou envoyé directement aux militants.

De plus se déroulera à Carcassonne, le 11 Mars prochain le meeting qui réunira les quatre postulants à la conduite de la liste régionale, et qui vous permettra de vous faire connaître auprès des militants

En premier lieu je tiens à te préciser qu’en ma qualité de Présidente départementale je garderai une parfaite neutralité sur ma préférence pour la tête de liste régionale, pour ne pas fausser l’expression du suffrage de nos militants ; Dans cette mesure tu n’as aucune raison de te prévaloir de quelque soutien que ce soit me concernant ; Je reste sur la position de Xavier BERTRAND que je fais mienne, « Je soutiens tous les candidats ».

En deuxième lieu, je te rappelle que tu as signé une charte pour cette élection précisant les conditions de déroulement de la campagne et il ne me semble pas que la tournée que tu souhaites effectuer lundi prochain dans le département de l’Aude s’inscrive dans cette charte bien au contraire.

En troisième lieu je trouve que l’ampleur des moyens que tu mets en œuvre pour convaincre les militants Audois de l’UMP (1500 environ) est disproportionnée et irraisonnable pour une campagne interne.

En quatrième lieu enfin je pense que l’UMP particulièrement dans le sud de la France et encore plus dans l’Aude, doit donner a ses militants l’image d’un mouvement adulte, constructif et rassemblé, simplement parcequ’être de droite dans notre contrée et en faire état demande beaucoup de courage.

Dans ces conditions, l’exposition de nos divergences internes et l’expression d’ego exacerbé sont néfastes à notre mouvement, servent uniquement le parti socialiste qui n’a pas besoin de cela et Georges Frêche qui en l’occurrence est notre seul adversaire.

Pour toutes les raisons que je viens d’invoquer, je ne m’associerai pas a ta campagne audoise que j’estime inutile, néfaste au mouvement, et provocatrice, et j’espère que la réunion du 11 Mars prochain se déroulera dans un meilleur état d’esprit que celui qui prévaut aujourd’hui.

En espérant être entendu, et dans l’attente de notre rencontre du 11, je te prie d’agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Isabelle CHESA Présidente départementale e l’UMP