FREDERIC LEFEBVRE UN PROCHE DU PRESIDENT A NARBONNE

Frédéric lefebvre est aussi porte parole de l’ump.

Invité par la fédération de l’Aude il tenu a recevoir des chefs d’entreprise et responsables économique à la CCI de Narbonne avant de rejoindre le Restaurant ou l’attendaient une délégation des agents immobiliers de l’aude mais également plus de 180 adhérents de l’UMP.

Avant de prendre la parole devant les militants réunis autour d’une bonne table il a donné une conférence de presse

Sous la rubrique « le journal des circonscriptions » vous trouverez sous la plume de Jean Descarpenteries le résumé de cette journée.

en cliquant sur « lire la suite » vous trouverez des extraits de l’intervention de Michel PY Secrétaire départemental et l’intervention d’Isabelle CHESA présidente de la Fédératioin de l’AUDE

Le Président PUJAU de la CCI de Narbonne Accueille Frédéric LEFEBVRE devant les responsables économiques de la région Narbonnaise

Réunion avec les membres de la Chambre FNAIM de l’immobilier de l’AUDE

Trois sujets ont été abordés.

1-le rapport ATTALI et le thème « réduire les coûts des transactions immobilières

2-Un futur projet de loi de dépénalisation du droit des affaires

3-La profession de SYNDIC s’organise suite à l’avis du Conseil National de la Consommation

Conférence devant la presse du littoral Narbonnais

Frédéric LEFEBVRE lui même député a fustigé l’incurie des parlementaieres Audois qu’ils soient députés ou sénateurs.

En effet aucun d’entre eux n’a inscrit ou suggéré une quelquonque proposition de loi sur quelque sujet que ce soit.

« Un lourd Handicap pour ce département plein de potentialité qui n’a aucun relais auprès des décideurs nationaux »

Frédéric LEFEBVRE en a profité pour souligner le courage et la détermination des candidats aux sénatoriales Christian THERON et Emmanuel BRESSON

Apres les intervention de Michel Py et D’Isabelle CHESA Frédéric LEFEBVRE s’est adressé longuement aux militants pour leur adresser un message d’espoir pour une réussite future qui réclamera travail et sacrifices.

Intervention d’Isabelle CHESA

Michel, Frédéric, Mesdames, Messieurs, chers amis

Comme l’a fait Michel je tiens à remercier chaleureusement Frederic Lefebvre qui nous fait le plaisir de nous rendre visite sur cette terre d’Aude qui nous est si chère.

Chère parce que c’est celle de nos Origines pour la plus part d’entre nous, chère parce que nos racines y sont profondément ancrées que nous en soyons natifs ou non.

Nous voyons en votre visite un signe d’encouragement pour l’action, que nous avons menée il y a quelque mois, pour celle que nous menons au quotidien, et pour celle que nous aurons a mener pour les prochaines échéances, car c’est un oeuphemisme de dire qu’il n’est pas facile d’être de droite dans ce département.

Heureusement la campagne et les actions de Nicolas SARKOZY ont su soit déculpabiliser une partie d’entre nous et rendre sa dignité à l’autre et ont permis aussi de mobiliser fortement nos militants et sympathisant et il faut que tous en soit remercié tant le travail accompli a été dense et efficace.

Au plus fort des campagnes des présidentielles et législatives nous avons compté en 2006-2007 près de 1900 adhérents.

Nous savions que maintenir ce cap serait difficile après l’enthousiasme suscité par ces deux scrutins.

A ce jour seulement 60 % de l’effectif 2007 a été renouvelé et chaque circonscription travaille dur afin de récupérer un maximum de d’adhésions.

Certes l’UMP nous a donné, comme a un VRP un contrat d’objectif, mais vous savez aujourd’hui dans cette terre de mission qu’est notre département, c’est à la main que nous devons creuser notre sillon, que nous devons défricher pour convaincre, persuader entraîner et rassembler autour de nos idées, de notre projet, des hommes et des femmes enfermés depuis des décennies dans des réflexes et des habitudes politiques qui sont loin de nous être favorable

Et puis Frederic nous ne serons de bon représentant de commerce que si le produit est bon, et parfois depuis l’élection de Nicolas Sarkozy il nous a été difficile d’expliquer un certain nombre de choses à nos compatriotes.

Je voudrais vous dire également comme l’a souligné Michel que nous ne comprenons pas que des ministres interviennent sur notre département sans que nous en soyons informés, le Pb n’étant pas pour nous d’obtenir un cliché en leur compagnie mais nous avons des dossiers comme la viticulture par exemple qui méritent attention, et pour nos militants quelques minutes d’attention à leur consacrer reste une simple récompense appréciée du travail qu’il font et marque une reconnaissance de leurs efforts.

Ce n’est pas un hasard si le peuple d’Égypte a bâti ses plus merveilleux monuments, en les construisant sur leur base. Cela fait que nous pouvons toujours les admirer 40 siècles plus tard. Il me semble opportun que dans les cercles parisiens on n’oublie pas ses évidences.

Il est fort probable mon cher Frédéric, que dans certains département de ce pays de France les problématiques ne soit pas les mêmes que les nôtres

Alors pardonnez ma façon un peu brutale de vous dire, que nous voulons exister, que nous en avons marre de vivre sous la chape de plomb d’un parti dont les méthodes ont été érigées en système, que nous voulons casser la spirale infernale de la domination socialiste, que nous sommes prèt à tout les sacrifices, mais que pour cela vous devez être à nos cotés et ne manquer aucune occasion de nous soutenir