EH FRANCOIS !!, T’ES CAP OU T’ES PAS CAP ?

Durant la campagne de Moi-Je, ce dernier avait dit haut et fort qu’il mettrait un terme au cumul des mandats.

Relayé par Martine Aubry, alors première secrétaire, les cumulards socialistes ( chez nous Perez et Dupré) devaient choisir et abandonner un de leurs deux mandats, avant septembre 2012.

Nous sommes en novembre, et sur les quelques 190 parlementaires socialistes cumulards, seuls 70 ont eu le courage d’abandonner un mandat ( et les deux pré-cités ne font pas partie du nombre.)


En introduction de ce billet, je pose une question simple : qu’est-ce qui empêchait le président de demander au gouvernement un projet de loi sur cette question? Réponse : RIEN

Mais comme je le soulignais précédemment, le cap consistant à commander des rapports, Lionel Jospin fût chargé de déminer le terrain.

Dans son rapport, celui que les médias présentent comme un modèle de transparence ( un ancien Trotskyste, un comble, mais passons) préconise la fin du cumul des mandats : il ne serait plus possible pour un député ou un sénateur d’exercer un autre mandat exécutif ( maire, pdt de conseil général ou de conseil régional), il ne serait plus possible pour un ministre d’exercer tout autre fonction, il ne serait plus possible pour un parlementaire de devenir automatiquement avocat, et il ne serait plus possible d’être membre de droit au Conseil Constitutionnel ( comme le sont les anciens présidents de la république).

Réforme également pour être candidat à la présidence de la république, c’est à dire suppression des 500 signatures d’élus remplacées par l’obtention de 150 000 signatures de citoyens. Voilà pour l’essentiel………….


Monsieur Jospin, je vous félicite, toutes ces propositions vont dans le bon sens, et peuvent contribuer à amoindrir l’anti-parlementarisme grandissant dans de pays, et contribuer à combler le fossé qui s’est comblé entre les politiques et le citoyen.

Mais Monsieur Jospin, je crains que vous n’ayez travaillé que pour des prunes ( à moins que vous ayez touché au passage un petit chèque pour votre oeuvre car après tout, on a rien sans rien, n’est-ce pas?).

La levée de boucliers envers vos propositions est quasi unanime et instantanée.


A droite, à gauche, au centre, à l’Assemblée, et les plus virulents au Sénat, ils sont très nombreux à vous pendre haut et court !

Tous les arguments, ( et dans ce domaine on ne manque pas d’imagination!!), tous les prétextes sont bons pour vouloir enterrer au plus vite votre rapport; Vous n’y pensez pas? Supprimer les doubles traitements, les multiples avantages, les voitures de fonction, le clientélisme local, tout perdre, quoi!, est impensable !


Seul pays au monde à pratiquer le cumul des mandats, la France crève de ces pesanteurs au seul bénéfice de ces castes privilégiées.


Que va faire Moi-Je ??

Aura-t-il enfin un peu de courage, pour tenir une promesse qui déclancha un tonnerre d’applaudissements, qui pour une fois rassemble une majorité de Français, et à laquelle, à titre personnel, je souscris volontiers?

Alors, cap ou pas cap, comme les gosses disent durant la récréation?