"DE LA COLERE A L’INDIFFERENCE…"

Un longue page politique vient de se tourner: De 2007 à 2012, la droite a perdu toutes les élections intermédiaires, malgré l’oeuvre entreprise, dans des conditions épouvantables, par Nicolas Sarkozy.

Je ne referai pas l’Histoire, mais je cherche à comprendre ce qui s’est passé.

Je ne me lancerai pas non plus dans des analyses qui ont été faites par les politologues les plus avertis, mais le constat est toujours le même : une France majoritairement ancrée à droite, et tous les pouvoirs à la gauche !!

Le passé étant ce qu’il est, reste l’avenir , lourd d’incertitudes, de questions posées, de remèdes à trouver.


Devant l’échec, indiscutable, de la droite représentée au niveau national par l’UMP, les leaders de ce parti ont décidé de mettre tout à plat pour comprendre ce qui leur est arrivé.

Louable intention, mais qui débute par un combat de chefs , désastreux dans l’opinion publique, qui s’étale dans toute la presse. Marine Le Pen avait déclaré qu’elle voulait faire exploser la droite.

Elle n’aura même pas à intervenir, Copé, Fillon, Bertrand, Baroin et consorts s’en chargent : les clans s’organisent pour prendre la présidence du mouvement, on se tacle par personnes interposées ( choix du président de groupe à l’Assemblée), on se déchire par déclarations règlement de compte ( Morano, Dati ), on discutaille sur le « ni-ni » qui serait à l’origine de la défection de beaucoup d’électeurs, et cela va durer jusqu’en novembre prochain, une éternité sans que les questions de fond soient clairement abordées.

Curieusement, personne ne s’appesantit sur un indicateur passé sous quasi silence : l’abstention.

Aux législatives,presque un électeur sur deux est resté à la maison, ou est allé à la pêche selon l’expression consacrée.

Quarante six millions d’électeurs, 21 millions d’abstention, 11 millions de voix pour la gauche et ses alliés, une victoire à la majorité absolue pour le PS. C’est ainsi que la gauche, avec un petit 24% de voix exprimées gouverne la France. Quel constat !!


Carcassonne n’a pas échappé à cette déroute nationale. Méritante et courageuse, Monique Boonen a été éliminée dès le premier tour, laissant une voie royale pour J.C.Perez.


Les responsables locaux de l’UMP ont décidé de se réunir ; ils tenteront sans doute eux aussi de comprendre ce qui est arrivé. Je n’ interférerai pas dans leurs discussions.


Je constate que le FN a fait un score jamais vu sur la ville, 39% sur la circonscription, et on peut penser que bon nombre de voix UMP se sont reportées, par dépit, par colère, par désespoir, sur le seul opposant resté en lice.

Le « ni-ni » n’a pas été suivi, et les abstentionnistes ont choisi l’indifférence, ne croyant plus aux politiques, aux directives nationales relayées par les antennes locales, abandonnant le sort de la ville et du département au ron-ron de la routine socialiste.

Les vainqueurs ont pavoisé,  » normal », au soir du second tour . Mais depuis, en regardant de près les résultats, ils s’inquiètent car le FN qui les talonne, pourrait bien se retrouver au conseil municipal en 2014.


Faut-il baisser pavillon et laisser faire?

J’ai donné mon opinion dans le communiqué que la presse a qualifié « d’appel du 18 juin d’Isabelle Chesa » ( c’est trop d’honneur !!) Non, je ne veux pas laisser le champ libre à la gestion coûteuse et improvisée de l’équipe en place.

Oui, je souhaite un autre avenir pour notre ville ,différent de celui que nous proposera J.C.Perez.

Oui, j’entreprends un combat difficile pour un changement espéré par tous les déçus qui ont, par leur votes, signifié une désapprobation évidente aux responsables de l’UMP.

D’autres voies sont possibles, d’autres voies sont à explorer, d’autres propositions, libres et au plus près des électeurs, sont à faire.

Il n’y a rien de pire que la résignation.

Mais c’est à chaque déçu de réagir et de faire en sorte que sa voix soit entendue.


Souvent, quand la colère s’est exprimée, l’indifférence s’installe sournoisement, C’est maintenant qu’il faut réagir, c’est maintenant qu’il faut agir…………………

Une réflexion sur “ "DE LA COLERE A L’INDIFFERENCE…" ”

  1. Si la droite est encore complètement KO, on ne peut en dire autant des jeunes socialistes !

    Dans un communiqué paru ce jour, le collectif  » Génération Changement », qui dit regrouper les jeunes chevilles ouvrières de la victoire Hollandaise, réclament des places dans les cabinets ministériels ! Gonflés les jeunes !

    Malgré un gouvernement pléthorique de 38 ministres, Flamby n’a pas servi assez de soupe, semble-t-il, et les jeunes loups ont les crocs! Pour justifier cette demande, ils avancent qu’ « il serait illusoire de croire que le changement peut venir de ceux qui étaient déjà en place en 1988 ou 1997 » .

    Dont acte, les petits babars connaissent mieux que nous les éléphants, et surtout en cette période festive pour eux, connaissent aussi la musique…….

    Comme Flamby ne virera pas ceux qui sont en place, reste plus qu’à embaucher les grandes gueules insatisfaites. Ca, c’est de la relance économique, et la courbe du chômage va s’inverser !!

    Vous verrez, amis Carcassonnais, que cette idée géniale d’embaucher les artisans de la victoire, ne tardera pas à débouler chez nous, à la Mairie ou au Conseil Général ( respectivement 855 salariés à la Mairie et 2382 au CG)

    Mais après tout, le peuple l’a voulu ainsi, et la léthargie de droite me désole; combien de couleuvres devrons nous avaler?

    Combien d’euros va-t-on nous piquer?Combien de planqués devrons-nous assister?

    Tu as raison, Isabelle, il est temps de se bouger avant d’être complètement anesthésié par « le merveilleux gouvernement normal » qui veille sur nous………Enfin jusqu »au jour où il débranchera la perfusion !

Les commentaires sont fermés.