MONSIEUR CLAUDE TELESE EST DECEDE

cerem1nov 020

C’était le 1er novembre 2009, devant la stèle du Maréchal, face au lycée Jules fil, Claude Télèse rend hommage aux soldats du CEFI (Corps expéditionnaire Français en Italie)

Nous aurons une pensée particulière pour notre ami Laurent , Petit fils de Claude, et à toute la famille Télèse.

Depuis quelques année, c’est Laurent qui, le 1er Novembre  déposait la Gerbe au nom de son Grand Père, au pied de la stèle du Maréchal Juin

1er novembre 2016
1er novembre 2016

Dans ces circonstances tristes et douloureuses, je présente à François Télèse , à son épouse, à Laurent, ainsi qu’à toute la famille du défunt, mes sincères condoléances, et je tiens à les assurer de mon amitié .

Vous trouverez ci dessous un résumé de la vie de Claude Télèse , qu’a bien voulu nous confier Laurent.

Né en 1923 à Bône (Algérie), de parents Italiens. Il passe son enfance sur les terres familiales en Algérie française.

Durand la seconde guerre mondiale, il a à peine 20ans et s’engage volontairement dans l’armée d’Afrique et plus précisément dans le Corps Expéditionnaire Français en Italie (CEFI), sous l’autorité du général Juin. Il participe au débarquement de Naples et progressera jusqu’au Mont Cassin ou il sera grièvement blessé à la jambe lors de la bataille du même nom. Il verra lors de cette bataille son beau frère tomber devant lui sous les tirs de l’ennemi.

Sauvé de sa blessure par la découverte et l’utilisation récente des antibiotiques, il reviendra chez lui en Algérie pour y faire de l’enseignement jusqu’à la fin de la guerre. Depuis toujours il est passionné par l’ébénisterie et il en fera son métier.

En mai 1945, il est chargé de rédiger et de transmettre au Général de Gaulle un rapport sur les événements d’Algérie. Il se rendra à Paris en avion spécial militaire affrété pour l’occasion.

Lors de ses échanges avec la France métropolitaine il rencontrera Arlette Chambelland qui deviendra son épouse. Ils auront 3 enfants, 7 petits-enfants et 8 arrières petits-enfants.

Très vite avec son épouse ils travaillent dans le prêt à porter féminin. Après un passage par Montauban, c’est en 1952 qu’ils s’installent à Carcassonne, lui à son atelier d’ébénisterie au bord d’Aude, rue Fédou et elle ouvrira le magasin de prêt à porter Paméla, rue du Docteur Tomey. Travailleurs acharnés, ils prendront leur retraite à l’âge de 75 ans.

Durand ces années de travail, en parallèle, il s’investira dans le monde associatif et notamment les associations d’anciens combattants afin de faire vivre la mémoire de notre histoire. Il sera jusqu’à son décès le Président départemental du CEFI et membre actif du Souvenir Français. Il est chevalier de la Légion d’Honneur.

Son action et son implication dans le devoir de mémoire marqueront la ville de Carcassonne. Il organisera plusieurs événements et notamment un congrès national de CEFI à Carcassonne avec les plus hautes autorités militaires nationales d’alors. Il montera à ce moment une exposition salle Joë Bousquet sur la campagne d’Italie. Il en fera ensuite don à la légion étrangère de Castelnaudary.

De son action pour la mémoire et sa grande amitié avec Raymond Chésa naîtront plusieurs baptêmes de lieux de la ville de Carcassonne : le Pont du Garigliano, Rond Point 3ème DIA Général Goislard de Montsabert, Rond Point du CEFI et Avenue du Maréchal Juin. Enfin il emploiera toute son énergie pour faire ériger sur le rond point du CEFI la stèle du Maréchal Juin.

Après une vie bien remplie par le travail et l’amour de sa patrie, Claude Télèse s’est éteint ce jeudi 1er juin, il avait 94 ans.

Les Obsèques de Monsieur Claude Télèse se dérouleront le Mardi 6 Juin 2017 à 10 heures en l’église Saint Gimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *