CHALEUREUSES ET CONVIVIALES JOURNEES TAURINES RAYMOND CHESA

« Il y a maintenant onze ans que traditions taurines et corridas ont ,a nouveau droit de cité à Carcassonne, il était juste et normal que soit honoré celui qui a permis cette renaissance dans notre ville »


C’est ainsi que le président Bernard CASTAN président de cercle taurin Carcassonnais, entamait son propos, samedi , lors de l’apéritif inaugural donnant ainsi le coup d’envoi des journée Taurines Raymond CHESA.

Il rappelait aussi, combien l’action de l’ancien Maire avait été déterminante pour que les aficionados retrouvent le chemin des arènes et les carcassonnais le gout de la feria. Il raconta, moultes anecdotes passionnément vécues par ceux qui ont œuvrés construits et permis, malgré les difficultés et les embuches, que les traditions et la culture taurine perdurent aujourd’hui.

Isabelle CHESA au nom de sa mère Rose-Marie et de sa fille Manon, remercia chaleureusement l’initiative du cercle Taurin Carcassonnais et de son Président. Vous pouvez lire en cliquant sur « lire la suite » l’intégralité de son intervention chaleureusement et longuement applaudie par l’assistance de la Chapelle St François Xavier.

Au nom du député Maire, Alexandre Sylvestre, salua les initiatives du cercle Taurin, confirma l’intention de la municipalité d’installer en Aout 2011 les Arènes, place Général de Gaulle, afin que toute la ville profite des festivités et des animations, reliant ainsi par la rue de la gare les arènes au square André CHENIER. Il confirmait aussi que pour 2011 les festivités retrouveraient le nom de FERIA. (Voir sur le blog notre billet d’Aôut 2010).

L’apéritif clôturait cette matinée inaugurale mais les traditions ont été respectées puisque tout le monde chanta la célèbre « Trivalle » et les Sévillanes dansèrent pour notre plus grand plaisir.

A noter qu’une souscription a été lancée pour permettre au novillero audois Dorian DEJEAN lauréat 2010 du trophée Jean Cau, d’acquérir un habit de lumière.

A partir de 18 heures, le débat sur l’avenir de la corrida a eu lieu, animé par olivier BARATCHART directeur des arènes de Bayonne, Le Maestro Julien LASCARET et Dorian DEJEAN. Pour Olivier Baratchart, l’optimisme doit être de rigueur ; Pour assurer l’avenir de la tauromachie, il faut rassembler toutes les cultures tauromachiques, rassembler tous les aficionados travailler en parfaite entente et ne pas politiser le débat.

La journée s’est terminée autour d’un buffet dinatoire

Temoin de la tradition taurines, les arenes de Carcassonne dréssées en 1952 à la Patte d’oie, contenaient près de 7000 personnes (Information de Mr FESQUET)

Monsieur le Président,

Mesdames , Messieurs, Chers Amis

C’est au mois d’aout dernier, monsieur le Président, que vous m’avez fait part de votre projet et de votre demande, qui se concrétisent ce Week-end. Ma Mère et moi-même avons accepté avec un grand bonheur, l’hommage que vous rendez aujourd’hui à Raymond, en donnant désormais aux journées taurines organisées par le Cercle Taurin Carcassonnais, le Nom de Raymond CHESA.

C’est aussi pour notre famille un grand honneur que nous recevons avec fierté, mais aussi avec humilité, et nous ressentons vous le comprenez, une grande émotion, car 6 ans après sa disparition, il est toujours aussi présent dans notre vie et dans notre cœur.

Vous apportez également la preuve qu’il est aussi très présent dans la mémoire et dans le cœur des Carcassonnaise et des Carcassonnais.

La haut, nul ne peut douter qu’il est fier lui aussi de l’hommage que vous lui rendez, lui l’homme de conviction, l’homme courageux, l’homme passionné, qui a su faire partager son aficion, en redonnant à la ville ses traditions taurines et en créant avec quelques autres passionnés, dont vous êtes mon cher président, la feria d’août qui accompagne les corridas.

Voir Carcassonne en fête et les Carcassonnais heureux, était une part de sa vie ; Il n’a donc pas hésité malgré les oppositions, à braver les tabous de quelques grincheux bruyants et agités, qui vocifèrent, qui veulent interdire, et qui, éternel démocrates, veulent imposer à tous, encore plus aujourd’hui, leur intolérante morale.

L’interdiction, c’est la censure, c’est l’autodafé, c’est la négation de la générosité, de l’humanisme et de l’intelligence ; vos conférences et débat de cette après –midi, sur l’avenir des corridas évoqueront le sujet bien entendu, et cela me fait dire que devant tant d’intransigeance de sectarisme , nous les aficionados convaincus, nous devons travailler , et surtout nous rassembler pour affronter une opposition injuste et déterminée.

Cela me fait dire aussi que nous ne gagnerons pas si la grande famille de l’aficion n’est pas unie et rassemblée

Pour ce qui me concerne, avec les membres de la commission extra municipale taurine, c’est le sens de notre action, expression de notre passion.

Pour ce qui concerne Carcassonne, les informations diffusées par la presse locale, me semblent aller dans le bon sens, il faut maintenant travailler et concrétiser pour que fin aout prochain la fête soit totale.

Monsieur le président, chers amis, soyez encore une fois remercié pour l’hommage que vous rendez à Raymond, ma mère, ma fille Manon et moi-même souhaitons simplement que cette initiative portera bonheur à l’aficion et à Carcassonne ;

Merci pour votre fidélité,

Merci pour votre amitié

Une réponse sur “CHALEUREUSES ET CONVIVIALES JOURNEES TAURINES RAYMOND CHESA”

Les commentaires sont fermés.