" AVEC FROIDEUR ET LUCIDITE"

Les faits sont là, incontestables puisqu’ils sont l’expression du vote des Français.

-Il est incontestable que les sondages se sont plantés: ils nous annonçaient 30% d’abstention, mais les électeurs se sont massivement mobilisés, et l’abstention se situe à 19.6%, soit une erreur de plus de 10 points.

– Il est incontestable qu’ils se sont trompés sur l’estimation des intentions de vote pour le FN ; ils annonçaient 14 à 16%, le résultat se situe aux alentours de 18%.

– Il est incontestable qu’ils se sont trompés sur l’estimation Front de Gauche : Mélenchon apparaissait comme le troisième homme de cette élection avec des intentions de votes entre 15 et 16%, il réalise un petit 11% et termine quatrième de la course

-Il est incontestable qu’ils se sont trompés pour Bayrou, crédité de 10 à 11%, pour un résultat de 9%

Tout au long de la soirée électorale sur les diverses chaînes de télévision, j’ai entendu les sondeurs dire le contraire, en mettant en avant qu’ils avaient bien vu l’ordre d’arrivée des deux premiers, tout en oubliant de rappeler qu’ils donnaient dans leurs dernières moutures 4 points d’écart en faveur de Hollande au premier tour, écart qui n’est en réalité que de 1.5%( 28.6% contre 27.1%).

L’outrecuidance (confiance excessive en soi-même selon la définition du Larousse) étant une des qualités de ces messieurs, les voici aussitôt repartis pour nous donner le résultat du second tour, Hollande vainqueur avec 56% des voix.. Incorrigibles sondeurs !!

Dans un de mes récents billets, je fustigeais les sondeurs qui anticipaient et préemptaient le vote des français ; j’ avais , je crois ,bien raison.

Le second tour s’annonce difficile pour Nicolas Sarkozy. Plusieurs raisons à cela:

Le vote sanction et contestataire, qu’il soit de gauche avec le Front de Gauche, LO et NPA, ou de droite avec Marine Le Pen est bien réel: quasiment 29%, soit plus que les scores recueillis par Hollande ou Sarkozy.

Ces votes cumulés, n’ayant aucun rapport entre eux, aucune convergence ou concordance, sont des votes de défi, et arrivent en tête.


En y ajoutant le vote écologiste ( 2.1%), c’est presque un tiers du corps électoral qui sanctionne à la fois la présidence de Sarkozy et les propositions du candidat Hollande : Révélateur!! La France gronde et se rebelle, encore un fait passé sous silence par les sondeurs, qui n’avaient rien vu venir……..

Je souhaite maintenant faire un distinguo entre les prises de positions officielles des candidats battus et ce que feront les électeurs.

Nul n’est propriétaire des votes recueillis, et les consignes données seront ou ne seront pas suivies.

La gauche et l’extrême gauche, Bayrou et Marine sont dans des stratégies différentes, pour le second tour, voire pour le troisième qui pourra se jouer au moment des législatives ou ……..dans la rue.

On les appelle les « faiseurs de rois », ils seront courtisés, il y aura marchandages en coulisses bien qu’ils s’en défendent, mais il est à peu près certain qu’aucun de ceux que j’ai cité ne fera un pas vers Sarkozy.

De la gauche la plus large, c’est l’évidence même, de Le Pen c’est quasi certain, elle qui se voit comme la future leader de l’opposition et de Bayrou, avec ses petits 9%, ça ne pèsera pas lourd.

Il ne faut donc rien attendre des partis, qui ont matraqué sans relâche durant cinq ans le Président sortant.

Restent les électeurs. Que feront-ils, face à un choix entre deux politiques radicalement opposés, deux personnalités si différentes, deux conceptions de sociétés, deux idéologies gauche-droite? Nul ne le sait. L’addition des voix, l’addition des forces, ne font pas un second tour.


Durant les 15 jours à venir, les deux finalistes vont dérouler leurs programmes, et avec le débat prévu le 2 mai, la confrontation tant attendue par nous, gens de droite, aura enfin lieu.

Je me garderai bien de dire qu’il y aura un vainqueur et un vaincu dans ce débat, puisque c’est couru d’avance, chaque camp revendiquera avoir enterré l’autre. Mais au moins chaque électeur qui écoutera l’un et l’autre pourra se faire une idée de ce que sera notre pays après le 6 mai.

Il faudra donc beaucoup d’arguments chocs et beaucoup de persuasion de la part de Sarkozy pour retourner une situation qui est, avouons le, franchement défavorable au soir de ce premier tour.

Mais l’élection n’en est pas pour autant jouée d’avance. C’est un point sur lequel toute personne de bonne foi peut adhérer, d’ailleurs Hollande, ne s’y trompe pas, et malgré toute la peine qu’il a eu à cacher son « triomphe » d’hier, il ne cesse de répéter que rien n’est joué.

Un mot pour terminer sur les résultats audois. Le FN réalise d’excellent scores un peu partout, et termine second sur le département.

Est-ce vraiment une surprise? Au vu des précédents scrutins, non. Il conforte et accentue sa progression sur un terrain abandonné par l’UMP. Il ne progresse pas par la qualité de sa campagne puisqu’il fût quasiment silencieux ; il engrange, sans rien faire, les votes de mécontentement. Les « campagnes » (villages et bourgs) plébiscitent Marine, Narbonne et Carcassonne suivent le pas.

Ce ne peut être, non plus, une surprise, au vue de la « non campagne » mise en œuvre au plan départemental par les leaders de l’UMP, préoccupés qu’ils sont soit par les futures législatives, soit par la plus lointaine municipale Carcassonnaise.

Le résultat est là ; Sarko en trois derrière Marine Le Pen. C’est une triste première pour la droite Audoise traditionnelle : On perd 5 points par rapport au premier tour 2007, le FN en gagne 10 et le comble c’est que le PS stagne.

J’ai souvent dénoncé dans ces colonnes la « tiédeur », et je suis gentille ! , des dirigeants départementaux.


Je les invite à moins penser à eux, mais plutôt à penser aux électeurs qui les ont quitté, aux militants et aux électeurs qui malgré tout espère, et aux jeunes qui sur les trois circonscriptions se sont échinés dans une quasi indifférence à suppléer l’absence de leurs ainés ;

Je les invite aussi à bien réfléchir à leur stratégie, afin de préparer au mieux le deuxième tour, et à se garder de fustiger les uns ou courtiser les autres ;

Comprendront-ils un jour qu’avoir sa photo dans la presse et publier des argumentaires tout faits, ou rédiger des communiqués d’une inutile naïveté, ne remplaceront jamais le travail de terrain et le contact avec le plus grand nombre d’électeurs.

L’électeur n’est pas au service des politiques, c’est nous qui devons le servir.

Ces résultats me donnent la réponse : non, ils n’ont rien compris !!

12 réponses sur “" AVEC FROIDEUR ET LUCIDITE"”

  1. tu as entierement raison Isabelle .

    le score de sarkozy dans la premiere circonscription de l aude est le resultat de la non campagne de nos dirigeants .

    Seuls les jeunes et notamment jordan ont mouillé la chemise.

    Je pense que gilles icher devrait en tirer les consequences et demissionner de son poste de secretaire de la premiere circonscription.

  2. Je suis entièrement d’accord avec Henri Aribaud et Isabelle Chesa!!!

    le cuisant échec enregistré par l’ump de la première circonscription, en incombe entièrement à son représentant.Il devrait en tirer
    immédiatement les conséquences et démissionner.

    Son EGO n’a d’égal que son incompétence, et il devrait céder sa place.

    Les jeunes UMP, lui ont montré l’exemple, il n’a même pas été capable de les soutenir.

    VITE DU NEUF SINON NOUS ALLONS DISPARAITRE DU CHAMPS POLITIQUE CARCASSONNAIS.

  3. Tu as raison Henri, en 2007 Isabelle était aux commandes de l’UMP et G.Larrat était maire de la ville, SARKOZY était arrivé en tête en ville et avait fait 6.5% de plus!!!!!

  4. Ce sont les trois mousquetaires qui devraient démissionner; Ils n’ont rien fait durant la campagne.

    SARKO en 3 éme position ! ! c’est du jamais vu….Je pense à RAYMOND qui de la haut, doit être trés en colère, lui qui avait tout mis en oeuvre pour que la droite reste au pouvoir sur carcassonne.

    Depuis ISABELLE tu t’es battu .. mais contre des moulins a vent..tu n’es pas responsable de cette défaite,mais tu étais trop forte, c’est pour cela qu’ils ne t’ont pas soutenu, leur ego en aurait pris un coup.

    J’ose espérer que les cadres parisiens de l’ump tireront les conclusions de cette défaite dans l’aude et surtout sur carcassonne

  5. journée noire!

    il pleut! le moral est bas! et si j’en crois le commentaire ci dessus et la fin de l’article de notre amie, tout n’est pas gagné.

    il est entrain de prendre l’eau notre bateau (j’allais dire notre navire) ! Non, par sa faute nous n’avons maintenant qu’une barque, et elle prend les vagues de plein fouet!

    Le ministre qui arrive demain!!! salle petite, heure ou encore tout le monde travaille, Mais si, il y aura encore une fois le Monsieur avide de photos.

    sarko pas a Toulouse!!!!

    Merci Madame CHESA, de trouver des vrais UMP, vous ne pouvez réaliser le monde qui attend votre engagement, nous vous tendons la main, dépéchez vous avant que la barque ne coule, et que nous ne puissions plus vous attraper, tapez du point sur la table, et vous serez étonnée de voir de nombreuses personnes revenir a la permanence.

  6. Les militants sont des soldats, et les soldats sont toujours une masse anonyme.

    Cet antagonisme se révèle dans les différents discours que tiennent sur eux les délégués de circo, secrétaire départemental et autres.

    Les décisions de nos responsbles au sein de la 1ère circo résultent de conflits de pouvoir entre individus qui tous cherchent une emprise les uns sur les autres.

    Les leaders UMP de l’Aude n’ont rien donné, aussi ils n’ont rien reçu ce 22 avril.

    Donner pour recevoir est fondé sur une exigence de réciprocité mécanique.

  7. enfin quelqu’un qui se reveille pour dire tout haut ce que la plupart des militants pensent,les communiques de presse bidon que meme les journaux ne passent pas c’est dire on est la risée de tout Carcassonne ,dimaanche soir on aurait dit que l’on veillé un mort a la permanence , cela devient une cabine telephonique il faut sortir tous ces dirigeants qui ne pensent que perso. Apres les elections un grand coup de balai doit etre fait cela ne peut plus continuer c’est encore grace aux jeunes que la permanence est un peu vivante.

    un militant de la premiere heure.

  8. Persifleur Je lis sur le blog de Bresson qu’il convient de faire une « auto-analyse » à l’issue du premier tour. IL serait temps, au lieu de glander………

    Vous écriviez, Isabelle, il y a peu de temps, qu’à l’issue des élections, les chefs umpistes appelleraient à la reconstruction, au rassemblement, à l’unité. Voici maintenant l’auto-analyse ! Paroles, paroles, paroles, encore et toujours des paroles, ils sont dans la mouise et ils y sont allés tout seul, comme des grands.

  9. Cassandre J’aimerais compléter l’excellent commentaire de M.Aribaud en ajoutant ceci:

    Aux dernières élections cantonales ,l’UMP appelait au plan national ,à voter Socialiste pour faire barrage au FN.Dans le département, E.Bresson adoptait la même ligne ,se fendant d’un long communiqué allant dans ce sens.

    Dès lors, rien de surprenant à constater le score élevé réalisé par Marine Le Pen dans l’Aude, et la défection massive des voix UMP qui se sont portées sur cette candidature.

    Aujourd’hui, G.Icher va à la pêche aux voix frontistes, et à force de faire des zigs-zags, il va se casser la gueule! Inutile de réclamer sa démission, il tombera tout seul comme un fruit trop mûr.

    Il faudrait un peu de cohérence entre les cadors de l’UMP, qu’ils accordent leurs violons et adoptent au moins une ligne commune, mais il va de soi que leurs intérêts personnels sont très divergents et qu’ils n’ont pas les mêmes buts.

    G.Icher veut parler aux électeurs de tous bords. Au lieu de parler, il ferait mieux de travailler au lieu de se défausser sur les jeunes pops et la candidate de témoignage qu’il est allé chercher on ne sait où?

    Venant de la gauche, ne l’oublions pas, actuellement à l’Ump, je le verrai bien maintenant au centre, le cul entre deux chaises, car sa récente prise de position est un grand écart, non artistique, pour sauver les meubles.

    Hélas pour lui, les meubles sont déjà vendus, emballés et emportés, loin du boulevard Cdt Roumens !!

  10. Que la critique est facile!

    Par contre quand il est question de travailler, de tracter, de fédérer, il n y à personne. Je pense qu il convient de balayer devant votre porte Madame CHESA.

    Personne n est dupe ni de votre stratégie, le nom de votre blog parle de lui-même: Carcassonne 2014. Vous avez un seul but : monter les dirigeants locaux les uns contre les autres pour vous présenter aux municipales.

    Mais cela n est pas avec de tels procédés, indignes de votre père que vous arriverez à vos fins!

    Surtout n oubliez pas de venir vous montrer demain au meeting du ministre (qui vient quand il peut et non pas quand on veut) vous la rassembleuse donneuse de leçon.

    Je pensais qu à l ump on avait d autres valeurs. Quel triste constat! Je pense que je ne serais pas publiée vu que je ne vais pas dans votre sens: l avenir nous le dira.

  11. comme je le dis et je le redis les dirigeants actuels de l’ump n’ont pas fais de campagne seulement quelques articles sur les journaux ou ils ne faisaient que recopier des textes de l’ump nationale.

    Et je le dis encore en 2007 là on a fait une vrai campagne de terrain mais ni le délégué de circo actuel et ni larrat maire de l’époque n’avait participer à la campagne mais un an après il demandait l’investiture de l’ump pour se présenter au municipales.

    Pour ce qui est des élections présidentielles c’est hollande qu’il emportera car méme avec un tiers des voix FN et des voix modem ce n’est pas suffisant pour que sarkozy garde son siége

    Alors il est temps que isabelle chésa revienne prendre la maison ump pour préparer non pas les législatives il y a déjà la candidate de icher et je lui souhaite bonne chance et je la trouve courageuse de relevé le défi. Mais pour préparer les municipales car je ne vois personne d’autres de compétent et capable de rassembler.

  12. A isabelle

    Contrairement à un certain nombre de blogs que je consulte périodiquement ou la critique n’est pas admise, je publie votre billet « Isabelle » en vous disant ceci:

    Pour le tractage et le travail durant une campagne électorale, je n’ai de leçons à recevoir de personne, et sachez-le j’ai tracté trois fois dans mon quartier et passé la journée de Dimanche dans un bureau de vote;

    je tracterai et serrai présente au bureau troubadour II pour le second tour et aussi pour les législatives;

    J’ai participé par deux fois aux réunions organisés par les « jeunes pop » à la permanence, et soit dit en passant je n’y ai vu aucun responsable y assister.

    Pour ce qui me concerne, ma seule stratégie est de faire gagner mon camp, mais de dénoncer ceux qui font semblant d’agir pour le mouvement alors que leur seule ambition c’est de satisfaire leur personne. Passe qu’ils aient confisqué le mouvement à leur profit, mais ce que je ne supporte pas c’est que depuis plusieurs années rien ne s’est fait;

    Nous sommes toujours prompt à critiquer nos adversaires socialistes, mais eux tout en ayant la main mise sur le département , ils travaillent énormément la proximité, et pas seulement a l’approche de campagne électorale, ils travaillent tout le temps, pas nous, qui pourtant défendons haut et fort la valeur « travail »

    Rassurez-vous tout de même, peut-être reviendrais-je un jour en politique, mais à ce jour je ne prétends ni ne souhaite une quelconque responsabilité au sein de l’UMP

    Si vous me connaissiez mieux vous vous rendriez compte que dans ma vie privée, professionnelle ou politique, je ne pratique ni la perversité,ni le calcul sordide, je travaille.

    Puisque vous y avez fait allusion, c’est l’héritage que m’a laissé mon père, qui n’a peut-être pas tout réussi, mais qui a beaucoup travaillé et beaucoup donné de sa personne pour ses concitoyens. Merci par votre billet de m’avoir donné l’opportunité de compléter ma pensée.

    Isabelle CHESA

Les commentaires sont fermés.