EMMANUEL BRESSON A LA TETE DE L’UMP

C’est fait : Emmanuel BRESSON est devenu président de l’UMP de l’Aude après que le comité départemental réuni en terre Narbonnaise ai rendu son verdict. C’est par 49 voix contre 21 à Jean Pierre BASTOUIL qu’il a été désigné à ce poste samedi dernier 20 Novembre.

Rappelons qu’en juin 2008 Isabelle CHESA avait sollicité Emmanuel BRESSON maire de Belcaire pour défendre au coté de Christian THERON les couleurs de l’UMP lors des élections Sénatoriales

Quelques semaines plus tard, suite aux élections internes de 2008, Isabelle CHESA lui demandait de devenir le chargé de Mission de la troisième circonscription à la suite de la démission de Jean DESCARPENTERIE.

Le voilà installé dans ce nouveau poste nous le félicitons chaleureusement pour son élection et lui souhaitons bonne chance dans ses nouvelles fonctions

(juin 2008 la présidente départementale présente les candidats pour les sénatoriales à la presse)

11 réponses sur “EMMANUEL BRESSON A LA TETE DE L’UMP”

  1. 49;21; Non, ce n’est pas le score de France -Argentine en test match, ( j’aurais bien aimé!) mais bien celui obtenu par E.Bresson, qui le propulse à la présidence départementale de l’UMP. L’appel lancé ( dans le désert!) par Jean Gimenez à voter pour M.Bastouil aura eu autant d’effet que les propos lénifiants que l’on peut lire sur son blog ; il a paraît -il beaucoup d’estime et d’amitié pour E.Bresson, mais le coup de pied de l’âne vient aussitôt après: il sera incapable d’être un bon président au regard de ses multiples activités politiques et professionnelles. Avec de tels « amis », E.Bresson peut faire sienne la phrase célèbre;  » Dieu, garde moi de mes amis, je me charge de mes ennemis!: » En regardant de plus près ce score, on constate que pas une voix de la 1iere circo n’a manqué à M.Bastouil. Normal……..Ce qui est plus surprenant, si l’on peut dire, est que pas une voix de la 2ieme circo n’a manqué à E.Bresson. A qui fera-t-on croire que les délégués de cette circo ont voté librement? Nous reconnaissons là la patte de M.PY qui a tout fait pour qu’E.Bresson soit élu, non parce qu’il pense que c’était le meilleur candidat, mais bien parce que son souhait le plus cher était d’affaiblir les positions de l’UMP Carcassonnaise, qu’il n’a jamais porté dans son coeur! Opération réussie! Après le vote et la proclamation des résultats que tout le monde connaissait à l’avance,vînt le moment des beaux discours: remerciements, unité, rassemblement, et patati et patata……….M.Py poussa même l’outrecuidance à imposer G.Icher comme seul et unique candidat aux futures municipales carcassonnaises, se foutant éperdument de la démocratie interne qui voudrait, quand même, que les militants aient leur mot à dire! Comme ils disent, la feuille de route est tracée…………et ils se voient beaux, très beaux. Grisés par leur leur succès conjoint, E.Bresson et M.Py oublient simplement une chose dans leurs déclarations: le PS détient tous les leviers et n’a pas l’intention de les lâcher au profit de jeunes loups affamés qui souhaitent dérouler leur carrière politique. C’est maintenant que nous allons les voir à l’oeuvre et que nous regarderons les résultats obtenus aux prochaines échéances. Comme le dit Sarkozy,  » je veux être jugé sur les résultats! » Attendons, attendons qu’ils se mettent vraiment et résolument au travail, et c’est bien plus difficile que de beaux discours.Allez ,Messieurs, maintenant que les tripatouillages de la cuisine interne sont derrière vous, au boulot !!!!!

  2. je lis ce matin que LARRAT est candidat en 2014 !!! ( et qu’il se pose la question de savoir qui a fait les fausses procurations ….!!!???) Il prépare sa liste…
    Seule une coalition intelligente CHESA BRESSON ICHER peut être crédible. Il faut dépasser les ambitions personnelles, les querelles de cours de récréation et faire barrage à une nouvelle manipulation mue par une vengeance personnellle.

  3. De grâce, cessons de nous quereller et rassemblons-nous au lieu de nous "étriper"; Bravo pour l’élection de Mr Bresson, à présent qu’il se mette au travail pour rassembler les Audois. Je pense qu’il y a de la place pour toutes les personnes raisonnables, s’activant d’abord pour le Bien des autres . Les Français, en majorité, sont angoissés par l’avenir qui les attend, alors Mesdames et Messieurs qui voulaient gouverner……AU BOULOT…….. N. DEJEAN

  4. " Oh, ben crotte alors !!"

    J’ai lu, avec beaucoup d’attention, la déclaration de G.Larrat par laquelle il fait acte de candidature pour la Mairie en 2014.
    Allez savoir pourquoi, je me suis aussitôt plongé dans mon Larousse pour connaître la définition exacte du mot amnésie : diminution ou perte totale de la mémoire. Posant mon gros dico à plat pour reprendre mon clavier, il s’est ouvert sur la page où figure la définition du mot refoulé : Processus de défense du Moi par lequel le sujet cherche à maintenir dans l’inconscient un désir inconciliable avec la morale.
    Qu’un élu soit démocratiquement battu dans les urnes, et qu’il souhaite se représenter, c’est normal et humain, c’est le combat politique. Qu’il soit invalidé est une toute autre chose: cela signifie, toujours d’après mon Larousse, qu’une élection est déclarée nulle et non valide. Dans ce cas d’espèce, pour G.Larrat, l’invalidation a été motivée pour fraude.
    Dès lors, l’invalidé traîne derrière lui des soupçons de magouilles que la Justice ( actuellement saisie) cherchera à confirmer ou infirmer………Tant que la Justice n’aura pas clôt ce dossier, accordons à l’invalidé la présomption d’innocence.
    Par contre, l’amnésie n’a rien à voir avec la Justice, et rappellons certains faits : G.Larrat a déclaré dans la presse qu’il fallait tourner la page du "Chesaïsme". Si je ne suis pas trop idiot, j’ai compris à l’époque, qu’il ne voulait pas d’Isabelle Chesa sur sa liste. Dire aujourd’hui que si cette dernière n’avait pas trop tardé à donner sa réponse, il aurait pu gagner, c’est refaire l’Histoire. Allons même plus loin, quitte à le suivre sur ce chemin: s’il avait gagné, sans Isabelle, qui de toute façon avait pris sa décision de ne pas rejoindre l’équipe sortante, il aurait pu dire que la page du Chesaïsme était tournée ! Mais il a perdu sur tapis vert, et donc la faute incombe à celle dont il voulait tellement se débarasser. CQFD !!
    G.Larrat est avocat et fort en arguties; il plaide pour sauver sa tête, et comme tout avocat, on met en avant ce qui semble positif, et on oublie ce qui gêne , quand ce ne sont pas les faits. Sans doute pense-t-il que les électeurs, d’ici à 2014, auront oublié ce chapître de l’histoire locale. Je n’en suis pas convaincu d’une part, et d’autre part son envie irrésistible d’occuper le terrain médiatique porte tort à ceux qui tentent de reconstruire une UMP moribonde. On ne peut, à la fois, être dans et au dehors d’un mouvement auquel on prétend appartenir. M.Larrat, êtes -vous chef du RPV, et candidat auto-désigné pour cette association, ou êtes-vous un sous marin prêt à torpiller de l’intérieur l’action de reconstruction qui incombe à G.Icher?
    La réponse de ce dernier à la déclaration de l’ex Maire laisse transpirer toute la folle envie qu’il a de travailler avec G.Larrat……………
    Il est vrai que lorsque l’on sait maintenant que le premier travail quotidien de l’ancien maire était, dès 8h30, de faire le tour de la ville pour repérer les crottes de chien, on peut se demander si la ville n’a pas eu raison de choisir M.Perez pour la diriger?

  5. Isabelle ne répondez pas aux "bla bla " de LARRAt, cela n’en vaut pas la peine. Il délire complètement.
    S il n’est plus MAIRE, il ne peut s’en prendre qu’a lui meme. Vu son age ,il devrait prendre la retraite. Ce serait une sage décision.

  6. Larrat a triché, il veut se maintenir pour faire croire qu’il ne se sent pas coupable (..très très fort le mec!).
    Il ne va pas hésiter à ‘charger’ ICHER qui n’y est pour rien. De toute façon ce n’est jamais la faute à LARRAT..
    Cet homme n’en a rien à faire de l’UMP ( il l’a largement prouvé) il veut seulement se venger.
    Pensez, il a avalé des couleuvres toute sa vie pour avoir la place de maire!! Il enrage et vous tueras tous !
    Il faut du sang neuf et propre à carcassonne.

  7. je pense que bresson est un homme d une tres grande valeur et qu il peut regenerer l ump audoise qui en a bien besoin. quant aux municipales de 2014 a car cassonne il faut qu isabelle monte sa liste car elle est la seule a pouvoir recuperer la mairie… ce n est pas larrat (qui est ridicule en se pretendant candidat…il n arien compris..les carcassonnais n en ont pas voulu et n en voudront pas en 2014) . Isabelle nous comptons sur toi pour demontrer que le chesaisme ,loin detre mort est vivant et bien vivant

  8. Je ne suis pas du même avis que vous Raymond! Il est vrai que Larrat a péché par orgueil et manque de communication; mais on ne pouvait pas lui enlever que c’était un bon Maire travailleur, et son prédécesseur, le bien aimé, en avait une réelle confiance! Il l’a d’ailleurs choisi comme remplaçant avant de nous quitter! Mais ce n’est pas ce qui me chagrine le plus: ce sont plutot les dirigeants de l’UMP à Carcassonne, une équipe de malhonnetes recomposée qui pensent pouvoir récupérer notre chère Cité! Mais ils se trompent, les gens n’en veulent plus de ces personnes! Quand je vois ça je me lamente sur mon sort, car je me dis que l’on n’est pas prêt de la reprendre cette ville avec tout ça! Sauf, si on a un duo CHESA-LARRAT qui se présente et là, on avraiment toute nos chances pour l’avenir! Mais surement pas avec des personnes qui changent de chemises plus vite que les nuages passent.

  9. " Ca pète de partout !!"

    Je m’éfforce,le plus régulièrment possible, à porter mon regard au-delà du champ politique Audois. J’y vois, bien que nous ne soyons pas au 14 juillet, que l’UMP explose de toutes parts. Dans les P.O., la responsable départementale a fondu les plombs et a été éjectée au profit d’un député. Dans l’Hérault, J.P.Grand, villepiniste pur sucre, critique de l’intérieur, comme son maître, le parti auquel il dit appartenir. Dans le Tarn et Garonne, Mme.Barèges députée -maire de Montauban est vomie par ses troupes, et a provoqué, par son autoritarisme, la division de l’UMP au Conseil Régional Midi Pyrénées, entraînant une scission menée par M.Trémège ,maire de Tarbes. A Toulouse, rien ne va plus, pour d’obscurs conflits d’intérêts. Dans tous ces cas de figure, les intérêts personnels sont le moteur de la division et des bisbilles………
    Revenons chez nous: souvenons nous de la dernière campagne électorale pour les municipales; M.Py était alors le plus fervent et le plus enthousiaste soutien de G.Larrat: pas une réunion publique sans qu’il soit présent, pas une photo dans la presse où il soit absent. La suite nous la connaissons! Et tout naturellement, après l’échec, le meilleur ami et soutien de Larrat est devenu son pire ennemi.
    Dans une récente déclaration faite à la presse, M.PY confirme les propos qu’il avait tenus au lendemain des élections internes qui voyaient triompher son poulain, E.Bresson,à savoir que le seul et unique candidat pour 2014 à Carcassonne, ne pouvait être que G.Icher. Exit Larrat………Enfin pas tout à fait, puisqu’il prend la précaution de dire que ce sont les instances nationales qui investiront. Cela s’appelle l’art de laisser les portes entr’ouvertes, on ne sait jamais, au cas où……On peut aussi ajouter que M.Py est devenu maître dans l’art de tirer les ficelles ou celui de retourner sa veste. En tout cas, si j’étais candidat, comme G.Icher semble vouloir l’être, je fuierai à grandes enjambées ce soutien que M.Py apporte, la main sur le coeur!
    D’ici la prochaine municipale, beaucoup d’eau coulera dans l’Aude, avec ses crues dévastatrices et ses calmes apparents. S’il faut toujours se méfier de l’eau qui dort, il faut aussi savoir bien nager pour atteindre une rive salvatrice………..

  10. c’est comme dans la cuisine c’est affaire de goût : Chésa à la sauce Larrat ça va pas, Chésa Bresson… c’est tout bon !!
    Icher faut le calculer ?!!!
    en attendant les boeufs carottes vont repasser !

  11. Vous avez une comparaison plutôt simpliste entre la politique et la cuisine, il y a du vrai pour certains, mais justement essayons de faire mieux que les actuels dirigeants de l’UMP Carcassonne, et arrêtons de hurler avec les loups sur Larrat, qui comme le dit Bernard a été un très bon Maire, toujours loyal avec Raymond CHESA, et l’avenir nous dira que seule l’intelligence et la compétence nous permettra de reprendre la ville, et finissons en avec les magouilles et les revirements de M.PY, et toute sa bande. Je souhaite que Mr Bresson fasse un peu de ménage, et qu’il fasse ses preuves dans son canton, pour les prochaines élections!

Les commentaires sont fermés.