AUX CHOCOLATIERS DU PS

Sous ce titre, Jean Paul Gourmandin,a répondu sur le journal l’Indépendant de ce jour, à l’article du PS intitulé « du rififi à l’UMP »…

Raffiné et riche en incongruité, instructif sur la mentalité, plein de leçons et significatif sur l’impuissance du raisonnement, sur le vide des idées, et coloré d’un incivisme qui frise la malhonnêteté tel est le dernier papier publié par les chocolatiers du PS.

Qu’attendre de plus d’un parti qui n’a plus rien à dire, si ce n’est de poser des questions, dans l’incapacité qu’il est de donner des réponses aux Français et de mesurer sa propre déconfiture en montrant les autres du doigt.

Pour ce qui est du « rififi » il se dit que, chez vous, l’on ferait des misères à Jean Claude PEREZ, mais c’est sans doute parole de mauvaises langues…

La méthode ne varie pas. Arc-boutés sur leurs archaïsmes, accrochés à leur médiocrité, les socialistes peuvent toujours jeter le discrédit sur ceux qui osent, sur ceux qui proposent, sur ceux qui se battent pour essayer de sortir le pays de la crise, sur ceux qui depuis des mois travaillent pour réaliser le programme sollicité par 53 pour cent des Français.

Alors oui messieurs de la section du PS, argumenter sur une crise financière mondiale, pour agiter et affoler nos concitoyens est déloyal et irresponsable, remettre sur le tapis l’application du bouclier fiscal en occultant son efficacité, donner des leçons sur l’élaboration du budget, alors que pendant des décennies les socialistes ont dilapidés les richesses de la France en faisant croire à nos compatriotes que l’Etat était un tiroir caisse miraculeux procède d’une dramatique plaisanterie.

Rendez-vous à l’évidence, depuis l’avènement de la crise, le Président SARKOZY, Président de l’UE, a démontré sa capacité d’initiative et sa force d’entraînement et de persuasion à l’égard des 26 autres pays de l’Union mais également des autres puissances mondiales. Grâce à sa démarche rassembleuse et à sa méthode de gouvernance, l’Europe occupe aujourd’hui une place de leader sur la scène internationale et renforce sa cohésion interne de manière incontestable.

Cette réussite de Nicolas SARKOZY et sa volonté de continuer à renforcer la cohésion de l’Union notamment dans le domaine économique déplait à l’évidence aux socialistes qui font ainsi la preuve, une fois de plus, de leur difficulté personnelle à promouvoir l’intérêt général et à se départir d’une analyse strictement partisane.

Vous pouvez traiter qui bon vous semble de coq quand une section entière du PS ne réunit pas plus d’une cervelle d’oiseau.

Bonne lecture

Post Scriptum. Le « grand Argentier » de l’UMP départemental s’appelle Christian Théron, il a été réélu dernièrement conseiller général sur le canton de Sigean