550 MILITANTS ET SYMPATHISANTS AUTOUR D’ISABELLE CHESA

Ce Lundi à trèbes plus de 500 personnes sont venues encourager et soutenir la candidature d’Isabelle CHESA et de Gilles MOREAU pour ces élections Législatives dont le premier tour aura lieu Dimanche.

Accueillie par Michèle Richer adjointe au Maire de TREBES cette réunion avait débuté avec Jean Pierre VIRGIL qui a, avec talent, « chauffé » la salle.

C

Après l’entrée d’Isabelle en compagnie de Gilles Moreau, de gérard LARRAT Maire de Carcassonne et de Jean Luc Roux délégué de circonscription, Jean Pierre VIRGIL a dédié à Isabelle la chanson « DE GAULLE » son nouveau titre qui a serré les coeurs de nombreux participants.

Gérard LARRAT souffrant a tenu a participer à cette soirée et a réaffirmé son soutien plein et entier à Isabelle en insistant sur le fait que jusqu’au dernier moment il faut se battre pour que la victoire soit au bout.

Une belle réunion et un beau succès qui augure les meilleures perspectives pour l’élection à venir.

Vous touverez ci dessous l’intégralité de l’intervention d’Isabelle prononcée au cours de cette soirée.

Pour lire le discours, cliquez sur « lire la suite ».

« Mes chers amis,

Bonsoir à toutes, bonsoir à tous,

Avant toute chose je souhaite vous dire ma joie de vous retrouver nombreux et enthousiastes pour cette réunion publique que j’ai choisie d’organiser ce soir à TREBES, deuxième commune de notre Circonscription avec plus de 6.000 habitants

Que de chemin parcouru ensemble depuis ma déclaration de candidature à cette élection législative. C’était à MAQUENS, le 25 janvier dernier. L’ambiance était conviviale mais chacun et moi la première mesurait la difficulté de la tâche qui nous attendait.

Nous voilà parvenu quasiment au terme de cette campagne.

Ce soir, mes amis, même si ce n’est pas dans mes habitudes, je commencerai mon discours par « un gros mot » :…………… RUPTURE !!

Oui, la rupture est devenue un gros mot politique, banni du vocabulaire de la pensée unique, honni par les fins stratèges du politiquement correct, rejeté par les intellectuels de gauche, dont les pensées évanescentes ne trouvent un public, que parmi ceux qui ont intérêt à ce que rien ne bouge !

La rupture ! Mais vous n’y pensez pas !?

Elle nous conduira sur le chemin de l’aventure, détruira le douillet conformisme auquel la nation s’est habitué, réveillera ce peuple somnolent que des générations de politiciens ont mis tant d’années à endormir ! La rupture, mais quelle horreur !

Faisons semblant d’écouter les Français, disons leur ce qu’ils veulent entendre, promettons ce que nous ne pourrons pas tenir, flattons les avec notre modèle de société « à la française ».

Tel a été, durant des décennies, et encore aujourd’hui dans ce département, le langage qu’il fallait tenir, les mots qu’il fallait employer, avec suffisamment d’indignation pour paraître soucieux de ses électeurs, et avec un zeste de condescendance pour vous faire comprendre que la politique est une chose sérieuse , réservée aux initiés !


Tout semblait sous contrôle, tout semblait prévu, et le peuple de France pouvait dormir , rassuré qu’il était par ses élites.

Ainsi, tranquillement, élection après élection, alternance après cohabitation, notre pays allait lentement mais sûrement vers son destin, destin que personne n’osait appeler de son vrai nom, : le mur !

Mais comme souvent dans les scènaris les mieux pensés, deux grains de sable sont venus gripper ce bel ordonnancement.

Le premier a été le courage d’un homme, qui a osé se lever, seul contre tous, pour nous dire ce que nous n’étions pas préparés à entendre, : la vérité

Le second a été le courage d’un peuple, qui, prenant à bras le corps son destin, a voulu que cet homme, au nom de nos vieilles et belles valeurs républicaines, préside aux destinées de la Nation !

Le 6 mai dernier, avec 53,06% des voix, les Français ont élu Nicolas Sarkozy Président de la République !!

« Ce que j’ai dit avant, je le ferai après, je ne vous mentirai pas , je ne vous trahirai pas, je ne vous décevrai pas !! » C’est l’engagement solennel sur lequel les Français l’ont élu.

Mais au-delà d’un si beau serment, pourquoi les électeurs ont-ils massivement voté pour Nicolas Sarkozy ?

Ils ont écouté une parole qui rompait définitivement avec la langue de bois! Ils ont redécouvert les valeurs fondamentales de notre France séculaire, celles qui firent de nos aïeux, de nos grands-parents, de nos parents, des hommes et des femmes fiers, travailleurs, durs à la tâche, parce que responsables de leurs familles, de leurs enfants.

Ils ont écouté une parole qui allait à l’encontre de tout ce qui avait été dit pour justifier l’incapacité de nos gouvernants socialistes à juguler le chômage, à éradiquer la délinquance, à contrôler l’immigration clandestine .

Ils ont entendu un message simple, celui de remettre au coeur de toutes les préoccupations ,de toutes les actions à venir la seule richesse qui vaille……le travail!

Ils ont compris que l’emploi était source de croissance, que celle-ci ne se décrétait pas par des incantations , mais qu’il fallait la provoquer en donnant à chacun plus de travail, au lieu de le partager en parts de plus en plus réduites.

Oui, mes amis, les Français ont pris conscience que l’amélioration de leur pouvoir d’achat, la revalorisation des retraites, l’augmentation des salaires, l’accession à la propriété, le plein emploi, étaient liés à leur travail et ne pouvaient découler de l’assistanat.

L’assistanat : la seule vrai réussite des partis de gauche, qui a engendré une dépendance passive de la part de nos concitoyens, qui ont revendiqué leurs droits mais oublie leurs devoirs; Ils ont entretenu pour eux cette situation propice en confiscant soigneusement les sujets dits sociaux , monopolisant des pages et des pages de discours compassionnel et misérabiliste.


Les socialistes ont même , rappelez-vous, créé un ministère du temps libre! A cette époque mitterrandienne, tellement encensée par les « tontons maniaques », tous les pays du monde travaillaient d’arrache pied pour se maintenir dans la compétition économique. Nous, les Français, avions l’insigne honneur de compter parmi nos ministres, un homme tout spécialement occupé à organiser nos loisirs! Puis, quelques années plus tard, les mêmes ont inventé les 35 heures, solution miracle pour faire baisser le chômage.

On a vu ce qu’il est advenu: désorganisation complète du temps de travail, ( parlez-en a ceux qui travaillent dans les hôpitaux), perte de salaire et de pouvoir d’achat pour les salariés, augmentation de 11% des charges patronales, et par voie de conséquence, arrêt des embauches, généralisation du temps partiel, contrats à durées déterminées, et explosion des bénéficiaires du RMI!

Voilà l’ exemple de l’idéologie socialiste, érigé en dogme intouchable, sur lequel, encore récemment, Ségolène Royal faisait campagne.

Heureusement il y a eu le 6 mai

Il aura fallu tant d’erreurs, autant de temps perdu, pour qu’enfin la majorité des Français disent: stop! Ça suffit!

Alors, maintenant que la rupture est consommée, une ère nouvelle s’ouvre devant nous, pleine d’espoir et de promesses.

Le président de la République nous a dit ce qu’il ferait, et vous avez pu constater qu’il s’est attelé à la tâche avec rapidité, volontarisme et détermination.

Son premier acte majeur fût la composition de son gouvernement: il avait promis 15 ministres, il a tenu parole. Il avait promis l’ouverture au delà des clivages partisans, il a tenu parole. Il avait promis le dialogue avec les syndicats, il les a reçu deux fois déjà.

Il avait promis que les premières lois concernant la délinquance multi-récidiviste, le service minimum dans les transports, le nouveau contrat de travail, la défiscalisation des heures supplémentaires, seraient des priorités, elles sont en chantier!

Le gouvernement est en place, il travaille, et continuera à mettre en oeuvre le projet de N.Sarkozy, sous réserve, et c’est la seule, qu’une majorité parlementaire soutienne cette action.

Les élections législatives des 10 et 17 juin prochains permettront aux Français, de confirmer leur choix du 6 mai, donneront au président les moyens de gouverner le pays.

Comme vous le savez, j’ai voulu être candidate à ces élections, dans cette circonscription, et j’ai été investie par l’UMP comme candidate de la Majorité Présidentielle.

Depuis des mois, avec gilles Moreau mon suppléant, mon équipe de campagne, les jeunes populaires, les militants, les sympathisants, vous qui êtes ici ce soir , nombreux, si déterminés pour que triomphent les valeurs auxquelles nous sommes tellement attachés, avons travaillé sans relâche, sans compter nos efforts, surmontant nos fatigues, en ne doutant jamais du résultat que nous nous étions fixé, faire gagner Nicolas Sarkozy.

Nous avons réussi au delà de nos espérances, quand je constate que notre candidat est arrivé en tête sur Carcassonne.

Sur les 5 départements de la région, 4 ont voté majoritairement pour le Président Sarkozy, et seul l’Aude a fait un choix différent.

Quand on sait que la Région est détenue par le parti socialiste, qu’elle fût de tout temps encline à voter à gauche lors d’élections nationales, il y a là de quoi puiser espoir et confiance.

Sur cette circonscription, où tout porte à croire que je serai opposée au second tour au candidat socialiste, la droite républicaine a enregistré des scores jamais vus , y compris dans les bastions de gauche. Les communes de PALAJA VILLEMOUSTAUSSOU AZILLE VILLEDUBERT, LESPINASSIERE ont basculées. Il est incontestable que nos idées progressent et séduisent de plus en plus d’électeurs.

Mais, pour obtenir 53,06% des voix à l’ échelon national, N.Sarkozy a recueilli des dizaines de milliers de voix venant de la gauche traditionnelle, sans lesquelles il n’aurait pas pu obtenir ce score, voire être élu.

Cela signifie que, beaucoup d’électeurs déçus par leur parti, leur candidate, son programme et son entourage, ont fait le grand saut, préférant voter pour N.Sarkozy, qu’ils ont jugé plus apte à conduire les destinées de la nation.

Alors, pourquoi ce qui s’est passé ailleurs, ne pourrait-il pas se produire à l’occasion de cette élection?

Est-ce que les Audois désirent tourner le dos à l’espérance et au renouveau souhaités par 19 millions de nos concitoyens? Je ne peux le croire!

Dites moi chers amis, quel intérêt aurait l’Aude à élire un député socialiste de plus, qui n’aurait de toute façon aucun moyen d’entraver l’action gouvernementale, voulue et confirmée par le peuple?

A part son pouvoir de nuisance, qu’il a su si bien imposer dans cette circonscription, notre député sortant n’a qu’une seule ambition: conserver sa place, et tant pis si notre département reste au bord du chemin; c’est sans doute le dernier de ses soucis!

C’est pour ces raisons, et pour m’être confrontée, soit au Conseil Régional, soit à la Mairie de Carcassonne, au sectarisme dogmatique du Parti Socialiste, que je veux autre chose pour mes concitoyens.

J’ai, comme vous, approuvé le projet politique de N.Sarkozy. Je soutiendrai son action, si je suis élue député le 17 juin prochain. Mais j’adosserai aussi mon action locale sur ce programme dans lequel je trouve les buts à atteindre, et les moyens de les réaliser, dans l’intérêt de tous les Audois.

C’est pour cela qu’avec Gilles Moreau, mon suppléant nous avons voulu exposer dans notre journal de campagne, riche de 16 pages, et distribué à 43 000 exemplaires, nos projets et nos actions à venir.

Tout y est détaillé, les engagements en matière de travail et d’emploi, avec la création à Carcassonne d’une maison de l’emploi pour regrouper les acteurs socio-professionnels aptes à offrir du travail à ceux qui en demandent, coordonner, fédérer , mutualiser les moyens de lutte contre le chômage

Mes engagements en matière d’éducation et de formation, pour conforter notre IUT par l’ouverture de nouveaux départements, induisant une vie étudiante dans notre circonscription avec les retombées économiques immédiates et positives pour nos entreprises ,nos commerces ,nos associations.


Ceux concernant la santé, les personnes âgées, le handicap, le suivi scrupuleux du calendrier et les étapes de la construction du nouvel hôpital,

Mes engagements concernant l’environnement et le développement durable, en me prononçant clairement contre le projet du centre d’enfouissement de LASSAC . J’ai répondu clairement sur ce sujet à l’association « terre d’Orbiel ». Par contre avoir le courage et la lucidité ,ce n’est pas le point fort de JC PEREZ , qui dit en petit comité être contre le projet , à condition surtout de ne pas le répéter au cas ou un camarade socialiste viendrait à l’entendre.

Le tourisme, qui lié à l’agriculture et à la viticulture constitue une réserve d’activité et d’emplois extraordinaire.

L’artisanat et le commerce, en confortant les entreprises existantes en permettant leur développement, en initiant les infrastructures nécessaires à leurs implantation avec les zac comme celle de Beragne par exemple située à deux pas d’ici.

Je serais aussi présente sur le terrain de l’intercommunalité sujet sur lequel la somme des intérêts particuliers a prévalu trop de fois sur l’intérêt collectif;

Je serais présente sur la ruralité , pour défendre le service public (sachez en parenthèse chers amis que c’est le gouvernement Jospin qui a le plus fermé de service public en milieu rural), je serais présente pour promouvoir les équipements collectifs et les services de soins à la personne.


Sans oublier bien sur le problème crucial qui me tient à coeur, celui des viticulteurs qui traversent une crise dramatique.

Je tiens à vous dire, ce soir, que j’ai été profondément choquée par la déclaration de Ségolène Royal faite à Cavanac, qui déclarait devant les viticulteurs: « Nous ne toucherons pas à la loi Evin » J’ai rencontré de nombreux professionnel de la vigne au cours de cette campagne, je leur ai fait part de mon émotion, et nombre d’entre eux ont compris que je serai pour eux une femme d’écoute mais surtout une femme d’action. Les viticulteurs sont victimes d’une concurrence déloyale liée à la réglementation.

Celle-ci doit être la même pour tous les pays .

On ne peut accepter que nos vignes, éléments fondamentaux de notre civilisation méditerranéenne, patrimoine vivant de nos terroirs, soient sacrifiées sur l’hôtel de l’Organisation Commune des Marchés.

Voilà chers amis brièvement résumé nos propositions et nos engagements pour cette circonscription.

Lorsque j’ai découvert les documents distribués par mon adversaire socialiste, j’ai cru naivement que l’imprimeur s’était trompé de date: mêmes argumentaires, même phraséologie, même antilibéralisme primaire, même document que pour les élections de 2002 Un clic pour copier ,un clic pour coller! voilà le travail.


Au soir du 6 mai, 3000 voix séparaient Ségolène de N.Sarkozy. Autrement dit, pour battre le député sortant et en faire un député sorti, il nous faut convaincre 1500 électeurs pour tout faire basculer.

C’est à la fois beaucoup, mais aussi peu de chose à réaliser. Il faut se battre , convaincus que la victoire nous tend les bras, en gardant à l’esprit le plus célèbre des slogans: ensemble, tout est possible!

Chaque jour qui passe nous apporte des raisons supplémentaires pour espérer le succès:

Le soutien de Christian Estrosi qui est venu récemment nous apporter les encouragements du premier ministre et ceux du Président de la République, l’action quotidienne du gouvernement qui recueille de plus en plus d’approbation, Les sondages qui ne varient pas, l’affolement et les cafouillages du candidat socialiste qui sent venir le vent du boulet, tout mes chers amis, tout nous oriente vers une dynamique de victoire!

Je ne saurais trop insister sur l’importance du premier tour. Il y a beaucoup de candidats 14 au total , c’est l’expression et le prix de la démocratie. Ce premier tour sera déterminant comme il l’a été pour Nicolas Sarkozy. Il faut virer en tête le 10 juin au soir. cette élection se jouera à peu de voix Mais rien n’est faisable sans vous!

S’il Vous plait


Pendant 5 jours encore, J’ai besoin de votre aide!

Pendant 5 jours encore J’ai besoin de votre force de persuasion!

Pendant 5 jours encore allez au devant de vos amis, de vos connaissances, de vos relations, de vos collègues de travail, et dites leur que leur vote sera capital pour changer le destin de ce département.

Pendant 5 jours encore dites leur que la France bouge, que le Président a besoin de leur soutien et qu’il ne peut se manifester qu’en votant pour la candidate de l’UMP!

Ensuite soyons en sur nous jouerons la finale,

Soyons engagés, soyons convaincants, soyons courageux pour défendre notre idéal!

Agissons pour notre département, pour ce terroir qui nous est si cher, agissons pour la France

Donnez moi la force d’aller au bout.

Rassemblons nos forces et gagnons ensemble.

2 réponses sur “550 MILITANTS ET SYMPATHISANTS AUTOUR D’ISABELLE CHESA”

  1. Bravo pour ce meeting : il était d’enfer !!!!
    Avec une telle energie et autant de monde la victoire n’est pas loin
    On se relache pas, il reste 5 jours pour convaincre et agir avec toi car jusqu’au bout nous serons à tes côtés.

  2. Vale merci à toi reçu cinq sur cinq fort et clair grâce à toi grâce à tous on va y arriver. Je t’embrasse affectueusement. Isa

Les commentaires sont fermés.