LES JEUX SONT FAITS

????????????????????????????????????

Le premier tour de ces élections législatives a vu  »En Marche » rafler quasiment toutes les mises;

Pour ma part je voudrais remercier Miren pour l’énorme travail qu’elle a fourni avec tant de générosité et de passion, pour l’énergie qu’elle a déployée , pour ses convictions et également pour ses  capacités à convaincre.

Ses résultats sont largement honorables compte tenu du contexte dans lequel elle a évolué . Elle a su trouver dans n’importe qu’elle circonstance , la volonté pour avancer, le dynamisme pour entrainer celles et ceux qui ont fait parti de son équipe depuis le mois de février et qui méritent eux aussi notre gratitude.

Mais cela n’a pas suffit et pour plusieurs raisons je crois;

Entre le 20 novembre 2016 et le 11 juin 2017, les français ont été sollicités pour une septième journée de vote.

Apres les deux tours des primaires de droite, les deux tours des primaires de gauche, les deux tours des présidentielles, présidentielles conclues par la victoire de Macron, les électeurs ont conclu que trop c’était trop et que de toute façon, le résultat des législatives était déjà acquis ;

On peut comprendre ce raz le bol car durant 6 mois, de débats en débats , de révélations en scandales , de réunions en meetings, de petites phrases en confrontations , de coup de théâtre en coup de gueule, cette campagne, savamment orchestrée par une presse nationale acquise et dévouée à un camp, nous a littéralement essoré les neurones.

Si l’on rajoute à tout cela , les allées et venues de nos dirigeants politiques endormis par Macron, leur sauve qui peut, leurs atermoiements , leur trahison, leurs surprenantes prise de position, leurs désistements intempestifs et prématurés, il n’en fallait pas plus pour décourager le plus combatif des militants.

Ceci suffit-il à expliquer une abstention aussi importante , je ne le crois pas, il faut y rajouter à mon avis l’incapacité pour les partis traditionnels à apporter une réponse aux préoccupations de nos compatriotes concernant , l’emploi, la sécurité, l’Europe, le développement économie, ou la santé des finances;

Il faut sérieusement s’interroger non seulement sur le phénomène Macron , mais également sur le phénomène France Insoumise qui a eux deux ont siphonné une grande partie de la jeunesse à leur profit, plaçant ainsi les caciques politiques devant leurs responsabilités.

Pour ce qui concerne les républicains, on ne s’en sort pas trop mal sur le plan local comme sur le plan national;

Pour ce qui concerne le PS, l’hémorragie est encore plus grave, et le pronostic vital est engagé . Pour l’Aude se sont plus de 100 ans d’hégémonie socialiste qui sont en train de s’effondrer.

Pour nous, maintenant, il nous faut reconstruire, que ce soit localement que ce soit au plan national.

La seule solution c’est le renouvellement des hommes pour affirmer et défendre ce que nous avons perdu depuis trop longtemps : nos valeurs , nos idées , nos repaires;

Il nous faut sortir de ce consensus mou qui a découragé bon nombre de nos concitoyens partis vers d’autres horizons.

Bref nous entamons une Longue « Marche »

Voila ma brève analyse de la situation présente.

Ceci étant dit , comme je l’ai fait après le 1er tour des élections présidentielles , j’ai choisi de ne donner aucune consigne de vote à mes concitoyens;

Il n’y a aucune raison que je change ma position au lendemain du premier tour des élections législatives.

Chaque électeur doit faire son choix en toute indépendance et en toute responsabilité, et assumer les conséquences de ce choix

Pour moi, quand en 2013 j’ai composé la liste « ambition Carcassonne » pour les élections municipales, liste je le rappelle sans étiquette politique et composée en majorité de personnes de la société civile, ( Macronienne avant l’heure), j’ai demandé à Danièle Hérin de figurer sur cette liste et elle a accepté.

Danièle Hérin fait partie aujourd’hui de notre équipe municipale, et y accomplit  un travail remarquable dans sa délégation.

Pour ses raisons, à titre personnel, je lui donnerai ma voix dimanche prochain.

MONSIEUR CLAUDE TELESE EST DECEDE

cerem1nov 020

C’était le 1er novembre 2009, devant la stèle du Maréchal, face au lycée Jules fil, Claude Télèse rend hommage aux soldats du CEFI (Corps expéditionnaire Français en Italie)

Nous aurons une pensée particulière pour notre ami Laurent , Petit fils de Claude, et à toute la famille Télèse.

Depuis quelques année, c’est Laurent qui, le 1er Novembre  déposait la Gerbe au nom de son Grand Père, au pied de la stèle du Maréchal Juin

1er novembre 2016
1er novembre 2016

Dans ces circonstances tristes et douloureuses, je présente à François Télèse , à son épouse, à Laurent, ainsi qu’à toute la famille du défunt, mes sincères condoléances, et je tiens à les assurer de mon amitié .

Vous trouverez ci dessous un résumé de la vie de Claude Télèse , qu’a bien voulu nous confier Laurent.

Né en 1923 à Bône (Algérie), de parents Italiens. Il passe son enfance sur les terres familiales en Algérie française.

Durand la seconde guerre mondiale, il a à peine 20ans et s’engage volontairement dans l’armée d’Afrique et plus précisément dans le Corps Expéditionnaire Français en Italie (CEFI), sous l’autorité du général Juin. Il participe au débarquement de Naples et progressera jusqu’au Mont Cassin ou il sera grièvement blessé à la jambe lors de la bataille du même nom. Il verra lors de cette bataille son beau frère tomber devant lui sous les tirs de l’ennemi.

Sauvé de sa blessure par la découverte et l’utilisation récente des antibiotiques, il reviendra chez lui en Algérie pour y faire de l’enseignement jusqu’à la fin de la guerre. Depuis toujours il est passionné par l’ébénisterie et il en fera son métier.

En mai 1945, il est chargé de rédiger et de transmettre au Général de Gaulle un rapport sur les événements d’Algérie. Il se rendra à Paris en avion spécial militaire affrété pour l’occasion.

Lors de ses échanges avec la France métropolitaine il rencontrera Arlette Chambelland qui deviendra son épouse. Ils auront 3 enfants, 7 petits-enfants et 8 arrières petits-enfants.

Très vite avec son épouse ils travaillent dans le prêt à porter féminin. Après un passage par Montauban, c’est en 1952 qu’ils s’installent à Carcassonne, lui à son atelier d’ébénisterie au bord d’Aude, rue Fédou et elle ouvrira le magasin de prêt à porter Paméla, rue du Docteur Tomey. Travailleurs acharnés, ils prendront leur retraite à l’âge de 75 ans.

Durand ces années de travail, en parallèle, il s’investira dans le monde associatif et notamment les associations d’anciens combattants afin de faire vivre la mémoire de notre histoire. Il sera jusqu’à son décès le Président départemental du CEFI et membre actif du Souvenir Français. Il est chevalier de la Légion d’Honneur.

Son action et son implication dans le devoir de mémoire marqueront la ville de Carcassonne. Il organisera plusieurs événements et notamment un congrès national de CEFI à Carcassonne avec les plus hautes autorités militaires nationales d’alors. Il montera à ce moment une exposition salle Joë Bousquet sur la campagne d’Italie. Il en fera ensuite don à la légion étrangère de Castelnaudary.

De son action pour la mémoire et sa grande amitié avec Raymond Chésa naîtront plusieurs baptêmes de lieux de la ville de Carcassonne : le Pont du Garigliano, Rond Point 3ème DIA Général Goislard de Montsabert, Rond Point du CEFI et Avenue du Maréchal Juin. Enfin il emploiera toute son énergie pour faire ériger sur le rond point du CEFI la stèle du Maréchal Juin.

Après une vie bien remplie par le travail et l’amour de sa patrie, Claude Télèse s’est éteint ce jeudi 1er juin, il avait 94 ans.

Les Obsèques de Monsieur Claude Télèse se dérouleront le Mardi 6 Juin 2017 à 10 heures en l’église Saint Gimer.