RESULTATS DU SECOND TOUR

Canton de CARCASSONNE 1 Résultats du second tour

Bureaux Inscrits Votants Exprimés Danillon Molhérat PS/PS Albarel Chesa DVD/DVD Escriva Posocco FN/FN
1. Ancienne mairie 588 289 278 78 114 86
2. Ec. mat. Marcou 286 148 142 45 55 42
3. Collège André-Chenier 518 285 271 81 116 74
4. Ec. mat. Liberté 546 290 272 87 88 97
5. Ec. mat. Jean-Jaurès 599 431 412 136 156 120
6. Ecole La Prade A 709 519 402 123 162 117
7. Ec. élém. Fabre-d’Eglantine 543 333 315 115 84 116
8. Cantine éc. Castors 653 410 384 142 108 134
9. Ec. mat. Castors 641 420 391 148 107 136
10. Foyer Le Méridien 651 416 396 159 116 121
11. Ec. mat. Berthelot 729 424 406 161 148 97
12. Ec. mat. Jean-Giono 752 473 460 172 171 117
13. Ec. élém. Jean-Giono 879 555 521 209 150 162
14. Centre social Grazailles 1.091 617 581 186 213 182
15. Ecole La Prade B 731 466 449 129 178 142
Total 9.916 6.076 5.680 1.971 1.966 1.743
Pourcentage 34,70 34,61 30,69

Abstentions : 38,73 % Résultats du 22/03/2015 : I: 10.015, V: 5.539, E: 5.255. Carrazoni/Sartore (FG/FG), 614 (11,68%); Danillon/Molhérat (PS/PS), 1.375 (26,17%); Albarel/Chesa (DVD/DVD), 1.594 (30,33%); Escriva/Posocco (FN/FN), 1.672 (31,82%).

2015-03-29 2015-03-29 001 008

A toutes et à tous, à tous ceux qui nous ont fait confiance, un immense merci.

Merci a vous tous les militants et sympathisants pour votre aide précieuse pour votre disponibilité et pour votre fidélité

2015-03-29 2015-03-29 001 010

2015-03-29 2015-03-29 001 006

Notre déception est à la mesure de la courte victoire qui est celle des socialistes aujourd’hui, élus grâce aux report de leurs voix d’extrême gauche, mais aussi hélas grâce aux voix données au Front National.

Nous craignons encore plus pour notre terre d’Aude qui va s’enfoncer encore plus dans la misère et la précarité.

Les électeurs ont choisi , c’est la loi de la démocratie

 

DERNIERE CONFERENCE DE PRESSE

2015-03-26 2015-03-26 001 003

Laurent Télèse pour l’UMP ouvrit le ban de cette conférence de presse

« Avant le premier tour, j’avais appelé les électeurs à se poser les bonnes questions sur le chemin de l’isoloir. Je suis convaincu que les électeurs se sont posés les bonnes questions, l’effondrement des scores du parti socialiste en atteste.  Qui sème la misère récolte la colère !

Les électeurs se sont posés les bonnes questions, mais ils y ont apporté les mauvaises réponses.

Dimanche l’Aude a montré sa face sombre, celle de la colère, en plaçant en tête sur notre département et sur notre ville de Carcassonne un parti avec lequel nous ne partageons aucune valeur.

En utilisant le vote de la colère, le changement risque de ne pas avoir  lieu, car in fine cela favorise l’élection des socialistes : c’est le système FNPS ! »

2015-03-26 2015-03-26 001 013

Pour Isabelle Chesa, « ce deuxième tour est singulier, partagé entre des adversaires qui gèrent le département depuis des décennies, qui n’y ont apporté que la misère,  Parti socialiste que le peuple audois en son entier rejette en masse puisqu’il a porté en tête le FN, qui lui, caracole   avec des candidats sortis d’un chapeau, inconnus de tous, et dont on a  la certitude qu’ils sont incompétents en matière de gestion de collectivité territoriale. »

2015-03-26 2015-03-26 001 008

Pour Gérard Larrat, « ce premier tour fut la sélection avant la victoire de Dimanche. »

« Comment pourrait-on comprendre que les Audois en général et les Carcassonnais en particulier fassent confiance à des gens qui ont pendant 5 ans géré notre ville en la laissant dans un état pitoyable, tant au niveau de la voirie, que de la propreté, et dont le seul mérite a été de la hisser en matière d’insécurité et de délinquance au rang d’une ville de 100 000 habitants; »

« Les élections départementales sont des élections locales et ne peuvent se contenter de slogans nationaux; »

« Comment pourrait-on comprendre que les Audois en général et les Carcassonnais en particulier fassent confiance à des gens qui utilisent l’angoisse pour se faire élire et dont les candidats viennent de nulle part. »

« On ne peut pas être élus quand on est responsable de la mousse au chocolat »

Le Maire de la ville soutien ses candidats, d’abord car ils sont toutes et tous des enfants de Carcassonne, nés à Carcassonne qui ont grandi et fait leurs études à Carcassonne, et que toutes et tous et certains de puis fort longtemps, ont consacré leur temps leur énergie au service des Carcassonnaises et des Carcassonnais;

Tous ont leur ville dans leur cœur et dans leur sang »

  le 26 mars 2015 – Matthieu Larrat

La majorité municipale de Carcassonne veut conserver le canton centre :

Forte mobilisation de la majorité municipale de Carcassonne à la veille du second tour des élections départementales. Pour la droite locale, le Parti Socialiste et le Front National bernent les électeurs.

ALLEZ SUR www.tvcarcassonne.com

Capturetract1

Capture tract2

NI ABATTUS, NI BATTUS ….

C’est par cette phrase parodiant le principe du « Ni ..Ni » qu’Isabelle et Arnaud ont rassurés leurs militants au soir du premier tour.

2015-03-22 2015-03-22 001 002Combatifs jusqu’au bout sans se voiler la face sur la difficulté de la tache les candidats du canton I ont en toute lucidité analysés ces résultats.

« A ceux qui par excès d’optimisme me plaçait en favorite, explique Isabelle, j’ai répondu sans cesse que la nouvelle configuration du canton I n’a plus rien a voir avec celle de l’ancien canton centre ».

« Le canton I s’est aujourd’hui l’ancien canton centre amputé du quartier des capucins, du quartier du païcherou, des berges de l’Aude, d’une grande partie du quartier Pasteur, du quartier de l’ancienne ANPE, amputations dont le potentiel de voix à droite était important. »

« Seul ne subsiste de l’ancien canton Centre, la Bastide intra muros, dont la population a subi une profonde mutation ses dix dernières années. »

« A la bastide, s’ajoute l’ancien canton Nord, amputé de la commune de Penautier, canton détenu depuis plus de 25 ans par Jacques Arino , figure  emblématique du PS audois. »

« Voila la juste réalité du nouveau canton Carcassonne I.

 « Je tiens à le rappeler à tous ceux qui par raccourci ou par ignorance considéraient cette élection comme  acquise  ; cela n’a jamais été mon analyse ni dans ma tête ni dans mes dires . »

« Autan de raison pour se mobiliser et aller chercher comme nous l’avons toujours fait les voix sur le terrain, dans un combat sans merci contre la manipulation ou le despotisme; »

« Ce Canton nous allons l’arracher dimanche prochain  par le travail et la persuasion. »

« Nous ne sommes ni abattus , ni battus , nous allons nous battre par respect pour les  1594   électeurs qui nous ont fait confiance et pour les 98 militants dont vous êtes qui nous avez aidé et entouré pour nous permettre de mener à bien et au terme ce combat »

« Avec Arnaud nous souhaitons remercier nos deux suppléants Guylaine Gianésini et Florian Trallero pour leur présence , leur travail leur disponibilité et leur gentillesse »

« A vous tous qui êtes à nos cotés pour cette aventure, nous vous remercions du fond du cœur pour votre travail et votre fidélité et allons vous demander quelques journée de plus à nous consacrer ».

« Partageons ce petit casse croute que nous avons bien mérité. »

A 21h15 Isabelle quittait la permanence pour se rendre dans les studios de FR3.

RESULTATS DU PREMIER TOUR POUR LES BINOMES « BIEN VIVRE DANS L’AUDE »

Au terme d’une campagne de près de trois mois, pour les candidats de « bien vivre dans l’Aude »les résultats sont tombés Dimanche soir.

Sans rien faire , si ce n’est de la distribution de tracts et de stylo bille, les candidats  du Front national, illustres inconnus pour la plupart d’entre eux, ont récoltés sur l’ensemble de notre terre d’Aude, des résultats  étonnants et riches d’enseignements.

Vous trouverez ci-après les résultats complets des cantons I II et III de Carcassonne.

photo-la-depêche-roger-Garcia
photo-la-depêche-roger-Garcia

Capture res1

Capture res2

Documents la dépêche du midi
Documents la dépêche du midi

LA REPONSE AUX ATTAQUES DU FRONT NATIONAL

2015-03-18 2015-03-18 001 016

Le secrétaire départemental de l’UMP communique  en réponse aux propos
du Front National :

« Le Front National audois, entre fantasme et mensonge ! »

Est-ce la volonté de faire le  buzz  dans la dernière semaine de campagne  qui a piqué Robert MORIO ? Il lui fallait, c’est vrai changer d’atmosphère, tant le Front National  est empêtré dans des conflits internes sur les terres narbonnaises.

Alors  pour  se changer les idées, le secrétaire audois du  parti de la famille Le PEN se prend à rêver d’accords secrets, ou plus grave encore s’enfonce dans le mensonge.
Comment peut-on oser  parler d’accords secrets lorsqu’on appartient au Front National, un parti dont l’émergence électorale doit tant à François Mitterrand ?

Qui a offert au FN l’instauration de la proportionnelle  aux élections législatives en 1986 ? Quel ancien premier ministre socialiste a dit que le FN était la chance historique de la gauche ? Et quel parti enfin profite politiquement du PS lorsque celui-ci est au pouvoir ?

Plus qu’un slogan, le FNPS est une réalité ancrée dans la vie politique française depuis 30 ans !
Aujourd’hui FN et PS continuent à jouer  a l’entre soi et se font la courte échelle. Le PS fait monter le FN et le FN fait gagner le PS. 

C’est le cercle vicieux apparu à la France entière dans l’élection législative partielle du DOUBS.

Alors de grâce, Monsieur Morio ferait mieux, plutôt qu’inventer des accords secrets n’ayant existé que dans ses rêves, de regarder la vérité en face : celle de l’indigence des propositions de son parti.
Consciente de son devoir de mettre fin à ce schéma préétabli d’un PS et d’un FN qui s’alimentent réciproquement, l’UMP audoise assume pleinement ses responsabilités à travers les 11 engagements concrets pris par ses candidats pour notre département.

 

 

CONFERENCE DE PRESSE DE FIN DE CAMPAGNE

Mercredi soir s’est tenue la dernière conférence de presse du GER (groupe des élus responsables) avant le premier tour de scrutin pour les élections départementales du 22 mars.

2015-03-18 2015-03-18 001 007

Les partis politiques de droite et du centre qui ont soutenu nos candidats ont tenu par cette conférence de presse à appuyer à conforter et à expliquer ce soutien.

Laurent Télèse pour l’UMP , François Braibant pour l’UDI tous deux chargés de mission par leurs partis respectifs étaient présents; Laurent Mahaux pour le RPF s’est excusé pris par des engagements antérieurs puisqu’engagé lui-même comme  candidat « Elus responsables »  sur le canton de Trèbes

Laurent Télese prenait la parole en ces termes

L’ensemble de la droite et du centre est aujourd’hui rassemblé pour apporter son soutien plein et entier aux candidats du groupe des élus responsables et plus particulièrement ce soir sur les trois cantons du carcassonnais.

En tant que responsable UMP de la première circonscription de l’Aude je lance à l’ensemble des électeurs un appel à une mobilisation massive dès le premier tour des élections départementales le 22 mars.

Ces élections auront un double enjeu : national et local.

Enjeu national car il est temps d’infliger une troisième correction au pouvoir en place ; après les élections municipales et les élections européennes, il faut envoyer un signal fort à François Hollande et à sa politique dévastatrice qui mène notre pays sur le chemin du déclin. Malgré le changement de premier ministre, malgré le changement opéré à Bercy, en nous mettant soit disant le premier de la classe, malgré tout cela les résultats ne sont toujours pas là :

Le chômage est en hausse

Les déficits sont en hausse

La croissance, elle, est à zéro.

 Nous sommes les derniers de la classe au niveau européen,

Et j’ose le mot déflation alors que les socialistes nous parlent d’inflation négative.

Enjeu local car dimanche il faudra se poser les bonnes questions sur le chemin qui nous mène à l’isoloir :

Qui a fait de ce département le 2ème département le plus pauvre de France ?

Qui a augmenté les impôts de 16% en 6 ans ?

Qui a abandonné toute politique économique qui fait que notre département à un taux de chômage largement supérieur à la moyenne nationale ?Il n’ya qu’une seule réponse à ces 3 questions : le parti socialistes.

En politique, il est souvent de bon ton, quand on a échoué, de faire retomber la responsabilité sur son prédécesseur.

Mais qui étaient les prédécesseurs des socialistes d’aujourd’hui, de la génération Viola, c’étaient les socialistes d’hier, la génération Raynaud.

Et qui étaient les prédécesseurs des socialistes d’hier, de la génération Raynaud, c’étaient les socialistes d’avant hier, la génération Courrière.

Les socialistes doivent donc assumer 100% du bilan du département.

Dimanche il n’y aura qu’un vote possible, celui des élus responsables. On explique du soir au matin que les politiques ne changent pas. Alors les Rivel, Molhérat et Lloze qui n’ont rien fait pendant 5 ans en mairie, vont-ils changer demain s’ils devaient être élus conseillers départementaux ? Vont-ils se mettre au travail ? je ne le crois pas !  

Elus responsables, ce n’est pas un slogan sorti d’une boîte de marketing.

Les nôtres, Ils seront demain élus responsables car ils sont déjà aujourd’hui des élus responsables. Le travail accompli en moins d’un an en mairie de Carcassonne le prouve.

Dimanche l’UMP apporte son soutien plein et entier aux élus responsables !

Dimanche il n’y aura qu’un vote possible, celui des élus responsables. Les candidats ici présents méritent tous ce statut d’élus responsables.

Dimanche il n’y aura qu’un vote possible, celui des élus responsables. Car toute voie qui se porterait sur le FN c’est l’élection assurée pour un socialiste : c’est le système FNPS. N’oublions pas que Marine Le Pen a appelé à voter François Hollande en 2012 et que son programme économique est un copier-coller de celui de M. Mélenchon. 

A son tour François brébant acquiesçait aux propos de son homologue UMP pour saluer l’initiative de cette entente de la droite républicaine et du centre qui place les élus responsable en situation de gouvernance.

Isabelle Chesa  pour conclure dressa  rapidement un premier bilan de Campagne.

Nous voilà à J-4 de ces élections départementales et l’occasion pour nous de faire le point après trois mois d’ une campagne d’écoute et de proximité pour entendre les électeurs de chaque canton.

Les électeurs souhaitent un véritable changement dans ce département sous le joug du Ps depuis près d’un siècle.

Les électeurs réclament un mieux dans leur quotidien, demandent d’être pris en considération, et sont très sensibilisés aux difficultés de l’emploi, aux problèmes de leur sécurité et à celui d’une fiscalité exorbitante.

Ce ps et la gouvernance de notre  Conseil général  ne cesse de promouvoir et de valider la politique d’un gouvernement tant décrié et  pousse le bouchon jusqu’à faire venir son Chef Emanuel VALS.

Ce dernier qui,  il y a un an a peine, avait programmé et annoncé la fin des départements, vient aujourd’hui faire campagne pour le maintien de ces même départements, et pour défendre la ruralité.

Vous avouerez que c’est a rien ni comprendre c’est une façon  de se moquer ostensiblement des électeurs.

Qu’est il venu faire ?

Soutenir des candidats dont le bilan est

   : 16% d’augmentation d’impôts en 6 ans

   : 18% de taux de chômage dans le département

   : Second département le plus pauvre de France

Soutenir des candidats sans ambition, sans vision d’avenir pour sortir ce département de la descente aux enfers dans laquelle il est engagé.

Car de programme il n’y en a point;  Aucune proposition n’est contenue dans leur document distribué et composé uniquement à la gloire de l’actuel président du conseil général, et à la gloire de son projet fantasme intitulé « Audevant » dont on veut nous faire croire qu’il a révolutionné le quotidien des Audois.

Sur un autre plan,Je suis inquiète de voir le FN tomber dans la paranoïa en se livrant à la théorie du complot; en d’autres moments de l’histoire cela a aboutit à des agressions inimaginables contre la personne humaine.

De complot entre nous et la gauche il n’y en a point eu c’est une manipulation tout simplement.

Pour terminer je vous dirais que je suis optimiste quant aux résultats.

La droite est unie face à une gauche éclatée et en proie aux conflits internes

Nous proposons un vrai programme répondant aux attentes de la population qu’elle soit rurale ou urbaine,

Nous, le GER , (groupe des élus responsables) sommes prêts demain ,  et sommes  en situation pour gérer ce département.

Enfin  et pour conclure, nous en appelons au civisme de chacun , aux personnes qui n ‘auraient pas l’intention d’aller voter, parfois pour des raisons qui paraissent légitimes; Nous leur demandons  de voter des le premier tour, et surtout de voter utile en faisant confiance aux gens  de terrains que nous sommes.

2015-03-18 2015-03-18 001 018