INDIGNE, LE TRAITEMENT DES « CHIPIE » PAR LE GROUPE ZANIER

A midi trente, Isabelle  CHESA , Arnaud ABAREL, Magalie BARDOU, David BUSTOS ont rejoint les salariés de « Chipie » avenue général Leclerc, pour les soutenir dans leur combat contre le groupe Zanier;

en discussion avec une ancienne salarié de Chipie licencié il y a quelques année venue soutenir ses anciennes collègues
En discussion avec une ancienne salariée de Chipie licenciée il y a quelques années, venue soutenir ses anciennes collègues

2015-02-23 2015-02-23 001 021

Le député Perez, et la sénatrice Gisèle Jourda ont aussi accompagné le cortège jusqu’à la porte Narbonnaise pour la prise de parole de la déléguée CFDT qui a indiqué la difficulté de trouver un accord décent avec le groupe Zanier propriétaire aujourd’hui de la marque Chipie.

2015-02-23 2015-02-23 001 025

Le résumé de la situation
Le résumé de la situation
la prise de parole de la déléguée CFDT
la prise de parole de la déléguée CFDT
Devant la porte d'Aude,  un site rallié pour mettre la marque, fondée en 1967 à Carcassonne, au niveau d'un autre symbole de la ville, la Cité.
Devant la porte d’Aude,
un site rallié pour mettre la marque, fondée en 1967 à Carcassonne, au niveau d’un autre symbole de la ville, la Cité.

Un PSE (Plan Social)qui signifierait le licenciement de 21 salariés carcassonnais, et une modification de contrat pour les 20 autres, mutés à Troyes ou Beaurains, au coeur d’un plan social qui touchera 220 personnes dans le groupe.

Rappelons que dans sa « délicatesse et son humanisme » , c’est veille des fêtes de fin d’année que le groupe Zanier à fait ce cadeau à ses salariés.

 

ELUS RESPONSABLES : UNE BELLE REALITE

Le rendez-vous a été donné ce matin à 9h30 sur le parking du conseil général pour la photo de famille.

La pluie n'a pas empêché le rassemblement des élus responsables au CG de l'Aude
La pluie n’a pas empêché le rassemblement des élus responsables au CG de l’Aude

C’est ensuite dans les salons de l’Hôtel  des 3 couronnes que les 64 candidats pour les élections départementales se sont retrouvés autour de Didier MOULY et d’isabelle CHESA pour une réunion de coordination, un échange d’idées et sur la stratégie à développer pour cette campagne départementales.

les 15 cantons rassemblés au quatrième étage de l'hôtel des 3 couronnes
les 16 cantons rassemblés au quatrième étage de l’hôtel des 3 couronnes

« Entre eux (FN) et nous (PS) il n’y a rien » a déclaré récemment André VIOLA à la presse;

Cette condescendance et ce mépris en dit long sur l’état d’esprit de l’institution départementale et de son président.

2015-02-21 2015-02-21 001 024

Pourtant répondent en cœur Didier Mouly et Isabelle Chesa

2015-02-21 2015-02-21 001 021

C’est un plaisir pour nous d’accueillir le premier rassemblement des élus responsables de l’Aude dans la  ville de Carcassonne.

Les 22 et 29 Mars prochains dans les 16 cantons sur les 19 que compte le nouveau découpage départemental 16 équipes  vont ferrailler et porter la contradiction au pouvoir départemental  en place;

Toutes ces équipes  sont réunies ici ce matin, et forment pour ces élections le « GROUPE DES ELUS RESPONSABLES 2015 »

Cette situation est nouvelle à n’en pas douter, originale pour le moins, et au delà du coté spectaculaire qu’elle peut présenter, elle démontre s’il en était besoin le ras le bol d’une grande partie des Audois devant la gestion irresponsable  hégémonique et partisane  du conseil général.

Dans ce groupe, tous ont eu des parcours politiques différents , nuancés,  tous ont  connu des échecs des moments difficiles, quelques uns ont  partagé des moments de réussite,  mais   tous ont dans le cœur et dans les trippes cette terre d’Aude et la conscience de la gravité de la situation de notre  département  tant sur le plan économique que social.

Nous sommes dans ce premier quart du 21ème siècle;

Le moins est de constater que nous vivons une période difficile sur le plan des relations internationales, sur le plan de la situation économique, et  nous  pouvons  craindre que le pire soit à venir.

Alors nous ne pouvons plus agir dans l’indifférence d’un environnement qui se complique en laissant faire sans rien tenter.

Ce constat vaut à l’échelle internationale , vaut sur le plan départemental vaut sur le plan local

Aujourd’hui, donc, pour faire face à la crise économique et sociétale, une démarche s’impose : unir les forces et les compétences, faire de nos différences une richesse.

Constater, sans réagir à  la gabegie de la construction de route qui ne mènent nulle part , constater sans réagir au monstrueux gaspillage du plan départemental d’élimination des déchets, voir mourir sans réagir des entreprises, préférer à l’action constructive et libératrice, l’assistanat qui maintien hors de l’eau toute une population qui sera obligée d’avoir la reconnaissance d’un estomac bien vide pour des échéances électorales, constater tout cela sans réagir serait d’une lâcheté coupable.

Tout cela  est devenu insupportable.

logo elu resp

Ce qui se passe aujourd’hui dans l’Aude est historique….

Le Groupe Elus Responsables rassemble des femmes et des hommes de toutes sensibilités politiques qui ne reçoivent de consignes d’aucun parti, n’ont de comptes à rendre qu’à leurs électeurs et souhaitent réfléchir par eux-mêmes, hors de tout dogme, à l’avenir de notre département.

Ce sont des hommes et des femmes d’expérience, déjà impliqués dans la vie collective de notre département, la plupart élus et qui sont unis par un seul objectif : faire de l’Aude un territoire qui reprend espoir après des décennies d’appauvrissement sous la gestion hégémonique et clientéliste d’un seul parti politique.

Leur problème n’est pas de conquérir un pouvoir, leur souci est de rendre ce pouvoir à leurs électeurs, leurs souci est de rendre lisible et transparente la gestion des deniers publics, leurs soucis est d’investir pour créer des richesses, leurs ambition est de re hisser notre territoire dans la moyenne des territoires nationaux.

Ce label fédérateur « élus responsable » est le label de l’intelligence et de la raison; Sur cette terre de mission nos égoïsmes passés ont laissés le champs libre à l’impérialisme d’un seul parti. Il fallait y mettre un terme.

Ce Label est un label d’une logique majoritaire plus que d’une opposition organisée;

Ce label « élus responsable 2015 » est l’instrument d’une logique de gouvernance qui symbolise la réussite d’une alternance et garanti ainsi aux audoises et aux audois la pérennité et la continuité du service départemental.

Il n’y a pas de fatalité au chômage et à la pauvreté.

Notre chemin est tracé éclairons le de notre sagesse , de notre volonté, de notre travail.

Henry FORD a dit :

« Se réunir est un début ,rester ensemble est un progrès ,travailler ensemble est la réussite »;

Nous avons déjà commencé à travailler…

A la suite de la réunion conférence de presse....
A la suite de la réunion , s’est tenue une conférence de presse….
....repas convivial  ou l'optimisme et la bonne humeur étaient de mise.
…. Puis un repas convivial ou l’optimisme et la bonne humeur étaient de mise.
les candidats rassemblés...
les candidats rassemblés…
De Narbonne à Carcassonne.....
De Narbonne à Carcassonne…..
De lézignan à Narbonne de rieux minervois à Castelnaudary lés candidats tous rassemblés.
De lézignan à Narbonne de rieux minervois à Castelnaudary lés candidats tous rassemblés.

2015-02-21 2015-02-21 001 046

Cantons : Isabelle Chesa sonne la charge

photo-la-depêche-roger-Garcia
photo-la-depêche-roger-Garcia

Sous l’appellation «Bien vivre dans l’Aude», la liste regroupant des adhérents de l’UMP et des élus municipaux a présenté, hier soir, les six candidates et candidats sur les trois cantons de Carcassonne et leurs suppléants. Une occasion pour Isabelle Chesa, qui a pris le leadership de ce groupe de sonner la charge contre le conseil général de l’Aude et son président André Viola. «Il dit qu’il en a assez d’entendre dire que le département de l’Aude est un des plus pauvres de France, Il faudra bien qu’il s’y fasse car nous ne serons pas les seuls à le lui rappeler». Et l’adjointe au maire de Carcassonne d’enfoncer le clou en alignant les chiffres, comparant la situation économique de l’Aude à des départements semblables. «Quand André Viola dit qu’il n’a aucune responsabilité dans cette situation, je suis abasourdie alors que le département est sous la coupe du Parti socialiste depuis plus de 50 ans et ce n’est pas la configuration sociale et professionnelle de l’Aude qui explique cette chute vertigineuse, c’est l’incapacité du conseil général de fournir des conditions favorables aux entreprises. Le conseil général ne propose rien, ne sert à rien». Sur le bilan présenté par le président du conseil général, Isabelle Chesa est encore plus incisive : «Ceux qui ont gouverné depuis si longtemps sont incapables de penser à l’avenir et de gérer les finances du département. Audevant, c’est une escroquerie intellectuelle, c’est de l’enfumage». Fermez le ban.

La Dépêche du Midi