« NE TOUCHEZ PAS AU GRISBI »

Communiqué adressé à la presse et aux radios locales .

2015-01-16 presentation et conf de P 012

Suite à l’article publié dans les colonnes du journal la dépêche du midi, le 28 janvier 2015, et au communiqué émanant de la section locale du PS paru vendredi dans le journal l’indépendant,  les listes d’union « Bien Vivre dans l’Aude », représentées par Isabelle CHESA Arnaud ALBAREL, Jeanette DRISS, Jean Luc ROUX, Magali BARDOU et David BISTOS,  en lice pour les prochaines élections départementales communiquent

Au Conseil Général de l’Aude : Faut pas toucher au grisbi !

Les candidats socialistes aux prochaines élections cantonales à Carcassonne regrettent que nos 3 listes d’union « Bien Vivre dans l’Aude » n’aient pas de projet pour le département.

À défaut de nous faire sourire, cette déclaration a le mérite de nous faire réagir. Car il est certain que si les Rivel, LLoze, Cazanave, Molhérat et autres socialistes bon teint entendent par « projet » les millions d’euros qu’ils gaspillent depuis des décennies et qui n’ont eu comme seul effet de faire de l’Aude le second département le plus pauvre de France derrière la Seine-Saint-Denis, alors non, effectivement nous n’avons pas ce type de projet.

Vous savez, les listes « Bien Vivre dans l’Aude » sont composées d’hommes et de femmes simples, motivés et travailleurs aux objectifs plus humbles que les caprices, les lubies, les gaspillages et les arrangements des socialistes audois en reproduction consanguine depuis trop d’années, et qui pèsent trop lourdement sur nos feuilles d’impôts sans que nous n’en ayons ressenti le moindre bénéfice dans notre quotidien. D’un autre côté, ils sont à l’image du Président de la République : continuons à manger au restaurant, ce sont les français qui payent l’addition…

Notre priorité à nous, c’est le bien être des Audoises et des Audois, leur Bien Vivre ! Rassurez-vous, vous prendrez très prochainement lecture des actions concrètes que nous proposons en ce sens. Peut-être vous en inspirerez-vous pour combler le fossé que vous avez creusé entre vous et la population audoise.

Nous n’allons pas non plus nous caler sur le rythme de campagne de Madame Rivel qui se résume à se faire prendre en photos 4 tracts rosés à la main gauche, jouant de sa grâce légendaire pour imposer son si précieux car si rare sourire, le temps d’un cliché seulement…

Vous êtes désarçonnés, c’est normal. Vous avez en face de vous des gens libres qui ne pédalent pas comme des ânes derrière la carotte qui les nourrit.

Finalement, la seule parole de bons sens que vous avez déclarée est : « David Bustos et Magali Bardou sont des gens intellectuellement honnêtes ». Vous avez raison, et vous pouvez y rajouter les noms de Chésa, Gianesini, Driss, Martin, Flamant, Lecina, Roux, Ocana, Albarel et Trallero. Les électeurs le savent d’ailleurs, c’est pourquoi en mars prochain, ils ne se tromperont et  vous ne les tromperez plus.

Après le coup de massue que leur ont infligé les Carcassonnais aux dernières élections municipales, nos amis socialistes ont un regain d’énergie. Parce qu’ils ont des valeurs à défendre, par souci de la cause publique ? Allons bon ! Parce qu’au Conseil Général de l’Aude, quand il y a une élection, le mot d’ordre est simple : Faut pas toucher au grisbi !

FREQUENTATION DES BLOGS

Le blog www.ambitioncarcassonne2014.com a reçu au cours de l’année 2014 :  154478 visites

Le blog www.isabellechesa.com ou www.isabellechesaarnaudalbarel.com a reçu au cours de l’année

2014 :  147631 visites

Merci à toutes et à tous pour votre fidélité

Isabelle

AUX URNES CITOYENS !!!

Élections départementales

Les élections départementales remplacent les élections cantonales;

Elles auront lieux tous les 6 ans pour désigner les membres du conseil départemental, qui élisent à leur tour, pour  six ans, un président du conseil départemental.

Le conseil départemental sera renouvelé intégralement tous les six ans.

Il sera élu au Suffrage universel direct, scrutin binominal majoritaire à deux tours, à raison de deux conseillers par canton élus au sein d’un binôme de candidats comprenant un homme et une femme.

En clair, l’Aude comptait 35 cantons ; Dans chaque canton était élu un conseiller général avec un suppléant ou remplaçant;

Désormais l’Aude a été découpé en 19 cantons ; Dans chaque canton on élira 2 conseillers départementaux titulaires ( un homme et une femme) qui auront chacun et respectivement un remplaçant (un homme et une femme)

Au terme d’une loi pas encore votée le conseil départemental s’occupera et aura les mêmes compétences que le conseil général c’est sur auxquelles pourront s’ajouter d’autres compétences, non encore précisées

Il n’en demeure pas moins que sur vos feuilles d’impôts locaux la fiscalité départementale représente près de 50 % de la fiscalité locale

Aides sociales (RSI; RSA, allocations handicapé, Aides aux personnes agées….)

Entretien des routes ;

Collèges , Transport scolaires,

S D I S ( sapeurs pompiers et secours)…..

Parmi les plus importantes

les trois listes  » Bien vivre dans l’Aude » majorité Municipale, présenteront des candidats sur chacun des trois cantons suivant

Le canton Carcassonne-1 Uniquement urbain il comprend :

la partie de la commune de Carcassonne située au nord d’une ligne définie par l’axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Pennautier, sur le chemin de Fresquel au point de latitude nord 43o 23 et de longitude 2o 33, une ligne droite suivant la voie de desserte locale jusqu’à la rue Pierre-Pavanetto, ligne droite dans le prolongement de la rue Pierre-Pavanetto jusqu’à l’angle de la rue Louis-Blériot, route départementale 6113, avenue du Président- Franklin-Roosevelt, pont de la Paix, canal du Midi, passerelle, boulevard de Varsovie, boulevard Marcou boulevard Barbès, boulevard du Commandant-Roumens, boulevard Camille-Pelletan, square Gambetta, rue Fédou, cours de l’Aude, route départementale 118, avenue Georges-Guille, rue Magellan, rue André-Jean-Cayatte, route départementale 49, avenue Claude-Bernard, chemin de Gougens, jusqu’à la limite territoriale de la commune de Villemoustaussou.

Vos candidats :

aaab (2) - Copie

Isabelle CHESA, Titulaire : 49 ans, salariée de droit privé, chargée de relation et du juridique au sein d’un service de Santé  à Carcassonne.

1ére adjointe au Maire de la Ville de Carcassonne en charge de l’’urbanisme.

« Je suis proche de mes concitoyens pour qui j’ai un lien affectif indéfectible. J’aime le contact du quotidien et je suis très attachée à ma ville, à mes racines locales. Je suis engagée depuis ma jeunesse dans le mouvement de la droite Républicaine. Mon combat et mes expériences dans les responsabilités publiques ont fait de moi une femme politique pragmatique, rigoureuse, travailleuse. Mon seul but est de relever ce département très affaibli par la gestion catastrophique du parti so­cialiste, et de veiller à ce que notre ville, Carcassonne, retrouve son dynamisme grâce à nos projets dans l’intérêt de ce canton. »

2015-01-16 presentation et conf de P 090

Guylaine GIANESINI, Remplaçante : 44 ans, professeur d’Espagnol en collège, Carcassonne.

 « Engagée dans l’éducation pour construire l’avenir de nos jeunes Carcassonnais, je suis porteuse et structurée par des va­leurs qui ancrent mon action au quotidien : le respect de l’autorité, de la hiérarchie, des différences, valeurs fondatrices de la règle commune qui doit nous mettre à l’abri des violences et incivilités. Ces valeurs, je les mets aujourd’hui au service de l’action publique, parce que je veux reconstruire le « vivre ensemble » dans notre ville et ce canton. »

aad Arnaud Albarel - 4

 Arnaud ALBAREL, Titulaire : 40 ans, kinésithérapeute libéral à Carcassonne,

adjoint au Maire en charge de l’environnement et des espaces extérieurs

 « Carcassonne c’est ma ville. Son histoire et son identité en font un endroit privilégié pour ceux qui savent la comprendre et la vivre. Je milite et porte avec force, les valeurs humanistes et républicaines. Engagé dans la vie municipale je me suis emparé de dossiers techniques concernant les espaces publics extérieurs pour « le mieux vivre » des habitants de ce canton et l’attractivité de Carcassonne. »

FLORIAN

Florian TRALLERO, Remplaçant : 21 ans, étudiant BTS alternance en assurance, chargé de clientèle à Carcassonne.

 « Engagé et militant depuis l’âge de 16 ans, j’ai une vraie passion pour l’intérêt général et la chose publique. C’est la raison de mon engagement au quotidien pour mobiliser la jeunesse en faveur du changement, de ma disponibilité aux côtés de mes aînés(ées) pour la réussite de nos actions au service des Carcassonnais et de ce canton. »

Le canton Carcassonne-2 comprend :

1o Les communes suivantes : Cavanac, Cazilhac, Couffoulens, Leuc, Mas-des-Cours, Palaja, Verzeille, Villefloure

2o La partie de la commune de Carcassonne située à l’est d’une ligne définie par     l’axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Villemoustassou, chemin de Gougens, avenue Claude-Bernard, route départementale 49, rue           André-Jean-Cayatte, rue Magellan, avenue Georges-Guille, route départementale 118,             cours   de l’Aude, Pont-Vieux, canal du Moulin, canal d’Aménée, cours de l’Aude, jusqu’à la       limite             territoriale de la commune de Cavanac, hameaux de Montlegun et Montredon.

Vos candidats

???????????????????????????????

Magali BARDOU  : Titulaire , 45 ans, mère de trois enfants, co-gérante d’une agence immobilière et adjointe au Maire de Carcassonne .

Je puise mon amour pour ma terre natale « l’AUDE » dans mes racines familiales. J’ai toujours privilégié les rapports humains, c’est pourquoi je prends plaisir à savourer les moments partagés; base de tout engagement citoyen. C’est à travers des actions au sein d’associations caritatives, culturelles, ou sportives que je prends l’occasion de transmettre cet attachement. De par ma profession, qui n’est pas la politique j’ai et j’aurai toujours la possibilité de préserver mon territoire.

???????????????????????????????

Nathalie FLAMANT :  Remplaçante , enfance dans le quartier populaire de Grazailles au sein d’une famille unie et aimante. 40 ans, mariée et 2 enfants. Cadre administratif hospitalier à la direction des ressources humaines du centre hospitalier de Carcassonne, correspondante départementale de la Caisse Nationale de Retraites des Agents des Collectivités Locales (CNRACL).

Ma fonction première: être au service des personnels non médicaux et médicaux.  Ma principale qualité : je dis toujours ce que je pense  Mon principal défaut : je dis toujours ce que je pense.

???????????????????????????????

David BUSTOS Titulaire  : 34 ans, agent immobilier dans le Carcassonnais depuis 15 ans. Conseiller municipal délégué à l’attractivité économique auprès du Maire de Carcassonne Gérard Larrat.

Mes valeurs premières sont travail et dynamisme, valeurs que je compte bien utiliser pour participer au développement de Carcassonne EST, territoire qui mérite l’attention et les compétences d’élus motivés. Natif de Carcassonne, je m’attacherai particulièrement à ce que la solidarité ait une place importante dans les liens futurs que nous essayerons de bâtir entre toutes les générations.  Fiable et fidèle à mes engagements, le canton de Carcassonne EST pourra compter sur moi !

???????????????????????????????

Jean Pierre LECINA Remplaçant : 49 ans, conseiller municipal à Carcassonne délégué aux sports et à la politique sportive, restaurateur.

Natif du quartier Paul Lacombe à Carcassonne où j’ai grandi dans la maison familiale, j’ai effectué la première partie de ma carrière professionnelle comme conseiller financier en agence bancaire, toujours concerné par le quotidien de mes clients en les accompagnant tant dans leurs projets que dans la difficulté. Depuis 10 ans, installé dans ma vie personnelle sur Palaja, je suis actuellement restaurateur, propriétaire d’un établissement situé sur le canton de Carcassonne 2.

 Le canton Carcassonne-3 comprend :

1o Les communes suivantes : Alairac,  Lavalette,Montclar, Preixan, Rouffiac-d’Aude, Roullens ;

 2o La partie de la commune de            Carcassonne non comprise dans les cantons de Carcassonne-1 et de Carcassonne-2. Hameau de Grezes Herminis et Villalbe

Vos Candidats

????????

Jeannette DRISS  Titulaire : 51 ans, adjoint administratif, mère de six enfants. Responsable syndicale, déléguée au Comité d’Hygiène et de Sécurité.  Elue communautaire. Adjointe au Maire en charge du Personnel, des Ressources Humaines et de la Formation. Déléguée au Centre de Gestion de l’Aude.

Portée par mon engagement associatif, syndical et politique, depuis de nombreuses années, je me suis  mise avec enthousiasme, à la disposition des habitants de la ville, de ce territoire que j’affectionne. Militante à Anticor, pour une gestion politique exemplaire, adhérente de nombreuses associations, je souhaite  mettre aujourd’hui à la disposition du canton et de ses habitants, mon expérience d’élue communautaire et d’Adjointe au Maire. Travailleuse, pragmatique, proche des gens, mon seul combat en politique : offrir un avenir meilleur à mes concitoyens et à ce territoire que j’aime,  dans lequel je suis née, dans lequel je vis.

???????????????????????????????

Anne Marie MARTIN Remplaçante : 45 ans, technicien conseil auprès des professionnels de Santé à la CPAM depuis 2001. Mères de deux enfants.

Engagée syndicale dans mon entreprise et pour la défense du droit des femmes depuis plus de 13 ans,  d’un caractère altruiste et solidaire, j’ai toujours désiré apporter mon énergie, mes compétences au service du territoire où je vis depuis 17 ans maintenant. Le récent redécoupage des cantons me permet de mettre mes valeurs au service de Tous afin d’apporter au canton l’intelligence territoriale qui lui manque à ce jour et Aussi je m’engagement auprès de Mme DRISS et de Messieurs ROUX et OCANA.

???????????????????????????????

Jean Luc ROUX Titulaire : 61 ans, inspecteur chargé des missions en expertise et action économique à la direction départementale des finances publiques, conseiller municipal de la ville de Carcassonne, conseiller communautaire à « Carcassonne Agglo » depuis 2002 et membre du bureau.

Ma passion pour la gestion des collectivités locales dans un esprit non sectaire mais humaniste et républicain me pousse à me présenter sur votre canton. Je connais bien ce territoire  la fois urbain et rural pour être élu à la communauté d’agglomération depuis sa création et y avoir occupé le poste de 1 er vice-président chargé des finances. Aujourd’hui je souhaite vous apporter ma disponibilité et mes compétences professionnelles et d’élu  à votre service pour Bien Vivre dans l’Aude et sur le canton de Carcassonne 3.

???????????????????????????????

Jean OCANA  remplaçant : 56 ans, marié 3 enfants, conseiller Municipal, en charge des espaces extérieurs –intérieurs et de la logistique. Responsable déploiement système de communication dans le secteur des télécoms

Actif dans le secteur associatif  pendant 20 ans, éducateur sportif et arbitre de football, mon parcours politique et professionnel est l’illustration de mon engagement continu en faveur des valeurs que j’ai, celles que nous partageons et qui nous sont chères : égalité, solidarité, justice, liberté mais aussi échange et partage. Ce sont ces motivations  qui me poussent à m’engager afin de défendre les intérêts de nos électeurs, en particulier des plus faibles, dans le contexte de crise que nous traversons pour assurer la solidarité, un cadre de vie agréable, un département ouvert sur les autres et sur le monde.

Correspondance des bureaux de vote et du canton (certains électeurs ont pu être changé de bureaux de vote)
Correspondance des bureaux de vote et du canton (certains électeurs ont pu être changés de bureaux de vote)
pour information : les nouveaux cantons dans l'aude
pour information :
les nouveaux cantons dans l’aude

PAS BONS !!!!

Un des projets du concours d'architecte (publication la dépêche du midi)
Un des projets du concours d’architecte
(publication la dépêche du midi)
On avait eu avant le projet de Gambetta....
On avait eu avant le projet de Gambetta….

Vous trouverez ci-dessous le communiqué que les listes « Bien Vivre Dans l’Aude » ont déposé auprès de la presse locale pour publication

Les Listes « BIEN VIVRE DANS L’AUDE » Majorité Municipale de Carcassonne pour les élections départementales des 22 et 29 Mars communiquent

Nous sommes ravis d’apprendre que le Président de Carcassonne Agglo, Régis Banquet, a le bon sens de mettre un frein (définitif ?) au projet de création d’une médiathèque à Carcassonne, projet porté par l’ancienne municipalité du déchu Jean-Claude Pérez et son nouvel-ancien-nouvel-ancien-nouv… ennemi Alain Tarlier.

Il faut dire que ce projet, caprice de la baronnie socialiste locale parmi laquelle les candidats aux prochaines élections cantonales de Carcassonne (Rivel, Cazanave,  Molhérat, LLoze et consorts), est une aberration économique. Estimé à 10 millions d’euros sous la mandature de Gérard Larrat en 2005, le projet a failli nous couter près de 23 millions d’euros en 2014 ! Pas bons en négociation nos candidats socialistes…

Pas bons non plus quand il s’est agit de faire l’acquisition du terrain (rue Pierre-Germain) estimé par l’État à 355 000 euros mais que la fine équipe des Rivel, Cazanave,  Molhérat, LLoze et autres ont acheté 600 000 euros ! Vous avez raison, notre Territoire est assez riche pour se permettre de faire un cadeau de près de 300 000 euros, avec nos impôts naturellement…. 300 000 euros de perte auxquels il faut ajouter les 240 000 euros de concours d’architecte et les 120 000 euros d’études. Dans d’autres circonstances, nous aurions pu en rire mais l’Aude est dans une situation économique si difficile que nous avons plutôt envie d’en pleurer.

De plus, créer une médiathèque à l’orée de 2020 correspondrait à échanger nos ordinateurs contre des minitels ! Allons bon, un peu d’imagination, nous sommes au 3.0, vous proposez du 0 tout court !

Les 3 cantons carcassonnais pour lesquels vous osez encore vous présenter, alors que votre seul bilan de dizaines d’années de gestion socialiste sectaire a été de faire de notre beau département de l’Aude le 2ème département le plus pauvre de France, ont besoin de modernité, de rigueur dans la gestion financière et sociale.

En mars prochain,

disons STOP À LA GESTION SOCIALISTE du Conseil Général de l’Aude,

disons OUI AUX 3 LISTES BIEN VIVRE DANS L’AUDE !

PRÉSENTATION DES LISTES « BIEN VIVRE DANS L’AUDE »

Vendredi soir, alors que la Planète PS – se réunissait au « château » pour la traditionnelle présentation des vœux, les candidats du rassemblement des droites républicaines se sont réunis d’abord pour une conférence de presse, à 17 heures puis, pour réunion publique de présentation des listes dans la salle Joe Bousquet en présence de 200 sympathisants.

2015-01-16 presentation et conf de P 017

C’est à Isabelle CHESA qui s’est chargée des présentations

« Mesdames et Messieurs , chers amis ,

Je vous demande d’accueillir comme il se doit, les candidats pour les futures élections départementales;

J’appelle mes collègues qui auront à ferrailler sur le canton Carcassonne 2
2015-01-16 presentation et conf de P 014

Jeannette DRISS, Jean Luc ROUX et leurs remplaçants respectifs, Anne-Marie MARTIN et Jean OCANA,

J ‘appelle maintenant les candidats du Canton Carcassonne 3
2015-01-16 presentation et conf de P 006

Magalie BARDOU et David BUSTOS et leurs suppléants Nathalie FLAMMAND et Jean Pierre LECINA

Enfin je demande à Arnaud ALBAREL qui fera équipe avec moi sur le canton Carcassonne 1 et à nos remplaçants, Guylaine GIANESINI et Florian TRALLERO, de bien vouloir me rejoindre.
2015-01-16 presentation et conf de P 010

Merci de nous avoir rejoins ce soir aussi nombreux dans cette salle Joe Bousquet qui nous est familière;

je souhaite, en préambule vous rappeler brièvement que la réforme qui fait des anciennes élections cantonales une élection départementale a entraîné quelques changements.

L’Aude comptait 35 cantons. Elle n’en compte plus que 19, contenants entre 12 000 et 25 000 habitants chacun.

Le conseil général comptait 35 conseillers généraux, (1 par canton) le nouveau conseil départemental comptera 38 conseillers départementaux (2 par canton) avec leurs remplaçants ou suppléants ce qui fait que vous aurez 4 noms sur les bulletins de vote au lieu de 2.

Mesdames et messieurs Chers amis, mes chers collègues,

Nous nous retrouvons dans cette salle que nous connaissons bien pour lancer véritablement la campagne des futures élections départementales:
La commune de Carcassonne est divisée intra muros en trois cantons;
Un seul recouvre uniquement la zone urbaine c’est le canton centre et une partie de l’ancien canton Nord dit canton 1. Les cantons 2 et 3 correspondants à l’est et au Sud regroupent quelques communes de la périphérie de Carcassonne;
Nous nous présenterons les 22 et 29 mars prochain sous la bannière « Bien vivre dans l’Aude majorité Municipale »
Ce Choix est le choix de l’intelligence, de la raison et du réalisme.
Si nous sommes sortis vainqueurs du scrutin des municipales c’est parce que nous avons su faire preuve de bon sens et nous mettre ensemble pour offrir à nos électeurs un front uni, attendu et souhaité, afin de battre nos adversaires qui n’avaient pas un seul instant cru en ce rassemblement;

2015-01-16 presentation et conf de P 033

Le résultat à été la victoire. Quand il s’est agi de réfléchir à ce que devait être notre stratégie pour aborder ce scrutin départemental, nous n’avons pas eu Gérard Larrat et Moi-même à réfléchir bien longtemps.
L’évidence a prévalu et ce d’autan que notre expérience de gouvernance de la ville depuis maintenant 10 mois se fait en parfaite harmonie dans l’efficacité et ce dans l’intérêt de nos compatriotes.
Il ne s’agit plus aujourd’hui de compter ses voix et ses partisans ; il faut être efficace et pragmatique pour répondre aux attentes de nos concitoyens.
Cette démarche de rassemblement a été renforcée.
Nous partons aujourd’hui au combat fort du soutien des partis politiques que sont l’UMP, L’UDI et le RPF et notre satisfaction est amplifié par le fait que D’AUTRES LISTES DE LA DROITE REPUBLICAINE DANS D’AUTRES CANTONS partiront sous cette bannière « bien vivre dans l’Aude » avec cet esprit de rassemblement, et avec le soutien de ces mêmes partis politiques.
QUEL COMBAT ALLONS NOUS LIVRER?
Il nous faut d’abord livrer le combat contre l’abstention.

Les élections cantonales étaient à l’époque couplées soit avec des municipales (2008), soit avec des européennes;
Cette fois-ci l’élection départementale sera livrée à elle même et risque d’être victime de l’ignorance des électeurs ou de leur ras le bol qui se caractérisera par une forte abstention.
C’est un risque réel et inquiétant, l’abstention n’a jamais favorisé la Droite Républicaine.
Pourtant, c’est pour chaque citoyen une élection fondamentale compte tenu des compétences du conseil départemental (social, personnes âgées, routes, collèges etc.) qui pèsent pour près de 45% sur nos feuilles d’impôts locaux..
Il nous faut livrer le combat face aux grognards du parti socialiste
De Georges GUILLE en 1945 à André VIOLA en 2015 c’est 70 ans de règne ininterrompu du PS sur le département de l’Aude.
Ces décennies de « gouvernance » socialiste ont gravement appauvri notre département car les arrangements politiciens ont été préférés aux compétences et à la valeur du Travail.
La « gestion » catastrophique qui en découle est à l’origine d’une fracture sociale sans précédent et de gaspillages financiers indécents.
On est le deuxième département le plus pauvre de France cela dure depuis des années, et l’on n’en voit pas le bout.
54% des foyers fiscaux sont non imposables, on enregistre 18% de taux de chômage, nos jeunes manquent de qualification (20% sont sans diplôme, et 41% n’ont pas le niveau du bac)
La fiscalité locale est a la limite du tolérable
On n’exerce aucun contrôle sur le bien fondé des aides sociales octroyées. Non seulement cela coute très cher , mais cela à l’effet d’attirer sur nos territoires des populations en recherche de l’aide facile dont l’afflux contribue à accentuer la paupérisation de notre département.

En 2008 déjà, le rapport Ernst et Young dénonçait cette situation. Rien n’a changé depuis, et le dernier rapport de la cours régionale des comptes est venu enfoncer le clou.
Je terminerai mon propos sur deux exemples qui illustrent bien que l’on a toujours tort d’avoir raison trot tôt.

* Parlons du feuilleton pathétique qu’a été le centre d’enfouissement technique de Lassac, C’est le résultat de la fâcheuse pratique d’un pouvoir devenu absolu et l’ illustration d’une féodalité installée.
Des millions d’euros jetés pour ne rien obtenir, et l’obligation de lancer un nouveau plan d’élimination des déchets. Après Linairole et Lassac ce sera le troisième projet.
Durant la campagne des législatives, j’ai déjà dénoncé cet état de fait, c’était en 2006

*     Et que dire de cette gestion socialiste concernant la médiathèque, sujet sur lequel je me suis largement exprimée pendant la campagne des municipales,
Il faut dire que ce projet, était le caprice de la baronnie socialiste locale parmi laquelle nous retrouvons les candidats aux prochaines élections cantonales de Carcassonne (Rivel, Cazanave, Molhérat, LLoze et consorts);
600 000 € pour l’achat d’un terrain estimé par les domaines à 355 000 €, 240 000 € de concours d’architecte, 120 000 euros d’étude , vous avez bien compté, cela fait un total de 960 000 €

Dans d’autres circonstances, nous aurions pu en rire mais l’Aude est dans une situation économique si difficile que nous avons plutôt envie d’en pleurer.
Vous trouvez ça normal dans un département qui se meurt? vous trouvez çà logique dans ces périodes de crises?,

D’autant que ce sont ces bien pensants qui ont voté ces budgets, qui vont aller devant les électeurs, la tête et le verbe hauts, en donneurs de leçon…

Ça suffit! il faut arrêter ça et la chance que l’on a pour le faire ce sera les 22 et 29 mars prochain!
Il faut mettre fin a la saga des baronnies socialistes dispendieuses et arrogantes.

pour rien!

Et ce ne sont pas que des mots en l’air puisque les verts, fronts de gauche, et communistes quittent le navire. C’est quand même un signe…peut être même un signe du destin!

Mes chers amis,

IL NOUS FAUT DONC livrer le combat de la transparence contre l’opacité, le combat de la rigueur et du respect des électeurs contre la gabegie et le gaspillage, et le combat pour une solidarité juste et partagée.

Ce combat ensemble nous allons le gagner.

J’invite maintenant mes collègues du canton sud et leurs remplaçants à se rapprocher du micro;
A la fin de l’intervention d’Isabelle, tour à tour, les candidats titulaires et remplaçants se sont exprimés sur leur motivations.

2015-01-16 presentation et conf de P 071

2015-01-16 presentation et conf de P 084

2015-01-16 presentation et conf de P 091

2015-01-16 presentation et conf de P 101

Isabelle de conclure :

 » Si nous avons réussi en mars à reprendre notre ville c’est parce que nous aimons Carcassonne,
Si nous avons décidé de partir sur ces élections des 22 et 29 mars prochains,
Et si nous sommes tous réunis ici ce soir c’est aussi parce que nous aimons tous LA FRANCE.
Je vous propose donc de nous unir pour chanter la MARSEILLAISE.

2015-01-16 presentation et conf de P 104

Cette manifestation s’est conclue autour du verre de l’Amitié.

REVUE DE PRESSE

Publications de la dépêche du midi et de l’indépendant midi libre du  17 janvier 2015

Élections départementales – Carcassonne (11) – Cantonales

2015-01-16 presentation et conf de P 012

Les candidats qui porteront les couleurs de «Bien Vivre dans l’Aude»

Les trois listes de la droite républicaine pour les prochaines cantonales, des 22 et 29 mars prochain sur Carcassonne, partiront sous la bannière «Bien vivre dans l’Aude». Avec des ambitions.
Isabelle Chesa, tout sourire, espère bien transformer en or le joli métal déjà récolté avec Gérard Larrat aux municipales. Ce n’est donc pas l’UMP, dont elle porte en principe les couleurs, qui partira à l’assaut des trois cantons de Carcassonne mais une liste baptisée «Bien vivre dans l’Aude» qui regroupera des militants de son parti et des fidèles de Gérard Larrat qui, lui, n’est pas officiellement encarté.
Les municipales gagnées contre toute attente par ce dernier au terme d’une union entre les deux tours, suffiront-elles à créer une dynamique du succès pour la droite républicaine qui se démarque, avec cette appellation du Front National, qui, rappelons-le, s’était retrouvé seul face au PS lors du second tour sur deux cantons de Carcassonne.
Sauf que beaucoup de choses ont changé depuis ce naufrage de l’UMP qui avait quasiment disparu des cantonales puis des législatives. À commencer par le mode de scrutin.Cette fois on renouvellera l’assemblée départementale dans son entier, contre la moitié tous les trois ans auparavant. La carte des cantons a été redessinée. Il n’y en a plus que 18 (contre 35) dans l’Aude, mais toujours trois à Carcassonne et chacun élira un homme et une femme pour porter l’assemblée départementale à 36 élus. Isabelle Chesa et ses amis clament donc qu’il y a un coup à jouer et ont ouvert hier la campagne en deux étapes, la présentation des candidats, en petit comité, un premier meeting de campagne avec les militants et les soutiens. Voici donc les candidats qui, sous la bannière «Bien vivre dans l’Aude» brigueront les suffrages des Carcassonnais.
Canton 1
Titulaires : Isabelle Chesa et Arnaud Albarel. Suppléants : Guylaine Gianesini et Florian Trallero.
Canton 2
Titulaires : Magali Bardou et David Bustos. Suppléants : Nathalie Flamant et Jean-Pierre Lecina.
Canton 3
Titulaires : Jeannette Driss et Jean-Luc Roux. Suppléants : Jean Ocana et Anne-Marie Martin.
________________________________________
«Une fracture sociale sans précédent»
La cible des candidats de «Bien Vivre dans l’Aude» est clairement indiquée par Isabelle Chesa qui veut «en finir avec ces décennies de gouvernance socialiste qui ont gravement appauvri notre département, car les arrangements politiciens ont été préférés aux compétences et à la valeur du travail.» Et d’énumérer les chiffres qui situent l’Aude en queue de peloton des départements de France. «La gestion qui en découle est à l’origine d’une fracture sociale sans précédent et de gaspillages financiers indécents».
La Dépêche du Midi

rdp depêche474

ELECTIONS DEPARTEMENTALES MARS 2015 MODE D’EMPLOI

Les 22 et 29 Mars prochain, dans le cadre de la réforme territoriale, il sera procédé à l’élection des nouveaux conseillers départementaux qui sont en fait les anciens conseillers généraux En cliquant sur « lire la suite » vous découvrirez le découpage des nouveaux cantons qui concerne la ville de Carcassonne ainsi que le nouvelle procédure pour élire les conseillers départementaux( ex conseillers généraux)

Continuer la lecture de ELECTIONS DEPARTEMENTALES MARS 2015 MODE D’EMPLOI