MICHELE ALLIOT MARIE A CARCASSONNE

Michèle ALLIOT MARIE tête de liste pour les élections européennes sera à Carcassonne demain vendredi pour entamer sa campagne pour la liste UMP du grand Sud Ouest.

Elle sera reçue à la permanence UMP rue Aimé Ramon à 15 heures; elle parcourra la rue de la gare et la place Carnot entre 15h30 et 16h30 , pour participer ensuite au café de la comédie à un café débat politique sur le thème de l’Europe entre 16h30 et 17h45.

Vous êtes invité a y participer.

LA LASSITUDE DU PETIT HOMME

Moi-Je a le blues ! Il faut dire qu’après ses multiples échecs, dont le principal fût la non inversion de la courbe du chômage, il n’a pas grand chose à mettre dans son bilan de mi-mandat !


Alors, il fait de la com pour occuper le terrain et livre ses états d’âme au bon peuple, pour lui tirer une larme?


 » Si je ne règle pas le problème du chômage, il n’y a pas de raison pour que je me représente en 2017″ On voit là la motivation profonde de celui qui a été élu par défaut : le redressement de la France? il s’en tape……. Non, son seul souci, c’est sa réélection !

Il se voyait un destin national pour entrer dans l’Histoire de la cinquième République ; il laissera comme trace celle d’avoir été le plus impopulaire et le plus mauvais président que notre pays ait connu, et que nous avons à subir tous les jours !

Les couacs de son équipe de bras cassés, ses échecs économiques, financiers, sociaux, l’ont durablement plombé, et comme il n’est pas totalement idiot, il se rend compte que plus personne, y compris largement dans les rangs de sa majorité, ne veut de lui pour un nouveau mandat.

Il joue avec le temps, pour le moment; il espère une embellie, qui tarde à venir, et redoute les difficultés qui l’attendent.

On parle de plus en plus d’une dissolution de l’Assemblée Nationale. Je n’y crois pas beaucoup, car elle entraînerait pour une décennie ,le PS dans l’implosion la plus totale.

A moins que, retors comme il l’est, le président anormal fasse le calcul suivant : je perds les législatives, je fais un gouvernement de cohabitation avec la droite qui se plantera car elle n’aura pas le temps de redresser la barre, et je suis réélu en 2017 !


Il semble hésitant sur l’attitude à prendre. Il n’est pas exclu, avec un tel manoeuvrier, qu’il envisage sa démission en soumettant cette proposition à référendum. Mais ce serait trop beau !

Il faut donc, nous le peuple, lui faire comprendre qu’on en a plein les chaussettes de ces incapables qui nous gouvernent, et infliger au petit homme une nouvelle déculottée électorale. Nous en aurons l’occasion dès le 25 mai, avec les Européennes.

Je vous appelle à le sanctionner durement et massivement, pour lui donner l’élan nécessaire à son départ. Le plus tôt sera le mieux, nous avons déjà perdu trop de temps avec tous ces guignols qui ne pensent qu’à sauver leurs prébendes et avantages.

"UN HARLEM PAS DESIRE"

« Vous êtes nul ? Faites carrière au PS ! »

Hollande, Valls et les députés socialistes sont unanimes : Harlem Désir a été un très mauvais premier secrétaire du PS.

Incapable de gérer le parti, incompétent pour faire passer les messages du gouvernement, transparent dans ses rares apparitions télévisées, il a grandement nuit à la machine socialiste, et son sort était déjà réglé bien avant la déroute des municipales, si l’on en croit les proches de Tout Mou 1er . Il fallait le virer !

C’est fait, mais à la façon socialiste………… : on le nomme sous –ministre aux affaires européennes !!

Toute la classe politique se déchaîne contre cette nomination, et le propos qui revient le plus souvent est le suivant : plus votre échec est majeur, plus vous avez de chances de devenir Ministre !!

Où est la République exemplaire promise par Hollande ?? Quelle crédibilité aura la France dans les instances européennes avec un tel secrétaire d’Etat ?

A tous ceux qui pensent qu’ils sont nuls, soyez optimistes : vous serez peut-être un bon si vous adhérez au PS !

J’en connais un à Carcassonne qui doit caresser le secret espoir d’être un jour au gouvernement, si tel est le critère………..

Quoique, même chez les socialistes, il y a une limite à la nullité !!

"JE VOUS AI………..PAS COMPRIS…!!"

Le discours de politique générale du premier ministre ne restera pas gravé dans l’Histoire de la République.

On espérait entendre du Valls pur jus, nous avons eu droit à du Hollande tout mou.

Comment pouvait-il en être autrement? Un gouvernement constitué des mêmes à deux exceptions près , peut-il réussir là où il a déjà lamentablement échoué?


Ce gouvernement devait, nous a-t-on dit, tourner une page, ouvrir une nouvelle étape : nous avons entendu son chef se mettre docilement dans les pas du locataire de l’Elysée, tenter de rassembler son camp et sa majorité frondeuse qui partent en lambeaux.

Avant même sa montée à la tribune, Valls s’est livré à des tractations sans fin avec les écolos et l’aile gauche du PS qui lui faisait les gros yeux! Pour obtenir la confiance, acquise d’avance comme je l’avais écrit, les magouilles et les promesses, assorties de postes de secrétaires d’Etat, ont du constituer l’essentiel de l’activité du nouveau premier ministre.

Nous avons entendu beaucoup de lieux communs, de généralités, des déclarations d’intentions, et quelques accents qui se voulaient lyriques, des trémolos dans la voix.

Mais sur le fond pas grand chose, et surtout un calendrier d’actions dont les premières mises en œuvre sont actées pour 2015.

Pour le reste, tout est renvoyé à 2017,2020,2021 !!

Où sera alors ce tonitruant premier ministre? Et sa majorité?


Tout cela ne mange pas de pain, comme on dit. Reste que le pacte de responsabilité- les fameux 50 milliards- est aussi opaque aujourd’hui qu’il ne l’était hier. Où va-t-il faire les économies nécessaires? dans quoi va-t-il trancher? Et combien d’impôts supplémentaires allons nous payer en 2014?

La fusion des régions pour les ramener à 10 ( et il faut le faire ) est repoussé à 2017.


La suppression des conseils généraux ( et il faut le faire) à 2021 !

A peine annoncées, ces réformes suscitent une levée de boucliers de la part des élus, et nous avons eu droit dès hier soir aux élucubrations de Bourquin, concernant notre région!


Sans en avoir l’air, Valls remet en selle les pires moments de la quatrième république : on s’arrange avec tout le monde pour ne déplaire à personne, on promet une dose de proportionnelle aux élections, on va distribuer savamment des strapontins aux oubliés de l’équipe sortante.

Bref on bricole, la France s’enfonce, le temps passe, et comme d’habitude, ce sont les Français qui vont « Vallser » autour d’une marmite vide !!

MES CHERIS…FAITES MOI PEUR !!!

Nouvelle tragi-comédie au sommet de l’Etat : la gauche de la gauche fait monter les enchères et menace de ne pas voter la confiance au nouveau premier ministre le 8 avril !

On tremble, on s’interroge, on suppute, on se compte, on laisse planer le doute, et l’ombre d’une dissolution de l’Assemblée est évoquée par les analystes

Foutaise !!

obtiendra la confiance, pas une voix socialiste ne manquera, j’en prends le pari. Pourquoi?

Aucun député socialiste n’a envie de perdre son job, il est trop bien juteux, et ils ne sont pas assez cinglés pour se tirer une balle dans le pied. Avant l’intérêt de la France, celui du peuple, il y a leurs propres intérêts. Revenir devant les électeurs, en cette période très néfaste pour le PS, équivaudrait à une perte de majorité, au renversement d’un gouvernement à peine formé, et à étaler devant le monde entier un ridicule, qui, cette fois tuerait !

Mais la manoeuvre est habile, et elle convient parfaitement au premier ministre : laisser entendre que tout peut péter, puis gagner, ne serait-ce que d’une courte tête, donnerait une nouvelle aura à Valls. Il pourra alors se targuer d’avoir une majorité qui lui a voté la confiance, pour mettre en oeuvre sa nouvelle politique, qui n’est rien d’autre que l’ancienne.

Quant aux députés contestataires, ils nous sortiront de derrière les fagots quelques bonnes raisons pour justifier leurs votes. Ils auront entendu dans la déclaration de politique générale des infléchissements ( on se demande lesquels?) de nature à les rassurer. Comédianté, tragédianté !!

Pour étayer ce court propos,je me réfère aux déclarations de J.C.Perez, parues dans le Monde : sa défaite à Carcassonne n’est pas de sa faute, mais bien celle de F.Hollande !

Lui qui a voté toutes les lois de l’ancien gouvernement, lui qui a participé grandement au matraquage fiscal, lui qui se targue d’avoir fait un immense travail ( auquel les Carcassonnais n’ont pas donné quitus!) devrait, en toute logique, sanctionner le responsable de son éjection, comme devrait le faire tant d’autres qui ont été balayés.

Mais Perez tient trop à sa place, sinon que lui resterait-il?

Alors comme tous ces bonimenteurs professionnels, l’ex maire votera la confiance, sans sourciller et sans crainte ! Quelle grandeur d’âme ! quelle abnégation ! et surtout quel foutage de gueule ! mais à cela, nous y sommes habitués !!

HOLLANDE N’A RIEN COMPRIS ; VALLS DEJA SOUS TUTELLE !!….

Au soir du 30 mars, Hollande a reçu une gifle monumentale : les socialistes et leurs alliés ont perdu 177 villes, n’en gagnant que 3 et la droite est devenue majoritaire dans le pays. C’était limpide !

Le 31, Hollande, tout déconfit, vient nous dire à la télé qu’il a compris le message, qu’il a entendu les Français, qu’il formera un gouvernement de combat, resserré et cohérent.

Il laisse passer le 1er avril pour éviter tous sarcasmes ou plaisanteries et nomme le 2, M.Valls comme premier ministre. Catalogué à droite du PS, on peut se prendre à espérer quelques changements significatifs dans la composition de la nouvelle équipe.

Après la tragi-comédie des Verts, -resteront, resteront pas- qui occupe tout l’espace médiatique, et dont se moquent 95% de la population, le 2 avril vient enfin la liste des nouveaux ministres. : elle est étonnante, effarante, et incompréhensible pour tous ceux qui ont clairement dit non à la politique menée depuis 22 mois !!

Et on découvre :

– Ségolène Royal, le retour ! Ministre de l’écologie, mais surtout la mère des enfants de Normal 1er et ex femme de Moi-Je . Les électeurs n’en ont pas voulu comme Présidente, comme députée, qu’importe, c’est le genre de femme que vous mettez à la porte et qui repasse par la fenêtre ! Hollande, désormais célibataire, a-t-il des envies cachées de recouler à nouveau ? Quoiqu’il en soit, quelque soient ses compétences, elle s’affiche déjà triomphante et on a pas fini de la voir et de l’entendre ! Valls a du avaler sa première couleuvre !

– Sapin, ministre des Finances : un menteur professionnel, qui n’a cessé de nous rabâcher que le chômage allait baisser, alors qu’il a augmenté de 4,3% en 2012 ! S’il gère les finances comme le chômage, préparez votre porte-monnaie et attendez vous, encore une fois, à raquer pour boucher les trous de « la baisse qui est en hausse par rapport au différentiel de base, toutes choses étant égales par ailleurs » ( langage Sapinien )

– Montebourg à l’Economie et Redressement productif : à part redresser le menton, se déguiser en clown made in France, et s’attaquer aux fleurons de notre industrie, son bilan se résume à une augmentation sans précédente du nombre des faillites en France en 2012 !

– Taubira, maintenue à la Justice : excellente nouvelle pour tous les voyous, délinquants et petites frappes arrogantes auprès desquelles sa cote de popularité ne faiblit pas ! Plus gauchiste qu’elle, tu meurs ! Prise ne flagrant délit de mensonge dans l’affaire des écoutes dirigées contre Sarkozy, nous vous conseillons de faire attention au téléphone, on ne sait jamais où s’arrêtera l’inquisition. Avec elle, tous les honnêtes gens sont des suspects potentiels !

– Hamon à l’Education Nationale : classé à gauche de la gauche, pour ne pas écrire l’extrême gauche, il fallait à Hollande un idéologue sans concession pour pourrir les esprits de nos gamins, afin d’en faire demain de bons électeurs qui voteront à gauche, Sectaire et arrogant, propulsé vers les sommets de l’Etat, il fera la joie des syndicats trotskystes !

– Les copains de toujours : Le Driand, Le Foll ( porte-parole du gouvernement) Rebsamen, aux postes stratégiques, pour museler ce pauvre Valls, quelques pimprenelles du genre Vallaud-Belcacem pour la parité, et le tour est joué : nous avons un gouvernement sur mesure qui fait pâmer d’admiration les médias aux ordres !!

La semaine prochaine, session de rattrapage pour les 21 ministres virés, avec un espoir aussi pour les courtisans Hollandiens qui n’ont pas eu leur part du fromage. Les Secrétaires d’Etat se consoleront d’avoir encore du personnel, des voitures et des prébendes, aux frais de la princesse, pendant que les Français continueront à trimer ou chercher du boulot ! Il y en a un qui doit en avoir gros sur la patate : Jean Michel Baylet, qui se voyait déjà ministre, mais qui a été mis en examen le jour même où Valls formait sa dream-team ! Raté !……..

Vous comprendrez ma colère en lisant ses lignes. Hollande, une fois de plus nous prend pour des imbéciles, met la barre à gauche toute, et fait comme si rien n’avait été dit aux municipales ! Je ne croyais pas qu’il ferait un gouvernement de droite, mais au moins il aurait pu larguer quelques éléphants usés jusqu’à la corde .

J’en appelle donc à tous mes lecteurs, à mes amis, à mes soutiens, aux électeurs de droite et du centre pour continuer le combat contre cette clique qui va ruiner la France.

Au mois de mai prochain, les élections européennes nous permettront d’amplifier le message. Il faut infliger à ce gouvernement une véritable déroute dont il ne se remettra pas !

GOUVERNEMENT LA LISTE

1 – Manuel Valls, Premier ministre

2 – Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du développement international

3 – Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développpement durable et de l’Energie


4 – Benoît Hamon, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche


5 – Christiane Taubira, Garde des Sceaux, ministre de la Justice

6 – Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics

7 – Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique

8 – Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales

9 – François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social

10 – Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense

11 – Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur

12 – Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports


13 – Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation, de la Réforme de l’Etat et de la Fonction publique

14 – Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la communication

15 – Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, porte-parole du gouvernement


16 – Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l’Egalité des territoires


17 – George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer

REMANIEMENT : UNE SI LONGUE ATTENTE

Nouveau gouvernement : les médias dans l’attente du changement.

Il y a ceux qui attendent, les médias, il y a ceux qui ont compris qu’ils n’avaient plus rien à attendre, le peuple de France.

Le peuple de France a tout compris, il aura fallu deux ans. Dimanche il a montré qu’il avait compris que la gestion socialiste nous menait à l’échec. Et depuis hier soir le peuple de France a bien compris que François Hollande avait entendu mais encore une fois rien compris !

Alors que les Français attendaient du changement, un autre chemin, un vrai cap, ils vont assister à un petit remaniement entre amis, une sauterie entre copains et copines sortants de la même promo de l’ENA, des mêmes clans, du même moule…

Il y aura les sérieux, les copains que l’on garde, Fabius, Le Drian, Sapin… Il y aura les encombrants dont on voudrait bien se passer mais qu’il faut quand même garder pour la symbolique: Mme Taubira, sans doute mutée à la culture… Et puis il y aura les nouveaux, André Vallini à la justice, les nouveaux retraités comme Berty Delanoë afin qu’il ait plus tard une retraite chapeau…. et puis il y aura les ex pour leur faire passer le chagrin d’amour, la Ségolène à l’intérieur ou dans un grand ministère de l’éducation, de la jeunesse et peut être de la santé !

Tout cela pourrait être porteur d’espoir si hier soir le Président de la République avait annoncé un changement radical de politique en demandant à son nouveau premier ministre d’appliquer son programme de la primaire socialiste: fin des 35 heures, TVA sociale, réduction du nombre de fonctionnaires, réduction des déficits….

Mai non, rien de tout cela, en 8 minutes de temps de parole M. Hollande nous a juste expliqué, en le répétant deux fois, que tout était la faute de Nicolas Sarkozy ! Hier soir, en fait, il fallait comprendre:  » Moi, si j’avais été président de 2007 à 2012, la France connaîtrait le plein emploi »  » Moi, si j’avais été président de 2007 à 2012, la France n’aurait plus de déficit »  » Moi, si j’avais été président de 2007 à 2012, la France serait sur le chemin de la croissance »  » Moi, si j’avais été président de 2007 à 2012, la France ne connaîtrait pas de problème d’insécurité »  » Moi, si j’avais été président de 2007 à 2012, la France ne connaîtrait pas de problème d’immigration illégale »  » Moi, si j’avais été président de 2007 à 2012, la France aurait le leader ship en Europe et dans le monde » « Moi ….moi…. et moi…. »

Le vrai changement est ailleurs, restons mobilisés, c’est de notre nation qu’il s’agit et de l’avenir de nos enfants.

Le combat ne fait que commencer !