ET……….."SUBSIDIAIREMENT"…….CA VA CONTINUER !!

Samedi dernier, Moi-Je a annoncé  » de nouvelles économies et – subsidiairement- de nouveaux prélèvements » pour faire face à la situation catastrophique, dont il est en grande partie responsable. Selon son entourage, il ne s’interdit rien.


S’il parle d’économies, il faut bien constater que jusqu’à présent, il n’y en a eu aucune, mais bien des dépenses supplémentaires , évidemment non financées, comme l’embauche de 60 000 fonctionnaires de plus ( payés à vie), retraites partielles à 60 ans, les emplois jeunes ou la foutaise des contrats génération.


Par contre, depuis son arrivée au pouvoir, ce sont 70 impôts ou taxes qui ont été soit créés, soit augmentés, et la France est toujours aussi fauchée, toujours aux abois: cherchez l’erreur !!


A gauche, ça renâcle dur, et Bartolone et Désir font entendre une petite musique dissonante de celle du gouvernement, qui consiste à dire : halte aux nouveaux impôts! Nous ne tomberons pas dans ce piège de la différence, car en fin de compte, l’un comme l’autre s’écraseront devant la volonté du Chef, tout en ayant donné l’impression d’être à l’écoute du peuple, qui lui et c’est une vérité, en a plein les bottes !!


Cahuzac dit « espérer » ne pas avoir de nouveaux impôts à produire, « l’espérer » venant tout nuancer, c’est à dire que nous n’y couperons pas ! Cela s’appelle préparer l’opinion.

Un membre de la majorité ajoute que  » le rôle d’un Président n’est pas d’être en avance sur les mauvaises nouvelles »

Qu’il se rassure, pour nous qui subissons, qui payons, qui trinquons, nous constatons le présent et savons de quoi sera fait le proche avenir : d’impôts et de taxes supplémentaires, quelques unes ayant été déjà évoquées ici dans mes précédents billets…………

ET LE CESAR DU MEILLEUR MENTEUR EST ATTRIBUE A……….

C’est fait ! Au milieu des veaux, vaches, cochons, et agriculteurs très remontés contre celui qui a sacrifié la PAC, au Salon de l’Agriculture, Moi-Je a annoncé que la courbe du chômage ne serait pas inversée fin 2013.

Une promesse de plus reniée, mais quelques dizaines de milliers de « polistes » ( Pole Emploi) en plus, sans que la promesse non tenue ou le chiffre ne semblent l’émouvoir………..

Après tout, il est arrivé à ses fins, être Président.


Autre information de la semaine assez peu développée dans la presse, Le Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi, ( le fameux plan Gallois) n’est pas budgétisé et va augmenter le déficit 2014, selon le rapport de la Commission Européenne publié ce vendredi.

Cette disposition, ristourne fiscale de 20 Milliards assise sur la masse salariale des entreprises, ( 4 milliards d’économies en 2014, 6 milliards en 2015, censées financer la moitié du CICE) n’est pas documentée. Cela signifie que Bercy n’a pas dit comment et sur quoi seraient faites les économies.

Encore un effet d’annonce sans suite, on est habitué !

Moscovici devra dans les semaines à venir fournir à Bruxelles des explications, et le mauvais argentier de France a promis que ses services allaient plancher sur le sujet, ce qui démontre bien que tout cela, c’était du vent !


Je n’ai pas tenu la comptabilité des promesses non tenues. Sur les 60 annoncées, il me semble qu’elles sont nombreuses, que le rythme s’accélère, et que la besace trouée sera bientôt vide.


L « héritage » a fait son temps, l’esbroufe s’affaisse, la parole n’a plus aucune valeur, l’armée des incapables est en déroute, et le mensonges éclatent en plein jour.

Personne ne peut contester à ce gouvernement et à F.Hollande les multiples  » Césars  » de l’incapacité, de l’incompétence, et de la rouerie.

Pourtant, comme acteurs, ils sont très, très mauvais……………

RETOURS EN ARRIERE

Voici 9 mois que les socialistes et leurs turbulents alliés sont au pouvoir. C’est le temps d’une gestation féminine, celui de l’espérance, qui se conclue par la naissance d’un être cher, désiré, tant attendu, source de joie et de bonheur.


La gestation socialiste a commencé par une immense arnaque, pour ne pas dire un viol, dont le peuple français a été la victime.

Le candidat Hollande a mené campagne sur deux fronts : celui des promesses et celui de l’anti Sarkozysme.

Tel fût son programme.

Une majorité d’électeurs, séduite par la « normalitude », un nouvel habit jusqu’alors inconnu, bercée par un rêve qui devait être « réenchanté », et noyée dans un flot de miel , s’est laissée griser et a porté au pouvoir un homme que Mitterrand ou Jospin n’avaient jamais voulu comme ministre. Sans doute le connaissaient-ils trop bien !


Le premier acte de la nouvelle gouvernance fût la composition du Gouvernement : 4 ministres ayant eu par le passé des portefeuilles, et 35 novices récompensés pour leurs soutiens ou flatteries. C’était là un premier signe inquiétant.

Le deuxième acte, si l’on peut dire, fût de prendre des vacances ! Durant deux à trois mois, ( Juin, Juillet Août) rien de concret, si ce ne sont des mois perdus.

A la rentrée, il a fallu montrer que le gouvernement travaillait. Prenant comme fil rouge de son action « l’héritage » , les premières mesures furent de détricoter ou d’abroger les dernières lois votées par l’ancienne majorité. Et de rappeler que la crise avait été un mauvais prétexte sur lequel Sarkozy s’était appuyé pour mener réformes.


Mais dès lors, sans vouloir l’avouer, Moi-je et Z’Ayrault se sont trouvé confrontés à la dure réalité. Il fallait réduire la dette et combler les déficits, mais aussi satisfaire leur électorat . Pour l’argent, la solution était simple comme le Socialisme : augmenter massivement les impôts et les taxes. Pour plaire aux syndicats et aux fonctionnaires, on créa 60 000 postes supplémentaires dans l’éducation nationale, les emplois d’avenir, le contrat de génération. Trois promesses tenues pour calmer l’impatience, trois actes forts dispendieux, et l’avenir nous le démontrera, inefficaces.


En ce début d’année, ayant pris enfin ! la mesure de la situation qui se dégrade à grande vitesse, changement de stratégie : oui, la crise est extrêmement grave ( enfin ils ouvrent les yeux!), oui, il faut être compétitif ( plan Gallois ) oui, il faut faire baisser la courbe du chômage, oui il faut tenir et nous les tiendrons les objectifs de croissance et de déficit.

Déclarations solennelles des deux cadors à la télé, coups de mentons et vous allez voir !!


On voit : explosion du chômage, fermetures d’entreprises, plan sociaux à la pelle, croissance nulle, expatriation des fortunes françaises, prévisions caduques, la France reléguée dans un second rôle au sein de l’UE, durcissement jusqu’au-boutiste des syndicats ( Arcelor, Pétroplus, Aulnay ) , bref une incapacité totale et durable à redresser l’économie, les finances ou le moral de la Nation.


Devant un tel bilan sur une durée si courte, devant la grogne ( allez savoir si ça ne va pas péter bientôt? ), on met en avant le troisième acte, le rideau de fumée. On met de côté l’essentiel, l’urgent, pour passer son temps sur le sociétal : mariage pour tous, vote des étrangers, guerre au Mali ( ah ! le grand chef que nous avons ) . Mais rien n’y fait, les sondages sont toujours aussi mauvais, le peuple toujours aussi dépité, les finances exsangues.


Où trouver du fric ? tel est la quadrature du cercle qu’il faut résoudre ! Tailler dans les dépenses de l’Etat, dans les Collectivités locales, dans les fortunes englouties par des barons de régions qui dépensent mal et sans compter, supprimons le cumul des mandats et leurs grasses rémunérations ? Non, certainement pas, on perdrait les élections !!


Alors, continuons ce qui marche, ponctionnons encore plus, puisque l’émeute ne semble pas à nos portes : taxons les retraités, ces privilégiés, taxons les allocations familiales, mettons le prix du gazole à hauteur de celui du super, en attendant de trouver d’autres sources intarissables.


Neuf mois qu’ils sont là ! Neuf petits mois auront suffit pour nous entraîner dans une spirale vertigineuse vers le fond ! Je n’ose imaginer où nous serons dans un an ?


Alors, je vous le dis, il est peut-être grand temps de réagir et de ne plus se laisser plumer sans rien faire. Vous aurez en 2014 l’occasion de donner un carton rouge à tous ces socialistes qui gèrent en dépit du bon sens et de l’intérêt général.

A Carcassonne, comme dans le reste du pays, sortons ces incapables, ces donneurs de leçons, ces élus qui ont toujours raison, ces flatteurs incompétents qui n’ont comme seul but de s’accrocher à des prébendes, à leurs postes et leurs avantages .

Sortons ces menteurs, élus sur des illusions, sur des promesses non tenues, sur du vent……………….!!

MOI, PRESIDENT, JE ………….JE VOUS AI ROULE !!

Campagne électorale de F.Hollande :


« Moi, Président, je réformerai le statut pénal du chef de l’Etat……… »

« Moi, Président, je réformerai le statut du Conseil Supérieur de la Magistrature…….. »

« Moi, Président, je supprimerai la Cour de Justice de la République……….. »

« Moi, Président, je remettrai en cause le statut de membre de droit du Conseil Constitutionnel accordé aux anciens chefs de l’Etat…….. »

« Moi, président, j’inscrirai la démocratie sociale dans la Constitution…………… »


Magnifiques promesses, sauf que pour les réaliser, il faut modifier la Constitution, et pour cela réunir le Congrès à Versailles après avoir obtenu les 3/5 de votes favorables du Parlement.

A l’heure actuelle, cela est impossible, la droite, le centre et une partie de la gauche étant contre !

Moi-Je, que l’on dit fin politique (!) le savait pertinemment en faisant miroiter aux Français ces belles promesses, et l’équipe de bras cassés qui l’entoure tente de rejeter l’impossibilité de réunir le Congrès sur la mauvaise volonté de l’opposition !


Mais à quoi s’attendait le Président? A ce que l’on se prosterne devant ses lubies? A ce que l’opposition soit une chambre d’enregistrement favorable au massacre de la France et ne réagisse pas devant l’avalanche d’impôts qui déferle depuis qu’il est au pouvoir?


Il nous avait aussi promis une croissance de 0.8% et de ramener le déficit pour 2013 à 3% .

Marche arrière toute, cette semaine !! L’Union Européenne prévoit une croissance de 0.1% et un déficit de 3.6%.

Pour comprendre les conséquences de ce différentiel, sachez qu’au lieu des 30 milliards d’économies prévues, nous atteindrons péniblement 20 milliards ( donc 10 à trouver encore!) et que 3.6% au lieu de 3% signifie 20 milliards supplémentaires de déficit !

L’ardoise, pour le moment, se monte donc à 30 milliards, qu’il faudra trouver en moins d’un an, sous peine de sanction de Bruxelles. A part ça , tout va bien ! On place les copains partout, ( voir billet précédent), on dépense des dizaines de millions chaque jour pour le Mali, on veut taxer les allocations familiales, réduire les retraites, recalculer ( à la hausse, bien sur) les valeurs locatives pour les commerces et les entreprises ( pour 2015), et j’en passe……….

Il y a cependant une bonne nouvelle pour les fonctionnaires, l’électorat acquis à la gauche : on va supprimer le jour de carence des congés maladies, instauré par Sarkozy, au prétexte qu’il est  » injuste, inutile, inefficace et humiliant » ( Lebranchu) .

Dans le privé, les salariés ont 3 jours de carence, mais là, c’est sans doute juste, utile, efficace et glorifiant, car comme tout le monde le sait, les salariés du privé sont des  » grosses feignasses » tout juste bonnes à entretenir et abonder les régimes très particuliers et avantageux de la fonction publique !

Moi Je vous avait promis une République irréprochable, la justice pour tous, et une société apaisée, normale………..;

On s’est bien fait rouler !!

DU GRAND, DU TRES GRAND N’IMPORTE QUOI !!

Un ministre des anciens combattants (!) complètement inconnu du grand public, qui annonce devant la représentation nationale la libération des 7 otages français, pour démentir une demie heure plus tard : je me suis fait mousser !!

Un conseiller à la presse de l’Ambassade Française de Yaoundé qui prend la parole devant les média, sans autorisation du Quai d’Orsay : j’ai eu ma minute de gloire !

Décidemment, toutes les occasions sont bonnes à saisir pour tenter d’exister, mais surtout, cela démontre que ce gouvernement est incapable de maîtriser la communication politique, que c’est un grand foutoir peuplé d’incompétents ! Nous le savions, mais il est bon de le rappeler…………


Souhaitons que cette incompétence notoire ne porte pas préjudice aux otages, vers lesquels vont toutes nos pensées.


Souhaitons que cette incompétence jamais vue au cours de la Vieme République ne conduise pas à ce que les terroristes preneurs d’otages, soient encouragés à poursuivre les enlèvements.

"LE COPAIN ET LA COQUINE" : FALLAIT BIEN LES PLACER !!!

A l’heure où le gouvernement Z’ Ayrault , de plus en plus zéro, a toutes les difficultés à faire admettre une loi sur le non cumul des mandats (repoussée à ……..?? ), voici que nous apprenons que deux personnalités proches de notre Grand Timonier de Bamako, Jean Paul Huchon et …………..Ségolène !!, vont être nommées ( recasées !) à la tête de la Banque Publique d’Investissement !


Ils sont , déjà, présidents de Région, mais doivent avoir des fins de mois difficiles à boucler………..Ces deux cadors accèdent à la Vice Présidence de ce Machin, au nom de la parité.


Ce serait au nom de leurs compétences, on comprendrait. Ségolène aurait-elle des compétences économiques qui nous auraient échappées? Pour aller au devant de cette objection, le Président de la BPI ( Jouyet, le meilleur copain de Moi-Je) précise:


 » Compte tenu de ses capacités, SI J’OSE M’EXPRIMER AINSI , ( oh! le vachard !!), en terme de communication ,elle pourra jouer un rôle important en tant que porte parole de la BCI « 


Si vous savez lire entre les lignes, vous comprendrez qu’en dehors du baratin socialiste, sa nouvelle fonction, elle vient de trouver ,et un titre de gloriole, et un fromage affiné à l’oseille,après avoir été imposée par le locataire de l’Elysée. Une république irréprochable…………….


Moi-je, qui donne des leçons à tout le monde, ( Inde, Grèce ,en attendant la suite), lui qui devait moraliser la vie publique, nous délivre une maxime qui pourrait s’écrire ainsi :


 » Quand vous avez été battu aux élections, quand les électeurs vous ont fichu à la porte, quand plus personne ne veut de vous, il faut pour rebondir , primo, avoir des amis haut placés, secondo, passer par la fenêtre, tertio, prendre aux pauvres pour rester riche !! »


Jusqu’à quand le peuple va-t-il supporter l’insupportable?

QUAND LE SAUMON AURA DES PLUMES ET LE GOUT DE LA SAUCISSE !!!

En pleine affaire Spanghéro, les technocrates de l’Union Européenne n’ont rien trouvé de mieux que d’autoriser l’utilisation de farines animales pour l’élevage des poissons !

Ces farines, à base de déchets de poulets ou de porcs, très peu ragoûtantes, seront-elles demain la base de l’alimentation des truites, saumons, bars, et autres turbots, vendus dans toutes les poissonneries?

C’est à craindre, puisque les « experts » ont donné le feu vert .

Ce sont sans doute les mêmes qui ne voyaient aucun danger à nourrir les vaches avec cet infâme broyat, et nos laitières en raffolaient au point d’en devenir « folles »!

Le prion ne se transmet pas aux poissons ,affirment doctement les spécialistes. Moi qui ne le suis pas, je vous affirme haut et fort, qu’une bonne pomme de terre bouillie, accompagnée d’un filet d’huile d’olive, est plus bénéfique pour votre santé qu’un saumon gavé aux plumes de coq ou à la queue de cochon !

Je suggère aux professionnels de la filière poisson de mettre bien en évidence une petite pancarte où serait inscrit ; « élevé avec farine animale ». Cela aurait un double avantage: primo, on ne tromperait plus l’acheteur, secondo……..il n’y aurait plus d’acheteur ………….et le problème serait réglé définitivement.


L’émotion ,bien compréhensive ,soulevée par l’affaire des plats préparés à base de cheval, vient de ce que de nombreux consommateurs ont été trompés sur le contenu de ce qu’ils achetaient. La tromperie est avérée, personne ne le discute. On nous a vendu des vessies pour des lanternes, ce qui met en colère les gens floués!

Tiens, ça me rappelle quelquechose……..voyons………ah oui! ,l’élection de Normal 1er qui nous a vendu beaucoup de promesses et qui n’en a tenu qu’une seule, en gros, l’augmentation scandaleuse des impôts !

C’est drôle, il y a des scandales qui ne font pas la une des journaux !!

LA FRANCE N’A PAS ASSEZ DE CHÔMEURS !!

Après PILPA


350 emplois aux Etablissements Spanghéro sont menacés de disparition définitive.

350 familles sont « menacées de mort », selon les termes du Directeur de cet établissement.

350 salariés, compétents, travailleurs, qui ont fait la renommée et la réussite de la marque, sont, avec les fondateurs du Groupe, la famille Spanghéro, traînés dans la boue et abasourdis par ce qui leur arrive……. . 350 emplois vont s’ajouter aux milliers d’autres qui ont disparu depuis l’arrivée de la gauche au pouvoir. A la triste liste des Arcelor, Peugeot, Renault, Pétroplus, Goodyear, Sanofi,et j’en passe, va-t-on ajouter Spanghéro?


Tout cela pour quoi, et à qui la faute?

Indépendamment de la fraude, réelle, dont tous les tenants et les aboutissants ne sont pas à ce jour clairement répertoriés ou connus, Benoît Hamon a suspendu l’agrément sanitaire chez Spanghéro, retirant ipso-facto le droit de travailler aux salariés, et condamnant les usines à la fermeture.

Sans compter le désastre sur l’image de marque, dont Spanghero aura du mal à se défaire !!

Or, dans cette affaire, il ne s’agit pas d’un problème sanitaire mettant en cause l’hygiène et la qualité des produits fabriqués, mais d’une fraude sur les ingrédients, vendus pour être du boeuf alors qu’il s’avère que c’est du cheval.

La belle histoire ! A-t-on déjà vu quelqu’un être intoxiqué ou mourir pour avoir mangé du canasson, recommandé d’ailleurs par tous les médecins en cas de carence de fer?


L’enquête diligentée par Hamon a été rapide et le coupable vite désigné. Cependant en prenant connaissance des circuits empruntés pour la fabrication de plats préparés, du nombre ahurissant de « traders » dans cette « chevauchée » avant produits finis, du nombre de pays concernés en Europe, il me semble que la prudence aurait été de mise.


Il me semble aussi que c’est à la Justice de désigner les coupables, de les sanctionner, et de définir les parts de responsabilités de tous les intervenants, et non à un Ministre en quête de notoriété de couper les jarrets ( de boeuf ou de cheval), à une entreprise qui fait vivre autant de familles et contribue à la prospérité de Castelnaudary !


Lorsqu’un élu ou un ténor socialiste ( Strauss-Kann pour n’en citer qu’un) est soupçonné, toute la famille rose brandit la présomption d’innocence. La firme Spanghéro n’a pas eu droit aux mêmes égards, pas plus que Laurent, Claude, Jean Marie, Walter , Gilbert ou Guy !

Il est vrai que Laurent, fondateur de la marque, travailleur acharné, parti de rien pour atteindre des sommets de réussite, ayant porté pendant 50 ans les couleurs de la France, tant dans le domaine professionnel que sportif avec ses frères, est un homme qui se revendique de droite, fièrement ! Il fût pendant des années Président National de la filière bovine, mais aussi un membre éminent et reconnu au RPR puis à l’UMP !


Alors, est-ce que ceci n’expliquerait pas cela? Est-ce que le trotskyste Hamon ne voit pas là l’occasion de dégommer une figure de droite, à peu de frais, ( hormis les salariés et le devenir de l’entreprise) ?

Est-ce que la vengeance( politique) est un steak de cheval qui se mange froid?


Les mesures prise par ce petit Monsieur mettent aussi dans l’embarras la famille socialiste de l’Aude: Maugard, maire de Castelnaudary, et c’est son rôle, prend la défense de l’entreprise pour sauvegarder les emplois de son bassin économique.

Il monte à Paris, avec les 3 députés de l’Aude, pour défendre les salariés.

Feront-ils le poids devant l’arrogance d’Hamon?

Quoiqu’il en soit, la décision de suspendre l’agrément sanitaire est une erreur, une faute politique, et démontre toute l’incompétence de ceux qui nous gouvernent, en prenant une mesure qui ne correspond pas au délit invoqué.

Il a tapé à côté de la plaque………….comme d’habitude!!


Allez Montebourg, ton pote t’a filé un nouveau dossier, 350 chômeurs de plus à recaser !!

BENOIT XVI PART AVEC DIGNITE….NORMAL 1ER RESTE DANS LA MEDIOCRITE!!

Le Pape a décidé de se retirer, conscient que son état de santé ne pouvait plus lui permettre de gouverner l’Eglise Catholique.

Cette annonce , au retentissement planétaire a été saluée comme une marque de courage, de dignité , par tous les chefs d’Etat ,avec sobriété et respect, à l’exception de notre Normal 1er, qui a cru de bon goût d’envoyer une vanne hollandaise en disant que  » la France ne présenterait pas de candidat! » C’est lourd, c’est bête, ça ne fait rire que les flatteurs qui l’entourent, ça situe le bonhomme………..


Cette démission éclipse quelque peu les autres nouvelles du Monde, et les média français ne sont pas les derniers à nous proposer des « éditions spéciales en direct de Rome » On glisse sur les dernières « news », que je me fais un plaisir de porter à votre connaissance:


– Le rapport annuel de la Cour des Comptes ( présidée je vous le rappelle par le socialiste Didier Migaud) publié ce mardi ,dénonce l’optimisme du Gouvernement sur sa capacité à tenir les 3 % de déficit budgétaire, et ne croit pas à l’objectif fixé.

La Cour reproche de ne pas assez tailler dans les dépenses et de trop compter sur la hausse des impôts.

Elle souligne aussi que les 1.7 milliards économisés en 2012 ,grâce au non remplacement d’un fonctionnaire sur deux ( mesure Sarkozy) sera un appoint non négligeable dans les 7 milliards d’économies que l’Etat doit trouver. Merci qui ? Enfin, la Cour affirme que l’effort de redressement des comptes publics pèse pour les 3/4 sur les ménages et les entreprises, pour 1/4 sur les économies de l’Etat.


Comment faudra-t-il le dire et le redire aux Socialistes ?


-Souvenez vous des déclarations de Moi-Je quand ce gouvernement a fixé les objectifs de croissance pour 2013 à 0.8% .

Tout le monde a dit que c’était intenable : l’UE, la Banque Centrale, le FMI, l’opposition parlementaire. LUI, sa Majesté Normal 1er n’a pas varié d’un iota jusqu’à………..aujourd’hui mardi 12 février, et il vient de se fendre d’un communiqué à ce sujet que je vous livre brut de décoffrage :  » Il ne sert à rien d’afficher des objectifs de croissance s’ils ne peuvent pas être atteints » n’excluant pas un ajustement  » dans les jours prochains » .

Le gouvernement affichera sans doute sa lucidité pour justifier cette reculade, nous nous condamnons la perte de temps et l’erreur prévisionnelle sur laquelle est basé la construction du budget national. Des incapables, aveugles, sourds, prétentieux, qui trompent le peuple et l’asphyxie d’impôts !!


-Goodyear-Amiens ( 1200 emplois menacés) vient d’apprendre par une communication de Monsieur Mauvaise Nouvelles ,alias Montebourg, que le groupe Titan ne reviendrait pas à la table des négociations ( et cela semble définitif), et ne reprendra pas le site, faute d’accord avec la CGT.

Encore un exploit de ce syndicat, dont la feuille de route est de s’opposer systématiquement à tout accord, de faire du jusqu’au boutisme , et de se moquer éperdument du sort des salariés. La CGT en la matière n’en est pas a son coup d’essai.


– Peillon essuie sa première grève nationale, ce jour, après la manif conséquente du 22 janvier.

Les enseignants demandent l’abrogation des rythmes scolaires et veulent revenir à la semaine de 4 jours, car la demi journée supplémentaire prévue ne leur convient pas ! Comble de l’ironie, les syndicats CGT, FO, et Sud se promènent avec des banderoles où l’on peut lire : On ne nous fera pas taire avec des créations de postes !!

60 000 créations sont prévues pour le quinquennat, mais pour les enseignants, ce n’est pas assez? Veulent-ils le beurre et l’argent du beurre? Quant à nos enfants, c’est bien le dernier de leurs soucis!!


Ainsi va la France, droit vers des jours sombres.

Que voulez vous, quand on élit des médiocres, on récolte de la médiocrité !! Mais tout n’est pas perdu : on pourra se glorifier du mariage homosexuel et ça…………….le monde entier va nous l’envier