DES MIETTES ET DES OUTRAGES…..

Un récent reportage de journal télévisé nous apprend qu’une quarantaine d’agriculteurs à la retraite a écrit au Président de la République pour se plaindre des retraites ridicules qu’ils perçoivent. Afin de démontrer, à la fois le bien fondé de leur démarche, et le montant insignifiant de leurs pensions, ils ont glissé dans l’enveloppe quelques miettes de pain.

Ces personnes ont été convoquées à la gendarmerie, pour s’entendre signifier un outrage au Président !!

Je doute fort que les gendarmes aient pris d’eux même cette initiative, et suis plutôt convaincue que l’ordre venait de haut, de très haut, en passant par le ministère de la Justice ou des Armées.

Toujours selon ce reportage, Moi-Je aurait été vexé de recevoir ces miettes et aurait très mal pris la chose! Sa suffisance manquerait-elle d’humour, lui qui est toujours prêt à faire un bon mot pour amuser sa galerie de courtisans, pendant que le peuple galère?

Alors puisque l’outrage vient à la mode et se trouve mis en lumière par le premier personnage de l’Etat, souffrez chers amis lecteurs, qu’une modeste citoyenne que je suis vous fasse part des outrages qu’elle ressent.

Je suis outrée de voir que le Président de la République et le ministre de l’intérieur envoient une lettre de témoignage et de soutien ,au magistrat chargé de juger la plainte de Madame Trierweiller contre les auteurs du livre qui relate la vie de Madame Concubine.

Je suis outrée de voir que ce Président qui avait promis une séparation stricte entre affaires privées et affaires d’état ( encore une promesse non tenue) intervienne pour soutenir sa compagne, faisant fi de la séparation des pouvoirs

Je suis outrée que ce gouvernement nous matraque fiscalement comme aucun autre ne l’a fait.

Je suis outrée qu’un Premier Ministre traite Gérard Depardieu de minable, alors que ce dernier, quoique l’on pense de son « exil fiscal » fait travailler dans ses différentes affaires une centaine de salariés;

Je suis outrée que ce gouvernement s’apprête à embaucher des dizaines de milliers de fonctionnaires supplémentaires, quand on a pas le premier rond pour les payer durant 60 ans au minimum.

Je suis outrée d’entendre le Premier Ministre se poser en sauveur des plus démunis et leur promettre une enveloppe d’un milliard d’euros, qui ne sont ni budgétisés, ni financés à l’heure où j’écris ces lignes. A vos poches, mes amis !

Je suis outrée d’entendre Montebourg dire à son chef, le Z’ayrault de Nantes, qu’il  » se débrouille  » désormais avec le dossier Florange! Belle solidarité, et à quoi sert ce ministre du « déclin progressif »?

Je suis outrée que la Garde des Sceaux mette fin à la rétention de sûreté appliquée aux criminels les plus dangereux et tordus.

Je suis outrée par la montée galopante du chômage et la perte de milliers d’emploi chaque jour, pendant que ce gouvernement nous saoûle de discours , de promesses, se défausse et stigmatise les entrepreneurs……….


Outré ressemble à Outreau : souvenez vous de ces pauvres innocents broyés par des Intouchables: nous sommes les victimes d’un système socialiste qui nous mène au même désespoir et chaque jour nous avons de quoi nous sentir outragés !!

L’outrance est partout…