QUELQUES BREVES

Florange : Montebourg, le ministre qui livre les croissants sur place aux syndicalistes qui se gèlent devant l’Assemblée, nous a démontré une fois de plus, son inutilité.

Ce bravache tonitruant qui parle avant de réfléchir, avait menacé M.Mittal de nationaliser son entreprise, ou de le mettre dehors au profit d’un investisseur mystère qui était prêt à donner 400 millions d’euros pour relancer les hauts fourneaux. Pipo et mensonges !!


Le gouvernement, après avoir envoyé le clown en marinière au casse pipe, nous sort un compromis à minima, traite avec le grand méchant Mittal, qui promet 160 millions sur 5 ans. On se demande pourquoi faire? Qui peut croire les promesses qu’il n’a jamais tenues, si ce ne sont que les socialistes et les bras cassés qui nous gouvernent?

En fait, les 650 salariés sont d’ores et déjà condamnés, le syndicat local le sait et menace de mettre une belle pagaille Nous émettons un vœu : que Montebourg ne se saisisse pas du dossier Pilpa, sous peine d’un fiasco identique !


Mariage gay : une commission de députés, à majorité socialiste, a reçu les représentants de tous les cultes religieux, pour entendre leurs avis sur la question.

Ce RDV devait durer une heure. Après avoir longuement pris la parole pour plaider en faveur de cette future loi, les socialistes ont écouté les opposants. Chaque invité a eu droit à ……..4 minutes de parole !! Comme foutage de gueule, j’ai rarement vu mieux !! Ce n’est pas encore la Corée du Nord, mais ça y ressemble bigrement !


Carcassonne : Monsieur Molhérat fait une poussée d’urticaire et ne peut se passer de parler des Chesa : il ressuscite mon père, lui faisant porter tous les malheurs du monde, et s’en prend à mon association, Ambition Carcassonne 2014.

Cet « honneur » qu’il me fait, démontre, si besoin était, qu’il me considère comme la principale force d’opposition, qui gêne le PS et qu’il redoute ! Merci M.Molhérat, et préparez d’autres interventions dans la presse, car je ne suis qu’au début d’un cheminement constructif qui montrera aux Carcassonnais l’imposture de votre parti et l’incompétence de la municipalité en place.