VIVEMENT QUE CA RECOMMENCE

(photo l’indépendant)

L’ASC XIII a tenu son AG ordinaire Vendredi soir dernier;

Rien de particulier à signaler sinon que les halles qui accueillaient cette réunion étaient pleines, et que malgrè leur deux titres en senior et un titre en junior, l’ASC ne se trouve pas mieux lotie que l’an passé en matière financière.

Quelques médailles par-ci, quelques médaillés par-là, et avec çà les gars, au charbon!…

Il en faut plus, pour couper le moral aux treizistes, et nous, les supporters on veut être heureux….comme la saison dernière, vivement le week-end du 29 et 30 septembre sur le gazon de Domec contre Montpellier.

SONDAGES ET RUMEURS

Hollande avait promis qu’il n’y aurait plus de budgets pour les sondages à l’Elysée.

Qu’à cela ne tienne, nous apprenons que lorsque le président voudra une étude d’opinion, il la fera commander par Matignon, et le tour est joué ! Encore une promesse non tenue.

A propos de sondage, en voici un ( non commandé par le château) qui nous apprend que la chute de popularité du président est absolument vertigineuse.

Jamais sous la cinquième république, en si peu de temps, un chef d’Etat n’a été aussi bas.

Malgré son intervention récente à la télévision, malgré tout le bla-bla dont il nous a inondé, 53% des Français ne lui font plus confiance ( 60% chez les ouvriers, 57% chez les 18-24ans ) et 59% ne croient pas un seul instant qu’il redressera la situation du pays en deux ans, ou inversera la courbe du chômage en un an. Edifiant !


Par contre, pour continuer à nous ponctionner, nous serons bientôt 100% à le constater.

Sur recommandation de la Cour des Comptes, une idée ferait, paraît-il, son chemin : s’attaquer aux retraités en supprimant l’abattement de 10% et augmenter les prélèvements de la CSG.

Sans doute que les retraités de ce pays, avec leurs mirobolants revenus, sont considérés comme des riches.


La dégringolade pour tous, c’est maintenant. !!

Vous connaissez les ZAPA ? En français :  » Zones d’actions prioritaires pour l’air »

C’est un bidule que viennent d’inventer les socialistes, et qui seraient expérimentés dans les villes de Paris, St Denis, Grenoble, Bordeaux, Lyon, Clermont Ferrand et Aix en Provence. ( Curieusement on n’y trouve pas Marseille)

Ces zones seraient interdites aux véhicules diesel.

C’est un premier pas, un essai, suite aux propositions de Jean Vincent Placé ( écolo) et de Jean Marie Le Guen ( socialo) qui voudraient interdire dans un délai de 3 ans l’utilisation de tous les véhicules diesel en centre vile de toutes les grandes métropoles.


Vous avez un diesel? Marchez à pied! Dans la surenchère des propositions stupides, celle-ci vient à égalité avec celle de vouloir la suppression du nucléaire et cette décision de hollande de fermer Fessenheim et de passer le nucléaire à 50% pour la fourniture en électricité en 2025 au lieu de 75% aujourd’hui qui fournira les 25 autres…. point de réponse.


Et si avant les ZAPA, on pouvait ZAPPER les socialistes, ça nous ferait un grand bol d’air pur! Mais où va-t-on??

"INACCEPTABLE ! AH OUI ? PAUVRES MATAMORES !! "

Souvenez vous, c’était le 14 juillet dernier, et Flamby, tonitruant ,affirmait que la fermeture de l’usine d’Aulnay ( PSA) était inacceptable !

Souvenez vous, peu avant, Montebourg, flamboyant, haussant le menton, insultait les dirigeants de PSA et commandait un rapport gouvernemental, confié à Bercy, pour contrer la décision du groupe.

Aujourd’hui, ce rapport est rendu public.

On y découvre entre autre, que:

  • la fermeture du site est inévitable;
  • l’outil de production est surdimensionné;
  • qu’il ne pourra pas trouver son salut dans une hausse des ventes;
  • qu’il y a une urgence absolue pour PSA à réduire ses coûts;
  • que oui, l’arrêt de la ligne d’assemblage est inéluctable.

L’usine est condamnée à mort et 3500 salariés vont perdre leurs emplois.

Je suis attristée par le constat implacable de ce rapport, par l’immense drame social qui touche au plus profond des familles entières, par la souffrance et le désespoir qui vont s’abattre sur ces milliers de gens qui, pour beaucoup, ont donné des dizaines d’années de leur vie de travail à une industrie qui était un fleuron national.

La famille Peugeot n’est pas exempte de reproches, n’a pas su prendre les tournants stratégiques lorsqu’elle aurait du le faire, et s’est enrichie considérablement sur le dos des travailleurs. C’est un second constat, tout aussi lamentable!


Mais ce que je veux dire par le titre de ce billet, c’est que lorsque on ne connaît rien à un problème, on se tait au lieu de jouer les matamores, du genre  » vous allez voir ce que vous allez voir !! » On a vu ! Ils nous mentent, ils promettent, ils fanfaronnent, ils disent n’importe quoi ,ils se plantent !!

Tout penaud, Flamby a déclaré ce jour  » qu’il fera tout pour minimiser les licenciements », et comme il ne pourra certainement rien faire, attendons nous à ce qu’il revienne dans quelques mois pour nous dire  » j’ai tout essayé, en vain! »


Il y a dix jours à peine, le premier ministre est venu nous enfumer à la télé avec sa baisse des prix du carburant. Quelle belle opération de communication !!

Depuis hier , le litre a repris deux centimes de hausse en moyenne, sur toute le France, alors que les prix-marché sont stables et que l’euro s’est renchéri face au dollar, ce qui devrait alléger la facture des approvisionnements.

C’est qui les dindons? C’est nous …………..Qui est-ce qui ne nous en pipe pas un mot? C’est eux………Que voulez vous , ils sont débordés par toutes les promesses intenables qui les rattrapent et les font passer pour des nullards !!


Le matamore en chef a désormais un nouveau qualificatif, que l’on entend de plus en plus, de jour en jour : Hollande, le Président des impôts

"INGRATITUDE !"

Au lendemain de la prestation télévisée de Hollande, les critiques sont nombreuses et fusent de toutes parts.

Quelle ingratitude !!

Car enfin, n’a -t-il pas confirmé ce que nous disons depuis qu’il est au pouvoir? A savoir :

  • que le changement, ce n’est plus pour maintenant, mais pour dans deux ans ( si tout va bien!)
  • que les impôts augmenteront de 20 milliards, 10 pour les entreprises, 10 pour les ménages
  • que la prévision de croissance qu’il avait fixé à 1.2% ne sera plus que de 0.8% ( si tout va bien!)
  • que le facture totale s’élève à 36 milliards, soit 3 milliards de plus que prévus par la cour de comptes
  • qu’il y aura une hausse de la CSG en 2013
  • qu’il n’y aura pas d’indexation du barème de l’impôt sur le revenu, ce qui équivaut à une hausse des impôts pour tous les foyers de 2%
  • qu’il créera bien 100 000 emplois jeunes et les contrats de génération qui n’ont pas de financement à l’heure actuelle
  • qu’il négocie avec les syndicats jusqu’à la fin de l’année, repoussant d’autant les décisions à prendre, alors qu’il y a urgence à décider des mesures structurelles
  • que les cafouillages des ministres ( Duflot, Montebourg, Moscovici) relèvent de l’amateurisme et que pour les réduire, « c’est très simple, il faut se référer à mes propres engagements! » Aurait-il voulu dire par là que l’amateur en chef, c’est lui?

Et comme cette brillante intervention n’aura pas manqué de mettre le moral des Français dans leurs chaussettes, elle aura eu au moins le mérite de confirmer que nous allons être tondus « razibus ».

La suite, c’est pour bientôt ( grèves, manifs, bras de fer avec les syndicats), ce qui donnera l’occasion à Normalus 1er de revenir à la télé pour montrer ses beaux costumes.

PROMESSES RENIEES : LE GOUVERNEMENT ACTIONNE LE TURBO !!

Au rythme des reniements annoncés par le gouvernement, toutes les promesses faites par Hollande ne seront bientôt que des rêves envolés. Fallait-il s’attendre à autre chose?

Mettant tout juste un point final au billet précèdent, me voici prise de court dans ma démonstration, et en retard de deux informations publiées par la presse nationale : marche arrière toute sur la taxation à 75% et aucun allègement sur les PME.


La taxation exceptionnelle de 75% pour les revenus au d’un delà d’un million d’euros ne serait plus exceptionnelle mais bien prévue pour durer,  » le temps du désendettement  » selon le ministre du budget. Autrement dit, jusqu’à la saint Glinglin.

De plus, le seuil est porté à 2 millions d’euros pour un couple et ne touchera que les revenus du travail, ceux du patrimoine en étant exonérés, contrairement aux promesses faites par Flamby.

Seraient également dispensés de payer cette sur-taxe les artistes et les footballeurs.

Ayrault estimait les nombre de contribuables touchés par cette mesure à 3000. Au train où vont les dispenses, plus personne ne sera concerné, et la superbe rengaine qui consistait à faire croire que la taxation des riches résoudrait tous les problèmes, sans qu’une majorité de Français n’aient à payer, n’est plus qu’une baudruche dégonflée !

Y aurait-il tant de millionnaires socialistes mécontents pour que l’on passe à la trappe une mesure si emblématique?


Le Mou avait aussi promis de faire varier le taux de l’impôt sur les sociétés en fonction de la taille des entreprises: faible pour les PME, moyen pour les intermédiaires et fort pour les grands groupes.

Cette mesure ne ferait pas partie du projet de finances pour 2013 et renvoyé à plus tard. On ne touchera pas non plus les deux impôts qui avaient remplacé la taxe professionnelle, alors que Hollande avait promis leur suppression.


Bref, mis en face des réalités financières et budgétaires, comme la droite l’avait annoncé sans être entendue, nos saltimbanques ne savent plus comment se sortir d’un pétrin de promesses intenables, si ce n’est qu’en les reniant, les unes après les autres.

Quand on vous disait que l’on se ferait avoir par les socialistes, ce n’était pas une promesse mais bien une réalité !!


Le drame, c’est que nous les avons au pouvoir pour un quinquenat, mais leur faudra-t-il autant d’années pour ruiner le pays?

Chers amis Grecs et Espagnols, à bientôt dans le club!

LES BRANQUIGNOLS AU POUVOIR : DEMONSTRATION

HOLLANDE avait promis durant sa campagne la création de 500 000 contrats génération, et avait même écrit dans son catalogue de promesses que ces emplois  » ne coûteraient pas un centime au budget de l’Etat  » Il chiffrait aussi cette mesure à 2.5 milliards d’euros par an, somme qu’il trouverait en rabotant le plafond des allègements de charges patronales de 1.6 à 1.5 smic.

Aubry avait souligné à l’époque que  » quand c’était flou, il y avait un loup »; Elle avait raison…

Acculé par le Médef ,et plus surprenant par les syndicats, qui craignent que cette mesure renchérisse le coût du travail, et incite les entrepreneurs ,soit à débaucher, soit à ne plus embaucher, avec comme conséquence une poussée encore plus forte du chômage, Flamby et son gouvernement ont reculé ,grave!

Ils écrivent aujourd’hui que cette promesse sera  » financée sans remise en cause des allègements existants des cotisations sur les salaires inférieurs à 1.6 smic » Un pas en avant, trois en arrière !


Se pose alors la question: comment?

Et l’on nous ressort le mot qui devient de plus en plus magique, par des  » redéploiements »……..Merveilleux!

Sauf que cela signifie en réalité que l’on prendra l’argent là où il se trouve, à savoir dans nos poches !! Il est donc établi que ces contrats génération sont à l’heure actuelle non financés, et ne servent qu’à faire de l’esbroufe de communication, pour donner l’illusion qu’au gouvernement, on travaille.


Je continue cette démonstration avec deux autres dossiers emblématiques, médiatiques, et pathétiques pour ce qu’en seront les résultats : la nouvelle tarification des énergies et les lois touchant l’encadrement des loyers et la construction obligatoire des logements sociaux.


Le Réseau de Transport de l’Electricité vient de publier récemment une étude prospective affirmant que la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim ( celle que Flamby a promis de fermer en priorité) déstabilisera l’équilibre offre-demande à horizon 2016.

La puissance manquante serait de 1.6 Gigawatts et de 2.1 Gigawatts en 2017.

Quand on sait que cet hiver, qui a été rude, a vu un nouveau record de consommation ( 101.7 GW) le 8 février 2012 et que le risque de rupture a été évité de justesse, on peut s’inquiéter pour l’avenir si nous devions connaître des aléas climatiques identiques.Préparez les lampes à huile, et si vous n’en possédez pas, adressez vous aux écolos.

La nouvelle tarification des énergies ( électricité, gaz et eau) ressemble en l’état, à une véritable » usine à gaz  » d’une complexité qui ne peut sortir que d’un cerveau socialiste: pensez donc, ces tarifs tiendront compte du nombre d’occupants d’un logement, du mode de chauffage, de la situation géographique , de la qualité de l’isolation thermique et de la déclaration des revenus pour cibler les foyers dits « précaires »

Une équation à priori sans solution ! Vous conviendrez avec moi qu’un grand logement occupé par une famille nombreuse consomme plus d’énergie qu’un studio de célibataire? Qu’un logement mal isolé a plus de déperdition qu’une habitation calfeutrée.

Que nous avons connu dans nos régions des températures de -15 à -18 degrés alors que nous sommes censés habiter des provinces où il fait moins froid que dans le nord, mais qui seront cataloguées par ces énarques comme régions tempérées !!

L’attribution des bonus- malus en fonction des seuils atteints de consommation devient donc une hérésie et la cerise sur le gâteau concerne une disposition ahurissante : un locataire d’un logement mal isolé ( déperdition=augmentation de la consommation) qui se verrait frappé d’un malus pour cause de « gaspillage » pourra déduire du loyer qu’il paie à son propriétaire une partie de sa consommation ,afin d’inciter le bailleur à faire des travaux d’isolation! On ne peut pas mieux faire pour inciter les propriétaires à ne plus louer, dans ces conditions.

Reste aussi à savoir si cette usine à gaz ne sera pas retoquée par le Conseil Constitutionnel, pour cause de discrimination et manque d’égalité des citoyens face à la loi?


Quant à l’encadrement des loyers, il se traduira inéluctablement par une raréfaction de l’offre locative, tous les professionnels de l’immobilier sont d’accord sur ce point.Est-ce ainsi que les socialistes pensent résoudre la crise du logement? Il faut croire que oui!

Enfin la dernière trouvaille de Cécile Duflot consiste à vouloir passer le seuil obligatoire de construction de logements sociaux de 20 à 25%. Les communes de plus de 3500 habitants qui ne respecteront pas cette loi verront leurs amendes quintuplées !!

Et comment ces communes trouveront l’argent nécessaire pour s’acquitter de leurs pénalités? Oui, vous avez trouvé la réponse, en augmentant vos impôts


Il ne se passe plus un jour sans qu’apparaissent au grand jour l’amateurisme et le niveau d’impréparation de ce gouvernement, cornaqué par un zébulon aux idées foireuses.

Les effets d’annonces tiennent lieu de solution, tout ce qui était annoncé comme changement immédiat est repoussé à deux ou trois ans, et les promesses s’effilochent aussi vite que grandissent les déficits abyssaux pour lesquels Hollande n’a aucune solution.


Un hebdomadaire national titre cette semaine : « Sont-ils si nuls? » Nous avons chaque jour la réponse, oui, ils sont archi-nuls !!


Dans ce concert d’annonces amplifiées par les médias qui sont, remarquons le , de plus en plus sévères envers l’action ( l’inaction devrais-je écrire) de nos saltimbanques, les députés socialistes du coin, JC Perez en particulier, sont étrangement silencieux.

Ils vociféraient sur les bancs de l’Assemblée du temps où ils étaient dans l’opposition, ils restent cois maintenant, n’ayant même pas le courage de défendre le gouvernement qu’ils sont censés soutenir.

Mais, soyons charitables, ils savent comme nous, que le programme de Flamby est indéfendable, utopiste, irréalisable, et qu’ils ont été élus sur un malentendu qui frise l’escroquerie.

La France s’enlise, la grogne monte et risque bien de péter à la face de ces apprentis-sorciers.

Notre belle ville n’échappe pas au marasme ambiant et s’éteint tout doucement, vidées de ses forces vives.

Se taire et ne rien faire, telle semble être la devise de l’équipe en place, afin de ne pas réveiller brutalement un électorat endormi qui s’est fait hypnotiser par de merveilleuses promesses !!

Mais même après un long sommeil, on finit par se réveiller, et je crois dur comme fer que 2014 ne sera pas le copié-collé de mai 2012!

" LA MORALE A L’ECOLE…: VASTE SUJET !"

(dessin de Plantu, pour le « Haffington Post »)

Vincent Peillon veut réintroduire la morale à l’école, tout comme Luc Chatel, précédent ministre de l’Education Nationale avait voulu le faire. Il faut donc en conclure que jusqu’à présent, rien n’avait été fait.


Si ce projet est en soit louable, encore faut-il se mettre d’accord sur le sens que l’on donne à ce mot qui englobe bien des choses et qui ferait un excellent sujet de philosophie.

Si l’on s’en tient à la définition du Larousse, la morale ,au sens premier , est un ensemble de règles d’action et de valeurs qui fonctionnent comme normes dans une société.

Il n’y a donc pas une morale, mais des morales selon les actions et les valeurs qui deviendront les normes définies pour une société donnée.

Et c’est le point de départ où tout se complique.

Qui va définir le contenu des cours de morale dispensées aux élèves? Le ministre, les enseignants? On nous dit que ce sera une morale laïque, ce qui semble exclure toute référence religieuse ; on échappera donc à une morale catholique ou musulmane, les deux religions dominantes dans ce pays, et c’est une bonne chose. Mais alors, si je veux être un peu provocatrice, Les Dix Commandements ( Tu ne tueras point, Tu ne voleras point, etc..) seront exclus d’un enseignement qui veut mettre l’accent sur la différence entre le Bien et le Mal?


Qu’est-ce qui est bien et qu’est-ce qui est mal, et surtout qui aura la toute puissance de définir ce que l’on doit respecter, ce que l’on ne doit pas outre-passer, ce que doit être la norme pour notre société?

Pour reprendre quelques phrases du ministre Peillon qui illustrait ce qu’il concevait dans sa définition de la morale, il pense que l’on doit apprendre la Marseillaise à l’école, mais qu’il serait exclu de saluer le drapeau français , comme les petits Américains qui le font dans leurs classes.


S’agit-il de morale ou de patriotisme? De même il ne veut pas que les élèves se lèvent lorsque le prof entre en classe: morale ou élémentaire politesse due en signe de respect pour l’enseignant et la fonction?


La société est évolutive, ce qui était morale d’hier ne l’est plus aujourd’hui : il n’y a pas si longtemps, l’adultère était immoral et condamné pénalement, ,aujourd’hui il est partie intégrante des moeurs qui ont évolué. On peut en penser ce que l’on veut, ce n’est plus une question de morale, seulement un fait dans un parcours de vie.

On pourrait multiplier à l’infini des exemples qui poseraient toujours la même question; est-ce moral et faut-il l’enseigner? Autre question: qui peut nous garantir qu’il n’y aura pas une morale de gauche et une morale de droite, une dominante et une minoritaire selon les alternances politiques?

Se faire élire sur des promesses non tenues ensuite, comme c’est le cas depuis mai dernier, mentir en toute connaissance de cause pour atteindre son but, est-ce moral? Faut-il absoudre les tromperies et apprendre à nos enfants que la fin justifie les moyens? Est-ce moral?

Je pose beaucoup de questions, je ne donne aucune réponse, car je n’ai pas à me poser en donneuse de leçons de morale ; je pense que l’enseignement du bien et du mal est en premier lieu de la responsabilité des parents.

Les profs ont pour mission d’enseigner le savoir, les connaissances. Ont-ils celle de prodiguer la morale? Personnellement, je ne le pense pas, et c’est pourquoi je crains qu’une démarche à priori louable, devienne vite un sujet de grande discorde.

"LA MUSELIERE OU LE FRIC ?…DILEMME !!"

Cécile Duflot, ex patronne des Verts et actuelle ministre du logement a déclaré récemment qu »elle portait une muselière au sein du gouvernement », entendez par là qu’elle devait se taire au nom de la solidarité gouvernementale.

En désaccord total sur les dossiers du nucléaire, des gaz de schiste, sur la ratification du traité européen, sur la baisse des prix des carburants , sur la construction du nouvel aéroport de Nantes et enfin sur l’expulsion des Roms, elle reste pourtant membre de ce gouvernement qui lui fait avaler chaque semaine une couleuvre grosse comme un anaconda !

Que n’a-t-on pas entendu sortant de sa bouche avant la présidentielle ! L’égérie de l’écologisme avait fait plier Martine Aubry dans des accords soit disant non négociables ( fermeture de 25 centrales nucléaires par exemple) et promettait l’enfer vert à Molasson 1er s’il ne cédait pas à ses exigences, ce qu’il fît.

Mais cela c’était avant la présidentielle et les législatives.

Depuis, laminés aux élections, les Verts ne sont plus qu’une roue de secours dont Flamby n’ a plus besoin, et comme envers les Français qu’il a roulé dans la farine, il fait de Cécile Duflot un pantin qu’il articule à sa guise.

A l’heure où un autre ministre, de l’Eduction Nationale, plaide pour un retour de la morale à l’école, on peut se poser la question de savoir si celle qui prend le RER pour aller à son ministère en possède encore un tantinet?

Il semblerait que son salaire de ministre soit beaucoup plus attractif que ses convictions politiques, vite oubliées ou comme elle dit, « muselées »

Il se dit qu’à l’Elysée on est agacé par toutes ces dissensions qui font tache à la belle harmonie « apaisée et normale » du brillant gouvernement qui nous conduit sur le chemin de l’espérance.

Si tel est le cas, une question se pose : pourquoi ne vire-t-on pas ce phénomène qui renâcle, malgré sa muselière?

Flamby ne le fera pas, ce serait reconnaître qu’il s’est trompé en la nommant ministre, et ce n’est pas le moment au vu de la confusion qui règne dans ce pays.

Finalement, c’est un autre ministre, Bernard Cazenave qui résume bien la situation :  » En politique, la parole doit être utile, maîtrisée, tout le reste est dérisoire…..; »

Et reconnaissons que dans ce domaine, celui de la parole, la médaille d’or du bla-bla revient sans conteste et sans hésitation au Président que les Français ont élu par défaut.

Quant à l’action du gouvernement, elle est dérisoire, oui, dérisoire !!