"EST-CE BIEN RAISONNABLE !!!!"

Tout au long de mon engagement politique, j’ai toujours défendu mes profondes convictions, même si parfois, au nom de la solidarité partisane, j’ai du mettre de l’eau dans mon vin.

Mais je n’ai jamais renoncé à dire ce que je pense et à prendre mes responsabilités, comme j’ai décidé de le faire aujourd’hui en vue des prochaines municipales.


Depuis de nombreux mois je constate, comme beaucoup d’électeurs de l’UMP, que le parti qui avait porté Nicolas Sarkozy au pouvoir est complètement déboussolé, et depuis son échec du mois de mai, à la dérive, tant au plan national que local, et j’ajouterai pour le local, carrément en perdition.

Comme beaucoup d’entre vous, je suis l’actualité, et je déplore qu’il ne se passe pas un jour sans qu’un « notable « de l’UMP prenne la parole pour annoncer, soit qu’il sera candidat à la présidence du mouvement, soit qu’il va créer un nouveau courant. Nous avons vu, dès le lendemain de la présidentielle, le duel engagé entre Copé et Fillon.

Nous avons eu ensuite la possible candidature dite de « fédération » d’Alain Juppé.

Depuis, en y regardant de plus près, j’ai enregistré la candidature de Nathalie Kociusko-Morizet, avec son mouvement La France Droite,la Droite Sociale de Laurent Wauquiez, la Droite Populaire de Mariani, Roger Karoutchi et son Rassemblement Gaulliste,et La Droite Humaniste de Jean Pierre Raffarin.


Chacun y va de son couplet, chacun pense qu’il doit faire entendre sa voix pour remettre de l’ordre et implulser un renouveau. Ce ne sont que des chapelles, des courants comme au PS, et on a vu par le passé où mènent la division.

Mais le plus extraordinaire reste que tout le monde parle d’union, de rassemblement, tout en contribuant à brouiller les cartes, à se marquer à la culotte, et à prendre un malin plaisir à taper dans les quilles de son voisin et néanmoins « ami » !


Je soulignais il y a peu de temps que l’UMP locale ,tétanisée par des intérêts personnels, contrainte d’attendre une clarification plus que nécessaire au plan national, puis au niveau de la circonscription, ne pourrait pas , selon moi, être prête à temps et s’entendre pour présenter une candidature faisant l’unanimité de la droite à Carcassonne.

Ce qui se déroule sous nos yeux au plus haut niveau me conforte dans mon choix.

Que ceux qui ont comme stratégie de me présenter comme un élément perturbateur dans leur petit plan de carrière regardent, lucidement comme je le fais, la division galopante qui fait des ravages dans cette UMP que j’ai servie avec loyauté, mais qui ressemble de plus en plus à une pétaudière…………

MONTEBOURG : UNE GRANDE GUEULE QUI SOUFFLE DU VENT !

Le chantre de la démondialisation ( mais cela était dans un autre temps) a deux dossiers sur la table, dont il aura beaucoup de mal à se dépêtrer.


Il s’agit de Fralib et de Peugeot.

Le premier concerne l’entreprise qui commercialise le thé Eléphant, ( groupe Unilever, poids lourd mondial) dont l’usine est occupée par la CGT depuis deux mois.

Cette usine doit fermer et le directoire a proposé une reconversion pour y fabriquer des chips, solution soutenue par Leclerc et Système U.

Les syndicats veulent de leur coté créer une Scop pour continuer la production de thé, alors que tout le monde s’accorde pour dire que cette solution n’est pas viable. Mais la CGT s’arcqueboute et ne veut rien entendre, malgré la proposition faite par Unilever de donner 65 000 euros aux 103 salariés, s’ils renoncent à leurs actions en justice, soit quand même près de 7 millions d’euros.

La direction pour des questions de logistique presse Montebourg de trancher dans ce dossier, qui est aussi une promesse faite par Hollande qui déclarait qu’il sauverait Fralib.

Pour le moment, Montebourg fait le mort et n’ose pas dire à la CGT que le projet de Scop n’est pas viable.

D’autre part la direction presse le gouvernement d’agir, ,rappelant au passage que les occupants doivent être délogés avant fin septembre, et qu’elle n’imagine pas que dans un état de droit, le gouvernement puisse s’opposer à faire appliquer la loi.


Le second , bien plus médiatique, est un casse-tête chinois: comment l’Etat peut-il obliger un groupe privé à revoir sa copie?

Juridiquement, il n’a quasiment aucun moyen, aussi Montebourg fait du vent en convoquant les syndicats et la direction ( remarquez l’ordre des RDV!), critique la gestion patronale, met en demeure la famille Peugeot de revoir son plan social, et promet l’intervention de l’Etat.

Il rejette d’emblée la solution prime à la casse, et promet des aides pour le développement de la voiture électrique ou des modèles hybrides, qui devraient selon ce grand stratège qui n’a jamais vu une usine de près, relancer les ventes et apporter une bouffée d’oxygène à l’entreprise.

Voilà qui est dit et on va voir ce qu’on va voir !

Savez vous ce que représentent les ventes de ces modèles chez Peugeot? Pour le premier semestre, 2270 voitures électriques, et 10 350 modèles hybrides.

Savez vous combien coûte une hybride 3008 ou 508 ? Entre 40 et 50 000 euros, ce qui est convenez-en, à la portée de toutes les petites bourses !!


Y a pas à dire, le ministre du redressement productif est un cador en la matière, et les ouvriers peuvent dormir tranquille avec un tel défenseur.

"PETIT LEXIQUE SOCIALISTE"

Avec l’arrivée au pouvoir des socialistes, le changement c’est maintenant.


Le premier des changements se situe au niveau du vocabulaire, comme chacun a pu le constater.

Pour ceux qui seraient imperméables aux nouvelles définitions, voici quelques exemples et ce qu’il faut comprendre:


–  » efforts justes » = austérité, rigueur.

– « plan social inacceptable » = je hausse le menton et je vous fais les gros yeux.

–  » renégociation » = en parler tous les jours jusqu’à ce que les gens croient qu’elle a eu lieu.

– » RDV avec les partenaires sociaux » = palabres sous un baobab pour définir le sexe des anges.

– » droit de vote aux étrangers » = indispensable pour accélérer la construction des mosquées.

– » ministère du redressement productif » = planche pourrie donnée à son meilleur ennemi.

– » commission » = bidule qui ne sert à rien, si ce n’est qu’à enterrer un problème.

– » commission sur la moralisation de la vie politique » = je me fous de ta g…….mais en plus ,ouvertement.

– » cumul des mandats » = à supprimer quand les socialistes sont dans l’opposition, à conserver quand ils sont au pouvoir.

–  » riches «  = tout leur prendre pour en faire des pauvres

–  » pauvres » = tout leur promettre pour les rendre riches ……..d’illusions.

–  » classe moyenne » = classe gagnant le SMIC+ 10 euros, la plus nombreuse et la plus facile à tondre.

–  » taxe » = bouton d’une machine à sous sur laquelle on a mis de la colle afin que les ministres socialistes ne puissent plus sortir le doigt. Le tilt a été désactivé!

–  » impôt » = contribution qui ne vous concerne pas, elle ne concerne que les autres, et les autres pensent la même chose en pensant à vous.

–  » tweet » = bombe atomique à usage interne ; ne plus en abuser au vu des dégâts….

–  » Moi, président, je ……… » = te fatigue pas, Flamby, il ne nous a pas fallu longtemps pour voir et comprendre.

14 JUILLET…."LE PETARD MOUILLE DE FLAMBY"

Je me suis efforcée d’écouter l’intervention télévisée de Flamby.

J’espérais apprendre, enfin, les mesures que compte prendre le gouvernement pour faire face à la crise, pour réduire le déficit, car il y a urgence, tout le monde en convient.

Hélas, rien de concret, rien de clair, rien de rien, comme d’habitude…………;

J’ai vu un homme qui se défile en permanence, qui fait des phrases creuses, qui tourne autour du pot, qui n’accepte pas le plan social de PSA, mais qui à aucun moment n’a dit comment il comptait s’y prendre pour aider les futurs salariés licenciés, comment il allait trouver 33 milliards l’année prochaine, qui refuse d’augmenter la TVA , qui n’ose pas dire qu’il sera contraint d’augmenter fortement la CSG, mais qui a eu l’immense culot d’affirmer qu’il avait renégocié le traité de stabilité budgétaire, face à Angéla Merkel !

Par contre nous avons eu droit à tout un catalogue d’inepties sensées résoudre nos graves difficultés: rappel de la conférence- palabre sociale, qui n’a débouché sur rien, injonctions aux ministres pour préparer des propositions sur tous les sujets, création de commissions d’études et on sait que lorsqu’on veut enterrer un problème on crée une commission, retour aux affaires du sauveur Lionel Jospin ( encore un pote de casé!) et enfin, surtout, nous avons appris que la Valérie s’était fait taper sur les doigts et que ce dérapage ne se reproduirait plus!

Alléluia, la France est sauvée !!


J’ose écrire que mobiliser les télévisions pour dire autant de c………est proprement scandaleux !

Nous avons un mou à la tête de l’Etat qui repousse sans cesse les décisions à prendre, qui n’ose même pas prononcer le mot rigueur ou austérité afin que la France reste  » apaisée », et qui nous prend pour des enfants de Jésus.

Tout dans la forme et rien dans le pantalon !


Les réactions de la gauche face à ce show frôlent la pamoison idolâtrique et mettent en avant l’immense chance que nous avons d’avoir un Moi, Président, je…….tout à fait normal !

Tout va bien Madame la Marquise, sauf que nous avons un tout petit rien à déplorer : la France brûle……..

Dépitée devant tant de lâcheté, écoeurée devant tant d’incompétence, atterrée devant tant d’irresponsabilité, je suis allée oublier mes craintes et ma déception au pied de la Cité.


Un feu d’artifice splendide que j’aurais souhaité pour mon pays…………….

MA CONFERENCE DE PRESSE

C’est devenu une tradition, chaque fois que je reçois la presse, je fais paraître sur ce blog l’intégralité des documents que j’ai remis aux journalistes le jour de l’interview.

J’y ai rajouté cette fois ci des éléments supplémentaires concernant mes réponses aux questions qui m’ont été posées, sur Gilles Icher et sur Gérard Larrat, ainsi qu’une question sur le front national.

En cliquant sur « lire la suite » vous découvrirez l’ensemble de mon travail.

Continuer la lecture de MA CONFERENCE DE PRESSE

LA NAIVE INCOMPETENCE DE LA GENERATION PARAPLUIE

Il ne fait pas bon être commerçant à Carcassonne en ces période du 14 juillet ;

En ces période de crise ou le touriste n’est pas légion dans notre cité et dans notre bastide, alors que le 14 juillet est pour le commerce local l’occasion de se « refaire la cerise » et de profiter d’un afflux de visiteurs, et bien on interdit, on censure on empêche, sous prétexte que l’on ne dispose pas de suffisamment de force de l’ordre pour assurer la sécurité ;

La soirée du Square Gambetta est annulée

Es-ce qu’on ne se foutrait pas un peu de notre « g…… »

Apres m’être tournée vers les services de la préfecture qui ont la fâcheuse habitude sur certain sujet d’ouvrir un grand parapluie selon un principe qui trop fréquemment et pour n’importe quoi est mis en avant, je veux parler du « principe de précaution » voilà qu’au niveau Mairie on s’écrase et on acquiesce, comme si à Carcassonne en ce jour exceptionnel du 14 juillet, Monsieur le député Maire ne pouvait pas intervenir auprès du Ministre de l’intérieur, Emmanuel VALS, pour lui demander de faire le nécessaire pour renforcer les effectifs.

A quoi ça sert que tout soit à gauche dans ce département, pour ne pas pouvoir bénéficier en des circonstances exceptionnelles d’un peu de « piston » ;

Inutile de nous rabattre les oreilles en mettant en avant un feu d’artifice exceptionnel qui va durer une minute et 25 secondes supplémentaires, d’attirer du monde, d’en faire la une de toute la presse pour contrarier les acteurs économiques de la ville et de leur interdire trois jours avant l’opération de réaliser leur manifestation , d’anéantir la possibilité de réaliser un peu de chiffre d’affaire, et de les pénaliser pour des charges qu’ils ont engagés.

J’ose espérer qu’il n’y a pas de calculs plus mesquins dans cette décision…

De toute façon je persiste et je signe, le courage n’est pas de mise en ce monde, et j’espère que la générosité des services de l’Etat et de la Mairie sera à la hauteur de la sottise qu’ils démontrent pour défrayer des sommes engagées les commerces censurés.

Une dernière chose à l’attention de nos courageux décideurs, Météo France annonce une chose exceptionnelle ce soir de fête nationale à Carcassonne :

Il y aura un peu de …vent. Alors il ne faudrait pas que…. !!

PILPA " CHRONIQUE D’UNE MORT PREMEDITEE ? "

J’ai souvent dénoncé dans différents billets de ce blog le système d’une économie mondialisée.

Carcassonne et les salariés de l’usine PILPA vont faire les frais de cette gestion perverse et passive.

Gestion passive car aux motifs invoqués de difficultés face à la concurrence et de pertes de marché, les patrons d’aujourd’hui vont aller à la facilité : Réduire des frais et donc fermer, en sacrifiant l’outil industriel et les hommes qui le font fonctionner.

La quasi totalité de ces patrons d’ailleurs qui exercent dans ces grands groupes ne connaissent la plus part du temps, ni en blanc ni en noir, les cœurs de métiers de l’entreprise qu’ils dirigent.

Formés selon un modèle standard, ils vont vous parler, d’Ebit, de fond de roulement, de taux de service, de charges de rentabilité etc., mais jamais ils ne vous parleront de leur personnels, voire de leurs clients, ils ne les connaissent pas.

Comment voulez vous que dans ces conditions, ils puissent proposer des solutions internes qui auraient pour but d’améliorer le fonctionnement d’une boite et d’assurer son meilleur positionnement sur un marché ;

Alors, ignares de chez ignares ; ils proposent la facilité : fermer, licencier, sacrifier, pressés qu’ils sont par la meute des actionnaires, qui craignent pour leur dividendes.

En contre partie, pour être en accord avec la législation, le Directeur France du groupe Anglais R&R, propose aux 127 salariés de l’unité de Carcassonne une possibilité de reclassement pour une vingtaine d’entre eux en Angleterre et je ne sais ou encore.

Savez vous que si c’était un ado qui fasse ce type de raisonnement empreint de tant de mauvaise foi on lui collerai une raclée ;


Mais on ne peut qu’à peine en vouloir au sieur Rolland, malheureux exécuteur, de basses œuvres soumis aux dictats de l’AG des actionnaires.

En attendant, ce sera 127 licenciements, 127 familles dans la difficulté et dans la détresse, pour la plupart des Carcassonnais, et la plus grosse, et la plus ancienne unité de production de la ville qui disparaît avec son lot de dommages collatéraux. C’est inacceptable

Quand à l’exposé des motifs plus ou moins adroitement exposé pour justifier cette disparition, ils sont fallacieux, irrespectueux, minables et dérisoires

"COUVRE FEU" POUR BARBACANNE TRIVALLE ET CITE

Ma famille vit à la Trivalle depuis des lustres ; Jamais de par mes grands-parents ou mes parents, je n’ai entendu dire que quelqu’un ait été blessé suite au feu d’artifice du quatorze juillet, que ce soit dans la cité ou dans notre quartier.

Alors au nom de quel principe de précaution décrète-t-on un couvre feu sur ce quartier qui vit intensément ce jour là, dont les commerçants sédentaires travaillent à plein ce jour la.

Peux-t-on avoir de plus amples informations et de précisions sur les mesures qui seront prises suite à la lettre qui a été jetée dans les boites à lettres et que le maire a laissé le soin de signer à sa première adjointe, et qui laisse planer, toutes les incertitudes et toutes les craintes sur ce qui sera possible de faire ou de ne pas faire en ce jour de fête nationale symbole de …libertés.

Il y a quelques années les autorités préfectorales ont réclamé la fermeture du pont vieux, et l’ont obtenu ….je me rappelle aussi d’un jour ou la préfecture avait tenté d’interdire le spectacle pyrotechnique du quatorze juillet à cause …du vent.

Les tours de la cité se souviennent encore de la colère du maire de l’époque…le feu d’artifice a eu lieu…

C’était un temps ou les hommes… en avaient…

« NUL … NUL DE CHEZ NUL !!! »

Pour garder sa bonne santé un individu quel qu’il soit ne peut garder trop longtemps en soi son indignation ou sa colère ; Il doit a un moment donné laisser éclater ses sentiments et dire haut et fort ce qu’il pense de ce qui lui paraît insupportable.

  • Vendredi soir dernier après que les autorités militaires civiles et religieuses aient inauguré la stèle érigée en hommage au général BIGEARD, une réception était donnée en Mairie, s’en suivait à 22heures le son et lumière donné sur le square Gambetta retraçant l’épopée du troisième RPIMa, marquant ainsi l’anniversaire de cinquante ans de présence de ce régiment à CARCASSONNE.

Chacun sait à Carcassonne l’importance de la présence de cette unité militaire sur notre sol, que ce soit pour des raisons sentimentales et économiques ;

Grace au trois ,des centaines de familles vivent et consomment à Carcassonne et dans les environs.Elles constituent un potentiel de stabilité économique et financier indispensable pour l’ensemble de la ville et de la communauté carcassonnaise.

Dans le cadre d’une énième réforme de l’armée visant à plus d’économie, il n’est pas sur que l’on puisse s’enorgueillir encore longtemps de la présence du trois, celle-ci étant soumis à des choix politiques qui seront faits dans quelques mois, voire quelques semaines.

Au moment ou nous devons faire preuve de la plus grande cohésion pour défendre et conforter cette pérennité des militaires à Carcassonne, au moment ou vendredi soir, pour la clôture du spectacle, nous nous sommes tous rassemblés autour du drapeau du régiment et de sa garde pour chanter la Marseillaise, il n’a manqué qu’une personne à « l’appel »: Monsieur le Député Maire.

Jean-Claude PEREZ était absent de cette cérémonie du cinquantième anniversaire du trois ; Je souhaite qu’il ait de bonne raison pour avoir zappé cet instant important, au moment ou nous devons tous être solidaires de nos soldats .

Lui qui se targue souvent de prendre comme modèle politique Raymond CHESA, mon cher député maire,vous ètes à coté de la plaque. Raymond, en de pareilles circonstances, aurait été là, parmi les siens.

  • Depuis ma plus tendre enfance, au plus loin que remonte ma mémoire consciente, devant les monuments aux morts de la ville, je n’ai vu, lors des cérémonies d’hommages, flotter que des drapeaux tricolores ;

Drapeaux des associations d’anciens combattants ou des différents corps constitués qui viennent régulièrement s’incliner pour honorer la mémoire des français qui sont tombés pour la patrie.

Il m’aura fallu attendre ma quarante septième année pour voir une bande de soixante-huitards , brandissant des drapeaux pacifistes, « front de gauchistes », cégétistes, bref ,représentants paraît-il, quelques treize partis politique, allés déposer une gerbe au monument en mémoire je cite « des victimes des guerres coloniales », et protestants par la même contre l’hommage rendu à Bigeard.

Henry Garinno qui a des difficultés pour masquer ses origines s’est fendu lui ,d’un article dans la presse locale pour dénoncer l’imposture….

Ces relents d’anti militarismes primaires, tournés contre ceux de leurs propres compatriotes qui ont fait l’histoire, basés sur une idéologie stalinienne somme toute peu recommandable, m’attristent et me révoltent.

On se retrouve aux temps ou les partis communistes européens étaient aux ordres et financés par Moscou.

Cet anticolonialisme sur la présence de la France en Indochine et au Tonkin, ou sur la présence de la France en Algérie offusque les biens pensants, mais ceux-là même trouvent normal l’annexion après la guerre de 39-45 des pays slaves ,de l’Europe du nord et de l’est par Staline, les purges massives qu’il a organisées, la construction du rideau de fer, le printemps de Prague, j’en passe et des meilleurs.

Comme s’il y avait des guerres propres et des guerres salles….dérisoire et inquiétant.

Je rappelle simplement aux communistes que, Bigeard qui commandait les maquis de l’Ariège, en libérant FOIX, a permis de desserrer l’étau nazi qui se refermait sur les maquis de la haute vallée de l’Aude ;

Je rappellerai enfin, que Bigeard a effectué la quasi totalité de sa carrière militaire opérationnelle, sous des gouvernements de gauche ;

Messieurs de la gauche et de l’extrème gauche, gardez vos leçons pour vous;

Ne provoquez pas la mémoire des serviteurs de la France

TROISIEME REGIMENT PARACHUTISTE D’INFANTERIE DE MARINE : 50 ans de PRESENCE A CARCASSONNE

Le 18 juillet 1962 avaient débuté les opérations d’embarquement du matériel au port d’Alger, sur le navire « Oranie » ;

le 20 l’ensemble du matériel était embarqué ;

Le 21 le régiment faisait mouvement vers le port Alger ; ce même jour à onze heures, le « Sidi-Bel-Abbès appareillait à destination de Port-Vendres

Le 22 juillet à 9 heures le 3ème RPIMa débarquait à Port-Vendres et faisait mouvement vers Carcassonne par le Train ;

Les 23, 24, 25, et 26 Juillet s’installait à la Caserne Laperrine

Le 28 Juillet il défilait au grand complet sur les Boulevard à Carcassonne ;

Depuis cette date le trois est devenu le Régiment de Carcassonne, et Carcassonne est devenue la Ville du trois ;

50 années durant lesquelles, les relations entre la ville et les militaires sont devenues fusionnelles, 50 années d’une histoire qui s’est écrite qui s’est construite au grés des bons moments, et des périodes difficiles, voire dramatique, sans que jamais les Carcassonnais perdent la confiance de leurs militaires sans que jamais les militaires perdent la confiance des Carcassonnais.

Cette Histoire les militaires du trois nous l’ont raconté Vendredi soir au square Gambetta au moyen d’un son et lumière, d’un diaporama, et de scénettes retraçant les périodes les plus significatives du régiment, qu’elles se situent dans l’Aude, à Carcassonne, ou au cours des multiples opérations, dans lesquelles le trois a été engagé en France comme à l’étranger.

Cette Histoire, leur histoire, notre histoire, a été contée, avec rigueur, avec sincérité, avec émotion, nous l’avons partagé avec un nombreux public, avec respect et avec le sentiment que le trois et Carcassonne c’est une histoire qui sous aucun prétexte ne peut s’arreter.

« A bon entendeur, salut »

Samedi matin, lors d’une prise d’armes, le colonnel Philippe POTTIER a laissé le commandement du troisième RPIMa au colonnel François -Xavier MABIN, nouveau chef de corps qui présidera désormais aux destinées des hommes du Trois