LA FRANCE EN DEUIL

Le pays vient de vivre une semaine dramatique, semaine durant laquelle chacune et chacun d’entre nous avons ressenti au plus profond de nous même l’immense douleur des familles qui ont perdus un proche.

Cet évènement est vécu de manière encore plus douloureuse dans un pays comme le notre qui par chance vit en paix ;

Quand la mort ne vient pas d’une catastrophe naturelle, mais de la main de l’homme, c’est difficile à accepter, et quand des enfants qui représentent l’innocence et le futur sont touchés, cela ajoute au traumatisme, toute la société se projette et s’identifie, l’incompréhension s’associe au sentiment d’injustice.

Dans de pareilles circonstances on a besoin d’être rassemblés et unis pour faire face et partager le chagrin des familles et d’honorer les victimes.

Ce sentiment d’incompréhension et d’injustice, est encore plus vif aujourd’hui puisque l’on vient de découvrir l’auteur de ces assassinats et les motivations et les raisons qui l’ont poussé à commettre l’irréparable ;

On se dit qu’il n’existe pas de châtiment assez sévère pour punir ces crimes odieux, mais ce jour est un jour d’hommage et de recueillement à la mémoire des victimes innocentes qui en France comme en Israël ont été inhumées ;

Nos pensées doivent aller vers elles et vers leurs familles, tout comme on se doit de saluer l’exemplarité et la qualité du travail des services de polices qui ont menés cette affaire.