" NE MELENCHONS PAS !!"

Cette campagne électorale n’est pas, à mon goût, très enthousiasmante.

Bien sur, je me réjouis de constater depuis quelques jours la remontée très sensible dans les sondages de notre candidat. Mais restons prudents, calmes et posés, rien n’est fait, rien n’est gagné.


Cependant, dans cette « mornitude », un candidat sort du lot.

Jean Luc Mélenchon, puisque c’est de lui qu’il s’agit, fait une campagne tonitruante et au gré des sondages, tout en étant parti de très loin, se positionne en 3ieme ou quatrième position, avec 11 à 15 % des intentions de vote.

Je lui reconnais un certain talent d’orateur, pour ne pas dire un talent certain.

Il enflamme les foules, a beaucoup de monde à ses meetings, et des formules chocs qui plaisent ou font sourire, lorsqu’il attaque ses adversaires. Comme on dit, il s’y voit déjà !!


Mais au delà de la forme, reste le fond . Mélenchon fût pendant plus de 30 ans un militant socialiste, un militant en parfait accord avec la ligne du parti socialiste et demeure sénateur, faut quand même bien croûter……. . En bisbille avec le PS, le voici qui crée il y a une paire d’années, le Front de Gauche, histoire de se démarquer et de se la jouer perso.


Il racole un PC moribond, agrège tous les ultras gauchistes, débauche récemment les têtes pensantes du NPA, et prône la révolution et la résistance. La nostalgie de Mai 68 devient un thème porteur sur lequel il surfe Place de la Bastille, endroit symbolique s’il en est…….
Les bobos-gauchos intellectuels attardés, dits les soixante-huitards, rajeunissent de 40 ans, et les jeunes se font décerveler par des discours qui vantent l’action et l’oeuvre de Robespierre.

Vive la Révolution ! Foutons le bor…..! A bas les riches et les capitalistes !

Tout un programme, oui, mais un programme de démolition de notre société, dont Mélenchon ne mesure certainement pas la portée en cette période de troubles graves ( tueries récentes de Mohamed Merah et assassinat d’un jeune par ses copains de 15 à 17 ans ), et paroles libertaires qui ouvrent la voie au  » no limit  » !!


Cette posture, car cela en est une, est dangereuse.

Il a ouvert la boîte de Pandore, qu’il ne pourra pas maîtriser car il sera vite débordé par l’ultra gauche trotskyste ou quelques anarchistes casseurs trop content d’être incités à tout bousiller !! N’oublions pas qu’à nos portes un pays comme l’Espagne vit des jours dramatiques, avec 25 % de chômage, connaît une montée inquiétante de contestation et de refus de l’ordre. Les « indignés » prennent corps chez nous et se nourrissent de la pensée Mélenchonienne.

Et rien ne prouve que nous soyons à l’abri d’une période de désordre après la présidentielle, surtout si Fraise des Bois l’emporte : il sera incapable de résister à l’ultra gauche, qui saura lui rappeler à tout moment qu’elle s’est ralliée et lui doit son élection.


Car le paradoxe est la : Mélenchon qui traitait Hollande de capitaine de pédalo, votera et fera voter pour le MOU. Il faut le savoir, aussi, ne Mélenchons pas tout………….

RIONS UN PEU….

Rions……,avant que les socialistes nous confisquent cette liberté! »


La rhétorique de F.Hollande commence à me fatiguer sérieusement. Quant à ce qu’il nous promet, rien de bien réjouissant !! Aussi, je ne résiste pas à vous faire partager une petite histoire, qui m’a été envoyée par un fidèle lecteur de ce blog.


Voulant acquérir une stature internationale avant le premier tour des présidentielles, F.Hollande se rend en Chine pour donner sa vision du Monde.

Il prononce un discours devant tout le gouvernement chinois et l’Assemblée du Peuple. Il est aidé en celà, bien sûr, par un interprète chinois


Au bout de 20 minutes, l’interprète lui fait signe qu’il veut traduire, et dit:  » Dong bao ling yang !!  » et fait signe à Hollande de reprendre………… 20 minutes se passent encore, et l’interprète intervient à nouveau :  » Dong bao ling yang tseu !! « 

Enfin, 20 minutes plus tard, Hollande termine son discours, et l’interprète prend encore la parole :  » Dong bao ling yang tao !!! « 


Applaudissements nourris de tous les auditeurs chinois et surtout, surtout, larges, très larges sourires sur tous les visages ! Hollande est aux anges, et se dirige vers l’Ambassadeur français, qui comprend parfaitement le chinois et qui assistait au discours.

« Mr l’Ambassadeur, dit Hollande, le chinois est une langue fabuleuse ! En quatre ou cinq mots, on peut traduire ce que je mets 20 minutes à exprimer ! »

L’Ambassadeur, sourire un peu gêné, lui répond:

 » C’est à dire que ce n’est pas tout à fait çà! »

 » Ah bon, dit Hollande, mais alors qu’a dit l’interprète? « 

 » La première fois il a dit : Jusqu’à présent, tout ça c’est des conneries ! La deuxième fois il a dit :  » C’est encore et toujours des conneries !!  » Et la troisième fois : Fin des conneries !! « 


Et pour nous, la fin c’est quand? Souhaitons que ce soit dès le premier tour !!

"UNE STATUE POUR MOHAMED !!"

Trois militaires abattus, un grièvement blessé, trois enfants et un professeur abattus comme des chiens dans une école, et un garçon de 17 ans entre la vie et la mort, cinq policiers du RAID blessés lors de l’assaut contre l’odieux assassin, tel est le bilan de l’atroce tuerie qui a bouleversé la France entière.

Nous pleurons ces innocentes victimes, nous pensons à leurs proches, nous sommes abasourdis devant tant de haine et de cruauté, nous n’oublierons jamais…….

Mais nous pensons aussi à la communauté musulmane, meurtrie et bléssée, craignant l’amalgame et ses exces;


Alors que l’immense majorité de nos concitoyens se trouve soulagée que le tueur ait été mis hors d’état de nuire, quelques heures auront suffit pour que la gauche bien pensante monte en première ligne afin de critiquer l’action des forces de l’ordre, des renseignements, le rôle du C.Guéant, et la façon dont l’assaut final a été conduit.

Durant cette tragédie,nous avons vu Hollande et les autres sagement rangés derrière le Président Sarkozy, le suivant comme de doux toutous, et réduits, comment pouvait-il en être autrement ? au silence ou à faire des déclarations consensuelles pour ne pas dire convenues.


Mais il fallait s’y attendre, et on a pas attendu longtemps, voici nos prétendants à la Présidence se précipitant sous le feu des projecteurs. C’est plus confortable que d’être sous le feu d’un Mohamed Merah qui flinguait à tout va tout ce qui bougeait !

Les critiques fusent : mauvais travail de la DCRI qui aurait du repérer plus tôt l’assassin, mauvais travail du RAID qui aurait dû neutraliser immédiatement ce djihadiste au lieu d’attendre 32 heures, présence inconvenante de Claude Guéant sur le terrain, et « récupération » politique de ce drame par N.Sarkozy !!


Si les mots honte et manipulation ont un sens, je les accole sans hésiter aux noms de Hollande, Guedj, Moscovici Joly, et toute cette clique de bobo-gauchos irresponsables qui ne cessent de rabaisser au niveau le plus bas le courage et le sacrifice des hommes du RAID et ceux de notre police.

Ce sont les mêmes qui ont toujours refusé de voter toutes les lois sécuritaires proposées par notre Président.

Ce sont les mêmes qui refusent la généralisation des caméras de vidéo-surveillance. Ce sont les mêmes qui trouvent toujours des excuses aux délinquants, et oublient les victimes.

Ce sont les mêmes qui viennent aujourd’hui nous dire comment il aurait fallu procéder, qui s’étonnent, qui insinuent………


Et ce sont les mêmes, vous verrez dans quelque temps, qui feront de ce monstrueux assassin, un incompris par la Société, un pauvre type qui n’a pas eu de chance, un rejeté parce qu’il était musulman, un délaissé de la République.

Attendons nous à ce que la gauche bien pensante lui dresse une statue de martyr, car d’après ce que j’entends, c’est en bonne voie………………..

LA FRANCE EN DEUIL

Le pays vient de vivre une semaine dramatique, semaine durant laquelle chacune et chacun d’entre nous avons ressenti au plus profond de nous même l’immense douleur des familles qui ont perdus un proche.

Cet évènement est vécu de manière encore plus douloureuse dans un pays comme le notre qui par chance vit en paix ;

Quand la mort ne vient pas d’une catastrophe naturelle, mais de la main de l’homme, c’est difficile à accepter, et quand des enfants qui représentent l’innocence et le futur sont touchés, cela ajoute au traumatisme, toute la société se projette et s’identifie, l’incompréhension s’associe au sentiment d’injustice.

Dans de pareilles circonstances on a besoin d’être rassemblés et unis pour faire face et partager le chagrin des familles et d’honorer les victimes.

Ce sentiment d’incompréhension et d’injustice, est encore plus vif aujourd’hui puisque l’on vient de découvrir l’auteur de ces assassinats et les motivations et les raisons qui l’ont poussé à commettre l’irréparable ;

On se dit qu’il n’existe pas de châtiment assez sévère pour punir ces crimes odieux, mais ce jour est un jour d’hommage et de recueillement à la mémoire des victimes innocentes qui en France comme en Israël ont été inhumées ;

Nos pensées doivent aller vers elles et vers leurs familles, tout comme on se doit de saluer l’exemplarité et la qualité du travail des services de polices qui ont menés cette affaire.

SI "LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT"….ALORS …/…

Pour qu’ils soient lus, il faut que les billets d’un blog soient courts et consis;

Ce type d’argument, parfaitement justifié par tous les spécialistes en communication tendrait à considérer que nos concitoyens sont incapables de digérer toute autre information qui n’aurait pas le format des spots publicitaires;

Dans cet article j’ai fais le pari contraire, j’espère que je ne me serais pas trompée.

cliquez sur « lire la suite »

Continuer la lecture de SI "LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT"….ALORS …/…

"D’ABORD SES AMI(E)S , ENSUITE LES FRANCAIS

La presse de gauche dans son ensemble, à quelques rares exceptions près, a passé sous silence l’accord conclu entre Hollande et Chevènement.

Afin que ce dernier se rallie au favori des sondages, Hollande a signé un pacte prévoyant qu’il n’y aurait pas d’abandon du nucléaire et que la France ne quitterait pas son siège au Conseil de Sécurité de l’ONU.

Pour nous, deux excellentes décisions !


Seulement voilà, en début d’année, le PS a signé un autre accord avec EELV, disant exactement le contraire, et notamment l’arrêt de 24 réacteurs.

Dans cette farce à double volet, il y aura forcément un « cocu », un « couillonné », reste à savoir lequel?


Démonstration est faite que le capitaine du pédalo, champion du rétropédalage, promet tout et n’importe quoi à n’importe qui, pour glaner quelques voix et quelques miteux soutiens, tout cela sur le dos de la France!

Qu’il « couillonne » ses amis, après tout, on s’en moque. Mais là, vraiment, il s’apprête à « cocufier » tous les Français !!

"UNE HIRONDELLE NE FAIT PAS LE PRINTEMPS"….. MAIS…..?

C’est un premier sondage qui donne Nicolas en tête au premier tour. La première fois que les courbes se croisent, et cela ne passe pas inaperçu.

Et comme par hasard, j’ai senti ce matin, en écoutant la radio, un léger changement de ton chez les journaleux tous acquis au mirage Hollandais.

Après avoir été tous obligés d’annoncer la nouvelle, c’est à dire donner une information brute, ce qui après tout est leur métier, ils enchaînent aussitôt en soulignant que Pédalo reste largement en tête au second tour, avec des trémolos dans la voix. Y aurait-il, subitement, un vent de panique à gauche?

Force est de constater que le staff de campagne d’Hollande est monté au créneau dare-dare : on entend de sa part que rien n’est gagné, qu’il faut continuer à se battre.

Valls déclare :  » Rien n’est gagné…Sarkozy se battra jusqu’au bout  » Bruno Le Roux enchaîne avec les mots suivants :  » Conviction, travail et calme ! Le premier tour ne fait pas le printemps, le second tour fait l’élection »


Il y a quelques semaines, ils se voyaient tous confortablement installés dans les ors de la République. Ce matin, sentent-ils que leur culotte est mouillée?

C’est vrai que rien n’est joué, ni pour Sarko, ni pour Hollande

Le premier, hier soir, face aux Français, a rappelé que se sont les électeurs qui décideront, et non le microcosme parisien, que le peuple avait horreur qu’on lui dicte sa conduite ou qu’on lui tienne la main.

Le second, redescendu de son nuage en voyant le resserrement sondagier, veut mobiliser 150 000 militants  » …..Pour ouvrir 5 millions de portes « 

Hier soir, encore, notre candidat a balayé avec vigueur les interventions des journalistes présents, soulignant au passage que les années Mitterrand avaient été éclaboussées par des scandales autrement plus graves que les quelques affaires montées en épingle par la presse, dont on voudrait nous faire croire qu’elles concernent notre Président.

Ils ont été mouchés comme rarement, restant cois, désarçonnés ; ils se sont enfoncés dans leurs sièges, ont baissé la tête, et se sont tus !

Un grand moment !!

Nicolas a répondu à toutes les questions posées par le panel des Français. Sans rien esquiver, sans rien céder par complaisance ou calcul électoraliste. Nous avons entendu des vérités, nous savons que le prix de l’essence ne baissera pas, qu’il faudra faire 70 milliards d’économie, que toutes les promesses de 2007 n’avaient pas été tenues, mais que tant d’autres choses avaient été faites.

Le printemps arrive, les hirondelles aussi. Avez-vous remarqué que c’est le moment choisi par les noirs corbeaux pour partir sous d’autres cieux?


A nous de faire tout ce qu’il faut pour les éloigner définitivement……………….

"IL A RENVERSE LA TABLE, LES TABOUS ET LES FAUX-CULS !! "

Comment ne pas être enthousiasmé par le discours de Villepinte, plein de courage, de vérité et de franchise?

Nous attendions un signe fort, un cap et une re-mobilisation : nous avons tout eu dans une ambiance électrisée par 60 à 70 000 personnes venues chercher l’espérance, pour la France, pour la victoire !

Nicolas Sarkozy a tout renversé, brisé les tabous, enjambé le politiquement correct, et renvoyé dans les limbes du néant les faux-culs moralisateurs, ,les hypocrites et les menteurs !!


L’Europe, si décriée et parfois à juste titre, fût le socle de ce grand discours. La France, sans l’Europe, ne saurait exister dans le concert des Nations. Mais l’Europe sans la France ne serait qu’un tabouret bancal. Et parce Nicolas Sarkozy a constaté que l’Europe est trop souvent impuissante, figée dans un immobilisme destructeur, il a donné un grand coup de pied dans cette fourmilière de technocrates ronronnants.


Il était temps !!

Puisqu’on a si souvent dit que notre souveraineté était paralysée par des décisions communautaires, par des interdits législatifs ou réglementaires, notre candidat a décidé de s’attaquer aux problèmes des responsabilités fondamentales, et a donc annoncé qu’il ferait bouger les lignes sur l’immigration, les attributions des marchés publics, et la préférence européenne intra communautaire

Il l’a dit : l’Europe à ses frontières est une passoire, l’espace Schengen ne fonctionne pas, ce qui nous condamne à recevoir toute la misère du Monde.

Il faut donc un gouvernement politique de la zone Schengen comme il y a un gouvernement de la zone Euro. Il faut donc renégocier ce traité, et sans accord sur ce sujet dans 12 mois, la France prendra ses responsabilités en fermant ses frontières.


De même, il prône un Buy Européan Act, sur le modèle du Buy Américain Act, pour que les entreprises qui produisent en Europe bénéficient de l’argent public européen. La libre concurrence, oui, la concurrence déloyale, non. Sans accord sur cet autre point, la France fera cavalier seul !

J’ai enfin retenu, parmi bien d’autres choses, que Nicolas Sarkozy voulait que les entreprises européennes bénéficient d’une part des marchés publics.Et là encore, sans accord, nous le ferons seul !


Notre président a aussi repris quelques thèmes développés précédemment : les retraites, le nécessaire équilibre entre droits et devoirs, la sanction nécessaire pour les profiteurs les tricheurs et les fraudeurs, et a fustigé une gauche qui regarde l’avenir dans un rétroviseur.

Ah, certes, ce n’est pas un Hollande qui aurait pu prononcer un tel discours . Il lui aurait d’abord fallu trouver les idées, avoir le courage de les annoncer, avoir le tempérament pour affronter les dirigeants européens dans des discussions qui seront rudes, et lancer l’ultimatum : on bouge ou on crève !!

Sarkozy se soucie de la France, des Français, de l’avenir de notre jeunesse, pendant que Hollande prépare les prébendes pour son clan, ses amis, ses courtisans.


Quel abîme entre ces deux visions du pays !


Nous savons désormais qu’entre un capitaine à la barre, et un petit bouchon rondouillet ballotté par les flots changeants, le bon sens impose un nouveau quinquennat pour Nicolas Sarkozy


Et permettez moi de dire, comme notre cher Nicolas, que s’il se trouve, et il y en aura, des gens qui n’aiment pas ce billet, JE M’EN MOQUE !!!

"IL FALLAIT QUE JE VOUS LE DISE"

Depuis les dernières municipales, je me suis mise volontairement en retrait de la vie politique locale. Tout le monde sait pourquoi, je m’en suis longuement expliquée.

Mais depuis cette période, il ne se passe pas une semaine sans que je reçoive des témoignages d’amitié, d’affection, de soutien. On m’interpelle dans la rue, on m’écrit sur le blog, ce sont parfois des appels au secours (!), des critiques, des exhortations à revenir dans le jeu, quand on ne parle pas en mon nom ou l’utilise à des fins de caution morale. Sur ce dernier point, j’en ris !!


Est-ce l’effet de la campagne électorale?, toujours est-il que je suis de plus en plus sollicitée depuis quelque temps. Les récents commentaires des internautes qui lisent mes billets démontrent un attachement fort à la politique, mais aussi beaucoup d’inquiétude.

Comme eux, je suis une observatrice attentive, une militante qui soutient Nicolas Sarkozy, mais aussi une femme libre qui dit ce qu’elle pense, n’en déplaise aux grincheux.

Je publie des commentaires que je ne partage pas, mais c’est le prix d’une liberté d’expression que je souhaite conserver à mon blog.

On me fait remarquer que je suis la seule à écrire des billets sur la campagne de Sarkozy, que les candidats aux législatives ne pensent qu’à la leur. C’est humain, mais c’est à l’instant présent une erreur.

Je m’en explique:

Je précise auparavant que taper sur mon camp n’a jamais été pour moi une règle de conduite. Me taire non plus ! Aussi, anticipant les remarques à venir sur ce que j’écris aujourd’hui, je réponds que le débat est enrichissant, tout comme la liberté d’expression.

De plus, n’occupant aucune fonction élective, je suis encore plus à l’aise pour m’exprimer.


Qu’est-ce que je constate sur le plan local?

La campagne électorale en faveur de Nicolas est au point mort.

Alors que le PS a reçu Moscovici et s’apprête à recevoir Aubry, Fabius,Delanoë et Hollande, l’UMP départementale a reçu Nadine Morano.

Ce n’est pas lui faire injure, d’autant qu’elle a été excellente, que de constater que pour le moment, rien d’autre n’est prévu.

Mais sans doute que nos ténors nous réservent des surprises? A moins que considérant comme toujours que l’Aude est un territoire maudit, aucun poids lourd de droite ne soit disposé à venir soutenir et Sarkozy, et nos prétendants à l’Assemblée…………

Je constate aussi, que mis à part le travail d’explication , de distribution de tracts et de présence sur le terrain des Jeunes Pops, auxquels je rends hommage pour tant d’investissement et de courage, nos trois candidats sont transparents, absents des médias écrits pour leurs contributions aux idées.

Le blog UMP se contente la plupart du temps à reprendre les discours de Nicolas, les fiches d’argumentaires envoyées par Paris, mais ce n’est pas avec cela, c’est mon jugement, que l’on va chercher les électeurs.

Concernant la campagne du trio désigné, elle devrait pour être victorieuse, s’appuyer sur une dynamique de victoire nationale qui reste à organiser.

Je sais, pour l’avoir vécu, pour avoir échoué de si peu face à Perez, tout le travail qu’il y a à faire, l’organisation méticuleuse à mettre en place, la galvanisation des militants à provoquer et à entretenir, bref, il faut se défoncer sans relâche pour espérer gagner.

Je ne perçois rien de tout cela. S’il en fallait une preuve, je dirais qu’il suffit d’observer le camp d’en face : il fait une campagne pépère, tellement il est persuadé de la faiblesse de ses adversaires

Les incantations, les auto-satisfecits, la méthode Coué ne conduisent qu’à la défaite. Le travail,encore et encore, est la seule voie d’espérance.

Alors, m’adressant à mes amis candidats, je vous demande de vous y mettre sérieusement, autrement, et efficacement. Sinon, vous connaissez aussi bien que moi la suite, qui sera un remake du passé récent.

Le contexte de 2012 est certe different de celui de 2007, mais raison de plus pour bosser encore plus

Enfin, ne venez pas me dire que je suis une « y’à qu’à » ou une donneuse de leçons : j’ai déjà donné, beaucoup donné, et personne ne peut le contester…………