LE CONSERVATISME A CHANGE DE CAMP

Ceux qui attendaient de la part du Président de la République un langage de vérité doivent être comblé.

Le discours de Montpellier sur l’éducation relègue les spécialistes d’une éducation nationale egalitariste et statuphage au rang des conservateurs les plus immobiles et improductifs;

Les propositions de Nicolas SARKOZY concernant l’école (de la maternelle jusqu’au bacc) ne s’adressent plus seulement aux enseignants et à leurs syndicats qu’il était nécessaire de carresser dans le sens du poil pour conforter un électorat, ces propositions s’adressent en particulier aux élèves et aux parents.

Il ne fait aucun doute qu’elles vont agiter le landernau politique et les lobbies de l’école, mais il fallait remettre l’école dans le sens du progres et dans les réalités du XXI siècle.

En cliquant sur « lire la suite » vous découvrirez quelques morceaux choisis du Discours de Nicolas SARKOZY

Continuer la lecture de LE CONSERVATISME A CHANGE DE CAMP

"BETE A MANGER DU FOIN"

Les jeunes socialistes du département de l’Aude ont immité leurs homologues parisiens;

En effet au moment où le Président de la République visitait le salon de l’agriculture, une poignée de jeunes militants, intelligents et dynamiques puisqu’ils sont de gauche,sont allés manifester à l’entrée du parc des expositions de la porte de Versailles, à grand renfort de balles de paille et de pancartes reprochant à Nicolas SARKOZY d’avoir mis « les agriculteurs sur la paille ».

Les Audois ont donc trimballé devant la permanence de l’UMP locale quelques kilos de foin et ont arboré les mêmes slogans que les parisiens.

Cet évènement comique finalement m’a inspiré quelques réflexions.

Je voudrais savoir si parmis ces jeunes particulièrement à Carcassonne il y avait beaucoup de fils d’agriculteurs, et me demandait si le transport de ces balles de paille ne représentait pas le seul travail pénible qu’il aurait effectué depuis bien longtemps.

J’ai constaté aussi qu’ils étaient « encadré » par la seule personne compétente en matière d’agriculture, à savoir l’actuelle adjointe au Maire de carcassonne chargée des associations!!!

Cet évènement m’a amené à m’interresser aux propositions du candidat HOLLANDE en matière d’agriculture.

Je les ai découverte dans le livret des 60 engagements pour la France et je ne peux m’empècher de citer.

« Je veux défendre l’agriculture française et soutenir la ruralité. Je défendrai un budget européen ambitieux pour l’avenir de l’agriculture dans sa diversité, en particulier l’élevage, dans le cadre de la révision de la politique agricole commune. J’encouragerai la promotion de nouveaux modèles de production et de l’agriculture biologique. Je donnerai aux producteurs les moyens de s’organiser pour rééquilibrer les rapports de force au sein des filières face à la grande distribution. Je garantirai la présence des services publics locaux dans le monde rural. J’assurerai la protection de notre économie maritime et redonnerai à la pêche les moyens de sa modernisation. Je ferai de notre pays le leader européen des énergies marines renouvelables ».

Avec çà, Amis agriculteurs soyez tranquilles, François veux…

Pour ma part je trouve cela vide, creux , Bref « bête à manger du foin » et à mon avis ce n’est pas à l’UMP que les jeunes socialistes auraient du apporter la paille mais à leur propre candidat…

Par parenthèse ce livret des 60 propositions (aussi ternes, aussi démagogiques les unes que les autres) porte le titre « Le changement c’est maintenant ».

Moi je vous dis très modestement que si Hollande devient le locataire de l’Elysée, « les emmerdements c’est pour tout de suite »

JANETTE PIDOUX A RECU LA LEGION D’HONNEUR

Ce samedi matin, à onze heures, janette PIDOUX avait réuni sa famille, tous ses amis, ses anciens élèves, pour les convier à la cérémonie de remise des insignes de chevalier de la légion d’honneur.

Nommée dans la promotion du Jour de l’An,elle a reçu sa décoration hier,en mairie, des mains du médecin chef Philippe PAUX, ancien du 3e RPIMa.

C’est une vie dédiée à la danse (pratiquée, enseignée, promue) qu’a souhaité distinguer le Premier ministre François Fillon, en élevant cette Carcassonnaise de 83 ans au grade de chevalier de la Légion d’honneur dans la promotion du Jour de l’An.

Anne FRENOIS, ancienne soliste du ballet du Capitole, à Toulouse, a retracé le riche parcours de Janette PIDOUX, à la fois artiste, professeur (elle ouvre son école rue Aimé-Ramond dès 1949, avant de rejoindre le conservatoire du Ve arrondissement à Paris) et personnalité engagée dans les instances de ce sport (de la fédération française à la structure européenne qu’elle a contribué a créer).

Janette PIDOUX commence d’abord par l’athlétisme avant de consacrer sa carrière professionnelle à la danse. Elle est championne du Languedoc du 60 mètres et à 15 ans participe au marathon de Paris. Son choix se porte naturellement vers la danse et elle réussit le concours Irène Popard à Paris.

Son diplôme de professeur en poche, elle ouvre à Carcassonne en 1949 une école de danse dans la rue Aimé Ramond. La ville la nomme ensuite à l’école municipale jusqu’à son départ pour la capitale en août 1964. A Paris, elle devient secrétaire de la fédération de danse classique et contemporaine présidée par Lucien Legrand de l’opéra. Elle devint professeur de jazz du conservatoire du 5e arrondissement.

En 1970, elle créée l’association « le groupe des 8 » qui deviendra plus tard « le groupe international des 8 » dont le but est d’organiser des stages avec des danseurs et chorégraphes du monde entier. En compagnie de Michel Demarthon, diplôme de l’école Bouille, elle fonde le trophée « le huit d’or » qui sera décerné à Matt Mathox puis à Gus Giodano et Alvin Ailey à Chicago.

Martine Mattox a repris depuis peu la gestion de ce groupe.

Janette Pidoux est aussi à l’initiative de plusieurs voyages d’études à travers le monde, ce qui a permit à un jeune danseur chinois de débuter chez Rolland Petit à Marseille.

En 2005, elle fonde « la fédération européenne de la danse » dont le siège social est à Paris et le secrétariat à Carcassonne. Cette fédération regroupant 12 pays de l’union organise des concours, des stages…

Pour sa famille et ses petits enfants, janette reste « cette mamie voyageuse, « d’une grande métropole à l’autre : Paris, Hong Kong, Chicago, Cubserviès ! », un vrai phénomène de dynamisme emportée par une passion, qui faisait dire à son mari Jean qu’à « la maison on vivait à trois, janette, moi et la danse »

Toutes nos félicitations, tous nos remerciements et tout notre amitié pour cette grande dame qui fait honneur à sa famille à ses amis et à sa ville.

"UN QUI BOSSE, UN QUI GLOUSSE !!"

Laissons aux socialistes la déclinaison à tous les temps du Fouquet’s et du Président des riches.

D’ailleurs, il semblerait que l’opinion publique soit lassée d’entendre quotidiennement cette ritournelle, et attende du candidat socialiste des propositions intelligentes pour la France.

C’est beaucoup lui demander, car les vieilles lunes n’ont jamais accouché d’un soleil radieux, quant à la France, c’est le cadet des soucis de celui qui veut démanteler la filière nucléaire.


En quelques dizaines de jours, depuis son entrée en campagne, le Président-candidat s’est rendu sur le terrain pour dire, les yeux dans les yeux, aux salariés de Lajaby que leurs emplois étaient sauvés. Puis il a rencontré ceux de Photowatt, auxquels il a confirmé que l’entreprise continuait son activité, sans un seul licenciement.

Hier, il était à Petit Couronne, sur le site de la raffinerie Pétroplus, et là encore il a apporté de bonnes nouvelles aux salariés, en annonçant la signature par Shell, d’une reprise temporaire de l’activité pour six mois, en attendant de trouver un repreneur et ils sont pour le moment trois à avoir déposé un dossier.

Le problème est autrement plus ardu à résoudre pour les aciéries ArcelorMittal ; il s’agit là d’une entreprise à capitaux étrangers, appartenant à la sphère privée, sur laquelle il y a peu de moyens de pression, et peu de solutions envisageables sans l’accord de M. Mittal.

Néanmoins, Nicolas Sarkozy a dit qu’il ferait tout ce qui est possible pour faire redémarrer les hauts fourneaux, qu’il était en contact suivi et régulier avec la direction pour trouver une solution.


Pendant ce temps, à Florange, Hollande est monté sur la plateforme d’un camion pour annoncer aux salariés en grève qu’il leur apportait………..son soutien ! Ils ont du être rassurés ces braves gens, au point que les responsables syndicaux ont rétorqué qu’ils en avaient assez d’entendre des promesses.

Alors, pour tenter de se dégager de cet accueil très frais, le prétendant à l’Elysée leur a sorti de derrière les fagots, une proposition de loi qu’il soumettrait à l’assemblée: obliger les dirigeants d’entreprise qui envisageraient de fermer un site, à le céder à des repreneurs ou à le maintenir, faute de candidat.

Quelle trouvaille !! Imaginez l’effet produit à l’étranger auprès d’investisseurs qui souhaiteraient venir s’installer chez nous: d’entrée ils savent qu’ils ne seront plus maîtres de leur business-plan, et qu’une loi les oblige à céder leurs avoirs, sans autre forme de procès !

Espérons qu’il ne s’agit là que d’un effet d’annonce, et que , comme l’a souligné Nicolas Sarkozy, Hollande aura le temps, matin ,midi,ou soir, de changer d’avis………


Ainsi va cette campagne électorale : il y en a un qui bosse, il y en a un autre qui glousse, se trémousse, en nous vendant de l’esbroufe !!

"QUAND NICOLAS ECOUTE ISABELLE !!"

Je vous concède que le titre de mon billet est un brin provocateur. Mais il reflète toute la satisfaction que j’ai pu ressentir ces derniers jours, à l’écoute de notre candidat, Nicolas Sarkozy.

En effet, le 16 février, dans mon dernier billet politique intitulé : « Nicolas renverse la table, vite! », je vous faisais part de mes idées pour que le langage de vérité prôné par Sarkozy devienne une réalité et une référence dans la campagne qu’il va mener.

Je souhaitais entre autre choses, qu’il abaisse le nombre pléthorique de parlementaires. Cette annonce fût faite dès son premier grand meeting à Marseille.

Je proposais à la réflexion de mes lecteurs, dans ce même billet, de taxer lourdement les hauts revenus, les stocks-options, les parachutes dorés.

Je voulais également que l’on mette fin à un assistanat insupportable accordé à ceux qui ne cherchent pas à sortir du chômage, ceux qui gagnent plus en ne faisant rien, au mépris de ceux qui se lèvent tôt pour aller au boulot.

Hier soir, sur le plateau de France 2, Nicolas a proposé la suppression des parachutes dorés et des retraites chapeaux. Il a également souhaité que les très hauts revenus soient définis non plus par les conseils d’administration, mais par l’assemblée générale des actionnaires, avec ,au sein des conseils d’administration, un représentant des salariés. Tout cela va dans le bon sens,tout cela correspond au travail de réflexion que je mène modestement à mon niveau.

Enfin, avec la proposition de refonte globale du RSA, consistant à demander à ceux qui n’ont aucun travail et qui ne bénéficient d’aucune formation, de faire 7 heures de travail d’intérêt général, ( payées au SMIC), c’est un premier coup de boutoir contre assistanat qui crève ce pays ! La suppression des charges sociales, (part salariale) avec la reforme de la PPE(prime pour l’emploi), sera un important coup de booster pour les salaires et le pouvoir d’achat de 7 millions de Français ( environ 1000 euros par an de plus pour les gens concernés !)


Je me trouve donc confortée avec l’annonce de ces mesures, en attendant d’autres qui ne sauraient tarder. J’ai toujours pensé que le bon militantisme, le militantisme actif, est celui de la proposition, jamais celui de l’extase devant la parole des élites qui tentent de nous gouverner. Et cela ,quitte à passer pour un vilain petit canard…….mais le suivisme n’a jamais été ma ligne de conduite.


Par ailleurs, j’ai été choquée par les questions posées par David PUJADAS au président-candidat : alors que cette interwieuv devait permettre la clarification du débat de campagne, ce journaliste qui cache de moins en moins son appartenance à la gauche -caviar, n’a cessé de rabaisser la discussion au niveau le plus bas, le plus inutile, le plus mesquin, avec la sempiternelle rengaine du Fouquet’s et du président des riches. LAMENTABLE !!

Quant aux réactions politiques, rien de bien nouveau: toute la gauche, Bayrou et Villepin, n’ont su faire que ce en quoi ils excellent, la critique, toujours la critique.

Cela bien sur permet de masquer le vide sidéral de leurs propositions, toutes plus démagogiques les unes que les autres, quand propositions il y a !! Si notre candidat proposait 3000 euros par mois à tous les salariés, assortis de 10 semaines de congés payés, Hollande trouverait à redire, et Bayrou sur-enchérirait !!


Je n’ai pas pu assister au meeting de Nadine Morano à Maquens, et je le regrette.

Cependant, j’en ai eu des échos, très favorables.

Cette battante, fidèle à notre Président, a défendu le bilan du quinquennat, arguments à l’appui. Elle a souligné toutes les contradictions de la gauche, tout le mal que les Aubry, Ségolène, Lang et consorts pensent de F.Hollande, qui le jugent tous incapable de gouverner notre pays. Quand c’est nous qui le disons, c’est de la violence, quand c’est eux, ils s’activent pour faire oublier ces propos aujourd’hui très gênants pour eux.

Quant à la relation faite par l’Indépendant de ce jour, « ce meeting se résume à un show ». Nul doute que lorsque Aubry, Hollande ou Delanoë viendront à Carcassonne, ces venues seront relatées avec moult détails, grande bienveillance, admiration idolâtre, et quantité de miel !

(Monique BOONEN candidate sur la premiere circo durant son intervention)

MORT DE DIDIER JOCTEUR MONROZIER

La nouvelle est tombée en milieu de Matinée.

Didier JOCTEUR MONROZIER est décédé ce matin à son domicile de Malves. Il avait 67 ans;

Homme intègre , droit et travailleur, Il a exercé son métier de comptable à Carcassonne , rue Mazagran ou il avait son cabinet, affaire qu’il a cédé depuis quelques années;

Adjoint durant plusieurs années auprès de Raymond CHESA, il quitte son mandat d’élu suite à un désacord avec le Maire;

Sympathisant du RPR puis de L’UMP, il m’est arrivée souvent de le rencontrer à diverses occasions, et c’est avec énormément de plaisir que nous discutions éoliennes, viticulture, ou politique. Malgré les désacords qui l’ont opposés à Raymond, j’ai toujours senti de sa part une certaine affection à mon égard, en tout cas une amitié et une fidélité qui ne s’est jamais départie.

Je suis triste et très émue par sa disparition soudaine, car lors de notre dernière rencontre il m’avait paru avoir pris le dessus sur sa maladie.

Je présente à son épouse et à ses deux filles Florence et Catherine, mes condoléances et les assure de mon amitié et de mon soutien.

Les obsèques religieuses auront lieu à Malves en Minervois le jeudi 23 février à 16h30.

(Avec Didier Jocteur Monrozier fin 2007)

"NICOLAS, RENVERSE LA TABLE VITE" !!!

(photo Lionnel Bonnaventure AFP)

Le désormais candidat à sa succession a centré son intervention télévisée sur le seul mot qui vaille : la vérité

Il nous a livré SA vérité. Souffrez que j’emboîte ce pas, pour vous livrer la mienne, en toute objectivité

Contrairement aux flagorneurs je vous livre mon point de vue. C’est celui d’une militante attentive, qui réfléchit et qui ne veut pas se voiler la face


L’intervention télévisée du chef de l’Etat m’a laissé sur ma faim. Au delà de l’annonce de candidature qui ne faisait plus aucun doute depuis quelques jours, j’ai retenu que notre Nicolas souhaitait rempiler, car un capitaine n’abandonne pas le navire en pleine tempête

Il démontre ainsi son courage et son souci de la France, car après tout, rien ne l’obligeait à affronter le peuple le plus frondeur, le plus moqueur, le plus versatile du monde, le nôtre

Il nous a promis, et c’est la seule promesse que je retiendrai, de dire la vérité. Et là, il y a du boulot, tant nous croyons que la France est un pays différent des autres, à l’abri de toute catastrophe, son sauveur ne pouvant être que le démagogue candidat F.Hollande.

La vérité consistera à dire, selon moi, que notre pays est endetté au delà du raisonnable et qu’il va falloir payer la facture. Que notre industrie est sinistrée, que notre commerce intérieur et extérieur est en lambeaux, que l’augmentation du chômage est inéluctable pour les années à venir

Qu’il va falloir faire des coupes drastiques dans les dépenses de l’Etat, supprimer les strates inutiles des collectivités territoriales, obliger ces dernières à respecter la Règle d’Or, faire un budget en équilibre pour respecter les traités européens, redéployer les emplois de fonctionnaires sans en créer d’autres

Qu’il faudra aussi une refonte totale de la fiscalité, cesser de faire payer l’impôt sur le revenu à une seule moitié des foyers fiscaux, taxer d’avantage les hauts revenus, les stocks-options, les parachutes dorés, les revenus des ministres, des parlementaires ( voire réduire conséquemment leur nombre)

Qu’il faudra bien un jour ou l’autre cesser de distribuer sans compter des allocations de toutes sortes à des gens qui profitent d’un système redistributif incontrôlable et incontrôlé, à des gens clandestins qui ne travaillent pas mais empochent allègrement la richesse créée par ce qui se lèvent tôt le matin!

Qu’il faudra rétablir dans ce pays une sécurité pour tous, condamner sévèrement les délinquants, les récidivistes , les brûleurs de voitures, les agresseurs de personnes âgées

Qu’il faudra, en un mot comme en cent, redonner à notre peuple un espoir de vie meilleure, juste, équitable, et responsabilisée. Qu’il faudra, pour tout cela, avoir les bonnes idées et les bonnes solutions


Alors me direz vous, que ne l’a-t-il pas fait durant ces cinq dernières années? C’est le leitmotiv de l’opposition, qui surfe sur cette démagogie à bon compte


Nul ne peut nier la crise, mis à part les socialistes qui l’occultent sans vergogne. Il est confortable d’être dans la contestation permanente, difficile de gouverner

Les médias ont alimenté une haine de l’homme au pouvoir comme jamais vue par le passé. L’homme du Fouquet’s c’est Nicolas Sarkozy. Le président des riches, c’est encore lui, il faut donc le chasser du pouvoir, assouvir sa petite haine personnelle, et qu’importe la suite………

Toute la stratégie du PS consistera à entretenir cette haine, à flatter les intérêts personnels au détriment de l’intérêt général. A attaquer l’homme qui a mis en place bon nombre de réformes indispensables, (dont les socialistes profiteront alors qu’ils n’ont jamais eu le courage d’entreprendre quoi que ce soit)

Je suis certaine que nous n’entendrons pas, sortant de la bouche de F.Hollande, de propositions courageuses, chiffrées honnêtement, surtout si elles sont impopulaires. Je suis persuadée qu’il va continuer à mentir, à tromper la France pour atteindre son nirvana

Nous avons dans l’Aude l’exemple même de la gouvernance désastreuse des socialistes: territoire abandonné par les investisseurs et championne de France de l’aide sociale et de l’assistanat

Il faudra donc faire un véritable choix de société en votant pour la continuité ou en privilégiant le changement démagogique proposé par F.Hollande

Remarquons que dès hier soir, alors que Nicolas annonçait sa candidature, Hollande a raillé, critiqué, et fait huer le nom du président sortant. Nous avons déjà un avant goût de ce que sera sa campagne


Je disais plus haut être restée sur ma faim: sans doute qu’il était encore trop tôt hier soir,pour rentrer dans le détail des propositions et des idées que Sarkozy nous a laissé entrevoir Mais je pense aussi qu’il n’y a plus une minute à perdre pour embrayer sur du concret, du précis, du tangible. Les discours creux, lénifiants, comme ceux de Bayrou ou de Villepin, ne convaincront personne.Les promesses intenables de F.Hollande ne séduiront que les irresponsables, les rêveurs, les revanchards.Les diatribes outrancières de Marine n’enchanteront que les populistes.


Il est grand temps, Nicolas, de renverser la table ! De frapper juste et fort, de rester inébranlable face à l’adversité, de toucher les coeurs et de redonner l’espoir que nous allons nous en sortir, même s’il faut en payer le prix!


Je souhaite terminer ce billet en vous relatant les propos d’un syndicaliste CGT, entendus à la télévision il y a une quinzaine de jours:

Le journaliste qui faisait un reportage sur l’élection présidentielle demandait à cette personne s’il voterait pour F.Hollande. Après un silence de 20secondes, qui en disait long sur son hésitation, la réponse fût:  » Je ne sais pas »

Puis le journaliste lui demanda comment il réagirait si Hollande était élu? Sa réponse fût la suivante:

 » A 20heures je serai content. A 20h01 j’appellerai les camarades de la section pour décider quand nous allons nous mettre en grève….. »


Tout un programme !!!!…………………..Vive François Hollande !!

(photo Jean-Philippe Kiasek AFP)

REVUE DE PRESSE

La presse de ces derniers jours nous a livré quelques informations, sur lesquelles j’aimerais revenir. Elles m’ont tantôt surpris, amusé, irrité, voire offusqué


  • Le conseil municipal au grand complet, piloté par les communistes, arborant des pancartes portant l’inscription « Pas de suppression de classe ni de poste à Carcassonne », a ainsi témoigné toute sa détermination ! Incorrigibles socialistes dogmatiques qui pensent avoir fini leur boulot des qu’ils ont montré un écriteau ! Il est vrai qu’ils pensent aussi avoir gagné la Présidentielle avec leur slogan sur le changement

Le vrai changement serait que J.C.Perez soit battu aux législatives, puis aux municipales, un peu d’air frais faisant du bien à tout le monde……..

  • Une fleur est arrivée aux serres municipales…, espérons qu’elle s’ajoutera aux deux obtenues par ce service, dont j’ai eu la charge durant trois ans de 2001 à 2004. Il était en effet temps que quelque chose se passe ; J’avais doté ce service d’une serre moderne, j’y avais adjoint un personnel dévoué et compétent , mais aujourd’hui, faute d’un budget en rapport avec nos espérances d’alors, l’expression de ce savoir –faire est resté en plan ! Il faudra peut être faire glisser un peu d’argent public de la « culture de l’esprit à la culture sous serre »
  • Tiens, de la culture parlons-en…On connaît déjà le programme du festival, quelque peu allégé par rapport à l’année dernière : cette marche arrière, après le tonitruant « vous allez voir ce que vous allez voir » en a fait rire plus d’un. Mais le problème n’est pas là

on n’a toujours pas d’éléments précis du bilan financier de l’année passée ;En fait on sait qu’il est encore plus catastrophique que l’année dernière puisque la « subvention d’équilibre » a été multipliée par deux, mais la volonté de transparence tant réclamée à l’époque où il était dans l’opposition, ne semble pas trop préoccuper l’adjoint à la culture, qui, en parfait démagogue poursuit sa route sans se soucier de l’intérêt général

Quand au festival du rire… aucun son, aucune image

Je souhaite que les Carcassonnaises et les Carcassonnais n’aient pas à pleurer un jour de cet empressement à allumer des lampions, sans savoir s’il y a suffisamment d’énergie pour les alimenter

  • Très sot le projet consistant à célébrer les mariages dans la tour du même nom (tréseau) dans l’enceinte de la cité de Carcassonne

Pour une fois c’est l’administration par l’entremise du centre des monuments nationaux qui empêchera la municipalité de faire une nouvelle « sottise » Quant à Isabelle Lemesle, actuelle Présidente du CNM si la gauche arrive au pouvoir il va falloir à mon sens qu’elle cherche un nouveau boulot…

  • Le budget du Conseil général a suscité l’inquiétude de son président concernant le poids croissant du social dans la colonne dépenses . Je rappellerai plusieurs choses

Le département de l’Aude et son Conseil général sont victimes de leurs succès, tant ils ont été généreux avec le « social ».Ceci explique sans doute pourquoi tant de personnes ont élu domicile dans cette Aude si accueillante, si peu regardante et si prompte à verser des indemnités…

Lors de la campagne des cantonales de 2008 nous avions dénoncé ce fonctionnement suicidaire ; les événements nous ont donné raison deux fois, la première, il y a quelques mois lorsque le personnel du conseil général a manifesté sa colère face aux mesures envisagées pour redresser une situation financière dégradée et préoccupante (fonctionnement interne,) et la seconde fois ,ces derniers jours ,où le Président de l’autorité départementale découvre avec effroi que le budget du social représente prés du tiers de son budget.( Rappelons pour mémoire que le « social » est une des compétences première de l’assemblée départementale)

Que croyez vous qu’il advint à l’occasion de cette « découverte » ; une remise en question de la politique financière du Département, une réflexion sur l’utilisation de l’argent public.. ?

Que nenni, c’est la faute à l’Etat qui ne tient pas ses engagements paraît-il, et qui doit cracher au bassinet car la pression fiscale sur l’Aude est au maximum. Cette pression s’exerce sur les contribuables audois ,cela ne vous aura pas échappé, c’est à dire nous !. Alors il faut que l’Etat paye… Mais comme l’Etat c’est encore nous… le serpent s’est mordu la queue et ça risque de faire mal

Je note simplement un grand sens de la responsabilité de nos édiles départementaux, et leur propension à considérer que ce qui est fait est bien fait, et à qui il ne vient jamais à l’idée qu’ils pourraient se tromper ou améliorer le système… Mais après tout pourquoi feraient-ils une telle démarche puisque même les élus, soit disant d’opposition, votent leur Budget…D’ailleurs, ils ne se sont pas privés de renvoyer Emmanuel Bresson dans ses 22 mètres, après que celui-ci eut critiqué leur gestion, alors que les représentants de son camp votaient le budget avec les socialistes !


  • LASSAC une affaire enfin classée… on avait perdu 10 ans avec Lignairolles, j’avais annoncé au cours d’un bureau d’agglo que l’on perdrait 10 ans de plus avec LASSAC, c’est fait

On a toujours tort d’avoir raison trop tôt

Va-t-on reperdre 10 ans de plus ?

Le scandale réside dans ces centaines de milliers d’euros perdus avec ces bêtises à répétition et ce n’est sans doute pas fini

Pour preuve la somme de 300 000 euros débloquée pour une nouvelle première étude de plan départemental d’élimination des déchets

Ce doit être sans doute également de la faute de « l’Etat »… affaire à suivre

  • Dans l’ « Agglomag » de décembre 2012 le président de l’agglomération nous présente le budget 2012 comme, je le cite « un budget de concrétisation, un territoire en marche »

Cela nous vaut une énumération en terme très technocratiques de différents thèmes qui au total représentent 67,1 millions d’euros soit : prés de 45 milliards de centimes

J’en note un particulièrement, tellement son contenu est vide, doté de la somme de 21,7 millions d’euro sous le titre :administration et gouvernance

Il contient : le lancement du concours d’architecte pour un siège de l’agglo à la « roseraie »…quand on connaît les locaux on sait qu’il n’y aura pas que le concours qui coûtera cher, mais également la réalisation des installations, Vouloir installer un siège administratif à la roseraie est une bêtise aussi grosse que de vouloir faire une médiathèque dans les anciens locaux de l’EDF, devenu siège provisoire administratif des services de l’agglo… j espère que vous avez suivi

On note aussi la modernisation du réseau informatique… cette ligne est toujours intéressante dans un budget car on peut y « fourguer » tout et n’importe quoi, de même que pour les chapitres gestion de la relation citoyen, dématérialisation des procédures, et systèmes d’information géographique… (15 milliards de centimes)

Mais que diable, faisons confiance, on aura auparavant neutralisé la pression fiscale… ??!!!et le budget sera ambitieux et maitrisé

  • Maitrisé comme l’anniversaire des 10 ans de l’agglo, prévu pour accueillir plus de 2000 personnes, et qui a finalement et seulement rassemblé quelques 300 individus, si bien que les employés de l’agglo ont du « éponger les excédents » en se gavant de petits fours et autres mignardises pendant quelques jours ; ambitieux peut être, maitrisé c’est pas certain
  • Soyez rassurés les socialistes ont lancé les campagnes présidentielles et législatives, et JC Pérez va cinq ans après reprendre la route pour visiter la 1ere circonscription et défendre son bilan de député…( ce sera vite fait, vu le travail fourni !!)

Mais auparavant il fera campagne pour François Hollande , comme illustré par une affiche esthétiquement contestable tant le regard des deux hommes laisse transpirer une certaine angoisse…

Ce n’est que mon avis, bien sur

                
  • BAYROU, François BAYROU, nouvelle coqueluche des Français, certainement parce qu’il ne propose rien, et qui, au cours d’un de ses nombreux discours s ‘est découvert un amour aussi surprenant que soudain pour le général de Gaulle… Non !!! Vous ne rêvez pas, BAYROU gaulliste,et Pérez…. Hollandais, nous sommes bien en période de carnaval……….
  • Il y a des fois, Monsieur le Ministre de l’Intérieur où il faut savoir se taire

Je me demande quel conseiller en communication manage Claude GUEANT pour lui laisser faire des déclarations imbéciles dans le but d’attirer les grâces des électeurs d’extrême droite

L’occasion était trop belle pour le PS de lui rentrer dedans, ce que n’a pas manqué de faire un député martiniquais

Sa maladresse, et je suis polie, ne s’arrête pas là, puisqu’il enchaîne avec un déplacement en Martinique , qui le reçoit comme un chien dans un jeu de quilles ; Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond à mon avis dans la communication de GUEANT car je doute que cette opération ramène des suffrages au président ; au plus elle aura illustré un beau bordel au sein de la majorité, et ce n’était pas le moment

Mais au bout du compte GUEANT s’en sort bien car l’UMP lui a réservé une circonscription aux petits oignons en Ile de France ce qui fait que, malgré tout, si la majorité actuelle perd les élections, GUEANT aura toujours du boulot…

Et que dire de la déclaration négationiste du député Christian Vanneste sur la déportation des homosexuels… rien;… à vomir…

Allez, passons à autre chose, du moins espérons le avec la candidature de Nicolas ; espérons un débat digne de la France

SERGE BONNERY A CONTE LES CATHARES POUR L’ASSOCIATION ONM

Vendredi soir dans les salons du Restaurant la « Badiane » à Carcassonne l’association de l’Ordre National du Mérite, et son Président jacques MIQUEL ont organisé une conférence sur les Cathares.

C’est Serge BONNERY, qui est venu animer cette soirée ;

Journaliste écrivain, né à Carcassonne, il passera son enfance dans le Minervois, avant de poursuivre ses études au collège de Grazailles et au lycée Paul Sabatier.

Serge optera pour une carrière de journaliste qu’il débuta Castelnaudary au quotidien Midi-Libre, puis à l’indépendant, au sein du quel il gravira tous les échelons, pour devenir cadre de presse, chef de service, chef d’édition, et rédacteur en chef-adjoint. Il dirige aujourd’hui les informations générales et financières de l’indépendant à Perpignan.

Passionné depuis son plus jeune âge de poésies, de nouvelles, il écrit plusieurs recueils et un livre d’histoire sur les « Cathares »

Son gout pour la poésie surréaliste et pour les arts en général le conduira à s’occuper activement de l’association culturelle « Le centre de Joe BOUSQUET et son temps »

Serge , passionné par l’histoire de notre région, a su nous faire partager sa passion pour l’histoire des cathares, « parce que c’est l’histoire du peuple d’Occitanie, parce que c’est l’histoire de notre peuple », histoire qui a forgé ce caractère frondeur, voire contestataire, indépendant, entier, en tout cas méfiant à l’égard des solutions toutes faites, ou des schémas préétablis.

De la finesse et du sens tactique du pape Innocent III, du caractère violent et belliqueux de Simon de Montfort, de l’indifférence coupable de Raymond VI conte de Toulouse, du bûché de Montségur, à la citadelle imposante de Quéribus, Serge nous a entrainé dans ce moyen-âge, ou les Parfaits n’ont eu de cesse que de trouver la Lumière, à travers les ténèbres d’une église qui s’est perdue à l’époque, minée par le pouvoir et l’Argent ;

Super conférence, super soirée, devant un public passionné, mais trop peu nombreux retenu sans doute par les rigueurs du climat.