l’UMP A PEYRIAC "LE CANTON EST BIEN VIVANT"

Une fois n’est pas coutume, c’est au château de paulignan que les militants et sympathisants de l’ump du canton de Peyriac se sont réunis ce dimanche pour un repas amical et convivial ;

C’est toujours le cas quand on est reçu chez Françoise et Gilles , et quand Gilbert et son épouse épaulés par Francis sont aux Manettes

C’est en simple militante que j’ai répondu à l’invitation qui m’a été faite, et c’est toujours pour moi un réel plaisir que de partager un moment d’amitié et de convivialité parmi les militants de notre mouvement.

Cette rencontre prévue de longue date était attendue par l’ensemble des participants, car ce canton faisant partie de la première circonscription, il s’interroge comme beaucoup sur celui ou celle qui portera les couleurs de l’UMP pour les prochaines législatives.

Le délégué de la première circonscription précisera au cours de son intervention que Paris a décidé que ce serait une femme, ce choix apparaissant comme non négociable dans la mesure où les investitures ont été officiellement attribuées a des hommes sur les deux autres circonscriptions ;

Il est clair que dans cette mesure les responsables locaux sont dans la difficulté, pour trouver, la femme qui devra en même temps être la candidate crédible représentative et disponible pour aborder une campagne de cette ampleur ;

Notre délégué évoquant les quelques noms qui avaient circulé dans la presse, la semaine passée, précisa bien que rien n’était arrêté et que pour au moins un des noms évoqués, il lui paraissait bien difficile de l’accepter car la personne avait été mon adversaire aux législatives de 2007 ;

Pour ma part, au cours du mini débat qui s’instaura pendant le repas, j’ai évoqué deux sujets, tout en ayant précisé que chronologiquement avant les législatives il y avait les Présidentielles et qu’il était nécessaire d’apporter un soutien massif au Président SARKOZY.

Le premier concerne la parité, considérant que, quand on veut l’ériger en principe à tout prix, cela devient ridicule et frise la con…. ;

En effet il faut savoir ce que l’on veut : gagner des élections ou figurer à l’élection ; de la façon dont les choses sont orchestrées, on peut se poser la question de savoir si les femmes ne sont pas vouées à servir de faire valoir sur des circonscriptions considérées par les « élites » comme ingagnables, et donc sacrifiées ;

Le deuxième sujet concerne le découpage électoral ;

Le Conseil Constitutionnel a considéré les circos du département déséquilibrées par rapport au nombres d’habitants ; en effet la partie littorale de l’Aude concentre plus d’habitants que le centre ou l’ouest du département ; Rien à dire sur le fond à ce constat;

Lorsque interrogé à l’époque par le préfet LEMAIRE, j’avais donné mon avis et fait des propositions de rééquilibrage, j’avais eu aussi sur ces propositions une conversation téléphonique un peu tendue avec l’administratif chargé de ce dossier à l’UMP (déjà) qui proposait ce que je considérai comme du n’importe quoi ;

En l’occurrence, la décision prise a été celle du n’importe quoi, qui transfère les cantons de Lagrasse et de Mouthoumet sur la troisième circo, faisant hériter par la même la première, du canton de Lézignan et de Ginestas ; Le bouquet a consisté a partager Carcassonne en transférant le canton sud sur Limoux Castelnaudary faisant ainsi de l’habitant du viguier ou de Maquens l’électeur d’un député « Limouxo chaurien » et d’un maire Carcassonnais…

Logique implacable d’intellectuel fatigué, ou création d’un costume sur mesure pour un futur candidat? Quelque soit la solution que vous choisirez, il faut savoir que l’expérience a montré que le charcutage électoral n’a jamais bénéficié à ceux qui l’ont réalisé. Pour ce qui me concerne en tout cas j’estime que la première circonscription a été sacrifiée ; Attendons simplement les évènements.

Attendons en effet avec sérénité et confiance les décisions qui seront prises le 7 décembre rue de la Boétie au siège e l’UMP