IL Y A QUARANTE ET UN AN DISPARAISSAIT LE GENERAL

Es-ce parce que l’année dernière la stèle du général a été fleurie deux fois, que cette année aucune manifestation n’est prévue pour commémorer le 41ème anniversaire de la mort du général ?

Qui a pu oublier cette photo de l’engin blindé de reconnaissance qui porte la dépouille du général vers le cimetière de colombey.

Convaincue plus que jamais qu’oublier son passé c’est compromettre son avenir ; le devoir de mémoire ne doit être une expression circonstanciée d’une intelligencia politiquement correcte. Ce doit être et rester une réalité permanente dans la conscience de chaque individu.

A plus forte raison pour nous qui souvent, et même parfois abusivement nous réclamons de lui.


120000 EUROS POUR DES MARIAGES A LA TOUR DU TRESAU ! VOUS AVEZ DIT UTILE ?

Notre maire vient de présenter à la presse son programme d’investissement prévu jusqu’en 2014;

Dans ce programme figure l’obsession de Jean-Claude PEREZ qui consiste à transformer la tour du Trésau à la cité en salle de Mariage ;

Cette lubie, est une promesse de Campagne, mais JC avait oublié que l’on ne transporte pas en ville l’Etat civil de la commune dans n’importe quel lieu et « à sa guise » comme dit une pub du moment ;

En effet il faut que le procureur autorise ce transfert, et devant l’insistance du premier magistrat ce dernier vient de donner l’autorisation pour une durée de deux mois ;

Il faut savoir que la magnifique salle des mariages de la mairie a été transformée en une quelconque salle de réunion et qu’hélas, les aménagements qui avaient été faits pour recueillir les consentements des couples Carcassonnais, se dégradent inexorablement et qu’à ce jour c’est dans la banale salle Jean CAU que sont célébrées les cérémonies ;

En fait, on avait anticipé le transfert de la salle de mariage, dans la perspective de l’installer à la cité, car on avait occulté par une ignorance coupable que les villes de moins de cent mille habitants ne peuvent avoir de salle de mariage hors Mairie.

Bref, sur l’historique, maintenant passons à la réalisation ; Il est possible que nombre d’amoureux aient rêvés de se retrouver dans un lieu magique pour officialiser leur union , mais il ne faudrait pas que ce rêve se transforme en cauchemar ;

En effet les carcassonnais connaissent bien l’affluence de la cité en juillet et en aout. La circulation au pied de la cité, en l’absence de service d’ordre, est un foutoir permanent et organisé, entre bus, camping car, voitures deux roues, etc. etc.

Je crains que vouloir ajouter aux flots de touristes quotidiens, des dizaines de voitures supplémentaires klaxonantes, déversant au pied de la porte Narbonnaises plusieurs dizaines d’invités heureux mais agités ne crée un climat allant à contre sens de l’objectif recherché ;

Sans compter le fait qu’il faudra avertir la mariée, ses demoiselles d’honneur et toutes les gentes dames invitées à la fête de prévoir une paire de chaussures sans talons car il m’étonnerai que les escarpins résistent aux pavés ou au passage sur le pont levis :

Enfin quand on pleure sur la fragilité des finances de la commune, il faut faire des choix dans l’investissement; ce qui impliquent d’en mesurer la nécessité et la priorité ; Ce ne semble pas être la préocupation de nos édiles locaux : 120 000 euros c’est 787148 francs de l’époque c’est aussi quasiment 80 millions de centimes que l’on va balancer ; c’est dommage…