l’UMP A PEYRIAC "LE CANTON EST BIEN VIVANT"

Une fois n’est pas coutume, c’est au château de paulignan que les militants et sympathisants de l’ump du canton de Peyriac se sont réunis ce dimanche pour un repas amical et convivial ;

C’est toujours le cas quand on est reçu chez Françoise et Gilles , et quand Gilbert et son épouse épaulés par Francis sont aux Manettes

C’est en simple militante que j’ai répondu à l’invitation qui m’a été faite, et c’est toujours pour moi un réel plaisir que de partager un moment d’amitié et de convivialité parmi les militants de notre mouvement.

Cette rencontre prévue de longue date était attendue par l’ensemble des participants, car ce canton faisant partie de la première circonscription, il s’interroge comme beaucoup sur celui ou celle qui portera les couleurs de l’UMP pour les prochaines législatives.

Le délégué de la première circonscription précisera au cours de son intervention que Paris a décidé que ce serait une femme, ce choix apparaissant comme non négociable dans la mesure où les investitures ont été officiellement attribuées a des hommes sur les deux autres circonscriptions ;

Il est clair que dans cette mesure les responsables locaux sont dans la difficulté, pour trouver, la femme qui devra en même temps être la candidate crédible représentative et disponible pour aborder une campagne de cette ampleur ;

Notre délégué évoquant les quelques noms qui avaient circulé dans la presse, la semaine passée, précisa bien que rien n’était arrêté et que pour au moins un des noms évoqués, il lui paraissait bien difficile de l’accepter car la personne avait été mon adversaire aux législatives de 2007 ;

Pour ma part, au cours du mini débat qui s’instaura pendant le repas, j’ai évoqué deux sujets, tout en ayant précisé que chronologiquement avant les législatives il y avait les Présidentielles et qu’il était nécessaire d’apporter un soutien massif au Président SARKOZY.

Le premier concerne la parité, considérant que, quand on veut l’ériger en principe à tout prix, cela devient ridicule et frise la con…. ;

En effet il faut savoir ce que l’on veut : gagner des élections ou figurer à l’élection ; de la façon dont les choses sont orchestrées, on peut se poser la question de savoir si les femmes ne sont pas vouées à servir de faire valoir sur des circonscriptions considérées par les « élites » comme ingagnables, et donc sacrifiées ;

Le deuxième sujet concerne le découpage électoral ;

Le Conseil Constitutionnel a considéré les circos du département déséquilibrées par rapport au nombres d’habitants ; en effet la partie littorale de l’Aude concentre plus d’habitants que le centre ou l’ouest du département ; Rien à dire sur le fond à ce constat;

Lorsque interrogé à l’époque par le préfet LEMAIRE, j’avais donné mon avis et fait des propositions de rééquilibrage, j’avais eu aussi sur ces propositions une conversation téléphonique un peu tendue avec l’administratif chargé de ce dossier à l’UMP (déjà) qui proposait ce que je considérai comme du n’importe quoi ;

En l’occurrence, la décision prise a été celle du n’importe quoi, qui transfère les cantons de Lagrasse et de Mouthoumet sur la troisième circo, faisant hériter par la même la première, du canton de Lézignan et de Ginestas ; Le bouquet a consisté a partager Carcassonne en transférant le canton sud sur Limoux Castelnaudary faisant ainsi de l’habitant du viguier ou de Maquens l’électeur d’un député « Limouxo chaurien » et d’un maire Carcassonnais…

Logique implacable d’intellectuel fatigué, ou création d’un costume sur mesure pour un futur candidat? Quelque soit la solution que vous choisirez, il faut savoir que l’expérience a montré que le charcutage électoral n’a jamais bénéficié à ceux qui l’ont réalisé. Pour ce qui me concerne en tout cas j’estime que la première circonscription a été sacrifiée ; Attendons simplement les évènements.

Attendons en effet avec sérénité et confiance les décisions qui seront prises le 7 décembre rue de la Boétie au siège e l’UMP

"AU CENTRE IL EST UNE MEMOIRE" Henry LALEMAN

Samedi soir, au foyer de Maquens, connaissances, amis , et famille entourait henri LALEMAN pour la sortie de son sixième livre.

Henri LALEMAN fut professeur de Français au lycée Charlemagne; Après quelques essais poétiques du temps ou il était étudiant, il finit par recouvrir au bout de trente ans, la disponibilité qui lui permit de renouer avec son rêve d’écrire.

C’est ouvrage est le sixième d’une série qui n’en finit pas de s’interroger sur terroir et universalité.

Henry LALEMAN a accepté de me confier le texte du propos qu’il a tenu devant une assistance attentive pour cette soirée de dédicace;

Ce texte découvre l’homme, parfois philosophe, parfois narrateur, parfois sévère, qui ne se départit jamais d’un humour fin et ravageur, mais qui aime par dessus tout sa terre et ses contemporains;

Pour mieux découvrir ce personnage atypique et attachant, cliquez sur « lire la suite »

Continuer la lecture de "AU CENTRE IL EST UNE MEMOIRE" Henry LALEMAN

"COLLOMB DECOUVRE L’AMERIQUE"!!!!

12 octobre 1492, Christophe Colomb découvre l’Amérique.

21 novembre 2011, Gérard Collomb, maire de Lyon, découvre qu’on le « nique » !!


Pas content le maire socialiste de Lyon, mais alors pas content du tout, et il le fait savoir haut et fort! Sachez ,Monsieur le Maire, que je suis en parfait accord avec vos déclarations, que je comprends votre colère, que j’approuve votre analyse. Il ne me reste qu’à reprendre vos propos pour informer ceux qui n’en auraient pas eu connaissance:


 » Je me suis toujours battu devant les Khmers rouges, je ne plierai pas aujourd’hui devant les Khmers verts »  » Je dénonce une certaine forme de terrorisme intellectuel chez certains écologistes »


L’ire de cet homme pondéré se comprend quand on décortique les accords passés entre le PS et les Verts, que j’ai récemment dénoncé dans ces colonnes. Principal soutien de F.Hollande, il critique ces accords, soupçonnant Martine Aubry d’avoir tout fait pour « massacrer » (c’est le mot qu’il choisit, c’est ce que faisaient les Khmers) ,ses amis à Paris ou à Lyon.


« Un peu partout en France les circonscriptions cédées aux écologistes sont celles où les sortants, ou les mieux placés pour l’emporter, sont celles qui ont soutenu F. Hollande à la primaire. Solférino a posé ici ou là des critères avantageant la candidature des soutiens à Martine Aubry »


Quand j’écrivais que l’on bradait le nucléaire contre des circonscriptions pour les Verts, je n’imaginais pas qu’un grand ténor du PS dirait la même chose.


Quand on revoit les photos de la grande unité retrouvée au soir de la Primaire, ou celles du staff de campagne du candidat , tous rassemblés derrière le François, franchement on a de quoi se marrer !

Si Gérard Collomb vient de découvrir qu’il s’est fait « niqué », pour notre part ,nous savons et disons depuis longtemps que c’est la France qui le sera ,si tous ces « boni-menteurs » accèdent au pouvoir.


Merci Monsieur Collomb, et comme l’autre, peut-être que votre nom restera dans notre Histoire.

TIENS… REVOILA SAOUA !!!!

Bonjour les amis,


J’trouve la Zine pas en forme c’te semaine; ses bistrots sont fermés?

Comme d’hab, elle a pas grand chose d’intelligent à dire, mais pas comme d’hab elle tance le PS.

Bon, la connerie du jour c’est que le non cumul des mandats est une « abérration » Ferait mieux de lire l’excellent billet écrit par Madame Chesa, qu’elle pourrait transmettre à Jean-Claude-qui-doit-nous-sortir-du-trou.

Ah! j’allais oublier : le Jean Claude sera élu au premier tour ! Elle a quand même trouvé une boutanche chez elle qu’elle a sifflé d’un coup !!

Ca lui fait dire aussi que les deux candidats UMPistes de la 2 et de la 3 sont « respectables » Donc pour elle, sur la une, le ou la candidate sera quoi? Une tanche, une enclume ou une truffe? Allez les petits gars de l’UMP carcassonnaise, faut monter au créneau, j’vais pas quand même tout faire pour vous ! Et pis, avé c’que Madame Chesa a dit dans son billet sur la parité, les femmes, et tout le tintouin, j’ai pas trop envie de me défoncer le c… pour vous.

Bon, j’fais comme la Zine, j’fais court c’te semaine. RDV à bientôt !


Saoua.

" QUAND LE MOU DEVIENT MELASSE"

Définitions:

– Mélasse: résidu sirupeux

– Etre dans la mélasse: situation inextricable.

Pourquoi commencer ce billet par ces deux définitions? Parce que François Hollande, sous ses airs sirupeux de bon « négociateur » vient de plonger la France dans une situation inextricable. Il a tout cédé face aux Verts qui triomphent dans leurs déclarations. J’y reviens.

Ne pensez surtout pas que je fais une fixation sur le sujet du nucléaire. Mais devant l’extrême gravité des engagements pris par la gauche, je me dois de mettre en garde les électeurs sur l’avenir désastreux que l’on nous prépare, et que nous subirons sans espoir de marche arrière si Mélasse l’emporte.

A l’issu du Conseil fédéral d’ EELV, les accords Verts-PS ont été approuvés par 74% des 150 membres réunis. C’est à dire que 111 personnes, représentant les écolos, ( quelle représentativité !!) ont tordu le cou à François. Et imposent leurs diktats à 67 millions de mes compatriotes

Extraits des meilleures déclarations: « Duflot a fait un grand discours, et c’est la confirmation d’un leadership pour EELV, booster la gauche »

 » Maintenant que l’on a fait cet accord, cela va permettre à Eva Joly de garder toute sa radicalité »

 » Nous avons ratifié un accord qui engage durablement le PS »

 » Quand on voit la réaction d’Aréva et d’EDF cette semaine, on se dit qu’on a raison »

 » Nous ferons rentrer des écologistes à l’Assemblée Nationale »

 » Ce n’est pas un programme commun, mais une feuille de route »

Il est donc bien clair que ce sont les écolos qui tracent la feuille de route. Ils le feront avec radicalité, on peut faire confiance à Eva la Rouge, dite aussi Eva dans l’mur.

Hélas, ce sont les français qui vont dans le mur avec François la Mélasse.

Mais bon sang, réveillons nous !!

Monsieur Perez, maire- député-candidat-mais peut-être pas, nous serions ravis, vous qui êtes si proche des Carcassonnais, de connaître votre position sur ce sujet.

"RNZZZ……RNZZZ…..RNZZZ….."

Mercredi dernier, j’écrivais que Carcassonne bruissait de rumeurs et que la politique se faisait dans la presse

Samedi, nous découvrons dans un journal local que Perez pourrait, au conditionnel, abandonner son mandat de maire.

Aujourd’hui, trois organes de presse reprennent les déclarations de l’intéressé et nous livrent son « engagement », que je vais vous décrypter:

A la demande du PS, Perez comme Dupré, ont signé un document interne dans lequel ils s’engagent à abandonner leur mandat exécutif dans l’hypothèse où ils acteraient leur candidature à la députation.

Perez fait donc le choix d’abandonner la Mairie en étant candidat à la députation. En clair: les Carcassonnais, j’en ai rien à foutre, je préfère être député pour la quatrième fois.

En effet, pour lui, il est plus confortable d’aller « buller » ( Rnzz…Rnzz….Rnzz) sur les bancs de l’Assemblée, c’est loin et moins visible, que de travailler pour sa ville.

Mais il sent aussi le besoin impérieux de justifier ce choix et de critiquer l' »engagement  » obtenu au forceps. Et là, on découvre les méandres de la parole socialiste.

 » Je n’ai pas écrit que je quitterai la mairie. J’ai écrit que je me tiendrai à la disposition de la direction nationale du parti qui me dira à ce moment là ( novembre 2012) ce que je peux faire ou pas. »

Par ailleurs, Il souligne que la démarche du PS est absurde, et qu’il aurait mieux valu interdire aux maires de se présenter à la députation. Nous retiendrons  » l’absurdité » du PS.

Il précise aussi qu’il sera très attentif à ce que feront J.M Ayrault et M.Valls ( tous deux députés -maires), autrement dit, s’ils ne s’appliquent pas la règle, moi non plus;

Et de conclure dans un autre journal:  » je suis maire de Carcassonne (……) et il n’y a qu’eux qui décideront si je reste maire ou non « 

Ouf !! Avez- vous bien suivi?

En résumé:

1/ Je suis candidat à la députation.

2/ Si je suis élu, je ne serai plus maire pour cause de non cumul.

3/ Mais je respecterai le non cumul si les autres le font.

4/ Je suis maire et c’est les Carcassonnais qui décideront

Questions:

1/ S’il est élu député par les Carcassonnais (et les environs) abandonnera-t-il son mandat fraîchement obtenu pour rester Maire? Si oui, pourquoi se présenter?

2/Comment les Carcassonnais pourront-ils décider s’il doit rester maire? Référendum local, sans aucune valeur juridique, ou tirage au sort dans un chapeau de magicien?

Bref la clarté des explications n’est qu’un embrouillamini fait sur le dos des électeurs.

CGT:BONNE CONSCIENCE A PEU DE FRAIS…

Le scandaleux, pitoyable et inacceptable marchandage, circonscriptions contre nucléaire, a été signé par le PS et les Verts. F.Hollande, complice et acteur de cet accord démontre ,s’il le fallait , son manque total d’autorité et de vision à long terme .

Il accepte de brader le fleuron de notre industrie pour ne pas fâcher Martine et Cécile, deux larronnes en goguette complètement déjantées !


J’attendais la réaction de la CGT.

Elle vient de nous parvenir dans la presse.

Bernard Thibaud, le leader de la CGT qualifie cet accord de  » folie ».

Pour une fois, nous sommes d’accord ! Il poursuit en soulignant la disparition, à terme, d’environ 300 000 emplois, ceux de la filière, des sous-traitants et des industries annexes.


C’est le même chiffre que celui avancé par le gouvernement. Pour une deuxième fois, nous sommes d’accord !

Il souligne également que ce sont 8 millions et demi de foyers précaires qui seront directement impactés par la hausse importante des tarifs EDF. Pour une troisième fois nous sommes d’accord !


Et maintenant, que va faire la CGT? L’an passé, elle a lancé 7 manifestations contre la réforme des retraites.

Osera-t-elle aujourd’hui appeler les masses populaires et laborieuses à descendre dans la rue, pour défendre des intérêts vitaux? Au quel cas je puis assurer B.Thibaud du soutien sans faille du peuple de droite.

Ce ne serait pas beau une union nationale , une manif de salut public? J’imagine déjà les gros titres :  » Ils étaient 20 millions derrière la CGT !  » ( 15 millions selon la police, 2538 selon les Verts).

La CGT osera-t-elle demander aux travailleurs de ne pas voter Hollande? Non, car la CGT  » ne fait pas de politique », n’est-ce pas……

Osera-t-elle alors rappeler aux citoyens que leur bulletin de vote est une arme ? Ca, ce n’est pas de la politique, c’est du civisme.

Mais là aussi, je crains sa réponse négative. Nous voici donc à nouveau en désaccord, c’était trop beau pour durer.


C’est ainsi que l’on se fait une bonne conscience pour pas cher. Ainsi tranquillisée, la CGT peut retourner au bac à sable pour pratiquer son jeu préféré: Taper sur Sarkozy !

Dormez en paix brave gens, ils veillent sur nous

ENCORE UNE CHANSON

Dans mon précédent billet, je faisais référence à Jean Ferrat qui chantait en son temps que les femmes étaient l’avenir de l’homme. Force est de constater que l’on parle beaucoup d’elles en ce moment dans le microcosme politique local.


A l’UMP on en cherche une ………désespérément comme je l’ai dit. Qu’importe qu’elle soit battue , pourvu qu’un semblant de parité soit obtenu.

Au PS, c’est tout le contraire: on est pas très chaud d’en avoir une et voilà que Jeannette Driss se présente aux primaires internes.

Faut dire qu’elle saute sur tout ce qui bouge, semble dire J.C Perez qui n’apprécie pas ce genre de galipettes : une femme ! quelle horreur ……..pour prendre ma place!

Et il rappelle donc qu’effectivement, elle saute comme un cabri : candidate suppléante aux élections cantonales de Carcassonne -Nord, candidate aux municipales sur la liste Perez, suppléante de Tarlier aux cantonales 2011 sur Carcassonne-Sud,après avoir songé à se présenter sur le canton de Carcassonne -Est . Un vrai ressort, cette fille !

Il est vrai que nos cassiques du PS n’ont pas eu à trop se battre pour etre élus et que la plus part d’entre eux ont trouvé leur mandat tout cuit.

Quand on est une femme , il faut lutter, plus en politique qu’ailleurs, et à cela les hommes ne sont pas habitués.


Ayant fait ce constat, Perez sort l’artillerie lourde pour bien l’assaisonner: candidature auto-proclamée , candidature de témoignage qui n’est pas à la hauteur des enjeux, manque d’expérience politique et de compétences ( que lui revendique, excusez du peu !), et pour finir, lui recommande d’avoir un minimum de sens collectif ! ( on est au parti socialiste ou pas?)


Selon moi, toute cette prose politiquement correcte se traduit en langage clair et populaire par la formule suivante : va te faire voir ailleurs, et pas touche à mes mandats !!

Vive le Socialisme !!

« Ah, les femmes, les femmes ,les femmes » comme le chantait Patrick Juvet dans les années 70.

CHERCHE FEMME DESESPEREMENT

 » Cherche femme désespérément « 

Jean Ferrat nous l’a chanté si souvent: « la femme est l’avenir de l’homme »

Il semble, en ces temps difficiles pour l’UMP audoise, et plus particulièrement carcassonnaise, que ce refrain ait un regain d’actualité.

M’étant momentanément mise en retrait de la vie politique, je constate à la lecture de la presse, que mon absence de la scène semble avoir créé un vide qui désespère les leaders du parti présidentiel. Rassurez vous, Messieurs les commentateurs, cette affirmation ne correspond en rien à une poussée d’orgueil, qui serait pour le moins déplacée.

Il s’agit d’un constat, étayé par ce qu’il m’arrive de lire ici ou là : ainsi, dans un sondage ( !!!) publié par le Magazine, mon nom a été glissé dans une liste et proposé comme candidate éventuelle à la députation.

Ailleurs, je m’amuse en lisant tout ce qu’on me fait dire, et rougis de modestie en découvrant toutes les qualités que j’ai pu avoir lorsqu’il s’agissait  » d’aller au charbon », qualités aussitôt mises sous l’éteignoir lorsqu’on a voulu me dégager.

Tout ceci me conduit aujourd’hui à mettre les choses au clair et rafraîchir la mémoire de certains


En 2007, j’ai mené campagne pour l’élection de N.Sarkozy. Je ne l’ai pas fait à moitié, les militants peuvent en témoigner. Puis, investie par mon parti, je suis allé affronter J.C.Perez.

Je puis dire que rien ne m’a été épargné alors : un soutien de façade de la part de G.Larrat, une candidate du centre habilement mise  » dans mes pattes » pour me faire trébucher, et entre les deux tours, des consignes de ceux qui étaient censés me soutenir appelant à voter Perez.

Par la suite, au moment des régionales, alors que j’étais conseillère sortante et que mes adversaires socialistes menés par G.Frêche reconnaissaient avec une franchise qui les honore que j’avais été une excellente conseillère régionale, mon parti m’excluait de la liste. Je précise aujourd’hui que cela fût organisé avec la bénédiction de R.Couderc et de Michel PY.


Le temps a passé. Les magouilles demeurent.


Suite à un redécoupage scandaleux fait sur mesure pour que M.Py ait quelques chances de l’emporter, ce dernier vient d’être choisi, sans surprise, pour être candidat aux prochaines législatives sur la deuxième circonscription.

Bresson a été intronisé sur la troisième circonscription, puisqu’il est président départemental , la première circonscription ( celle de Carcassonne) a été mise en attente, Paris souhaitant une femme comme candidate au nom de la parité.

Une femme? mais qui va-t-on y mettre? Et soudain on se souviennent de mon existence. Comme par enchantement on redécouvre mes « qualités », mon « excellent résultat » de la dernière élection, allant même d’après ce que j’ai lu, soutenir cette possibilité de m’investir auprès de J.C.Gaudin.


Jeanne d’Arc serait donc de retour: Après l’avoir brûlé sur le bûcher des petites combines entre amis, n’y aurait-il pas moyen de la faire renaître de ses cendres?


Carcassonne bruisse de rumeurs, les journalistes cherchent à me joindre, me posent des tas de questions……

A propos de questions, je pose celles-ci : Pourquoi la première circonscription a-t-elle été choisie pour la parité féminine?

Parité, terme, sur lequel, quand il est est utilisé par des politiques, il y a beaucoup à dire surtout quand celle-ci est érigée en principe, et qui fait que les partis politiques réservent la plupart du temps une circonscription ou un poste pour une femme non pour ses compétences ou ses qualités, mais par une condescendance coupable teintée de machisme et d’hypocrisie. . Vous avez dit parité mais alors pourquoi pas sur la circonscription de Py ou de Bresson? Pourquoi veut-on empêcher G.Icher de montrer toutes ses qualités en le laissant aller au combat en tant que chef, et non par défaut de candidature féminine?

Sans doute aurais-je les réponses en lisant la presse, puisque c’est là que tout se dit, tout se fait, sans tenir compte de ce que pensent les intéressés concernés……ou non!

Mon cher Gilles, je te laisse sans aucun regret la place pour nous mener à la victoire. Je ne veux pas être, encore, celle qui contrarie les plans élaborés dans de sombres arrières –cuisines, le fussent-ils par les stratèges parisiens, qui ont montré comme chacun a pu s’en rendre compte sur Carcassonne toute leur clairvoyance, et leur efficacité.

Ainsi sont faites les femmes! Elles aiment la clarté, la vérité, et détestent être trompées. En un mot comme en cent, JE NE SUIS PAS CANDIDATE AUX LEGISLATIVES.

Mais l’actualité politique réserve toujours des surprises inattendues ;

Tandis que l’UMP cherche une femme sur la première circonscription, Le PS par le communiqué de Jean Claude PEREZ ironise sur la candidature interne de Jeannette DRISS « candidate autoproclamée et sans expérience » pour l’investiture politique pour les prochaines législatives.

A croire que c’est à qui sera le plus macho ou le plus cynique dans cette histoire.

C’était à Trèbes le 4 juin 2007 à 18h29