PS: LE TRIOMPHE DE L’AUTOSATISFACTION

PS : le triomphe de l’auto-satisfaction.

On aurait pu aussi intituler ce billet PS comment se refaire la cerise (3,5 millions d’Euro)

Bon, il y a eu 2 millions de votants aux primaires, …………..sur 45 millions d’électeurs potentiels

A Carcassonne, 2563 votants…………pas de quoi se relever la nuit !!

Mais depuis dimanche soir, tous nos médias retransmettent « la grande victoire des citoyens », « le succès considérable de l’opération », au cas où, si nous avions passé la journée au fonds des bois, on puisse partager l’engouement de la gauche qui ne doute plus de la marche triomphante vers l’Elysée!

Comme l’a fort justement souligné J.F.Copé, « Messieurs les socialistes, sachez relativiser……. »

Si l’on met de côté le concert de louanges auto-rédigées, que reste-t-il?

Deux candidats qui se détestent et qui vont s’affronter.

Deux candidats qui ne sont d’accord sur pas grand chose.

Deux candidats prêts à renier leurs idées pour intégrer celles des autres, en faisant le grand écart.

Deux candidats qui vont aller à la pêche des voix Montebourgsienne ou Royalistes, pour Vals s’est fait direction hollande.

Pour ce qui concerne le jeune premier du PS, à la mine hilare qu’il arbore depuis dimanche soir, on sent bien qu’il est très étonné de se trouver dans cette position ; tellement étonné qu’il en est em…bété car il va devoir s’exprimer sur le fond de ces grandes théories.

Comment intégrer la démondialisation, par exemple ; voilà quelques chose qui m’intéresse, puisque dans des billets précédents j’ai largement posé les problèmes liés à la Mondialisation.. Alors Arnaud comment on s’y prend.

Je pari qu’au terme de l’ultime débat (blabla devrais-je dire) qui devrait départager François et Martine, Montebourg donnera la liberté à ses électeurs, et ne prendra parti ni pour l’un ni pour l’autre, et s’il démentait mes propos, c’est vers Aubry qu’il ira…. Wait and See

Quant au programme socialiste définitif, nous l’attendons toujours, pour pouvoir point par point, l’analyser à condition qu’il y en ai un et pour si peu qu’il soit soucieux de la France!

Chez nous ,dans la Bastide, J.C.Perez a du tomber de très haut, au vu des résultats de M.Aubry. Il aurait pu quand même prévoir que Martine n’avait pas la cote, après les péripéties Frêchistes. Il a été le seul à ne rien voir venir, c’est dire sa clairvoyance politique, que nous constatons tous les jours dans la vie courante.