"FLAMBY" LES NUAGES S’AMONCELLENT

Pour le moment, la seule stratégie politique ,proposée par le champion de la gauche ,semble consister à marquer à la culotte ses adversaires. Il est monté au créneau au lendemain de l’intervention de N.Sarkozy, pour nous délivrer sa vision des choses, aimablement accueilli au JT de 20h chez France II.

Je ne reviens pas sur ce qu’il a dit, tant cela était plat et lénifiant. Nous avons eu un avant goût de la « platitude-bravitude » de celui qui s’y voit déjà.

Bien plus intéressante est la réaction de ses « alliés naturels », en l’occurrence le PCF rassemblé derrière Mélanchon.

Pierre Laurent, Secrétaire National a déclaré:  » Le projet de Hollande n’est pas le nôtre. Aucun gouvernement de gauche ne fera adopter la règle d’or avec notre appui.

 » Et de dénoncer:  » l’alliance souhaitée jusqu’au centre »,  » le respect draconien des injonctions européennes de réduction des déficits » ou  » le contrat de génération qui ferait la part belle aux exonérations de cotisations sociales patronales » Voilà pour la première salve…….

Quant à Mélanchon, qui récemment encore qualifiait Hollande de « complètement dépassé », il laisse à Alexis Corbiere, secrétaire national du parti de Gauche, le soin d’habiller Flamby pour l’hiver:  » Hollande a voulu briser Mélanchon et s’y est employé avec constance et opiniâtreté, avec la poigne de l’apparatchik qui triche et qui méprise.


Hollande, derrière ses sourires, ses bons mots et sa rondeur, c’est le visage de l’homme d’appareil qui blesse ses opposants et brise avec des méthodes troubles ceux qui l’empêchent de mettre en application ses plans d’adaptation de la gauche » (Citations consultables sur le blog d’Alexis Corbiere)

Et bien, mon neveu, il ne te manque plus qu’un bonnet sur la tête pour ne pas attraper une otite !!

Je crois que ceux qui connaissent le mieux le « futur Président de la République », sont ceux qui l’ont côtoyé de près. Ce n’est pas mon cas, mes amis, vous le savez bien….Au travers de ces déclarations, nous découvrons la face cachée de celui qui avance masqué. Il faut toujours savoir à qui on donne son bulletin de vote.


Après les Verts et sa diva Eva, Hollande s’est fait en peu de temps de nouveaux amis.  » Père! gardez vous à droite! Père, gardez vous à gauche! » Il va avoir le tournis, ce pauvre homme…..

Mais hélas, nous savons comment tout ceci se terminera: Le PCF, le Front de Gauche, le NPA, les Verts, Lutte Ouvrière, appelleront tous, sans exception, à voter Hollande s’il parvient au second tour des présidentielles. Ils n’ont rien en commun, ils se foutent de la France et des Français. Leur seul but : l’ivresse du pouvoir.

"DEFAUT, des FAUX, et des FAUT"….MERCI SARKO!

J’imagine la complexité, pour un étranger, à saisir les subtilités de notre langue, et son orthographe.

Ainsi, la Grèce a failli faire défaut.

Des faux sauveurs de la France s’agitent aux fenestrons.

Des « il faut , il faut, il faut, » cela fait des « faut « en nombre.


Hier soir, le Président nous a expliqué pourquoi le défaut de la Grèce aurait été une catastrophe pour l’Europe. Un enchaînement mortel pour les pays qui composent la zone Euro, et à terme,un marasme dangereux pour la France.

Un débat a suivi l’intervention du chef de l’Etat. Les invités de l’opposition , Valls, Mélanchon, et Marine Le Pen, n’ont pas été avares de « il faut, il faut, il faut ». C’est tellement confortable d’être dans le déni de la vérité, de critiquer ou de proposer des solutions intenables, irréalistes, voire mensongères.

Des faux sauveurs de la France, nous en avons pléthore.

Notre démocratie, bien réelle ,contrairement à ce que ces gens là voudraient nous faire croire, leur permet de s’exprimer; ils ont tous leurs solutions miracles pour faire mieux ; ils ont surtout des recettes démagogiques et populistes pour espérer se faire élire, à défaut leur permettant d’exister médiatiquement.

Je n’étonnerai personne en disant que j’ai trouvé dans les propos de Nicolas Sarkozy matière à me réjouir.


Pendant que l’opposition pérore, se débat dans ses contradictions, surenchérit à qui mieux-mieux, le Président fait son devoir; il l’a répété à cinq reprises, montrant ainsi que le rôle du Chef est d’agir et de protéger la France. Les viles attaques dont il est l’objet n’ont aucune influence sur son action. La haine que l’opposition lui voue ,glisse sur sa carapace de béton. Les chiens peuvent aboyer……….

Dans les commentaires outranciers que j’ai pu entendre hier soir, aucun ne s’est focalisé sur l’évènement majeur qui résulte du sommet de Bruxelles: la convergence budgétaire.

Désormais , suite aux accords passés, les pays de la zone Euro sont tenus de respecter une ligne politique, financière et budgétaire identique, sous peine de perdre le triple AAA qui permet d’emprunter à des taux raisonnables. Le désendettement des états s’impose comme la priorité absolue et incontournable . Rien ne sera plus comme avant, la règle d’or deviendra sous peu une réalité, n’en déplaise aux socialistes.

Je me réjouis de savoir que si Hollande est élu, il ne pourra, en aucune manière, tenir ses promesses démagogiques, revenir sur la réforme des retraites, créer 60 000 emplois dans l’enseignement, et autres foutaises du même acabit.

Je me réjouis de savoir qu’il le sait !


Je me réjouirai encore plus si les Français, dans leur majorité, pouvaient le comprendre et laisser dans l’opposition tous ces faiseurs de malheur à venir.

J’ai l’espoir que les 11 millions 900 000 Français qui ont regardé le Président aient compris où se situe l’intérêt du pays.

On nous a bassiné avec les 5 millions de votants aux primaires ( en deux tours de scrutin), on a voulu nous faire croire que les jeux étaient faits parce que le rejet de Nicolas Sarkozy s’exprime dans les sondages . Je pense que nous en sommes loin, que rien n’est joué.


Merci Monsieur le Président de nous avoir dit la vérité, aussi désagréable soit-elle; merci de nous avoir mis devant nos responsabilités; merci de ne pas faire défaut à la France, merci de ne pas faire des faux pour être réélu, merci de ne pas exprimer des « faut » en privilégiant l’action………….

"GLOIRE ET POGNON"

 » And the winner is…….: Ségolène Royal !! » Le prochain Président de l’Assemblée Nationale sera une Présidente, notre Ségo Poitou-Charentes. Elle deviendra ainsi le quatrième personnage de l’Etat.

Oui, oui, c’est fait, puisque Le Mou en a parlé avec Martine, qui est d’accord, qui le lui a annoncé. On connaît donc le prix à payer pour son ralliement à son ex, et en bonne tacticienne, elle a pris de court tous ses petits camarades.

C’est la gloire pour celle qui fût récemment rejetée par le peuple de gauche. Au lendemain de cette promotion, elle vient de déclarer qu’elle  » s’y sentirait utile  » Je ne sais pas si elle sera utile, mais certainement à sa place : une perruche sur un « perchoir », tout est en ordre!

Reste trois tous petits détails à régler : qu’elle soit élue comme députée (et avec 7% aux primaires, ce n’est pas gagné!), que l’Assemblée Nationale bascule à Gauche, que François soit élu Président…….Que des petits détails, vous dis-je……….

Nous apprenons dans la foulée qu’une partie de la fabuleuse collection d’œuvres d’art de Fabius Frères ( François, décédé en 2006, et Laurent, bien vivant, lui), sera vendue aux enchères par Sotheby’s, en association avec Piasa, dont Laurent est actionnaire. Estimation : 12 millions d’euros………..;

Je me réjouis de constater que Fafa a fait sien le slogan de notre Président: « travailler plus pour gagner plus ». Ne touche t-il pas les indemnités de député, président de conseil général, retraite d’ancien premier ministre, actionnaire?

Et maintenant le pactole amassé par trois générations d’antiquaires, ayant pignon sur rue au 152 Boulevard Haussmann ( et pour ceux qui l’ignorent, ce n’est pas un quartier de clodos!) Sauf que , de la célèbre formule, le Laurent n’a pris que la fin, délaissant le « travailler plus » pour le remplacer par « cumuler plus ».

Ce pourfendeur du Sarkozysme, ce défenseur acharné des pauvres et des précaires, ( en a-t-il vu un de près au cours de sa longue carrière?) ce chevalier blanc qui veut taxer les riches mais qui créa en son temps une niche fiscale pour exonérer d’impôts les œuvres d’art, saura , n’en doutons pas, redistribuer ces ( ses) millions d’euros au peuple affamé, martyrisé, matraqué, qui est son fonds de commerce………….

Ainsi va la vie. Le caviar est une denrée rare et chère. Normal qu’il n’y en ait pas pour tous, et dommage que des millions d’électeurs soient disposés à le mettre dans la bouche des beaux parleurs.

"SOYONS PRECIS SUR LA SYNTAXE"

Ca nous avait échappé, mais désormais, c’est officiel: F.Hollande n’a pas de programme. Michel Sapin, un proche de l’Elu, vient de le confirmer sur RTL.

Tout ce qu’on nous a raconté n’était qu’un projet socialiste, grosse nuance! Ne faut pas confondre projet et programme, chez les socialistes.

Tous les « couillonnés » dont je parlais dans un précèdent billet en sont pour leur frais.

Tous ceux qui ont choisi leur candidat préféré, sur la base d’un « programme » se sont fait avoir : vous croyez dur comme fer à ce qu’ils vous proposent, raté, ce n’est qu’un projet, donc, inutile d’en tenir compte………

Au passage, soulignons que non content d’avoir baladé le peuple de gauche, (que le ciel nous préserve que ce ne soit pas bientôt tous les Français!) le PS l’a soulagé de 5 millions d’euros………Ces escrocs de banquiers ont fait des émules……..

Bon, attendons le programme; Il paraît que l’Elu va accommoder à sa sauce les 300 000 emplois Aubryiste, pour les intégrer dans ses contrats de génération, un bidule fourre-tout très pratique et que personne n’est capable d’expliquer à quoi il correspond. Madame Tape Dur a du faire les gros yeux !!

Maintenant qu’il a « couillonné » tout son monde, François nous dit que, compte tenu des marges de manœuvre financières, tout ne serait pas réalisable immédiatement. Nous ne l’avons pas attendu pour dénoncer l’utopie du projet, du programme, on ne sait plus quel mot choisir!


Monsieur  » on verra » doit faire ses comptes. Pour la France? Non, pour la Grande Kermesse d’Intronisation.

Selon des sources bien informées, comme disait Coluche, la fiesta coûterait 500 000 euros. Bon ça va, avec ce qu’on a raflé aux votants des primaires, il reste du bénef……………

LETTRE OUVERTE AU CAMARADE REGIS

Monsieur le Vice-President de Carcassonne Agglomération,

Monsieur le Conseiller Municipal de la ville de Carcassonne

J’espère que ma correspondance vous trouvera et vous laissera en bonne santé ;

J’ai lu votre dernier article paru sur le site du Magazine, et je m’empresse d’y répondre, prise par un besoin irrésistible de m’épancher à nouveau sur mon blog ;

En effet, j’ai cru comprendre qu’il s’agissait de moi quand vous parliez élégamment de « la « légitime » ; Je tiens à ce propos à vous remercier infiniment de me reconnaître cette qualité dans la vie de notre cité, et ce d’autan que je n’exerce plus de responsabilités politiques depuis déjà quelques mois;(je pensais que vous étiez informé) Cela va sans doute faire plaisir également à mes «soutiens», et parmi eux, les quelques 7000 internautes qui tous les mois consultent mon blog ;

Sachez que je suis également très sensible au fait que vous même vous n’hésitiez pas à vous plonger avec passion dans les billets que je mets à la disposition de tous sur mon site.

Nous avons tellement peu l’occasion d’échanger du courrier, que je profite de la présente pour vous informez de quelques « bricoles » que vous semblez ignorer, puisque vous n’en parlez pas ;

Je vais m’adresser à vous en premier lieu en votre qualité de vice président de l’agglo carcassonnaise, pour vous conseiller vivement de signaler à votre président de prêter la plus grande attention à l’argent de la collectivité qu’il a dépensé pour rien dans l’opération « Aire de Grand Passage » ; et puis, vous Régis, qui êtes un homme de bon conseil, cela ne vous inquiète-il pas qu’il persiste en faisant appel devant le TA ; il me semblait pourtant selon l’adage populaire bien connu que « seul les imbéciles ne changeaient pas d’avis »

Toujours dans le cadre de votre Mandat de conseiller communautaire, vous qui êtes un de mes lecteurs attentif vous avez pu constater, mais c’est peut être un hasard, que le surlendemain de la parution du billet sur mon blog concernant les Zones industrielles la presse (dépêche du midi et midi libre) ont posé le pb des zones de Moreau et de Berragne ;

Vous que je sais être le défenseur du petit artisan et du petit commerçant, j’aurais aimé savoir ce que vous pensiez de la cohérence de ces deux projets, du fait que l’on ballade depuis une décennie la commune de Trèbes, et du fait qu’il avait été proposé, il y a quelques mois un projet structurant et non commercial.


Ce projet avait fait semble-t-il l’unanimité auprès des élus à qui il avait été présenté, Mairie, CAC et même Président de région avant qu’il ne décède. Malheureusement, certains s’y sont opposés et ne comprennent ou n’ont pas voulu comprendre l’intérêt d’une telle démarche.

Alors Régis, Moreau ? Pas Moreau ; Béragne ? Pas Béragne ; qui va trancher à la CAC ;Tarlier; Banis; ou Escourrou… Et Jean Claude dans tout ça n’a-t-il pas droit au chapitre ?

Sachant, sans préjuger de la réponse, que l’intérêt général n’est jamais égal à la somme des intérêts particuliers…

Je ne peux résister non plus Régis à vous parler de la ville de Carcassonne et de quelques dossiers qui font un peu désordre. Vous en êtes un conseiller municipal actif, et omni présent lors des conseils municipaux en particuliers durant lesquels vous ne manquez jamais une occasion pour vous exprimer sur des sujets graves et de fonds,(le service public ; la laïcité ;la solidarité,la ruralité, etc. etc.)

La subvention du FAC, l’appel d’offre du marché des populaires de DOMEC, avant cela on avait eu la dispute avec l’USC, et le coup de gueule de l’ASC, les colères de l’adjoint aux sports, les problèmes avec les commerçants de la cité, la « réussite » de la piétonisation de la rue de l’Aigle d’or, l’inauguration du rond point du 19 Mars, les places gratuites distribuées pour le festival de la cité, l’utilisation des personnels pendant la durée du dit festival, la propreté de la ville, une gestion des personnels contestable et d’ailleurs contestée, des embauches suréalistes, et tout récemment l’affaire du Conty rue de l’Aigle d’or , encore…j’en passe et des meilleurs ;

Mais enfin Régis, qui pilote ? Qui décide ? Qui montre la route ? Qui se préoccupe de la cohérence des décisions ?

Vous ne trouvez pas, vous qui êtes attaché et vous le dite si bien, à une certaine rigueur morale,voire à une certaine éthique, à une certaine organisation, à une certaine rigueur financière, vous ne trouvez pas que c’est un peu le « Bordel » au 32 rue Aimé RAMON ?

J’ai aussi deux petits reproches à vous faire et vous m’en excuserez :

  • l’un concerne les écoles d’Arts ; il faut absolument que vous en laissiez la paternité à ceux qui ont initié, à ceux qui ont bâti le projet ; Pour ce qui vous concerne vous aurez la lourde charge de « couper le ruban » ce n’est pas si mal.
  • l’autre concerne votre mauvaise habitude de faire des amalgames « mal t’a propos » quand vous mélangez finances locales, le mentor de l’Elysée, et les agences de notations par exemple ; est-ce votre « formation » politique qui en est la cause ? je me permets humblement de vous conseiller de structurer vos propos, vous y gagneriez surement en comprehention et en crédibilité.

Pour conclure cette longue lettre, je dois vous faire une confidence, et reprendre le début de votre Article.

Pour ce qui me concerne : il y a des rengaines que moi je ne ressasse pas ;

Je tiens à vous dire aussi que je n’ai jamais considéré la « légitimité » comme quelque chose qui est directement issu de la descendance ;

Pour moi la légitimité elle ne tient qu’au travail, qu’à l’intégrité qu’a l’honnêteté et qu’a l’intérêt et à l’attention qu’un politique porte à ses concitoyens et a sa ville ; surtout pas au dogme, et encore moins aux promesses électorales ;

Je tiens à vous remercier pour l’attention que vous porterez à la présente, et dans l’attente de nouveaux et fructueux échanges, je vous prie d’agréer mon cher Régis mes cordiales et légitimes salutations.

Isabelle CHESA

PS ; J’ai omis de vous dire que jai, dans ma tête, plein d’idées et de projets pour Carcassonne : aménagement du centre ville, plan de circulation, stationnement, transports gratuits, réorganisation des services administratifs de la mairie, de la communauté d’agglo, modernisation des services techniques, médiathèques, programme d’équipements sportifs culturels et touristiques, zones d’activités etc.…

Vous ne me tiendrez sans doute pas rigueur de ne pas vous en faire part… pour l’instant.

"LA BOUGIE ET LE VELO : UN MARCHE D’AVENIR"

……………

Dimanche, la panoplie du présidentiable socialiste a été attribuée à F.Hollande.

Extase à gauche, dans la presse, à la télé. Ils sont tous monté dans les nuages stratosphériques,où leurs rêves sont devenus une réalité: on a gagné ! nous sommes les plus beaux ! ………

Lundi, d’autres se sont chargé de ramener tout ce gentil monde sur terre, à commencer par Eva Joly.

Elle n’a pas tardé à voler dans les plumes du bel oiseaux fraîchement choisi, en lançant 3 ultimatum péremptoires et non négociables: UN, sortie du nucléaire, DEUX, arrêt immédiat de la construction d’un nouvel aéroport près de Nantes (terre de J.M.Ayrault, lieutenant de François), TROIS , proportionnelle totale pour les futures élections.

Boum! Ça fait mal…….Eva la rouge conditionne le soutien des Verts et leur participation au gouvernement, à l’obtention de ses injonctions, faute de quoi……..

Dans l’entourage du nouvel Elu ( avec un e majuscule, son rang l’exige), la réponse pour le moment est à l’image de la ligne directrice promise pour régler tous nos problèmes, à savoir : le dialogue n’est pas rompu, nous allons négocier, on verra……….

D’ailleurs, que pouvaient dire les socialistes, puisque leur champion est parti prendre l’air en Espagne, se faire voir chez Zapatéro, (et assister au match Réal de Madrid-Lyon !!) pour tenter d’acquérir une stature internationale, qui lui manque, reconnaissons le.

Ce caillou dans la chaussure, sera pour nous, observateurs, un premier marqueur dans la capacité de la gauche à prendre ses responsabilités.

Pour l’emporter en 2012, le PS ne pourra se passer de l’alliance avec les écolos et le Front de Gauche.

Si François ne cède pas, il peut perdre. Faisons confiance à Martine ( la préférée des Verts) pour faire du rentre dedans……S’il cède, les fabricants de bougies et de vélos ont devant eux un avenir radieux .

Le feuilleton d’un pas en avant, deux pas en arrière ne fait que commencer. Je ne manquerai pas de vous informer à chaque chapitre ( et je sens que je vais avoir beaucoup de billets à rédiger )

LE GRAND BARNUM EST TERMINE

……………………………..

 » Ouf !!c’est fini ! »


Le Mou l’a finalement emporté au bout du bout.

La Sectaire a pris un vent qui l’a mis sur le derrière.

L’espace d’une soirée, les deux « impétrants » ( dixit le Beau Gosse), les deux empêtrés ( dans leurs contradictions)ont scellé devant les caméras, une réconciliation de façade qui ne trompe personne. Embrassons-nous Folleville !

L’espace d’une  » Emission spéciale EVENEMENT » sur BFM ou I Télé , (les autres n’ont quand même pas bouleversé leurs programmes) on a rangé les piques et les couteaux. On a dit combien on s’aimait, combien on était unis,combien on allait tous travailler ensemble ( tous ensemble,…. tous ensemble, …ouais,ouais ! )

Demain est un autre jour. Demain, Madame Tape Dur reprend les rênes du Parti, les éléphants battus, leurs jeu préféré, la peau de banane, et les clans vont à nouveau aiguiser les poignards. Il suffit d’être patients pour voir les premières fissures dans la belle unité retrouvée. ( A mon avis les exclus du PS du Languedoc Roussillon ne sont pas préts d’être réintégré, vu qu’ils ont soutenu « Flamby »)

La seule bonne nouvelle, pour nous les 95% d’électeurs qui sont restés à la maison, c’est que le grand Barnum est terminé !!


PS. Perez s’est bien planté dans son soutien. Je pense l’avoir déjà dit, mais ce soir, c’est son propre électorat qui le désavoue…………

A VOMIR !!!

Autant que faire se peut, j’essaie dans ce blog de tenir des propos modérés.

Mais la façon dont a été récupérée la mort tragique de l’enseignante de Béziers, par les partis politiques de Gauche, le président de Région Christian BOURQUIN en tête et les syndicats enseignants de tout poil est à Vomir !

Quelle honte de faire de la politique de cette façon, en profitant de tout y compris du malheur, du désarroi et de la détresse humaine.

Quelle façon scandaleuse de se regarder le nombril et de rechercher systématiquement les boucs émissaires ; par contre de pensées pour la famille de la victime, pour ses proches, rien ; le néant ; Ce mot néant correspondant bien à tous ces révolutionnaires de parade ou soixantehuitards attardés qui n’ont de pensées que pour eux.

Il me fallait le dire.

"PARI A MOITIE GAGNE"

Dans mon dernier billet politique, je pariais que Montebourg ne donnerait aucune consigne de vote.

C’est fait depuis aujourd’hui, 14 octobre. J’avais dit aussi qu’il voterait Aubry à titre personnel.

C’est manqué!, il votera Hollande. Il faut reconnaître ses erreurs, c’est fait, mais avouez ,à ma décharge, que le PS s’affiche de plus en plus comme le Parti Sinueux, où rien n’est simple, y compris pour tous ceux qui le composent!

François a récupéré tous les soutiens de ceux qui ,très récemment encore, étaient ses adversaires . Au nom du rassemblement, ( le plus hétéroclite qui soit ! ), le voici conforté face à Martine qui doit en avoir gros sur la patate. Pour « le mou », ça sent les écuries, et pour « la forte », le placard.

Mais à y regarder de près, ces ralliements de raison(?), ne sont que la face visible de tractations de couloirs et promesses de maroquins.

Annoncés du bout des lèvres par Ségolène, Arnaud, ou Manuel ( Baylet compte pour du beurre), ils n’ont, pour dénominateur commun, que l’espoir de battre Sarkozy.

Tout sauf Sarkozy, tel est le programme socialiste. C’est un peu mince, « primaire ». Les idées fortes de chaque candidat, leurs « profondes convictions », ont été mises sous l’éteignoir, définitivement, et chacun se contentera d’un beau ministère, dans un gouvernement de « gôôche », où carpes et lapins tenteront de co-habiter. S’ils gagnent, et ce n’est pas encore fait !!

A la place de François, de tels soutiens me feraient réfléchir. Arnaud dans sa déclaration, « n’est candidat à aucune fonction dans la campagne » ( il ne va quand même pas se mettre à bosser pour le « mou » !), « entamera dès le 17 octobre une tournée européenne pour défendre ses propositions » ( courage, fuyons! et s’il savaient comme les députés européens s’en tapent de son programme!) et surtout « se rendra en Espagne pour présenter son livre »………Un peu de sous, ça fait pas de mal, surtout qu’il sait bien, lui, que nous allons être matraqué par les hausses d’impôts.

Notre  » dépité, J.C.Perez, espère encore une victoire de Martine. Mais comme ça sent le roussi, il s’est empressé de dire dans la presse, que si François l’emportait, il rejoindrait ( dare,dare !) le camp du vainqueur.


Quand je vous dis que l’on peut facilement se tromper, avec tout cela !

Encore une longue soirée en perspective, dimanche soir : les vainqueurs hurleront leur joie, les vaincus se féliciteront de la belle et courageuse campagne menée, tous clameront leur belle unité retrouvée, mais les plus nombreux seront les « couillonnés » Pardon pour la grossièreté du mot, mais aucun autre ne me vient à l’esprit.

Entre Martine et « Flamby » Le grand Amour…

UN CONCERT DE JAZZ A NE PAS MANQUER

Organisé par le Lion’s Club féminin Terre d’Aude au profit de la petite enfance et des restos du coeur de Carcassonne, Alain RATTIER et le « Quartet Idéal » donneront un concert « hommage à Sidney BECHET » ;

Qui est Alain RATTIER ?

Tromboniste , émule de Glen Miller; Très jeune il découvre le classique au conservatoire de Toulouse, puis le Jazz à Nimes; il va découvrir le monde en faisant du Jazz à la Nouvelle Orléans à six reprises, puis à Los Angeles à trois reprises, dans les grands hôtels Méridiens.

Pourquoi « Idéal Quartet » ?

Quatre solistes aux rôles alternatifs:

-Le Banjo fait les harmonies, le rytme, les solos

-Le souba pour les basses ou pour exposer un couplet ou un thème

-Le trombonne: au son chaud et feutré,alterne soutient et met en valeur le soliste

-Le saxo soprano ou « carotte » à la sonorité puissante et porteur des principaux thèmes , reste néanmoins en contre point pour laisser la place aux autres partenaires.

Une manifestation à ne manquer sous aucun prétexte