PQR : PRESSE QUOTIDIENNE REGIONALE

PQR : PRESSE QUOTIDIENNE REGIONALE

Chacun ou chacune d’entre nous établissent au fil de leur vie, un moment privilégié dans la journée qui se transforme au fil du temps en rituel. Le mien est simple : il se situe entre 7 heures et 7h30 le matin et pendant cette demi heure, je ne parle pas je n’entends rien, je n’écoute rien. Je suis devant internet et j’épluche scrupuleusement, nos journaux locaux: l’ Indépendant, Midi Libre, la Dépêche du Midi.

Ouverture du festival, CET de Lassac, conseil municipal, communauté d’agglo, etc. etc., j’ai même été surprise de découvrir que certains parlent à ma place sans demander mon avis bref…extraordinaire

Une partie de mes billets de ce mois ont d’ailleurs été largement inspiré des informations de nos quotidiens régionaux ;

  • Dans la rubrique culture,ces derniers jours, on apprends que des centaines de billets gratuits sont distribués pour compléter ou garnir les gradins de certaines représentations (Bartabas et Don Juan) ce qui montre combien est rigoureuse la gestion des spectacles du festival, et que cet etat de fait doit faire plaisir a ceux qui ont payé plein pot…( ne pourrait-on pas imaginer par exemple des tarifs moins prohibitifs permettant au plus grand nombre de profiter des spectacles de qualité; étonnant qu’une municipalité de gauche n’y ai pas pensé).
  • On y apprends aussi que l’opposition municipale est punie de distribution de billets gratuits pour ne pas avoir voté le budget des « festivités » ; sur ce chapitre deux choses sont scandaleuses, la première est que des élus réclament des billets gratuits, la seconde c’est qu’une majorité punisse son opposition qui a utilisé son droit de vote dans un principe démocratique ; cette attitude fait montre d’une intolérance , d’une suffisance, d’une connerie que seule la gauche peut se permettre sans engendrer de scandale ; j’imagine ce qui serait arrivé si, par le passé, la droite avait eu cette prétention… chapeau les démocrates !
  • Pour ce qui concerne le Centre d’Enfouissement Technique de LASSAC que l’on dit aujourd’hui mort né vous comprendrez bien que je ne peux que me réjouir de cet etat de fait. Cela fait maintenant prés de cinq ans, que je ne cesse de dénoncer le scandale financier, écologique technique et humain que représentait la solution LASSAC ; Je me rends compte aussi que sans vergogne, élection approchant oblige, tous se félicite de cette situation.

Pourtant tout le monde n’a pas toujours été très clair dans l’affaire (voir lettres de notre député en pièce jointe) Et a cet instant pour l’avoir rudoyé et combattu sur ce sujet, je pense au Président Marcel RAYNAUD qui doit avec amertume se sentir bien seul, devant la fuite de ses « camarades »; Je pense aussi à Raymond qui avait entamé le combat.

  • Dans la rubrique communauté de communes, j’ai lu aussi que les impérialistes communautaires refusaient le découpage préfectoral, pour un manque de cohérence;

l’ex CAC devenue terres d’audace est confortée par le dernier conseil municipal de Carcassonne, critiquant le représentant de l’Etat pour avoir réduit un projet d’agglo de cent communes a un regroupement d’une soixantaine, pour cause de participation de l’état qui ne finance que si le regroupement représente au moins cent mille habitants.

Sur ces points les conseillers municipaux communistes qui n’ont pas voté ce sont fait tancer par Monsieur le Maire en personne.

Mais pour financer quoi au fait, sur quel projets, et de plus es-ce qu’une communauté tentaculaire centralisatrice, peut répondre aux spécificités de communes rurales, ruralité que d’aucun revendique selon les opportunités électorales (cf campagne des cantonales) ;

  • Alors cohérence cohérence cohérence inutile de sauter comme un cabri sur son siège en criant cohérence, car de cohérence il n’y a point sur l’ensemble des sujets, ou du moins on ne l’aperçoit point à moins que l’on considère inutile,aux peu d’ intelligents que nous sommes, de donner des explications cohérentes justement.
  • Sur le plan de la politique départementale, inutile dorénavant de se déplacer à LOURDES, le plateau de grazailles devient le deuxième endroit de France ou malades et paralytiques pourront se rendre dans l’espoir d’une guérison, en effet le nouveau patron du département et son trésorier ont réussi le miracle : un excédent de 55 millions d’euros, une paille.. « Contribuables audois, soyez bénis ! pourvou qué ça duré ! »
  • Sur le plan National, on est peinard, le plein est fait : Manuel, Arnaud, Ségolène, François et Martine qui ho ! Surprise vient de rejoindre en l’absence de Dominique les prétendants à l’investiture, sont dans les startings blocs.

On est peinard dis-je car si jamais un jour, une de ces cinq personnalités arrivaient à la Présidence de la République, nous serions vite condamnés à nous retrouver dans la situation de la Grèce ; Si paraît-il Sarkozy a fait « souffrir le peuple de France » on pourra compter sur un de ces cinq pour l’achever. Ce jugement ne porte pas que sur la qualité des personnes, mais sur l’abscence totale d’un projet réaliste et rassurant pour notre pays; A gauche on ne peut se passer de faire de la politique et du dogme, et je conteste de plus en plus à la gauche d’être un mouvement humaniste et social.

  • Par contre on n’est inquiet pour ce qui concerne le mode d’organisation des primaires pour que soit désigné le candidat PS à l’election présidentielle, On peut effectivement s’interroger.

Pour organiser une primaire « ouverte » à tous les sympathisants socialistes, y compris ceux qui ne sont pas encartés, le PS a en effet décidé de se procurer les listes électorales Sur la base de ces listes, le PS va, au fil des votes, pouvoir composer un fichier des votants socialistes. Il ne s’en cache d’ailleurs pas : Arnaud Montebourg, dans son rapport de la commission sur les primaires de juin 2009, écrivait ainsi que « l’objectif est de constituer un fichier de sympathisants ».

Mais, sur ses listes électorales, risque d’apparaître, en regard du fichier de sympathisants, un fichier « négatif » des opposants ou des indifférents qui ne seront pas allés voter.

Ces personnes sont en droit de se demander si la primaire socialiste ne va pas aboutir à un fichage de leurs opinions politiques, ce qui serait en contradiction avec nos principes républicains selon lesquels « nul ne doit être inquiété pour ses opinions » (article 10 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen) et « le suffrage est (…) toujours universel, égal et secret» (article 3 de la Constitution de 1958).

De simples citoyens ou agents municipaux de villes socialistes, qui ne comptent pas participer aux primaires, craignent que l’existence d’un tel fichier n’entraîne sur eux des pressions.

A l’expérience de ce qui se passe, se sera certainement le cas. Or, aujourd’hui, toutes les garanties ne sont pas réunies.

  • Par contre très heureuse de l’accession de Christine LAGARDE à la direction du FMI ; On change de genre si on ne change pas de nationalité, et pour ma par je suis fière d’une part de la nomination d’une femme et d’autre part que cette femme ait été ministre du Budget de l’économie et des finances pendant le quinquennat du Président SARKOZY, ce qui prouve que la communauté internationale reconnaît, elle, la compétence, le sérieux et le travail accompli par notre ministre.

La seule chose qu’ont tenté de faire les socialistes sur ce sujet c’est de lui mettre sur le dos l’affaire TAPIE au lieu de faire corps et de soutenir un de nos compatriotes appelé a ces hautes fonctions. En parenthèse la droite avait soutenu la candidature Strauss-Kahn à l’époque, mais vouloir demander un peu d’abstraction et de hauteur de vue à la gauche c’est comme vouloir demander à ce que tout le monde soit intelligent ; On ne s’y risquera pas.

Merci à notre PQR, Je vous donne rendez-vous pour d’autres commentaires dans quelques jours.


Quelques échanges de correspondances concernant le problème des déchets