PAUL LACOMBE PAR MARTIAL ANDRIEU

Dans le cadre des conférences organisées par l’Ordre National du Mérite, Martial ANDRIEU est venu présenter au public Carcassonnais les recherches qu’il mène depuis plusieurs année sur Paul LACOMBE et qui en fait son biographe.

Martial ANDRIEU Et Jacques MIQUEL

Illustré par la diffusion de quelques extraits des oeuvres de ce compositeur, qui préféra rester dans sa ville natale que de succomber aux appels de la vie parisienne, Martial Andrieu nous fait découvrir cet homme contemporain de Gabriel FAURE ,de MASSENET, et ami de Georges BIZET, compositeur de musique de talent reconnu par ses pairs, et symbole de la musique romantique Française de la fin XIXème et du début du XXème siécle.

« Carcassonne lui a consacré une rue, une maternelle et un plateau, mais intérrogez un Carcassonnais pour savoir qui est ce Paul LACOMBE, vous avez peu de chance d’avoir une réponse »

Paul Lacombe est un compositeur né le 11 juillet 1837 à Carcassonne et mort le 4 juin 1927 (à 89 ans) également à Carcassonne

En 1871, Lacombe devient un des membres fondateurs de la Société nationale de musique où il fera très souvent entendre ses œuvres.

À partir de ces années suivant la guerre de 1870, il ne cessera de composer des trios, symphonies, quatuors et de nombreuses pièces pour piano. En 1887, l’Académie des beaux-arts lui décerne le Prix Chartier pour sa musique de chambre.

Il sera joué régulièrement aux concerts Colonne et Pasdeloup. Sa musique fort appréciée par ses pairs, ne passera pas à la postérité car Lacombe n’a jamais voulu quitter Carcassonne pour Paris.

Seule, l’Aubade printanière composée pour le Casino de Bagnères de Bigorre connaîtra un grand succès populaire, bien loin de la réelle valeur des plus de 150 autres compositions du maître.

En 1901, il est élu à l’Académie des beaux-arts et promu Chevalier de la Légion d’honneur.

Paul Lacombe meurt dans la nuit du 4 au 5 juin 1927 à Carcassonne dans sa maison de la rue Aimé Ramond. Il est ensuite inhumé au Cimetière Saint-Michel de la ville.

Le 21 juillet 1929, une souscription permet l’édification d’un monument à sa mémoire dans sa ville natale.

La ville de Carcassonne lui a rendu hommage en juin 1984 au travers d’une grande exposition à la bibliothèque municipale et un concert dans la cour de l’hôtel de ville.

Une conférence suivie d’un récital de ses plus belles mélodies a été donné le 28 juillet 2010 par Martial Andrieu (ténor et biographe du compositeur) dans le cadre du Festival de Carcassonne.

En 2011, Christine Tranchant enregistre un CD auto-produit de pièces pour piano, premier enregistrement d’œuvres du compositeur.

TIENS REVOILA JEAN-CLAUDE

« Le groupe socialiste à l’Assemblée Nationale auquel j’appartiens a proposé, le 24 mars 2011, une loi en faveur d’un bouclier rural au service de territoires d’avenir. Quelques jours après le premier tour des élections cantonales, le Parti socialiste a appelé les parlementaires de tous bords à voter ce projet pour montrer aux Français qu’ils ont entendu leurs préoccupations et leurs attentes. Face à nos propositions concrètes pour redéfinir la politique d’aménagement des territoires ruraux centrées sur l’équité de traitement de nos concitoyens, la majorité a joué la politique de l’autruche. Le monde rural est une richesse vitale pour la France. Les Français aspirent aujourd’hui à vivre dans des territoires apaisés, offrant une qualité de vie que seule la proximité des services publics peut garantir. Proximité et adaptabilité des services publics, soutien aux créativités locales, sécurisation des parcours professionnels des entrepreneurs du monde rural, obligation de transparence bancaire relative aux investissements sur les territoires; Rien ne trouve écho dans la majorité UMP. »

Ainsi débute le papier pour le moins dogmatique de notre député de la première circonscription.

Voyons voir n’y aurait-il pas des élections à l’horizon ? Bon sang mais c’est bien sur 2012 élections législatives, Jean-Claude sort du bois et s’interresse à nouveau aux territroires ruraux, quatre ans apres il découvre qu’autour de Carcassonne il y a des villages qui ont votés pour lui et lui ont assuré un mandat de député;

Mandat pour quoi faire ??? sera -t-il a nouveau candidat pour cinq ans de plus, les paris sont ouverts….