LASSAC : LE PLAN DEPARTEMENTAL D’ELIMINATION DES DECHETS RETOQUE .

Annulation du plan départemental d’élimination des déchets ménager et assimilés de l’Aude

Le tribunal administratif de Montpellier a fait connaître le jugement prononçant l’annulation du plan départemental d’élimination des déchets et assimilés de l’Aude.(PDEDMA)

Tous les opposants au projet de création d’une méga décharge d’ordures ménagères à Lassac se félicitent d’une telle annulation par les juges, plan qui a été échafaudé sur le choix du site de Lassac dans des conditions douteuses ;

Mais pour reprendre une expression familière aux accrocs du jeu, « Les jeux sont fait et rien ne va plus » car dans la foulée ce même tribunal administratif a annulé la délégation de service public attribuée par le sydom de l’ouest Audois a « SECHE environnement ».

Je me souviens d’avoir rencontrer il y a quelques années (2007) le Président FRAYSSE, alors président de l’association « terre d’Orbiel » , qui se désespérait d’un tel projet et surtout des conditions plus que douteuses dans lesquelles il avait été élaboré et surtout falsifié pour être présenté aux Maires des communes concernées.

Certes le combat n’est pas fini pour François ESPUCHE et son équipe, qui continuent à suivre ce dossier sensible et douloureux

Mais il ne fait plus de doute que ce projet a du plomb dans l’aile et c’est très bien comme cela.

Mais le plus scandaleux dans cette affaire, c’est la façon dont les responsables élus socialistes Audois, dans leur tour d’ivoire du conseil général ont menés le dossier. Et ce qui est rassurant aujourd’hui c’est la façon dont la justice les renvoie devant leurs responsabilités.

Il faudra pour l’Aude un plan d’élimination des déchets. C’est évident ; je rappelle qu’il fut un temps ou un Maire nommé Raymond CHESA avait fait des propositions pour l’élimination de ces déchets, par l’incinération.

Critiqué pour ce choix, mais surtout parce qu’il n’était pas socialiste, ses préconisations furent « enterrées ».Il faudra se rendre à l’évidence et se repencher sur cette solution qui depuis quelques année a bien évoluée sur le plan de la pollution, mais quelque soit le procédé il faudra traiter ce dossier avec transparence et honnêteté. C’est le moins que l’on doit aux habitants de ce département.