TOUS MES VOEUX POUR 2011

Pour la première fois depuis plus d’une décennie, c’est libre de tout mandat politique que je termine une année qui aura été pour moi celle de la transition, et des choix.

Je ne me suis plus exprimée sur un plan politique depuis le résultat des régionales, car je ne veux à aucun moment, bien que sollicitée de nombreuses fois, prendre parti et gêner ceux qui sont en charges des responsabilités, et qui préparent les futures échéances électorales.

Cela ne m’empêche pas, bien au contraire de me tenir informé et de suivre scrupuleusement ce qui se passe sur le plan local, départemental, régional, ou national.

Certes j’ai refermé un chapitre du livre mais je n’ai pas fermé le bouquin.

Mais en cette période bien particulière des fêtes de fin d’année, moment privilégié ou quand on le peut chacun et chacune d’entre nous se resserre autour des siens, de la famille et des amis, je pense aussi à tout ceux que la vie n’épargne pas, qui sont seuls ou qui ne peuvent partager la joie d’être réunis où entourés.

A toutes et à tous, je souhaite que 2011 soit l’année de tous les bonheurs et qu’une bonne santé vous donne l’énergie pour réaliser vos rêves

L’EPOUSE DE RAYMOND COUDERC EST DECEDEE

Françoise COUDERC épouse de Raymond COUDERC Sénateur Maire de BEZIERS est décédée, dans la nuit de Vendredi à Samedi des suites d’une longue maladie.

Femme discrète et femme de coeur, très présente au coté de sa famille et de son mari dans les moments difficiles,elle laissera le souvenir de sa générosité et de son courage.

A Raymond, à ses filles, j’adresse mes condoléances les plus sincères,et le témoignage de mon soutien.

LASSAC : LA MEMOIRE SELECTIVE DU CONSEIL GENERAL

Il est un devoir pour des élus de dire la vérité.

Pour ce qui concerne le Plan Départemental d’Elimination des Déchets Ménagers, le conseil général a vilipendé par voie de presse, en des termes grotesques, la position de l’UMP Audoise qui se félicitait du rejet, par le tribunal administratif de Montpellier, du PDEDMA.

La majorité départementale, responsable de ce fiasco administratif, technique et financier, allant même faire croire qu’a l’époque, les élus de l’opposition dont Raymond CHESA était le chef de file, avaient donné leur accord sur ce projet….

Je me souviens d’une réunion au sein du bureau de la comunauté d’Agglomération ou je déclarais que le département avait perdu 10 ans avec le projet de Lignairolles et qu’il allait perdre 10 ans de plus avec LASSAC: Je ne me suis pas trompé sur le sujet; Et pour parfaire mon argumentation, vous trouverez ci-dessous deux courriers que Raymond a adressé, l’un à Louis FRAYSSE président de « Terre d’Orbiel » et l’autre à Marcel RAYNAUD en personne.

Ces courriers datés de Juillet et d’Octobre 2004, soit quatre mois avant le décés de Raymond, marquent le découragement de ce dernier, face à un problème qui ne trouvait aucune solution. Affaibli par sa maladie, il lui était difficile de trouver les forces pour lutter; mais il ne fait aucun doute qu’il n’aurait jamais capitulé en d’autres circonstances.

Une façon de rendre à César…

LASSAC : LE PLAN DEPARTEMENTAL D’ELIMINATION DES DECHETS RETOQUE .

Annulation du plan départemental d’élimination des déchets ménager et assimilés de l’Aude

Le tribunal administratif de Montpellier a fait connaître le jugement prononçant l’annulation du plan départemental d’élimination des déchets et assimilés de l’Aude.(PDEDMA)

Tous les opposants au projet de création d’une méga décharge d’ordures ménagères à Lassac se félicitent d’une telle annulation par les juges, plan qui a été échafaudé sur le choix du site de Lassac dans des conditions douteuses ;

Mais pour reprendre une expression familière aux accrocs du jeu, « Les jeux sont fait et rien ne va plus » car dans la foulée ce même tribunal administratif a annulé la délégation de service public attribuée par le sydom de l’ouest Audois a « SECHE environnement ».

Je me souviens d’avoir rencontrer il y a quelques années (2007) le Président FRAYSSE, alors président de l’association « terre d’Orbiel » , qui se désespérait d’un tel projet et surtout des conditions plus que douteuses dans lesquelles il avait été élaboré et surtout falsifié pour être présenté aux Maires des communes concernées.

Certes le combat n’est pas fini pour François ESPUCHE et son équipe, qui continuent à suivre ce dossier sensible et douloureux

Mais il ne fait plus de doute que ce projet a du plomb dans l’aile et c’est très bien comme cela.

Mais le plus scandaleux dans cette affaire, c’est la façon dont les responsables élus socialistes Audois, dans leur tour d’ivoire du conseil général ont menés le dossier. Et ce qui est rassurant aujourd’hui c’est la façon dont la justice les renvoie devant leurs responsabilités.

Il faudra pour l’Aude un plan d’élimination des déchets. C’est évident ; je rappelle qu’il fut un temps ou un Maire nommé Raymond CHESA avait fait des propositions pour l’élimination de ces déchets, par l’incinération.

Critiqué pour ce choix, mais surtout parce qu’il n’était pas socialiste, ses préconisations furent « enterrées ».Il faudra se rendre à l’évidence et se repencher sur cette solution qui depuis quelques année a bien évoluée sur le plan de la pollution, mais quelque soit le procédé il faudra traiter ce dossier avec transparence et honnêteté. C’est le moins que l’on doit aux habitants de ce département.