IL Y A QUARANTE ANS…

La stèle du général, errigée face au portail des jacobins a été fleurie par deux fois ce 9 novembre 2010.

une première fois par les élus de la municipalité de Carcassonne et une deuxième fois en fin de soirée, par les responsables élus de l’UMP entourés par les militants et sympathisants.

Il y a quarante ans, le glas sonnait sur Colombey les deux églises.

Le glas sonnait sur la France. La France venait de perdre le premier d’entre eux ; Le seul sans doute qui l’ait tant aimé.

Tout sera dit, tout sera écrit sur le général de Gaulle, tous ou presque s’en réclameront, mais le visionnaire qu’il a été manque à jamais à la France.

Alors ce soir, je ne dis rien, je me recueille, je contiens l’émotion, je respecte, et en ces temps troublés ou l’on a perdu la réflexion, ou l’égoïsme est légion, ou le temps ne compte pas, ou l’homme ne compte pas, ou le monde s’enivre d’aller trop vite, et oublie son histoire.

Quand j’entends que des élèves d’un lycée portant le nom du général ne connaissent pas De Gaulle, alors je pense à la France et j’ai peur… mais j’espère, j’espère que sous ce chêne que nous,alors jeunes militants avons planté, le message du Général de Gaulle et sa passion pour la France restera à jamais dans nos mémoires.