RUMEURS ET SPECULATIONS

J’avais décidé de ne pas intervenir au sujet des élections internes de l’ump.

Je souhaite dans ce billet faire simplement un rappel au règlement concernant les membres des comités de circo et l’élection à la présidence départementale.

La presse et la rumeur annonce et spécule sur différents candidats potentiels.

Il faut simplement précisér que :

Pour être candidat à la présidence départementale de l’UMP il faut :

-Etre membre du comité départemental, émanation des comités de circonscription en tant que membre élu ou en qualité de membre de droit.

Voir ci-dessous extraits des nouveaux statuts de l’UMP et du nouveau règlement intérieur.


• Article 7 Les Comités Départementaux sont composés de l’addition des comités de circonscription du département à raison de deux membres élus pour un membre de droit.

Les comités de circonscription sont composés des membres de droit (membres du gouvernement, parlementaires, conseillers régionaux, conseillers généraux, maires et maires d’arrondissement de Paris, Lyon, Marseille, des conseillers d’arrondissement de Paris, ainsi que les adjoints des villes de plus de 30000 habitants) et de membres élus.

Le nombre de membres à élire dans chaque circonscription est proportionnel au nombre de ses adhérents dans la fédération.

Le Comité départemental Le Comité départemental réunit la totalité des membres des comités de circonscription. Il est présidé par le Président du Comité départemental élu en son sein.

"JOURS DE FETE ET JOURS DE DEUIL"

Aujourd’hui , 28 octobre, c’est jour de fête pour certains Français qui vont se répandre dans les rues en manifestations bruyantes mais inutiles.

On va brailler, insulter le Président et son gouvernement, et contester la loi sur les retraites qui a été définitivement votée hier.Pour la septième fois en quelques semaines , notre pays va subir perturbations et grèves qui désorganisent l’activité économique, au risque de lui porter un coup dont il aura beaucoup de mal à s’en remettre.

Le président de Ryanair vient de demander à la Commission Européenne d’interdire le droit de grève aux contrôleurs aériens. Les différents mouvements de grève de cette catégorie de personnel a coûté , en Europe, ( Belgique, Espagne et surtout la France), l’annulation de 2000 vols, des retards sur 12000 autres, perturbant 2.5 millions de voyageurs.Récemment, ce même patron a décidé de délocaliser sa plateforme de Marseille sur l’Espagne à compter de janvier prochain, supprimant ainsi 200 emplois directs et 1000 indirects.

Déjà l’an dernier, l’aéroport de Carcassonne avait senti le vent du boulet, puisqu’une menace de suppression immédiate de lignes avait été annoncée si les grévistes audois ne reprenaient pas le travail……..ce qui avait été fait le lendemain.Comme quoi la fermeté paie toujours!

Les raffineries en grève depuis un mois obligent le gouvernement à importer du pétrole, et le coût de cette opération a été répercuté aussitôt : 25% d’augmentation en 10 jours du fuel domestique, et les prix à la pompe se sont envolés comme chacun a pu le constater.

Le port de Marseille est toujours paralysé, et une centaine de tankers attendent au large que les grutiers de la CGT veuillent bien reprendre le boulot! Pendant ce temps, les armateurs et affréteurs déroutent leurs navires sur Gênes ou Barcelone, qui n’en demandaient pas tant et sont ravis de nous piquer travail et sous!

A l’heure ou Total vient d’obtenir le droit de fermer sa raffinerie des Flandres, et cherche à en fermer d’autres ,car trop nombreuses et de moins en moins rentables, nul doute que la prochaine à disparaître sera celle de Marseille.

Les éboueurs de Marseille ont rendu cette ville pestilentielle! Les dockers du port ont contraint des paquebots de touristes à se dérouter, privant le commerce local d’une manne financière dont ils avaient bien besoin.Les casseurs s’en donnent à coeur joie, détruisant et pillant le bien d’autrui. J’arrête là la longue liste des méfaits de la contestation sociale voulue et entretenue pas les syndicats et le PS.

Nous avons pourtant un exemple à méditer, celui de la Grèce: à vouloir vivre trop longtemps au dessus de ses moyens, ce pays a sombré et fait appel au FMI pour éviter la désastre, mais à quel prix! Comble de l’Histoire, c’est un gouvernement socialiste qui met en place une rigueur douloureuse pour sauver ce qui peut l’être. On nous dit que cela ne peut pas se produire en France…..à voir!! Tous les économistes sont très pessimistes quant aux conséquences attendues pour notre pays.

Les quelques jours de « fête » que nous venons de connaître , plombent de 0.1% le PIB.

Quand les jours de deuils nous toucheront, nous saurons qui remercier…………….