"LA PRESIDENCE DE L’UMP N’EST QUE SYMBOLIQUE"

Le renouvellement des instances départementales de l’ump se déroulera le 23 octobre prochain.

Ces instances sont renouvelables tous les trois ans normalement; mais pour cause de Présidentielles en 2012, le secrétaire national Xavier bertrand et les instances du mouvement ont décidé d’avancer d’une année le scrutin interne qui se déroulera donc au début de l’automne.

Ce scrutin rappelons le brièvement fait appel aux votes des militants pour désigner les délégués de circonscription, les conseillers nationaux et les comités de circonscription qui réunis en assemblée générale une fois élus , procèderont à l’élection du Président départemental.

Ces précisions étant faites, j’ai toujours estimé que les élections internes étaient pour l’UMP un temps fort de la vie politique car, il est important de donner la parole aux militants afin qu’ils désignent ceux qui paraissent les plus aptes à conduire , à dynamiser le mouvement.

Pour mémoire je rappelle ci dessous la teneur de mon intervention à la Cavayère en septembre 2008 lors de la présentation des candidats aux élections internes

« Ce qui nous rassemble aujourd’hui ce sont les élections internes de l’UMP De quoi s’agit-il ?

• D’élire pour trois ans des hommes et des femmes qui seront les représentants du mouvement.

• D’élire des militants qui veulent s’investir sur le terrain et participer à la défense de nos valeurs, en soutenant l’action du Président de la République et de son Gouvernement.

• D’élire des militants qui veulent participer à la structuration, à la consolidation et le redéploiement du mouvement dans l’Aude, dans une période extrêmement difficile, appelée à durer, et sur un territoire entièrement contrôlé par les socialistes.


• D’élire des militants qui vont consacrer beaucoup de leur temps à convaincre, recruter de nouveaux adhérents et fidéliser le corps électoral, en vue de prochaines échéances politiques majeures et déterminantes pour l’avenir de la droite républicaine.


Je tenais à rappeler ces points à tous ceux qui ont fait acte de candidature, et je me réjouis qu’ils soient nombreux, déterminés à s’investir en politique, pour la défense des idées auxquelles nous sommes très attachés.

Les écueils à éviter :

-Par le passé, le fonctionnement de notre mouvement n’a pas toujours été exemplaire, et nous en avons tous une part de responsabilité.

Ce que je vais vous dire ne concerne pas uniquement la première circonscription, je parle en tant que Présidente départementale du mouvement :

-Nous avons constaté que des militants une fois élu, n’assistaient à aucune réunion de comité de circo.

-Nous avons constaté que le but de certains élus était tout simplement de se prévaloir d’un titre, ça fait chic sur une carte de visite !, et de s’en servir à des fins personnelles.

-Nous avons constaté que pour certains, l’intérêt personnel passait avant l’intérêt général du mouvement.

-Nous avons constaté que les divisions internes étaient le jeu favori d’une fraction de nos militants, quitte à ridiculiser la droite et faire le grand bonheur des socialistes..

-Nous avons constaté un déséquilibre géographique dans la représentation de nos élus du mouvement : des territoires sous représentés, d’autres sur représentés, les grandes villes au détriment des petites et des campagnes. Je souhaite que le vote à venir rétablisse une plus grande égalité.

-Nous avons constaté, cause de nos échecs, que la désignation de nos candidats, trop tardive, leur formation politique, leur soutien et encadrement, n’étaient pas satisfaisants, et ce sera une des grandes tâches à mener à bien dans les années à venir, si nous voulons espérer des succès électoraux.

-Nous avons enfin constaté que l’important travail effectué par les uns pouvaient être réduit à néant par d’autres qui se l’approprie sans vergogne en faisant état de quelques prétentions injustifiées ou de dernière heure………C’est le meilleur moyen de décourager les besogneux actifs au profit d’ambitieux carriéristes……..

Vous l’aurez compris, je ne suis pas ici pour dire que tout va bien et qu’il faut continuer à fonctionner en l’état, comme si rien ne s’était passé depuis trois ans.

D’immenses chantiers, vitaux pour notre présence et notre représentativité, doivent voir le jour rapidement, dès la fin du processus électoral interne, et je vous invite, au moment du choix de vos candidats à tous les postes, de bien réfléchir : il ne s’agit pas de se faire plaisir, de régler quelques vieux comptes, mais bien d’élire des hommes et des femmes qui vont sérieusement travailler , s’investir, vous représenter dignement, défendre courageusement vos idées et valeurs, libres de toutes arrières pensées personnelles où claniques, afin que la droite audoise soit un véritable barrage à l’hégémonie toute puissante du PS.

L’enjeu est extrêmement important ; ne vous trompez pas sur sa signification, ne créez pas par votre vote des situations de blocage, et ayez comme unique motivation, d’élire des militants compétents, dévoués à notre cause, et à l’union de l’UMP. »

Récemment dans la presse, deux interventions l’une du Secrétaire départemental Michel PY et plus récemment le 5 de ce mois le délégué de la première circonscription gilles Icher déclaraient que: au sein de notre mouvement « la fonction de Président était purement honorifique », puisque selon les statuts, c’est le secrétaire départemental qui décide de la direction et des actions politiques du Mouvement.

Cela appelle de ma part plusieurs réflexions.

-Que se passe-t-il dans le cas ou le secrétaire départemental, n’en fiche pas une rame, est absent de toutes les situations délicates, et se contente d’apparaître dans les moments ou opportunément il peut tirer bénéfice non de son action mais de sa présence.

-Ou était le SD lors du travail effectué pour la préparation et le suivi des cantonales et des sénatoriales de 2008 ?

-Pourquoi l’UMP s’acharne t-elle à organiser des élections puisque, celui ou celle qui peut se prévaloir de la seule légitimité démocratique c’est à dire le président ne dispose que d’un poste dit « honorifique »

-Le secrétaire départemental est lui désigné par Paris, selon quel critère ; Sa capacité à gérer ou pour ses talents de courtisans. Dites- moi qu’elle est sa légitimité?

-Le redécoupage électoral des circonscriptions de l’Aude est loin d’être satisfaisant.

Vous irez expliquer à un militant résidant sur le canton sud que désormais, la permanence de sa circo est a Castelnaudary.

Vous irez expliquer à ce même militant qui aura à désigner son député, que son Maire est à Carcassonne mais que son député sera a quillan,à Limoux ou à Castelnaudary…

Quand Xavier Bertrand est arrivé, comme secrétaire national du mouvement il a suscité un grand espoir et un grand élan d’enthousiasme auprès des militants.

C’est homme a géré l’UMP en VRP: en coups de gueule, en coup d’esbroufe .

Il a fixé des objectifs sans structurer sans organiser ses équipes sans conforter et sans organiser son mouvement, entouré d’une cour d’intellectuels ou de sorciers, »ces créateurs du possible »(le scrutin de Carcassonne en est un exemple),qui ont refusé d’entendre les réalités du terrain.

Quand nous avons reçu Frédéric LEFEVRE porte parole de l’UMP en juin 2008, au cours de mon intervention j’ai attiré son attention sur nos ressentis en ces termes

« Au plus fort des campagnes des présidentielles et législatives nous avons compté en 2006-2007 près de 1900 adhérents. »

« Certes l’UMP nous a donné, comme a un VRP, un contrat d’objectif, mais vous savez aujourd’hui dans cette terre de mission qu’est notre département, c’est à la main que nous devons creuser notre sillon, que nous devons défricher pour convaincre, persuader entraîner et rassembler autour de nos idées, de notre projet, des hommes et des femmes enfermés depuis des décennies dans des réflexes et des habitudes politiques qui sont loin de nous être favorable »

« Et puis Fréderic nous ne serons de bon représentant de commerce que si le produit est bon, et parfois depuis l’élection de Nicolas Sarkozy il nous a été difficile d’expliquer un certain nombre de choses à nos compatriotes. »

« Enfin, ce n’est pas un hasard si le peuple d’Egypte a bâti ses plus merveilleux monuments, en les construisant sur leur base. Cela fait que nous pouvons toujours les admirer 40 siècles plus tard. Il me semble opportun que dans les cercles parisiens on n’oublie pas ses évidences »

.Qu’en est-il aujourd’hui….

Il faudra bien prendre la réalité en compte et avoir un comportement plus modeste et plus pragmatique, face aux évènements. Nicolas SARKOZY dans sa campagne des présidentielles souhaitait remettre les valeurs du travail et de l’effort au cœur des idéaux qui valorisent l’homme.


Toutes ses troupes n’ont pas entendu ou compris son message… domage