UNE MISSION SPECIALE POUR LES ELUS CARCASSONNAIS ??!!!…

Les élus carcassonnais emboitent-ils le pas à Georges FRECHE pour se rendre en chine pour une mission spéciale dans l’intérêt communautaire, autour d’une action de formation des élus dans le cadre de l’expo universelle de SHANGAÏ :

Comme brassage de vent on ne fait pas mieux, comme concept fumeux tous les records sont battus.

Non les élus locaux de droites n’auraient jamais osés faire cette démarche et justifier 10000 euros de budget pour une action très décalée, et dont les motifs paraissent planer à dix mille d’altitude.

Donnez nous le programme précis, faites nous connaître les objectifs détaillés de cette mission, présentez-nous les retombées escomptées pour la communauté d’agglo Carcassonnaise et pour ses habitants ; C’est le moins qui doit se faire pour garder un peu de crédibilité dans ce déplacement.

Le pavillon Français à l’expo universelle de shangaï

ALAIN JUPPE : DE BELCAIRE A CASTELNAUDARY

Après plus de quatre heures et demie de voiture, Alain JUPPE est arrivé sur le plateau de sault à Belcaire plus précisément ou son Maire et Président de l’AEMA (association des élus municipaux Audois) Emanuel BRESSON l’avait invité pour visiter les réalisations de la commune en matière de développement durable.

Près de 3 millions d’euros ont été investis pour reconvertir son économie locale sur les enjeux de la croissance verte, plusieurs dizaines de nouveaux emplois verts directs et indirects créés et/ou en perspective.

Les initiatives Développement Durable de Belcaire :

Belcaire et l’économie verte un village « Carbonne positif » à l’horizon 2020

Réseau de chaleur enterré avec chaufferie collective au bois énergie (plaquette) alimentant les principaux bâtiments municipaux (Gendarmerie, groupe scolaire, maison de retraite…)

Reconversion d’une friche industrielle en plateforme de stockage de plaquettes forestières

Relance de la filière bois par la valorisation des déchets forestiers (1ère nationale équipement de particuliers en chaudière individuelle bois)

Valorisation des circuits courts à tous les échelons de la commune : ex. rénovation et isolation thermique des bâtiments à partir des ressources locales issues des forêts (panneaux de bois, bardage…)

Création d’une ferme photovoltaïque sur toiture du bâtiment scolaire (400m2)

Lancement d’un éco quartier.

Enormément de monde pour accueillir l’ex premier Ministre de Jacques CHIRAC, seul manquait le soleil en ce Samedi matin.

Aux alentours de 12h45 Alain JUPPE reprenait la route pour Participer au Repas servi à Quillan, au restaurant la Chaumière ou une centaine de personnes parmi lesquelles Madame le préfet de l’Aude, des personnalités politiques, des représentants du monde économique.

Vers 15 heures Alain JUPPE se rendait à Limoux pour rencontrer les viticulteurs du Limouxin et déguster la Blanquette avec eux, avant de se diriger vers Castelnaudary ou l’attendait dans l’amphithéâtre de la société ARTERIS une centaine de personne pour participer au débat sur le développement durable. Jean François GLEIZES et son Président Jean-François RENOUX, ont accueilli Alain JUPPE, et lancé le débat sur les problèmes lié à l’environnement.

L’écologue jacques thomas en quelques phrases et exemples très concrets mettait en lumière les erreurs de comportement fatales à notre planète :

Une érosion normale des sols s’évalue à 40kg par hectare et par an. La suppression des zones humides ou du moins leur réduction à l’extrême font qu’aujourd’hui l’érosion des sols se mesure à concurrence de 150kgs à l’hectare et par an.

Autre exemple les problèmes de productivité de l’agriculture l’ont conduite à se passer de la biodiversité pour la remplacer par des substituts phosphatés. Or la pénurie planétaire de phosphate est annoncée pour dans 30 ans.

Déjà bien avant notre aire sous le règne de Nabuchodonosor, La Mésopotamie par des cultures inadaptées à épuisé son sol qui est devenu le désert Irakien.

Le non respect des sols, le non respect de la biodiversité a entrainé une inexorable perte de fertilité des sols.

Comme le déclarait Alain JUPPE il n’est plus questions d’attendre, il faut prendre en compte ces phénomènes pour les modifier, et l’un des points positif du grenelle de l’environnement a été de faire en sorte qu’agriculteurs et écologistes finissent par se parler et surtout finissent à 70% à se comprendre et à faire converger leur point de vue.

Jean-François Gleizes Président délégué d’ARTERIS allait dans ce sens en rappelant que depuis plusieurs années on allait vers des jachères, des assolements, et que dans plusieurs départements on repartait vers une reconstitution des zones humides (bocage) et vers une re prise en compte nécessaire de la biodiversité.

On ne peut plus pratiquer comme cela a été fait depuis plusieurs année, l’agriculture doit continuer à croitre car il y a de plus en plus de population à nourrir, mais il faut changer le type de croissance et changer la façon perverse de la « mesurer ». Il faut aussi convaincre les pays émergents à forte croissance mais aussi très pollueurs de prendre en compte ces phénomènes. Il faut moins se déplacer ou le faire intelligemment et « passer d’une société de gaspillage à une société de recyclage ». Ainsi concluait Alain JUPPE.

JOURNEE NATIONALE DES HARKIS

A Carcassonne comme partout en France, le 25 septembre est la journée Nationale des harkis.

Les autorités civiles et militaires étaient rassemblées samedi au monument aux morts place Davilla autour de la communauté harkis et de son Président Mustafa FERUDJI, pour honorer la mémoires de ceux qui aux cotés de l’armée Française ont combattus en Algérie.

Avant le dépôt de gerbe des personnalités présentes (Janine VINCENT représentant Monsieur le Maire, Marc DEBLONDE, représentant le Président du Conseil Général et Maryline MARTINEZ représentant le Président de la région Languedoc Roussillon) Le chef de Cabinet de Madame le Préfet de l’Aude donnait lecture du message de Monsieur Hubert FALCO, secrétaire d’Etat à la Défense.

Les harkis ont « droit à prendre pleinement place dans notre mémoire nationale ».

« La France n’a pas toujours pris la mesure des sacrifices que vous aviez consentis pour elle », a reconnu Hubert Falco dans son message à l’attention des Algériens ayant combattu aux côtés de l’armée française réunis pour la Journée nationale d’hommage aux harkis, la dixième depuis l’instauration de cette commémoration par Jacques Chirac.

Evoquant le sort « des milliers de harkis, restés en Algérie, sans armes et seuls face à leurs bourreaux » après l’indépendance, le secrétaire d’Etat déclare que « cela reste l’une des tragédies les plus éprouvantes de notre histoire nationale ».

« Longtemps, on a passé sous silence le sacrifice de ces hommes-là », a-t-il précisé avant d’ajouter : « Le temps est venu : ces hommes (…) ont droit à prendre pleinement place dans notre mémoire nationale ».

Plusieurs dizaines de milliers de harkis, parmi les quelque 200.000 supplétifs musulmans recrutés par l’armée française pendant la guerre d’Algérie, ont été désarmés après les accords d’Evian en 1962 et victimes de sanglantes représailles de la part des vainqueurs.

« Cette guerre a fait d’innombrables victimes et les plaies qu’elle a ouvertes ne sont pas toutes refermées », a déclaré Hubert Falco avant de reconnaître que, « pour cicatriser », « toutes ces mémoires blessées ont besoin de vérité historique et d’un travail de recueil de mémoire sincère, objectif et exhaustif ». Cela sera chose faite, a-t-il promis, avec l’installation le 19 octobre prochain, aux Invalides, de la Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie.

Voulue par l’ancien président Jacques Chirac, la création de cette fondation était inscrite dans la loi du 23 février 2005 « portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés ».

Le président Nicolas Sarkozy en avait relancé la création en 2007, estimant qu’elle pourrait « aider à la réconciliation des mémoires ».

L’UNION NATIONALE DES PARACHUTISTES FETE LA ST MICHEL A BROUSSE-VILLARET.

La section Audoise de l’ UNP a fêté la St MICHEL dans la petite commune de Brousse et Villaret succédant ainsi à SAISSSAC qui l’avait accueilli l’année dernière.

L’ UNP audoise et son Président le Chef de Bataillon Eric FOULATTIE tiennent à associer les populations de l’ensemble du département à leur fête , et chaque année c’est dans une ville ou un village différents que l’UNP et ses membres se déplacent pour cette cérémonie. L’accueil qui leur est réservé est toujours chaleureux.

C’est une tradition aussi pour les paras d’honorer leur st Patron, il en est ainsi depuis 1949,puisqu’a cette date, c’est a HANOÏ qu’a eu lieu la première messe établissant ainsi une tradition qui se perpétue depuis maintenant 61 ans.

A l’issu de la messe qui s’est déroulé dans la petite église de Brousse, Madame le Maire, Danièle NICOLAOU et le président de l’UNP ont déposé une gerbe au monument aux morts de la commune, honorant ainsi, l’ensemble des victimes tombées au champ d’honneur.

Nous reproduisons ci-dessous l’intégralité du discours prononcé par Madame le Maire devant la stèle du Monument.

 »C’est avec quelques jours d’avance que la section Audoise de l’Union Nationale des Parachutistes a décidé de célébrer St Michel, son St patron dans notre village de Brousses et Villaret. Sachez que c’est pour nous un honneur de vous accueillir et fêter ainsi ensemble la 61ème St Michel officielle, puisque de mémoire la première a eu lieu le 29 septembre 1949 à Hanoi en Indochine.

Je sais ce que représente pour vous, chaque année cette commémoration, ce jour sacré.

Je sais qu’il vous permet de vous souvenir d’abord de la foi de vos anciens qui ont sacrifié leur vie parce qu’ils ont voulu aller jusqu’au bout de leurs convictions.

Je sais qu’il vous permet de vous imprégner ensuite de la foi de ceux qui vous ont précédés plus récemment et qui ont tracé la voie, façonné le moule, forgé la cohésion, commandé avec charisme des hommes et des femmes d’une trempe d’acier.

Je sais qu’il vous permet de demander à l’Archange St Michel dans votre magnifique prière du parachutiste, une foi inébranlable pour que, dans votre vie de tous les jours, la force et le courage soient précédés de cette dimension spirituelle qui est indispensable à tout parachutiste, à tout homme sain, celle qui permet de servir coûte que coûte, celle qui permet de vivre et le cas échéant de mourir debout.

Je sais enfin que ce jour sacré, vous permet d’honorer tous les paras tombés au champ d’honneur. Force d’élite, fer de lance de notre belle armée, vous avez de tous temps toujours payé un lourd tribut. Sur les 111 morts du Liban, 82 étaient des parachutistes ; plus de 80 % c’est énorme. Sur les 47 morts d’Afghanistan, 23 étaient des parachutistes ; 50% de l’effectif, pour ne citer que ces deux conflits majeurs Récemment encore, St Michel vient d’en accueillir un sous ses ailes protectrices, le Cne Mezzasalma ; cette année pour la première fois, il fêtera St Michel dans le ciel, auprès de son Archange. D’ailleurs, Richard lors de son homélie a bien dit : »Lorenzo, tu évolues maintenant dans le ciel, sans parachute. Tu parles aux anges et aux archanges, tu causes avec St Michel notre St patron » je ne doute donc pas qu’en ce moment il nous regarde.

Eric, merci du fond du cœur de l’honneur que tu nous fais avec tous les anciens paras d’avoir choisit Brousses et Villaret, petit village de la montagne noire pour célébrer dans l’amitié, le souvenir et le recueillement cette 61 ème fête de la St Michel, où, par la même occasion vous avez aussi rendu hommage à tous les enfants du village tombés au champ d’honneur lors des derniers conflits mondiaux ; nous en sommes tous très touchés. Merci.. »

La commune comme il est de coutume invita l’ensemble des participants et les habitants du village à boire le verre de l’amitié.

C’est enfin au foyer de la localité qu’a été servi le traditionnel repas qui clôture cette manifestation.

Il faut signaler qu’au cours du diner une tombola a été organisée dont les profits sont allés pour moitié à l’association locale qui s’occupe de la conservation et de la réfection de l’église et pour moitié à l’entre-aide parachutiste.

A MONTPELLIER LE THEATRE D’HELIOS A RECU SES STATUES

Nous voilà rassuré il n’y aura pas la statut de Joseph Staline au coté de celles de Jaurès Lénine Roosevelt De Gaulle et Churchill.

C’est le Président de l’agglo de montpellier en personne qui l’a déclaré lors de l’inauguration du « Théatre d’Hélios*» située au cœur de l’ODYSSEUM, ce vaste espace culturel et commercial de Montpellier.

Il en a même expliqué les raisons, a travers Erasme. Est-ce que l’histoire c’est la morale ou la froide politique. Mais pas de Staline « par respect pour les 25 millions de russes qu’il a envoyé au goulag ». C’est parfois utile de se rappeler ces faits.

Mais pour ce spécialiste de la provocation, pour cet adepte de l’autocratie, qui fut aussi un brillant universitaire, les fantasmes mégalomaniaques coutent chers aux habitants de l’agglomération Montpelliéraine. 1.800.000 euros, pour la petite histoire cela fait 11.807.226 francs et pour le fun 1.180.722.600 anciens francs ( Plus d’un milliard de centime) Certes cet argent a été réinjecté dans l’économie régionale, mais gouverner c’est aussi gérer dans l’intelligence le raisonnable et surtout l’utile par les temps qui courent

Qui aujourd’hui que ce soit dans les rangs de la gauche ou de la droite est en mesure de contester. Tout le monde tremble de ses colères et tout le monde ris de ses mises en boite et de ses insultes, tout le monde va au théâtre, car quand JOJO est la le spectacle est assuré

Mais Chut ne parlons pas trop fort…On pourrait nous entendre…

GEORGES BONNAFOUS EST DECEDE

C’est avec une profonde émotion que nous avons appris, ce vendredi, à l’aube , le décès à l’âge de 59 ans,de Georges Bonnafous, l’imprimeur du plateau de Grazailles, à Carcassonne.

C’était une personnalité carcassonnaise, avec sa gouaille et son coeur d’or. Il avait le verbe haut, il était une figure de la vie locale.

Chasseur devant l’éternel, il avait appartenu un temps au mouvement « Chasse pêche-nature », mouvement qu’il voulait relancer à Carcassonne.

Georges vient de tirer sa révérence.

Par la même il nous fait une dernière mais mauvaise surprise.

Membre de la commission taurine municipale, nous avions travaillé récemment ensemble pour la dernière ferria. Il s’est fait une joie de sa réussite, et parlait de l’avenir de la tauromachie avec optimisme et espoir.

Nos deux familles se trouvent liées par une amitié ancienne et solide, construite au fil des parties de chasse et des aventures électorales.

Il est des vides qui ne se comblent pas, il s’est envolé pour les chasses éternelles, et retrouvera sans nul doute son ami Raymond, et lui racontera à sa manière l’actualité locale.

A Claude, son épouse, à ses enfants , Sophie et Stéphane, à ses frères, Yves, Louis et Jeannot, à la famille affectée par cette disparition subite, nous présentons nos condoléances, et nous les assurons de notre amitié

"LA PRESIDENCE DE L’UMP N’EST QUE SYMBOLIQUE"

Le renouvellement des instances départementales de l’ump se déroulera le 23 octobre prochain.

Ces instances sont renouvelables tous les trois ans normalement; mais pour cause de Présidentielles en 2012, le secrétaire national Xavier bertrand et les instances du mouvement ont décidé d’avancer d’une année le scrutin interne qui se déroulera donc au début de l’automne.

Ce scrutin rappelons le brièvement fait appel aux votes des militants pour désigner les délégués de circonscription, les conseillers nationaux et les comités de circonscription qui réunis en assemblée générale une fois élus , procèderont à l’élection du Président départemental.

Ces précisions étant faites, j’ai toujours estimé que les élections internes étaient pour l’UMP un temps fort de la vie politique car, il est important de donner la parole aux militants afin qu’ils désignent ceux qui paraissent les plus aptes à conduire , à dynamiser le mouvement.

Pour mémoire je rappelle ci dessous la teneur de mon intervention à la Cavayère en septembre 2008 lors de la présentation des candidats aux élections internes

« Ce qui nous rassemble aujourd’hui ce sont les élections internes de l’UMP De quoi s’agit-il ?

• D’élire pour trois ans des hommes et des femmes qui seront les représentants du mouvement.

• D’élire des militants qui veulent s’investir sur le terrain et participer à la défense de nos valeurs, en soutenant l’action du Président de la République et de son Gouvernement.

• D’élire des militants qui veulent participer à la structuration, à la consolidation et le redéploiement du mouvement dans l’Aude, dans une période extrêmement difficile, appelée à durer, et sur un territoire entièrement contrôlé par les socialistes.


• D’élire des militants qui vont consacrer beaucoup de leur temps à convaincre, recruter de nouveaux adhérents et fidéliser le corps électoral, en vue de prochaines échéances politiques majeures et déterminantes pour l’avenir de la droite républicaine.


Je tenais à rappeler ces points à tous ceux qui ont fait acte de candidature, et je me réjouis qu’ils soient nombreux, déterminés à s’investir en politique, pour la défense des idées auxquelles nous sommes très attachés.

Les écueils à éviter :

-Par le passé, le fonctionnement de notre mouvement n’a pas toujours été exemplaire, et nous en avons tous une part de responsabilité.

Ce que je vais vous dire ne concerne pas uniquement la première circonscription, je parle en tant que Présidente départementale du mouvement :

-Nous avons constaté que des militants une fois élu, n’assistaient à aucune réunion de comité de circo.

-Nous avons constaté que le but de certains élus était tout simplement de se prévaloir d’un titre, ça fait chic sur une carte de visite !, et de s’en servir à des fins personnelles.

-Nous avons constaté que pour certains, l’intérêt personnel passait avant l’intérêt général du mouvement.

-Nous avons constaté que les divisions internes étaient le jeu favori d’une fraction de nos militants, quitte à ridiculiser la droite et faire le grand bonheur des socialistes..

-Nous avons constaté un déséquilibre géographique dans la représentation de nos élus du mouvement : des territoires sous représentés, d’autres sur représentés, les grandes villes au détriment des petites et des campagnes. Je souhaite que le vote à venir rétablisse une plus grande égalité.

-Nous avons constaté, cause de nos échecs, que la désignation de nos candidats, trop tardive, leur formation politique, leur soutien et encadrement, n’étaient pas satisfaisants, et ce sera une des grandes tâches à mener à bien dans les années à venir, si nous voulons espérer des succès électoraux.

-Nous avons enfin constaté que l’important travail effectué par les uns pouvaient être réduit à néant par d’autres qui se l’approprie sans vergogne en faisant état de quelques prétentions injustifiées ou de dernière heure………C’est le meilleur moyen de décourager les besogneux actifs au profit d’ambitieux carriéristes……..

Vous l’aurez compris, je ne suis pas ici pour dire que tout va bien et qu’il faut continuer à fonctionner en l’état, comme si rien ne s’était passé depuis trois ans.

D’immenses chantiers, vitaux pour notre présence et notre représentativité, doivent voir le jour rapidement, dès la fin du processus électoral interne, et je vous invite, au moment du choix de vos candidats à tous les postes, de bien réfléchir : il ne s’agit pas de se faire plaisir, de régler quelques vieux comptes, mais bien d’élire des hommes et des femmes qui vont sérieusement travailler , s’investir, vous représenter dignement, défendre courageusement vos idées et valeurs, libres de toutes arrières pensées personnelles où claniques, afin que la droite audoise soit un véritable barrage à l’hégémonie toute puissante du PS.

L’enjeu est extrêmement important ; ne vous trompez pas sur sa signification, ne créez pas par votre vote des situations de blocage, et ayez comme unique motivation, d’élire des militants compétents, dévoués à notre cause, et à l’union de l’UMP. »

Récemment dans la presse, deux interventions l’une du Secrétaire départemental Michel PY et plus récemment le 5 de ce mois le délégué de la première circonscription gilles Icher déclaraient que: au sein de notre mouvement « la fonction de Président était purement honorifique », puisque selon les statuts, c’est le secrétaire départemental qui décide de la direction et des actions politiques du Mouvement.

Cela appelle de ma part plusieurs réflexions.

-Que se passe-t-il dans le cas ou le secrétaire départemental, n’en fiche pas une rame, est absent de toutes les situations délicates, et se contente d’apparaître dans les moments ou opportunément il peut tirer bénéfice non de son action mais de sa présence.

-Ou était le SD lors du travail effectué pour la préparation et le suivi des cantonales et des sénatoriales de 2008 ?

-Pourquoi l’UMP s’acharne t-elle à organiser des élections puisque, celui ou celle qui peut se prévaloir de la seule légitimité démocratique c’est à dire le président ne dispose que d’un poste dit « honorifique »

-Le secrétaire départemental est lui désigné par Paris, selon quel critère ; Sa capacité à gérer ou pour ses talents de courtisans. Dites- moi qu’elle est sa légitimité?

-Le redécoupage électoral des circonscriptions de l’Aude est loin d’être satisfaisant.

Vous irez expliquer à un militant résidant sur le canton sud que désormais, la permanence de sa circo est a Castelnaudary.

Vous irez expliquer à ce même militant qui aura à désigner son député, que son Maire est à Carcassonne mais que son député sera a quillan,à Limoux ou à Castelnaudary…

Quand Xavier Bertrand est arrivé, comme secrétaire national du mouvement il a suscité un grand espoir et un grand élan d’enthousiasme auprès des militants.

C’est homme a géré l’UMP en VRP: en coups de gueule, en coup d’esbroufe .

Il a fixé des objectifs sans structurer sans organiser ses équipes sans conforter et sans organiser son mouvement, entouré d’une cour d’intellectuels ou de sorciers, »ces créateurs du possible »(le scrutin de Carcassonne en est un exemple),qui ont refusé d’entendre les réalités du terrain.

Quand nous avons reçu Frédéric LEFEVRE porte parole de l’UMP en juin 2008, au cours de mon intervention j’ai attiré son attention sur nos ressentis en ces termes

« Au plus fort des campagnes des présidentielles et législatives nous avons compté en 2006-2007 près de 1900 adhérents. »

« Certes l’UMP nous a donné, comme a un VRP, un contrat d’objectif, mais vous savez aujourd’hui dans cette terre de mission qu’est notre département, c’est à la main que nous devons creuser notre sillon, que nous devons défricher pour convaincre, persuader entraîner et rassembler autour de nos idées, de notre projet, des hommes et des femmes enfermés depuis des décennies dans des réflexes et des habitudes politiques qui sont loin de nous être favorable »

« Et puis Fréderic nous ne serons de bon représentant de commerce que si le produit est bon, et parfois depuis l’élection de Nicolas Sarkozy il nous a été difficile d’expliquer un certain nombre de choses à nos compatriotes. »

« Enfin, ce n’est pas un hasard si le peuple d’Egypte a bâti ses plus merveilleux monuments, en les construisant sur leur base. Cela fait que nous pouvons toujours les admirer 40 siècles plus tard. Il me semble opportun que dans les cercles parisiens on n’oublie pas ses évidences »

.Qu’en est-il aujourd’hui….

Il faudra bien prendre la réalité en compte et avoir un comportement plus modeste et plus pragmatique, face aux évènements. Nicolas SARKOZY dans sa campagne des présidentielles souhaitait remettre les valeurs du travail et de l’effort au cœur des idéaux qui valorisent l’homme.


Toutes ses troupes n’ont pas entendu ou compris son message… domage

LE REGIME DE RETRAITES

Le seul débat qui vaille, pour l’avenir,concernant les régimes de retraite ,est celui de savoir si les réformes engagées par le gouvernement Fillon, suites aux engagements électoraux de Nicolas SARKOZY, assureront une pérennité au système de retraite spécifiquement français, à savoir le régime par répartition.


De mobilisations en mobilisations, de gesticulations en gesticulations, de non proposition en non proposition, la gauche politique et syndicale de notre pays n’apporte rien au débat. Elle Défend, par calcul politique, une kyrielle d’intérêts particuliers qui ne servira jamais l’intérêt général.

On ne comprend pas d’ailleurs, que ceux qui n’ont jamais rien proposé, pour reformer et pérenniser le système de retraite français soit si virulents, alors qu’ils n’ont jamais eu le courage de prendre une quelconque responsabilité.

Adepte du « y a qu’a ,faut qu’on », on n’a jamais vu dans les rangs de la gauche jaillir spontanément une proposition qui aurait eu pour objectif de jeter les bases d’une réforme intelligente.

Epinglant la gauche, à qui il demande de « s’élever au-dessus des postures et des caricatures », François Fillon s’interroge sur sa crédibilité à porter un projet, la gauche n’ayant jamais tenu, depuis 1993, un seul de ses engagements sur les retraites. « Tout se passe comme si une bonne réforme, pour vous, c’est la précédente. Celle que vous défendez c’est la précédente que vous aviez tant combattue ».

Dans ces conditions faut –il donner crédit et approuver ces manifestations irresponsables et malveillantes, guidées par des considérations idéologiques et dogmatiques.


Mais après tout pourquoi-pas ,car le système fonctionne…On met un million de salariés (quasiment tous fonctionnaires) dans la rue et le gouvernement fait des concessions. De manifestations en manifestations, de concessions en concessions qu’allons nous bâtir ? des mesures guidées par le besoin vital de réformer ,ou des textes construits sur la peur de l’électeur ?

Le système de négociations à la Française, qui souvent se résume à abandonner les intérêts vitaux sous la pression populaire et médiatique, par crainte de perdre les élections, a de quoi nous désespérer!

Nicolas SARKOZY a été élu en 2007 avec 53% des suffrages. En 2007 également une forte majorité de droite a été élue au Parlement.

De plus un sondage IFOP de juin 2010, montre que 79% des français estiment qu’il est urgent de reformer et d’assurer une fois pour toute le mode de financement des regimes de retraite.

Cela suffit à donner au gouvernement Fillon une légitimité pour travailler et ne pas tergiverser au moindre frémissement. A quoi servent alors les élections et les majorités? Il faut relire le contrat social et la théorie de la volonté générale de Jean-Jacques ROUSSEAU.

Ces hésitations ont largement découragé bon nombre de militrants et de sympathisants ump et bon nombre de ceux qui hors UMP ont donné leur suffrage à Nicolas SARKOZY.

Il n’y a d’ailleurs pas que sur le dossier des retraites que cette déception a été ressentie. Sur le dossier sécuritaire et sur d’autres aspects le même phénomène s’est produit.

Pourquoi repousser la retraite à 62 ans, n’était-il pas plus simple de dire il faut 41,5 ou 42 annuités et laisser partir les gens quand ils ont atteint cette limite?

Pourquoi attendre 2017 pour aligner les régimes spéciaux.Il doit y avoir égalité devant la retraite. La seule dérogation doit concerner les personnes qui ont effectué un travail pénible. (Il y a bien longtemps que les cheminots ne manipulent plus la pelle à charbon par exemple)?

Pourquoi attendre 10 ans pour réajuster l’écart de cotisation entre privé et public?

Pourquoi ne pas faire participer les retraités (écart d’un point de cotisation CSG) qui gagnent 1500 Euros et plus de retraite par mois (cela rapporterait un peut plus de 6 milliards d’euros par an)?

Que dire à nos parlementaires si ce n’est qu’ils doivent donner l’exemple sur le sujet.

Enfin la France n’est elle pas trop généreuse, et a –t-elle les moyens de sa générosité ?

Il parait que certains ressortissants étrangers, bénéficiant de la double nationalité sont repartis au pays, leurs retraites étant virées sur des comptes bancaires en France.

Ce sont les enfants, bénéficiant d’une autorisation qui retirent les « pensions » et chose étonnante, ces anciens «retraités», ne sont plus joignables. Ainsi, aujourd’hui, leurs enfants, demain leurs petits enfants pourront se partager cette rente.

Sur ce dossier complexe des retraites, et comme beaucoup de mes concitoyens je suis surprise et déconcertée par la tournure que prennent les évènements et par la façon dont est géré ce problème.

Je réclame simplement courage ,fermeté ,et transparence sur un dossier qui doit être bouclé rapidement, et non bâclé dans l’urgence et dansla crainte de future consultation électorale.

(depuis le 1er juillet 2010 les cram sont devenues carsat)

ALAIN JUPPE DANS L’AUDE LE 25 SEPTEMBRE PROCHAIN.

A l’initiative de l’AEMA présidée par Emmanuel BRESSON Maire de Belcaire, Alain JUPPE ancien premier ministre de jacques CHIRAC et actuel Maire de bordeaux sera dans notre département et plus particulièrement sur la troisième circonscription le 25 septembre prochain. Il sera à Belcaire en fin de matinée pour découvrir et inaugurer l’ensemble des initiatives de la commune en faveur du développement durable.

Alain JUPPÉ déjeunera à Quillan avant de se rendre à Castelnaudary chez ARTERIS pour une conférence débat.

Il sera intéressant dans les prochaines semaines de voir la tournure et les positions que prendra Alain Juppé par rapport à l’UMP et à Nicolas SARKOZY.

Il semblerait que l’ancien premier ministre soit pressenti pour être appelé à quelques fonctions ou à quelques responsabilités au sein du mouvement et dans ces conditions nul doute qu’Alain JUPPE sera très courtisé par l’habituelle cohorte des responsables locaux voire départementaux qui ne travaillent pas beaucoup mais qui sont toujours prêt pour quelques discours ou quelques photos de presse.

Isabelle CHESA et Alain JUPPE lors du meeting pour la campagne des élections Présidentielles de 2007

NE PAS PERDRE LA MAIN

Depuis plus de trois mois, j’observe attentivement l’actualité politique, locale départementale régionale et nationale, à travers la presse quotidienne régionale et les multiples media d’informations télévisées.

Je vais, par le biais de mon blog, régulièrement, vous faire part de mes observations et de mes réflexions, une façon pour moi « de ne pas perdre la main ».

Je suis aujourd’hui en marge d’une activité politique, ce qui me donne encore plus de facilité pour observer et analyser avec recul.


Je profite de l’occasion pour vous remercier de votre fidélité, car vous êtes depuis octobre 2009 jusqu’à ce jour, exactement 52422 à être venu sur mon site internet soit une moyenne mensuelle de 4820 visiteurs, depuis l’ouverture du site en janvier 2007 vous etes plus de 300000 à avoir cliqué sur isabellechesa.com