A FLORENTIN MENDIZABAL…

Comme suite à votre communiqué parvenu au « Magazine » sans porter atteinte à votre fonction , et avec tout le respect que je vous dois, il me semble,qu’a partir d’un certain âge, on a plus le droit d’être de mauvaise fois.

Non Monsieur, jean claude Perez n’était pas le seul à participer aux cérémonies d’anniversaire de la libération de Carcassonne à Baudrigues comme au monument de la résistance….

Je tiens les photos de la cérémonie à votre disposition.